Rechercher une célébrité disparue et sa biographie Retour à l'accueil de JeSuisMort.com - le site des biographies des celebrites disparues Rechercher une célébrité disparue et sa biographie Classement des morts les plus célèbres et leur biographie Celebrites mortes le 4 juin et leur biographie Mentions légales - Le site des biographies Foire aux questions - Le site des biographies Contactez-nous - Le site des biographies
OK
C'est ici que vous trouverez la biographie d'une celebrite ! Toutes les biographies des celebrites sont sur www.JeSuisMort.com !
C'est ici que vous trouverez la biographie d'une celebrite ! Toutes les biographies des celebrites sont sur www.JeSuisMort.com ! Vous cherchez une biographie, vous trouvez la celebrite correspondante. JeSuisMort.com : Le site des celebrites disparues et de leurs biographies. Vous cherchez une biographie, vous trouvez la celebrite correspondante. JeSuisMort.com : Le site des celebrites disparues et de leurs biographies.
C'est ici que vous trouverez la biographie d'une celebrite ! Toutes les biographies des celebrites sont sur www.JeSuisMort.com !
C'est ici que vous trouverez la biographie d'une celebrite ! Toutes les biographies des celebrites sont sur www.JeSuisMort.com !
C'est ici que vous trouverez la biographie d'une celebrite ! Toutes les biographies des celebrites sont sur www.JeSuisMort.com !
Biographie et celebrite Trouvez une biographie et sa célébrités
biographie de célébrité >   

Isaac ASIMOV

 
Biographie et celebrite

Biographie de Isaac ASIMOV :

 
589ème
Isaac ASIMOV
1920 - 1992
Découvrez la biographie de Isaac ASIMOV
Score : 12 840
Artiste, écrivain et Romancier (Américain)
Né le 02 janvier 1920
Décédé le 06 avril 1992 (à l'âge de 72 ans)


Isaac Asimov, l’air de rien, ne facilite pas la tâche des béotiens qui comme moi veulent rédiger un modeste, mais " original ", document biographique ; en effet, Asimov a tout écrit, y compris son autobiographie qu’il a même pris la peine de rédiger en plusieurs volumes, puis de résumer en un seul (I. Asimov : A Memoir) publié en 1994 chez Doubleday, livre que je n’ai pas lu (mais qui a été traduit en français) et dont la méconnaissance me vaudra sûrement les reproches des puristes.


I. Asimov est un mythe, exemple quasi parfait de l’excellence du melting-pot américain dans sa vie personnelle et sociale, il est aussi une espèce d’extraterrestre de la littérature et pas seulement dans le domaine de la science-fiction ; Intelligent et le sachant, il sut utiliser ses dons personnels pour une carrière importante comme vulgarisateur scientifique et donner aux amateurs de SF une œuvre unique et, sur de nombreux points, enthousiasmante.

L’œuvre d’ Asimov est, dans le domaine de la SF, celle d’un scientifique retors, c’est à dire que dans chaque texte, il nous propose une énigme tordue à résoudre, souvent sous la forme d’un paradoxe ou d’une mise en perspective de règles qu’il a lui même contribué à établir ( les lois de la robotique, par exemple voir P.S. en bas de page).

Avec sa date de naissance, nous sommes déjà confrontés à une énigme puisque, même si la date officielle pour sa naissance est le 2 janvier 1920, sa mère modifia la date au 7 septembre 1919 pour lui permettre d’entrer à l’école, un an plus tôt et les décalages entre les calendriers julien et grégorien génèrent une incertitude d’octobre 1919 à janvier 1920. S’il y a doute sur la date, le lieu est, par contre, reconnu par tous : il s’agit de Petrovichi, ville Russe, située à quelques kilomètres de la frontière biélorusse.

Fils de Judah Asimov et de Anna Rachel Berman, Isaac tient son prénom de son grand-père maternel. La famille Asimov comprendra, ultérieurement une fille, Marcia, née le 17 Juin 1922, et un frère, Stanley, né le 25 Juillet 1929.
En janvier 1923, la famille Asimov quitte la Russie pour émigrer aux Etats-Unis où elle arrive à New-York le 3 Février 1923. Isaac deviendra citoyen américain en 1928. Ils s’installent à Brooklyn, déménageant au gré des acquisitions de candy stores. En effet après 3 ans de travail divers, le père d’Isaac acquiert un petit magasin, type bazar de village, où 7 jours par semaine, 19 heures par jour, les clients trouvaient cigarettes, journaux, boissons et autres produits de dépannage.


Le service aux clients et la nécessité de s’occuper de Stanley après sa naissance conduisent les parents d’Isaac à confier à ce dernier la surveillance de son frère, ce qu’il fit, sans difficulté, tout en se consacrant avec intérêt à la lecture.

Il découvre ainsi très tôt la science-fiction à travers les publications vendues par son père, et dès 1929, les premiers numéros de Science Wonder Stories. Doué pour les études, le désir d’écrire lui vient tout naturellement et dès 11 ans, il commence " The Greenville chums at college " dont il imagine qu’il s’agit du premier titre d’une série. Il n’ira pas au-delà de 8 chapitres, mais il découvre en racontant les premières pages à un de ses camarades d’école qu’il a la capacité de susciter un intérêt à travers son écriture. Il continue dès lors à écrire pour le journal de son collège, est publié en 1934 dans celui du lycée.

