Rechercher une célébrité disparue et sa biographie Retour à l'accueil de JeSuisMort.com - le site des biographies des celebrites disparues Rechercher une célébrité disparue et sa biographie Classement des morts les plus célèbres et leur biographie Celebrites mortes le 4 juin et leur biographie Mentions légales - Le site des biographies Foire aux questions - Le site des biographies Contactez-nous - Le site des biographies
OK
C'est ici que vous trouverez la biographie d'une celebrite ! Toutes les biographies des celebrites sont sur www.JeSuisMort.com !
C'est ici que vous trouverez la biographie d'une celebrite ! Toutes les biographies des celebrites sont sur www.JeSuisMort.com ! Vous cherchez une biographie, vous trouvez la celebrite correspondante. JeSuisMort.com : Le site des celebrites disparues et de leurs biographies. Vous cherchez une biographie, vous trouvez la celebrite correspondante. JeSuisMort.com : Le site des celebrites disparues et de leurs biographies.
C'est ici que vous trouverez la biographie d'une celebrite ! Toutes les biographies des celebrites sont sur www.JeSuisMort.com !
C'est ici que vous trouverez la biographie d'une celebrite ! Toutes les biographies des celebrites sont sur www.JeSuisMort.com !
C'est ici que vous trouverez la biographie d'une celebrite ! Toutes les biographies des celebrites sont sur www.JeSuisMort.com !
Biographie et celebrite Trouvez une biographie et sa célébrités
biographie de célébrité >   

Dominique BAUDIS

 
Biographie et celebrite

Biographie de Dominique BAUDIS :

 
653ème
Dominique BAUDIS
1947 - 2014
Découvrez la biographie de Dominique BAUDIS
Score : 10 499
Député, écrivain, Homme d'état, Homme politique, Journaliste et Maire (Francais)
Né le 14 avril 1947
Décédé le 10 avril 2014 (à l'âge de 66 ans)


Dominique Baudis, né le 14 avril 1947 à Paris (9e arrondissement) et mort le 10 avril 2014 à Paris (5e arrondissement), est un journaliste, écrivain et homme politique français. Il est nommé Défenseur des droits le 22 juin 2011.


Fils de l'homme politique Pierre Baudis, il effectue ses études au collège du Caousou à Toulouse, puis à Paris, et obtient son diplôme de l'Institut d'études politiques de Paris.

En 1965, Dominique Baudis devient responsable du mouvement des Jeunes démocrates, et en 1971, il part au Liban et devient journaliste de radio et de télévision à Beyrouth jusqu'au début de la guerre civile libanaise en 1975. Il devient ensuite correspondant de TF1 (alors chaîne publique) pour le Proche-Orient. Sa carrière journalistique l'amène à devenir grand reporter pour TF1 de 1976 à 1977, puis présentateur du journal télévisé de 20 h de la même chaîne de 1977 à 1980, et celui du Soir 3 de FR3 jusqu'en 1982. Cette même année, il est chargé par FR3 d'assurer les relations avec le Sénat.

En 1983, son groupe le Centre des démocrates sociaux, composante de l'UDF, gagne les élections municipales : il est élu maire de Toulouse, prenant la succession de son père, Pierre Baudis (maire de 1971 à 1983). En 1984, il est aussi élu au Parlement européen pour quatre ans. En 1985, il devient également conseiller général de la Haute-Garonne, pour cinq ans. En 1986, il est élu au conseil régional de Midi-Pyrénées, dont il devient le président. Enfin, la même année, il est élu député à l'Assemblée nationale, mandat dont il démissionne au profit de son père Pierre, il sera réélu en 1988, en 1993 et en 1997. Il est alors un des responsables de Force démocrate, parti faisant partie de la confédération de partis nommée UDF.

En 1994, il conduit la liste UDF-RPR qui recueille 25,58 % et arrive en tête des élections européennes. En 1998, il devient membre du bureau politique et du conseil de la présidence de l’UDF.

En mai 2000, succédant à Alain Peyrefitte, il devient pour un an le président du comité éditorial du quotidien français Le Figaro.

Il démissionne de tous ses mandats électifs, lorsque le président de la République Jacques Chirac lui propose de devenir président du Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA). Il laisse également ouverte sa succession au poste de maire de Toulouse, qui sera gagnée par Philippe Douste-Blazy aux élections municipales suivantes. Sa nomination au CSA fut contestée, son impartialité étant mise en cause par certains hommes politiques de gauche, tels François Hollande et Robert Hue. Sa présidence a été marquée par le lancement de la Télévision numérique terrestre (TNT) en 2005 et la lutte contre la pornographie.

Après avoir quitté ses fonctions de président du CSA en janvier 2007 (remplacé par Michel Boyon), il est élu président de l'Institut du monde arabe en février 2007.

