Rechercher une célébrité disparue et sa biographie Retour à l'accueil de JeSuisMort.com - le site des biographies des celebrites disparues Rechercher une célébrité disparue et sa biographie Classement des morts les plus célèbres et leur biographie Celebrites mortes le 4 juin et leur biographie Mentions légales - Le site des biographies Foire aux questions - Le site des biographies Contactez-nous - Le site des biographies
OK
C'est ici que vous trouverez la biographie d'une celebrite ! Toutes les biographies des celebrites sont sur www.JeSuisMort.com !
C'est ici que vous trouverez la biographie d'une celebrite ! Toutes les biographies des celebrites sont sur www.JeSuisMort.com ! Vous cherchez une biographie, vous trouvez la celebrite correspondante. JeSuisMort.com : Le site des celebrites disparues et de leurs biographies. Vous cherchez une biographie, vous trouvez la celebrite correspondante. JeSuisMort.com : Le site des celebrites disparues et de leurs biographies.
C'est ici que vous trouverez la biographie d'une celebrite ! Toutes les biographies des celebrites sont sur www.JeSuisMort.com !
C'est ici que vous trouverez la biographie d'une celebrite ! Toutes les biographies des celebrites sont sur www.JeSuisMort.com !
C'est ici que vous trouverez la biographie d'une celebrite ! Toutes les biographies des celebrites sont sur www.JeSuisMort.com !
Biographie et celebrite Trouvez une biographie et sa célébrités
biographie de célébrité >   

Carlo AZEGLIO CIAMPI

 
Biographie et celebrite

Biographie de Carlo AZEGLIO CIAMPI :

 
6246ème
AZEGLIO CIAMPI
1920 - 2016
Découvrez la biographie de Carlo AZEGLIO CIAMPI
Score : 8
Homme d'état, Homme politique, Ministre, Président et Sénateur (Italien)
Né le 09 décembre 1920
Décédé le 16 septembre 2016 (à l'âge de 95 ans)


Carlo Azeglio Ciampi, né le 9 décembre 1920 à Livourne en Toscane et mort le 16 septembre 2016 à Rome, est un homme d'État italien, président de la République italienne de 1999 à 2006. Il fut une autorité morale très respectée dans son pays et connu pour avoir été le principal artisan de l’entrée de l’Italie dans l'euro.


Économiste de formation, il sert dans la Résistance au régime fasciste de Benito Mussolini, avant d'entrer à la Banque d'Italie, dont il est nommé gouverneur en 1979.

En 1993, Ciampi est appelé par le président de la République, Oscar Luigi Scalfaro, à diriger un gouvernement de techniciens, qui demeure aux affaires jusqu'aux élections législatives de l'an suivant, en 1994. Restant indépendant de tout parti politique, Ciampi est nommé ministre du Trésor dans le premier gouvernement de centre-gauche de Romano Prodi ; il conserve ce portefeuille dans le cabinet dirigé par Massimo D'Alema.

Élu président de la République italienne en 1999 pour un mandat de sept ans, il bénéficie d'une forte popularité mais refuse, à l'issue de son septennat, d'en solliciter un second. Depuis, il a le droit, comme ancien chef de l'État, de siéger à vie au Sénat de la République, duquel il devient, en 2013, le doyen d'âge.

Carlo Azeglio Ciampi naît le 9 décembre 1920 à Livourne, en Toscane ; il est le fils de Pietro Ciampi et de Maria Masino, dont la famille est originaire de Coni, dans le Piémont. Éduqué par des jésuites, il sollicite, après le lycée, une place à l'École normale supérieure de Pise, qu'il intègre après concours ; c'est dans cette institution qu'il rencontre Franca Pilla, qu'il épousera en 1946. Durant ses études, il voyage à l'étranger et part étudier à l'université de Leipzig. En 1941, Ciampi obtient un diplôme en sciences humaines, après avoir rédigé une thèse portant sur la philologie classique et la littérature grecque.

Appelé aux armes en Albanie, il y part avec le grade de lieutenant.

Quand l'armistice de Cassibile est signé le 3 septembre 1943, Carlo Azeglio Ciampi refuse de reconnaître la légitimité de la République sociale italienne et part à Scanno, dans les Abruzzes, pour rejoindre Guido Calogero au sein du Parti d'action, un mouvement de la Résistance au fascisme. Le 24 mars 1944, avec une soixantaine de personnes, il échappe à la Wehrmacht pour rejoindre les Alliés en traversant le massif de la Majella ; cette traversée, longue et difficile, coûta la vie à quelques membres du groupe, mais Ciampi parvint à rejoindre d'autres résistants.

