Rechercher une célébrité disparue et sa biographie Retour à l'accueil de JeSuisMort.com - le site des biographies des celebrites disparues Rechercher une célébrité disparue et sa biographie Classement des morts les plus célèbres et leur biographie Celebrites mortes le 4 juin et leur biographie Mentions légales - Le site des biographies Foire aux questions - Le site des biographies Contactez-nous - Le site des biographies
OK
C'est ici que vous trouverez la biographie d'une celebrite ! Toutes les biographies des celebrites sont sur www.JeSuisMort.com !
C'est ici que vous trouverez la biographie d'une celebrite ! Toutes les biographies des celebrites sont sur www.JeSuisMort.com ! Vous cherchez une biographie, vous trouvez la celebrite correspondante. JeSuisMort.com : Le site des celebrites disparues et de leurs biographies. Vous cherchez une biographie, vous trouvez la celebrite correspondante. JeSuisMort.com : Le site des celebrites disparues et de leurs biographies.
C'est ici que vous trouverez la biographie d'une celebrite ! Toutes les biographies des celebrites sont sur www.JeSuisMort.com !
C'est ici que vous trouverez la biographie d'une celebrite ! Toutes les biographies des celebrites sont sur www.JeSuisMort.com !
C'est ici que vous trouverez la biographie d'une celebrite ! Toutes les biographies des celebrites sont sur www.JeSuisMort.com !
Biographie et celebrite Trouvez une biographie et sa célébrités
biographie de célébrité >   

Henri SALVADOR

 
Biographie et celebrite

Biographie de Henri SALVADOR :

 
1940ème
Henri SALVADOR
1917 - 2008
Découvrez la biographie de Henri SALVADOR
Score : 596
Artiste, Chanteur, Comique, Guitariste et Musicien (Francais)
Né le 18 juillet 1917
Décédé le 13 février 2008 (à l'âge de 90 ans)


Henri Salvador était un chanteur français, également humoriste, guitariste et compositeur. Il est né le 18 juillet 1917 en France (à Cayenne en Guyanne) et mort le 13 février 2008 en France (à Paris).

Son nom complet est Henri Gabriel Salvador.

Top 10 des meilleures chansons d’Henri Salvador :

  • Une chanson douce
  • Maladie d'amour
  • Le lion est mort ce soir
  • Zorro est arrivé
  • Le travail c’est la santé
  • Syracuse
  • Le blouse du dentiste
  • Faut rigoler
  • Dans mon île
  • Jardin d'hiver

Sa famille

Henri Salvador est né de parents natifs de la Guadeloupe. Il est le fils de Clovis Salvador d’origine espagnole et d'Antonine Paterne, sa mère, fille d'une amérindienne caribéenne. Leur union accueillit 3 enfants : André, Alice et Henri le benjamin. C'est en 1929 que la famille quitta la Guadeloupe pour venir en France.

Son arrivée en France

Le 16 août 1929 alors qu'Henri n’avait que 12 ans, il débarque avec sa famille au Havre à bord du paquebot « Pérou » pour s’installer dans la capitale. Si l’école n’est pas son fort il décroche malgré tout son certificat d’étude. Par contre son rire séduit.

Son rire devient une arme

Henri est un vrai pitre, il aime s’esclaffer et rire. Son rire est tellement communicatif que le clown Rhum l’engage le dimanche. Comprenant que son rire est son arme il fait le zouave devant les terrasses des cafés ce qui facilite ses débuts dans des orchestres de jazz.

Ses débuts dans le jazz

C’est par un de ses cousins qu’Henri Salvador découvre le jazz en écoutant les disques de Duke Ellington et de Louis Armstrong. Henri devient vite un fasciné de cette musique. Alors que sa tante chante dans les cabarets parisiens elle l'encourage à apprendre à jouer du violon, de la trompette et de la batterie, ce qui rapidement lui permet d'accompagner son frère André dans les cabarets parisiens. En 1935 « le Jimmy’s Bar » ouvre ses portes et grâce à ses talents de musicien et d’humoriste Django Reinhardt l’engage comme accompagnateur. En 1937 il fait son service militaire.

