Rechercher une célébrité disparue et sa biographie Retour à l'accueil de JeSuisMort.com - le site des biographies des celebrites disparues Rechercher une célébrité disparue et sa biographie Classement des morts les plus célèbres et leur biographie Celebrites mortes le 4 juin et leur biographie Mentions légales - Le site des biographies Foire aux questions - Le site des biographies Contactez-nous - Le site des biographies
C'est ici que vous trouverez la biographie d'une celebrite ! Toutes les biographies des celebrites sont sur www.JeSuisMort.com !
C'est ici que vous trouverez la biographie d'une celebrite ! Toutes les biographies des celebrites sont sur www.JeSuisMort.com ! Vous cherchez une biographie, vous trouvez la celebrite correspondante. JeSuisMort.com : Le site des celebrites disparues et de leurs biographies. Vous cherchez une biographie, vous trouvez la celebrite correspondante. JeSuisMort.com : Le site des celebrites disparues et de leurs biographies.
C'est ici que vous trouverez la biographie d'une celebrite ! Toutes les biographies des celebrites sont sur www.JeSuisMort.com !
C'est ici que vous trouverez la biographie d'une celebrite ! Toutes les biographies des celebrites sont sur www.JeSuisMort.com !
C'est ici que vous trouverez la biographie d'une celebrite ! Toutes les biographies des celebrites sont sur www.JeSuisMort.com !
Biographie et celebrite Trouvez une biographie et sa célébrités
biographie de célébrité>   Antonin DVORAK
Biographie et celebrite
Biographie Votez Lettre Sites
Biographie de Antonin DVORAK :
Afficher la version imprimable de la biographie de DVORAK Antonin  Version imprimable
836ème
Antonin DVORAK
1841 - 1904
Découvrez la biographie de Antonin DVORAK
Score : 1 129
Artiste et Compositeur (Tchèque)
Né le 08 septembre 1841
Décédé le 01 mai 1904 (à l'âge de 62 ans)


Antonín Leopold Dvorak est un compositeur tchèque, né à Nelahozeves à 40 kilomètres au nord de Prague en Bohême (actuelle Tchéquie), le 8 septembre 1841, et mort à Prague le 1er mai 1904. La forme germanisée de son prénom, « Anton », est à proscrire.

Antonín quitte l'école à 11 ans pour apprendre le métier de son père, boucher du village, et celui d' aubergiste. Son père se rend compte assez tôt des capacités musicales de son fils et l’envoie en 1853 chez un oncle de Zlonice, où il apprend l’allemand, langue officielle de l’administration impériale autrichienne, et améliore la culture musicale qu’il avait acquise avec l'orchestre du village.

Il poursuit ses études à Kamenice et est accepté en 1857 à l’école d’orgue de Prague, où il reste jusqu’en 1859. Diplômé du second prix, il rejoint la Prager Kapelle de Karel Komzák, un orchestre de variétés. Il y tient la partie d’alto. En 1862, la Prager Kapelle est intégrée au nouvel orchestre du Théâtre provisoire de Prague, ainsi nommé dans l’attente de la fondation d'un véritable opéra (le Théâtre national de Prague verra le jour en 1881, mais devra être une nouvelle fois inauguré en 1883 à la suite d’un incendie).

Son expérience de musicien d’orchestre lui permet de découvrir de l'intérieur un vaste répertoire classique et contemporain. Il joue sous la baguette de Bedrich Smetana, Richard Wagner, Mily Balakirev… et trouve le temps de composer des œuvres ambitieuses (deux premières symphonies en 1865).

Dvorak démissionne de l’orchestre en 1871 pour se consacrer à la composition. Il vit des leçons particulières qu'il donne, avant d’obtenir un poste d’organiste à l’église Saint-Adalbert (1874).