En janvier 2009, il est désigné tête de liste UMP de la circonscription Sud-Ouest comptant 6 200 794 électeurs inscrits pour les élections européennes de 2009. Le 7 juin 2009, la liste de la majorité présidentielle qu'il conduit est celle qui obtient le plus de voix : 705 900 et 26,89 % des suffrages exprimés, ce qui permet à sa liste d'obtenir quatre sièges au Parlement européen, loin devant la liste du Parti socialiste conduite par Kader Arif. Sa liste a obtenu une majorité relative de voix dans les trois régions de la circonscription Sud-Ouest, tout comme dans la très grande majorité des villes les plus grandes de cette circonscription, notamment à Toulouse où il dépasse le seuil symbolique des 30 %. Lors de ces élections, la majorité présidentielle a doublé ses députés par rapport au dernier scrutin de 2004.

Le 16 juillet 2009, il est élu vice-président de la commission des affaires étrangères du Parlement européen. Il est membre de la délégation pour les relations avec les pays du Mashrek (Égypte, Jordanie, Liban et Syrie) et de la délégation à l'Assemblée parlementaire euro-méditerranéenne. Le 10 novembre 2009, il est nommé rapporteur sur l'accord d'association sur la Syrie, en négociation depuis 2004. Fin octobre 2010, il est chargé par le Parlement de réaliser une étude des relations entre l'Union européenne et le Conseil de coopération du Golfe. Après une audition publique au Parlement européen, il rédige un rapport qui est adopté par celui-ci le 24 mars 2011 en session plénière.

Président de l'Institut du monde arabe, président de l'Autorité de régulation professionnelle de la publicité depuis le 12 octobre 2010 et député européen, PPE de la circonscription Sud-Ouest de la France, il démissionne de tous ses mandats lorsqu'il est nommé Défenseur des droits le 22 juin 2011.

Alors qu'il occupe la fonction de défenseur des droits, il est opéré du cervelet et est hospitalisé à plusieurs reprises avant de mourir à l'hôpital du Val-de-Grâce des suites d'un cancer généralisé le 10 avril 2014.

Page soumise à la GFDL.
Source : Article Dominique BAUDIS de Wikipédia


Donnez des points à Dominique BAUDIS
en cliquant sur la carte...

Forum sur Dominique Baudis  Nouveau ! 


Bienvenue sur le forum consacré à Dominique Baudis. Cet espace de discussion est le vôtre : posez vos questions sur Dominique Baudis, et si vous le pouvez, répondez à celles des autres. Veuillez garder à l'esprit que vos propos doivent être argumentés et courtois. L'objectif d'une discussion de forum est que sa lecture apporte un savoir à celui qui la lit. Accédez au forum >>

Discussions récentes

Toulouse & poésie
rédigée par marcelline
Lire 234
vues
3
mess.
Dernier message
Votre disparition a attristé Toulouse
rédigée par marcelline
Lire 233
vues
3
mess.
Dernier message
Biographie et celebrite
TOP OF THE TOP

Claude FRANCOIS Jacques BREL DALIDA Jésus DE NAZARETH Luis MARIANO Grégory LEMARCHAL Sacha DISTEL Louis DE FUNÈS Jacques MESRINE Elvis PRESLEY Michael JACKSON Mike BRANT Freddie MERCURY BOURVIL Daniel BALAVOINE Lino VENTURA Brian JONES (MUSICIEN) Joe DASSIN Bernadette SOUBIROUS COLUCHE Michael LANDON Jean FERRAT Edgar Allan POE Adolf HITLER Michael CRICHTON John WAYNE MARIE DE NAZARETH Gilles MARCHAL Jules VERNE MÈRE DENIS FERNANDEL ABBÉ PIERRE Joelle MOGENSEN Marie-France DUFOUR Georges BRASSENS Charly GAUL C JÉROME Napoléon BONAPARTE Didier PIRONI SAINT ANTOINE DE PADOUE Roger PIERRE Tony PONCET Patrick SWAYZE Guy WILLIAMS Romy SCHNEIDER Susan HAYWARD Thérèse DE LISIEUX Jean MOULIN Steve MCQUEEN Bruce LEE Patrick SAINT-ELOI Victor FRENCH Karen LANCAUME Marilyn MONROE Pierre BACHELET Odilon REDON Jean-Pierre TREIBER Kalthoum SARRAI Charles DE GAULLE Victor HUGO Edith PIAF Heather O'ROURKE MÈRE TERESA Ayrton SENNA François D'ASSISE CHE GUEVARA Montgomery CLIFT Filip NIKOLIC Audrey HEPBURN Larry HAGMAN Kurt COBAIN Michael Clarke DUNCAN Charlie CHAPLIN SOEUR EMMANUELLE Ludwig Van BEETHOVEN John LENNON Bon SCOTT Elizabeth MONTGOMERY Marie-France STIRBOIS AALIYAH Boris VIAN Maria CALLAS George HARRISON Charles BRONSON Giuseppe VERDI Léo FERRÉ MAHOMET Thierry LE LURON Lana TURNER Donna REED Michel BERGER Bob MARLEY Jules DASSIN Melina MERCOURI Georges GUÉTARY Jimi HENDRIX Johnny CASH Jim MORRISON Lady DIANA James DEAN

Tout le TOP OF THE TOP