Henri Salvador, le militaire (1937-1939)

Appelé sous les drapeaux Henri Salvador est affecté dans l’est de la France dans un régiment d’infanterie puis est muté à Paris grâce aux différents contacts du patron du Jimmy’s. Confronté au racisme il déserte mais il est rattrapé et fait prisonnier. La guerre éclate alors.

Sa carrière pendant la seconde guerre mondiale (1939-1945)

En 1941, Henri rejoint la zone libre à Cannes où il relance sa carrière avec l’orchestre de Bernard Hilda. Ray Ventura le remarque et l’intègre dans son orchestre de jazz « les Collégiens » en qualité de musicien fantaisiste. Alors que la France est en guerre, Ray Ventura commence une tournée à travers l’Amérique du Sud et emmène Henri. Au Noël 1941, ils se produisent à Rio où les spectacles remportent un immense succès, puis en 1942, un important contrat lui est proposé au Brésil où il se produit seul pendant plusieurs mois devant des salles combles. Alors que la guerre touche à sa fin Henri Salvador rentre en France.

Après la guerre, Salvador devient chanteur (1945 - 1956)

C’est fort d’une belle et forte expérience qu’Henri Salvador revenu en France commence un travail de compositeur, las de contracter les emplois proposés par Ray Ventura. Henri monte alors son propre orchestre en 1946. Le succès est là ! En 1947 il fait la première partie du spectacle d’Andrex à Bobino et à la suite est embauché comme vedette par le directeur du théâtre. Henri est définitivement lancé ! Il interprète sa première opérette avec Yves Montand « Le Chevalier Bayard » à l’Alhambra, puis successivement en 1949 il remporte les deux premiers grands prix du disque de l’Académie Charles Cros avec “Le portrait de Tante Caroline” et “Parce que ça me donne du courage”. Il enregistre la chanson qui deviendra son plus grand succès : “Le loup, la biche et le chevalier” appelée aussi “Une chanson douce”. En 1954, durant six mois il se présente sur scène et apparaît à la télévision américaine. Engagé par Ed Sullivan, il part aux États-Unis en octobre 1956. Mais la rencontre avec Boris Vian (écrivain, parolier et musicien) le fera s’éloigner du jazz puisqu’il composera près de 400 titres à ses côtés et choisira pour la première fois un pseudonyme : Henry Cording.

Henri Salvador devient Henry Cording (1956 - 1959)

En écrivant avec Boris Vian, Henri Salvador prend le pseudonyme de Henry Cording. Les chansons qu’ils écrivent sont proposées avec des musiques rock, blues ou biguine antillaise comme « Faut rigoler » par exemple. En 1959 Boris Vian décède et Henri rebondit en montant sur scène à l’Alhambra pendant plusieurs mois.

L’orchestre de Ray Ventura

Raymond Ventura était surnommé Ray Ventura. Il a été avec quelques amis le précurseur en France des premiers orchestres à sketches. Avec son équipe de musiciens il a marqué la chanson française. En 1929 le groupe a une vingtaine d'années et se fait remarquer par un administrateur de la compagnie générale transatlantique. Celui-ci leur propose de participer à l’animation d’une croisière jusqu’à New York. Ce fut l'événement qui décida le nom du groupe « les Collégiens ». En 1929 les Collégiens sortent leur premier disque puis enchainent de nombreux concerts dans les grandes salles parisiennes notamment la salle Gaveau, l’Empire, l’Olympia, Bobino, le Casino de Paris puis ils poursuivent des tournées à travers la France jusqu’à l’ouverture du cabaret de Ray Ventura en 1936 sur les Champs-Élysées. En 1941 Rey Ventura quitte la France avec entre autre Henri Salvador. A son retour il crée une nouvelle formation qui remporte à nouveau un vif succès. Ils jouent dans quelques films ce qui leur permet de diffuser leurs chansons et d’étoffer leur popularité. En 1960 Ray Ventura décide de se consacrer à l’édition de la musique et lance Georges Brassens entre autre alors que les autres Collégiens tentent une aventure solo comme Henri Salvador.