Dvorak tombe amoureux d'une de ses élèves, Josefina Cermakova. Il écrit un cycle de chansons, «Arbres de Cyprès», dans la tentative de conquérir le cœur de Josefina Cermakova. Cependant elle épouse un autre homme, et en 1873 Dvorak épouse la sœur de Josefina, Anna. Ils ont neuf enfants.

Alors qu’il rencontre ses premiers succès locaux (cantate Hymnus en 1873 sous la direction de son ami Karel Bendl), un jury viennois reconnaît la qualité de ses compositions et lui octroie une bourse qui sera renouvelée cinq années consécutivement. Cela lui permet d’entrer en contact avec Johannes Brahms, qui deviendra son ami et le présentera à son éditeur Fritz Simrock. D’autres musiciens illustres comme les chefs d’orchestre Hans von Bülow et Hans Richter, les violonistes Joseph Joachim et Joseph Hellmesberger, et plus tard le Quatuor Tchèque, feront beaucoup pour la diffusion de sa musique.

Son Stabat Mater, les Danses slaves et diverses œuvres symphoniques, vocales ou de musique de chambre le rendent célèbre. L’Angleterre le plébiscite. Dvorak s'y rendra à neuf reprises pour diriger ses œuvres, notamment ses cantates et oratorios très appréciés du public britannique. La Russie, à l'initiative de Piotr Ilitch Tchaïkovski, le réclame à son tour. Le compositeur tchèque fera une tournée à Moscou et à Saint-Pétersbourg (mars 1890).

Célèbre dans tout le monde musical, il est nommé de 1892 à 1895 directeur du Conservatoire national de New York. Il y tient une classe de composition. Sa première œuvre composée aux États-Unis, est la 9e symphonie dite « Du nouveau Monde ». Son succès est foudroyant et ne s’est jamais démenti depuis sa première audition. Une juste reconnaissance qui masque pourtant la beauté et l’originalité des autres symphonies de maturité. Son intérêt pour la musique noire soulève une très vive controverse dont on perçoit l’écho sur le Vieux Continent. Son séjour en Amérique du Nord voit naître d’autres compositions très populaires comme le 12e Quatuor (dans lequel il emploie des procédés caractéristiques du blues) et le merveilleux Concerto pour violoncelle, qui sera terminé en sol européen.

De retour en Bohême, où il retrouve sa douce vie à la campagne, il compose plusieurs poèmes symphoniques : L’Ondin, La Sorcière de midi, Le Rouet d’or, Le Pigeon des bois, inspirés par les légendes mises en vers par Karel Jarmir Erben. Dvorak renouvelle le genre en inventant un procédé de narration musicale fondé sur la prosodie de la langue parlée. Ce procédé dit des « intonations » sera repris par Leoš Janáček.

La fin de sa vie est surtout consacrée à la composition d’opéras dont le plus célèbre reste Rusalka, créé en 1901. Pendant cette période, il dirige également le Conservatoire de Prague.

Son œuvre est immense et variée, pour le piano, la voix (Lieder), divers effectifs instrumentaux dont l’orchestre symphonique, la musique de chambre, l’opéra, la musique religieuse. Elle est recensée de façon thématique et chronologique dans le catalogue de Jarmil Burghauser.

Sa musique est colorée et rythmée, inspirée à la fois par l’héritage savant européen et par l'influence du folklore national tchèque mais aussi américain (negro spirituals ou chansons populaires). Dvorak est l'un des rares exemples de compositeur romantique ayant abordé avec succès tous les genres, à la seule exception du ballet. Bien que sa musique ait eu du mal à s'imposer en France, Dvorak était considéré de son vivant comme un personnage de stature internationale. En 1904, quelques semaines avant sa disparition, des émissaires de la mairie de Paris firent un voyage en Bohême pour lui remettre une médaille d'or décernée par le conseil municipal[1].