Après s'être marié à Franca Pilla, Carlo Azeglio Ciampi, diplômé en droit de l'université de Pise, concoure pour entrer à la Banque d'Italie. Professeur de littérature et de latin au lycée classique de Livourne, il quitte l'enseignement pour se consacrer à son travail au sein de la Banque nationale. Nommé gouverneur en 1979, il doit gérer les affaires liées à Michele Sindona et l'arrestation de Paolo Baffi.

En 1991, Ciampi, pour la qualité de son travail, est nommé docteur honoris causa en économie et commerce par l'université de Pavie.

Le 28 avril 1993, le gouvernement Ciampi prête serment devant le président de la République, Oscar Luigi Scalfaro, au palais du Quirinal. Ce cabinet, soutenu par cinq partis politiques, doit gérer les affaires nationales jusqu'à l'issue des prochaines élections parlementaires, qui seront convoquées l'an suivant, en 1994. Dans ce gouvernement dit « technicien », car dirigé par un homme n'étant pas parlementaire, sont nommés ministres des personnalités reconnues pour leurs compétences, comme l'économiste Beniamino Andreatta désigné chef de la diplomatie, le juriste Franco Gallo nommé ministre des Finances à la place de l'économiste Vincenzo Visco, enfin, la fonctionnaire Rosa Iervolino, ancienne ministre pour les Affaires sociales, à laquelle fut confié le portefeuille de l'Instruction publique.

Investi par la Chambre des députés le 7 mai, puis par le Sénat de la République le 12 mai, ce gouvernement doit travailler dans un contexte difficile, le régime politique ayant été purgé par l'opération Mains propres pour la corruption dominante en Italie. Le gouvernement démissionna le 13 janvier 1994, ce qui permet au président Scalfaro de dissoudre le Parlement pour la convocation d'un scrutin parlementaire anticipé.

Nommé ministre du Trésor, du Budget et de la Programmation économique dans le premier gouvernement de centre-gauche dirigé par Romano Prodi, Carlo Azeglio Ciampi travaille pour la réduction de la dette italienne pour honorer les critères imposés par le traité de Maastricht pour les candidats à l'intégration monétaire européenne ; d'autre part, il entame le processus de privatisation de la Poste italienne. Reconduit dans le gouvernement de Massimo D'Alema, il poursuit son travail jusqu'à son élection au Quirinal.

Le 13 mai 1999, sa candidature ayant été largement approuvée par l'ensemble des forces politiques nationales, Carlo Azeglio Ciampi est élu président de la République italienne à l'issue du premier tour de scrutin. Il recueille, sur son nom, 707 suffrages des 990 grands électeurs convoqués pour cette élection présidentielle. Le nouveau chef de l'État est investi le 18 mai suivant par le président de la Chambre des députés, Luciano Violante.

Chef de l'État, le président Ciampi prôna, durant son mandat présidentiel, un patriotisme national unissant tous les citoyens d'Italie par l'hymne national et le drapeau. Ces positions lui valurent un profond respect de ses concitoyens, qui reconnurent au président Ciampi des qualités de traducteur impartial de la constitution.

Favorable à l'Union européenne, il se dit convaincu de l'avenir, au sein de cette Union, de l'Italie ; mais ce jugement sera contesté par les députés du mouvement séparatiste de la Ligue du Nord, qui, lorsque le président Ciampi prononcera un discours au Parlement européen, l'interrompront bruyamment. Néanmoins, les convictions européennes de Ciampi furent saluées par le prestigieux prix Charlemagne attribué au président de la République italienne en 2005.

La forte popularité de Carlo Azeglio Ciampi fut conjointe à celle de son épouse, Franca Pilla : la Première dame, contrairement à celles qui la précédèrent au Quirinal, la résidence présidentielle, s'engageait vivement dans le débat public, dénonçant la « télévision débile » et vantant la bonté des « gens du Sud », en particulier des Napolitains.

Durant son septennat, Carlo Azeglio Ciampi nomma quatre gouvernements et cinq sénateurs à vie et cinq juges à la Cour constitutionnelle.

Le 18 avril 2006, le chef de l'État déclare, dans le Corriere della Serra, qu'il ne solliciterait pas un second mandat présidentiel de sept ans, son septennat devant se terminer le 18 mai suivant, quelques semaines après les élections parlementaires dont l'issue fut relativement favorable à l'opposition de centre-gauche ; dans cet entretien, le président de la République sortant dit vouloir se retirer pour ne pas vouloir instaurer « une monarchie républicaine », affirmant encore qu'un mandat de sept ans serait suffisamment long pour le chef de l'État. Cette annonce répond aux sollicitations de l'échiquier politique, les grandes formations parlementaires de centre-gauche comme de centre-droit ayant déclaré soutenir une éventuelle reconduction du président Ciampi pour un nouveau mandat de sept ans. Le 15 mai, c'est l'ancien président de la Chambre basse, Giorgio Napolitano, que Ciampi nomma sénateur à vie quelques mois précédemment, qui lui succède à la présidence de la République italienne.