Ses débuts à la télé

En 1954, Henri Salvador fait ses premières apparitions à la télévision américaine, mais c'est surtout en 1961, au cours de 12 semaines consécutives, qu'il remporte son premier grand succès à la télévision italienne. Il décide alors d’abandonner la scène pour se consacrer à la télévision et à l’édition musicale. En 1968 et 1969, il interprète le show « Salves d’or » pour la télévision française qui est un énorme succès. En 1973, neuf émissions de variétés « Dimanche Salvador » sont diffusées à la télévision et se révèlent à nouveau un vrai triomphe. Henri devient un vrai business man.

Henri le business man

Au début des années 1960, Salvador fonde avec Jacqueline Porel son épouse les labels “Disques Salvador” et “Rigolo” qui engendrent de nombreux succès discographiques dont « Zorro est arrivé » et « Le lion est mort ce soir ». En 1972, ils créent leur propre réseau de distribution et pour la télévision française "Le Salves d’or", un show qui a lui aussi encore remporté un énorme succès. Henri participe à plusieurs séries de variétés consacrées à la jeunesse sur la première chaîne de télévision française pour Gilbert Richard. C’est lui qui compose l’indication de son émission « Papa Tête en l’Air » diffusée le mercredi après-midi. Mais 1976 interrompt le business man.

Dépression après la mort de sa femme (1976)

Le 19 septembre 1976 l’épouse d’Henri Salvador, Jacqueline Porel décède d’un cancer. L'artiste sombre dans une profonde dépression. Pour l’aider à se relever Charley Marouani son imprésario l’invite à venir séjourner à Tahiti rejoindre Jacques Brel. Un temps de repos qui lui redonnera goût à la musique.

Sa passion pour la pétanque

Entre 1980 et 1990 Henri Salvador se consacre à une de ses passions la pétanque. Henri est un joueur de haut niveau même s’il n'a jamais eu l'envie d'en devenir un professionnel. Par contre cette passion le mène à publier une bande dessinée intitulée « Passion… Pétanque ». Il profite de ce temps non consacré à la musique pour inventer plusieurs modèles de boules. Une première série est mise en vente par le fabricant JB, puis Henri dépose trois brevets dont une boule de haute technologie la « VMS Plot ». C'est une période où la carrière d'Henri Salvador est mise en veille.

Années 80 et 90 sans Henri Salvador

Entre les années 80 et 90, les chansons d'Henri Salvador n’accrochent plus. Elles sont considérées comme ringardes et la télévision ne s’intéresse plus à l'artiste. Au cours de ces 10 années, Henri tente de sortir quelques disques mais ses fans ne sont plus au rendez-vous. C’est la période pendant laquelle Henri se consacre à sa passion : la pétanque. Malgré tout, en 1988, il est nommé Chevalier de la légion d’Honneur. Même s’il est couvert d’hommages et d’honneurs, ses fans ne répondent plus présents ! Mais un nouveau siècle se distingue : l'an 2000 arrive !

Retour médiatique au cours des années 2000

C’est avec son album « Chambre Avec Vue » qu’en l’an 2000 Salvador fait son retour. Son album comprend 13 chansons composées par Keren Ann, Benjamin Biolay et Thomas Dutronc de jeunes auteurs. A l’âge de 83 ans, son album remporte un vif succès et devient rapidement disque d’or.