Parmi ses meilleurs interprètes l’on trouve ses compatriotes comme l’Orchestre philharmonique tchèque, les chefs Václav Talich, Rafael Kubelik, Karel Ančerl, le Quatuor de Prague, le Trio Tchèque, et son arrière-petit-fils, le violoniste Josef Suk — une liste non exhaustive qui ne saurait faire oublier le caractère universel de cette musique, défendue par les plus grands interprètes.

Le catalogue des œuvres de Dvorak par numéro d'opus est passablement confus. Certaines œuvres ont porté deux voire trois numéros différents, l'ordre chronologique n'est pas toujours respecté et des œuvres ne portent pas de numéro. Il est donc préférable d'adopter la nomenclature proposée par Burghauser. Dans cette dernière, la lettre B est utilisée, suivie d'un chiffre correspondant à l'ordre chronologique réel des compositions. Ce système va de B.1 (une polka pour piano composée vers 1854 et qui est l'œuvre la plus ancienne conservée du musicien) jusqu'à B.206 pour son opéra Armida, sa dernière œuvre achevée.
Page soumise à la GFDL.
Source : Article Antonin DVORAK de Wikipédia


Rendez hommage à Antonin DVORAK
en cliquant sur une carte !

Forum sur antonin dvorak  Nouveau ! 


Bienvenue sur le forum consacré à antonin dvorak. Cet espace de discussion est le vôtre : posez vos questions sur antonin dvorak, et si vous le pouvez, répondez à celles des autres. Veuillez garder à l'esprit que vos propos doivent être argumentés et courtois. L'objectif d'une discussion de forum est que sa lecture apporte un savoir à celui qui la lit. Accédez au forum >>
Antonin DVORAK

Ecrivez une lettre posthume à Antonin DVORAK


Votre lettre sera publiée sur le site mais personne ne vous répondra...






(jamais affiché sur le site)






enfin (nina)
Cher Antonin, Enfin heureuse de te découvrir, j'ai passée des années à chercher "tempo di valse"personne n'a pu m'aider. voilà, ce soir à mon plus grand bonheur j'ai trouvé sur internet je me suis juste souvenu d'un passage de publicité à la télévision. je suis pas une fan de la musique classique mais ce morceau quand je l'écoute ça me donne la chair de poule et les larmes aux yeux. Merci merci d'avoir crée cette musique magique.... Lire la suite
Cher Antonin, désolé de vous sortir de votre tombe pour lire cette lettre, et surtout désolé de vos déranger pour lire une énième lettre d'une énième personne qui vous dit qu'elle vous adore. J'ai un peu honte de le dire mais je viens tout juste de vous découvrir grâce à mes cours de musique et, moi qui ne suis normalement pas très fan je suis plus branchée pop rock (mais je pense que vous ne connaissez pas, à moins que vous ne captiez internet ou la radio à mille lieux sous terre... ^^), je s... Lire la suite
Sites sur Antonin DVORAK :
Biographie de Antonin DVORAK : De nombreuses autres biographies de Antonin DVORAK sur Monsieur-Biographie, le moteur de recherche en biographie.
Antonin DVORAK : Retrouvez toutes les informations sur Antonin DVORAK sur Annuaire-Celebrite, l'annuaire des célébrités. Tous les sites consacrés à Antonin DVORAK, biographie de Antonin DVORAK, photo de Antonin DVORAK...

Célébrités dédiées au thème «compositeur» :

Willy DEVILLE | John CAGE | Georges BRASSENS | Johannes BRAHMS | Michael JACKSON | Leo FERRE | George GERSHWIN | Jerome LEMAY | Marguerite MONNOT | Georges AURIC | Dudley MOORE | Gustav HOLST | Antonin DVORAK | Jacques CASTEREDE | Johann Christian BACH | George SHEARING | Basil POLEDOURIS | Richard WAGNER | Jean CONSTANTIN | Robert B. SHERMAN | Yusef LATEEF | Phil RAMONE | Tabu Ley ROCHEREAU | Manuel DE FALLA | Gustav MAHLER | Joaquin RODRIGO | Frank ZAPPA | John BARRY | Joseph KOSMA | JJ CALE | Jacques BREL | John DANKWORTH | Henry PURCELL | Muzio CLEMENTI | Wojciech KILAR | Raymond LEFEVRE | Darius MILHAUD | Sylvain LELIEVRE | Umberto GIORDANO | John LENNON | Ludwig Van BEETHOVEN | Patrick COWLEY | Jean-Claude DARNAL | Emmanuel CHABRIER | Francis LEMARQUE | Roland DE LASSUS | Jean-Sebastien BACH | Fred CHICHIN | Sam COOKE | Serge GAINSBOURG