Après avoir démissionné pour anticiper l'investiture de son successeur au 15 mai 2006, Carlo Azeglio Ciampi, âgé de quatre-vingt-cinq ans, honora le droit que lui conféra la Constitution de la République italienne de siéger à vie sur les bancs du sénat de la République. Il vota, le 19 mai suivant, la confiance au second gouvernement de centre-gauche de Romano Prodi ; sa position vis-à-vis du nouveau gouvernement fut cependant critiquée par le centre-droit, mené par Silvio Berlusconi.

Réputé proche du Parti démocrate, le grand parti de centre-gauche, bien qu'il se présente comme étant indépendant de tout parti politique, Ciampi en a été nommé membre d'honneur.

Désigné président du Comité d'organisation des célébrations du cent-cinquantième anniversaire de l'unification de l'Italie pour 2011, il doit cependant renoncer à cette charge pour des ennuis de santé ; l'ancien président du Conseil, Giuliano Amato, lui succéda. Bien qu'en mauvaise santé, il tint à rendre hommage à la scientifique Rita Levi Montalcini, qu'il avait nommé sénatrice à vie durant son septennat.

De la mort d'Emilio Colombo à sa propre disparition, le sénateur Ciampi est le doyen d'âge du Sénat de la République ; il est également le parlementaire le plus âgé de la République italienne.

Carlo Azeglio Ciampi est mort le vendredi 16 septembre 2016 dans une clinique de Rome (Italie) à l'âge de 95 ans (décès annoncé par le chef du gouvernement, Matteo Renzi qui déclara sur Twitter « Une pensée reconnaissante à l’homme des institutions qui a servi l’Italie avec passion »).

Page soumise à la GFDL.
Source : Article Carlo AZEGLIO CIAMPI de Wikipédia


Donnez des points à Carlo AZEGLIO CIAMPI
en cliquant sur la carte...

Forum sur Carlo Azeglio Ciampi  Nouveau ! 


Bienvenue sur le forum consacré à Carlo Azeglio Ciampi. Cet espace de discussion est le vôtre : posez vos questions sur Carlo Azeglio Ciampi, et si vous le pouvez, répondez à celles des autres. Veuillez garder à l'esprit que vos propos doivent être argumentés et courtois. L'objectif d'une discussion de forum est que sa lecture apporte un savoir à celui qui la lit. Accédez au forum >>
Biographie et celebrite
TOP OF THE TOP

Claude FRANCOIS Jacques BREL DALIDA Jésus DE NAZARETH Luis MARIANO Grégory LEMARCHAL Jacques MESRINE Sacha DISTEL Louis DE FUNÈS Elvis PRESLEY Michael JACKSON Mike BRANT Freddie MERCURY BOURVIL Lino VENTURA Daniel BALAVOINE Brian JONES (MUSICIEN) Joe DASSIN Bernadette SOUBIROUS COLUCHE Jean FERRAT Michael LANDON Edgar Allan POE Michael CRICHTON MARIE DE NAZARETH Adolf HITLER John WAYNE Gilles MARCHAL Jules VERNE MÈRE DENIS FERNANDEL Joelle MOGENSEN ABBÉ PIERRE Marie-France DUFOUR Georges BRASSENS C JÉROME Napoléon BONAPARTE Charly GAUL SAINT ANTOINE DE PADOUE Didier PIRONI Roger PIERRE Patrick SWAYZE Guy WILLIAMS Tony PONCET Romy SCHNEIDER Thérèse DE LISIEUX Susan HAYWARD Jean MOULIN Odilon REDON Steve MCQUEEN Patrick SAINT-ELOI Victor FRENCH Bruce LEE Karen LANCAUME Pierre BACHELET Marilyn MONROE Jean-Pierre TREIBER Kalthoum SARRAI Charles DE GAULLE Victor HUGO Edith PIAF Heather O'ROURKE MÈRE TERESA François D'ASSISE Ayrton SENNA Montgomery CLIFT Filip NIKOLIC CHE GUEVARA Audrey HEPBURN Kurt COBAIN Larry HAGMAN Charlie CHAPLIN Michael Clarke DUNCAN Ludwig Van BEETHOVEN Marie-France STIRBOIS SOEUR EMMANUELLE John LENNON Bon SCOTT Elizabeth MONTGOMERY AALIYAH Maria CALLAS Giuseppe VERDI George HARRISON Boris VIAN Charles BRONSON Léo FERRÉ MAHOMET Thierry LE LURON Lana TURNER Donna REED Klaus KINSKI Bob MARLEY Michel BERGER Melina MERCOURI Jules DASSIN Jimi HENDRIX Lady DIANA Johnny CASH Georges GUÉTARY James DEAN

Tout le TOP OF THE TOP