Sa mort (2008)

Alors que le 10 février 2008 Laurent Baffie avait enregistré sur Europe 1 une émission consacrée à Henri Salvador, le chanteur alors âgé de 90 ans meurt le 13 février 2008 à son domicile parisien situé Place Vendôme, victime d’une rupture d’anévrisme. Ses obsèques ont été célébrées en l’Église de la Madeleine à Paris le 16 février 2008 en présence de Nicolas Sarkozy, Président de la République, et du Prince Albert de Monaco. La célébration a été suivie par des milliers de personnes. Henri Salvador est inhumé au cimetière du Père-Lachaise. Cet artiste populaire fait partie des grands chanteurs aimés d'un large public. Il laisse le souvenir d'un artiste au rire communicatif, de bonne humeur et qui savait égayer les scènes comme les plateaux de télévision. On lui doit de nombreuses chansons qui resteront longtemps dans les mémoires dont la plus célèbre sera probablement “Une chanson douce”.

Donnez des points à Henri SALVADOR
en cliquant sur la carte...

Forum sur Henri Salvador  Nouveau ! 


Bienvenue sur le forum consacré à Henri Salvador. Cet espace de discussion est le vôtre : posez vos questions sur Henri Salvador, et si vous le pouvez, répondez à celles des autres. Veuillez garder à l'esprit que vos propos doivent être argumentés et courtois. L'objectif d'une discussion de forum est que sa lecture apporte un savoir à celui qui la lit. Accédez au forum >>

Participez à la 1ère discussion !

J'ai rencontré Henri Salvador, je n'ai pas oublié
rédigée par 12346
Lire 397
vues
8
mess.
Dernier message
Citations de Henri SALVADOR
Henri SALVADOR Maman tu es la plus belle du monde car tant d'amour inonde tes jolis yeux.
Henri SALVADOR Il faut chanter dans le micro comme si on faisait la cour à une femme.
Biographie et celebrite
TOP OF THE TOP

Claude FRANCOIS Jacques BREL DALIDA Jésus DE NAZARETH Luis MARIANO Grégory LEMARCHAL Sacha DISTEL Jacques MESRINE Louis DE FUNÈS Elvis PRESLEY Michael JACKSON Mike BRANT Freddie MERCURY BOURVIL Lino VENTURA Daniel BALAVOINE Brian JONES (MUSICIEN) Joe DASSIN Bernadette SOUBIROUS COLUCHE Michael LANDON Jean FERRAT Edgar Allan POE Adolf HITLER Michael CRICHTON MARIE DE NAZARETH John WAYNE Gilles MARCHAL Jules VERNE MÈRE DENIS FERNANDEL ABBÉ PIERRE Joelle MOGENSEN Marie-France DUFOUR Georges BRASSENS C JÉROME Charly GAUL Napoléon BONAPARTE SAINT ANTOINE DE PADOUE Didier PIRONI Roger PIERRE Patrick SWAYZE Tony PONCET Guy WILLIAMS Romy SCHNEIDER Susan HAYWARD Thérèse DE LISIEUX Jean MOULIN Steve MCQUEEN Patrick SAINT-ELOI Odilon REDON Victor FRENCH Bruce LEE Karen LANCAUME Marilyn MONROE Pierre BACHELET Jean-Pierre TREIBER Kalthoum SARRAI Charles DE GAULLE Victor HUGO Edith PIAF Heather O'ROURKE MÈRE TERESA François D'ASSISE Ayrton SENNA Montgomery CLIFT CHE GUEVARA Filip NIKOLIC Larry HAGMAN Audrey HEPBURN Kurt COBAIN Charlie CHAPLIN Michael Clarke DUNCAN Ludwig Van BEETHOVEN SOEUR EMMANUELLE John LENNON Marie-France STIRBOIS Bon SCOTT Elizabeth MONTGOMERY Maria CALLAS AALIYAH Boris VIAN Giuseppe VERDI George HARRISON Charles BRONSON Léo FERRÉ MAHOMET Thierry LE LURON Lana TURNER Donna REED Bob MARLEY Michel BERGER Melina MERCOURI Jules DASSIN Georges GUÉTARY Jimi HENDRIX Lady DIANA Klaus KINSKI Johnny CASH James DEAN

Tout le TOP OF THE TOP