Thèmes associés
Art, Musique, Artiste, Compositeur, Antoine Bvorak, anton dvorak.

Haut de page
Biographie et celebrite
Biographie et celebrite
Recevez une publication dès qu'une célébrité disparait...
Le Cimetière du Père-Lachaise :
Promenades au fil du temps
Avec près de 44 hectares, le cimetière du Père-Lachaise est le plus vaste et le plus ancien des parcs publics intérieurs de Paris. Véritable musée d'art et d'histoire en plein air, il représente un fleuron du patrimoine culturel de la capitale. Cette nécropole est aussi un lieu cosmopolite, symbole de pluralisme politique, social, idéologique, artistique et religieux... Cet ouvrage propose des parcours thématiques, présentant la vie des célébrités à travers l'histoire, tout en dévoilant de véritables chefs-d'œuvre de l'art funéraire.

+ de détails >>
Restez informé dès qu'une célébrité disparaît.
TOP OF THE TOP

Claude FRANCOIS Jacques BREL Jésus DE NAZARETH Luis MARIANO Grégory LEMARCHAL DALIDA Sacha DISTEL Michael JACKSON Elvis PRESLEY Louis DE FUNÈS Mike BRANT Daniel BALAVOINE Freddie MERCURY Lino VENTURA MÈRE DENIS Jules VERNE BOURVIL Joe DASSIN COLUCHE Michael LANDON Adolf HITLER Didier PIRONI Bernadette SOUBIROUS Jean-Pierre TREIBER Brian JONES (MUSICIEN) Jean FERRAT Napoléon BONAPARTE Tony PONCET Michael CRICHTON John WAYNE FERNANDEL C JÉROME ABBÉ PIERRE Jean MOULIN Roger PIERRE Patrick SWAYZE Georges BRASSENS Susan HAYWARD Bruce LEE Marilyn MONROE Ayrton SENNA Karen LANCAUME Kurt COBAIN Romy SCHNEIDER Thérèse DE LISIEUX SAINT ANTOINE DE PADOUE Patrick SAINT-ELOI Charles DE GAULLE Guy WILLIAMS Victor FRENCH Kalthoum SARRAI Steve MCQUEEN Pierre BACHELET Ludwig Van BEETHOVEN Bon SCOTT Audrey HEPBURN CHE GUEVARA SOEUR EMMANUELLE MÈRE TERESA MAHOMET Victor HUGO Filip NIKOLIC Thierry LE LURON John LENNON Charlie CHAPLIN Joelle MOGENSEN George HARRISON Michel BERGER Elizabeth MONTGOMERY Maria CALLAS Edith PIAF Edgar Allan POE Montgomery CLIFT Boris VIAN Jim MORRISON Melina MERCOURI François MITTERRAND Charles BRONSON James DEAN AALIYAH Georges GUYNEMER Bob MARLEY Alan LADD Jimi HENDRIX Jacques MESRINE TUPAC Gilles MARCHAL Amalia RODRIGUES Lady DIANA Lana TURNER Giuseppe VERDI Johnny CASH François D'ASSISE Léo FERRÉ Mado ROBIN Heinrich HIMMLER Charlton HESTON Charly GAUL Anne FRANK Heather O'ROURKE

Tout le TOP OF THE TOP