En Juin 1938, il adresse son premier récit de science-fiction " Cosmic corkscrew " à John Campbell, le tout nouveau rédacteur en chef d’Astounding Stories qui le refuse, comme il refusera les suivants " Stowaway " et " This irrational planet ". Le refus de Campbell, comme à son habitude, est un refus détaillé où il explique les faiblesses qu’il trouve à l’histoire, tout en encourageant l’auteur à persévérer.
Asimov fait plus que persévérer puisqu’il s’adresse également à d’autres revues pour décrocher sa première parution dans le numéro de Janvier 1939 d’Amazing Stories avec " Marooned off Vesta ". Quelques mois plus tard, en juillet, Campbell publie " Trends ".

A cette époque, I. Asimov poursuit ces études, bachelier à 16 ans, licencié en chimie de l’université de Columbia à 19, il entame, après le rejet de ses demandes d’inscriptions en médecine, des études de chimie qui le conduiront au titre de docteur en biochimie en Mai 1948.

Pendant ces études et jusqu’en 1942, il ajoute à son activité d’écriture, une participation au travail du candy store qui supprime jusqu’à la notion de vacances, mais qui fera de lui ce polygraphe à la production intense. Asimov déclare lui-même que, quand il n’est pas derrière sa machine à écrire, il a un vague sentiment de culpabilité.

En Février 1942 il rencontre Gertrude Blugerman avec qui il se marie le 26 Juillet 1942 et s’installe à Philadelphie où il travaille au Philadephia Navy yard depuis le mois de Mai, en compagnie de deux écrivains de science-fiction comme lui, Robert Heinlein et L. Sprague du Camp. Il restera à ce poste jusqu’en Octobre 1945, date à laquelle il intègre l’armée pour son service militaire qui le ballade de Virginie à l’île d’Oahu. Cette période militaire prend fin en Juillet 1946.
Gertrude et lui se sépareront en 1970 et divorceront le 16 Novembre 1973


En ce qui concerne son œuvre, le début des années 40 voit la naissance des deux piliers de celle ci :

Le cycle des Robots avec la publication en Septembre 1940 de " Strange playfellow " ou " Robbie " dans Super Science Stories.

Le cycle de Fondation auquel il commence à réfléchir en Août 1941, précisant y avoir pensé dans le métro en allant voir Campbell sans savoir de quoi il allait lui parler.

Jusqu’au début des années 50, la production d’Asimov relève uniquement de la nouvelle ( Orson Welles acquiert en 1948, les droits cinématographiques d ' "Evidence" paru deux ans plus tôt), il faut attendre 1950, pour la publication de son premier roman " Pebble in the sky " qui contrairement à d’autres parutions de ses confrères de l’époque, est un texte original, c’est à dire non paru sous forme de nouvelles antérieurement. Déjà ce premier titre peut s’inscrire dans un cycle d’histoire du futur où certains détails sont repris d’un livre sur l’autre et se retrouveront également dans le cycle de Fondation, alors que le positionnement dans le temps est, lui, différent.
L’année suivante, paraît le premier volume du cycle de Fondation, le deuxième suivant en 1952 en même temps qu’un livre pour adolescent " David Starr, space ranger " qu’il publie sous le pseudonyme de Paul French , série qu’il prolongera jusqu’en 1958.

En 1951, le 20 Août, naît son fils David, suivi en 1955, le 19 Février, d’une fille Robyn Joan.


Jusqu’en 1958, Asimov écrit, publie beaucoup, tout en poursuivant son activité universitaire, d’enseignant en biochimie à l’université de médecine Boston en 1949, puis de professeur assistant en 1951, de professeur associé en 1955, poste qu’il abandonne en Juillet 1958 pour devenir écrivain à plein temps ; il sera promu au rang de professeur titulaire en 1979.

Toute la vie d'Asimov peut se résumer à cette volonté de tout faire, dans tous les genres et en même temps. Ainsi pendant les années 50, outre ses activités d'enseignement, il publie en 1956 son premier roman policier " Death is a honey-blonde", l'année suivante parait son premier Essai " Only a trillion", accessoirement, il rencontre pour la première fois en Septembre 1956, Janet Opal Jeppson. Durant cette période, il n'oublie pas de déménager du Massachusetts au Massachusetts. C'est sans doute de cette période que date la légende d'un Asimov produisant jour et nuit, enchaîné à sa machine à écrire; légende qu'il ne refusait pas, y voyant sûrement une réponse à sa culpabilité personnelle (voir plus haut).

Il se disperse tant et si bien qu'il finit par oublier d'écrire de la science-fiction et il signe son premier article dans The magazine of fantasy and science-fiction, articles de vulgarisation scientifique qu'il va livrer, à raison d'un par mois pendant plusieurs dizaine d'années. Abordant tous les genres, Physiques, Mathématiques, Chimie, Biologie, Astronomie, ... il apporte aux lecteurs un enthousiasme qui fait de chacun de ses articles, un véritable régal où la clarté de l'exposé ne cède rien au style limpide et souriant de l'auteur. Il écrit également pour The world book encyclopedia yearbook et en 1963, décroche son premier Hugo pour ses articles parus dans F et SF. La science-fiction ne réapparaît qu'à travers le Hugo de 1966, décerné au titre de la meilleure série de romans de tous les temps.

Il faut bien entendu, à ce stade, évoquer le pacte Asimov-Clarke qui fait du premier le meilleur auteur scientifique du monde et deuxième meilleur auteur de science-fiction et du second, le meilleur auteur de science-fiction du monde et le deuxième auteur scientifique. On voit que l'ego de nos auteurs n' était pas mince. On peut aussi voir pour Asimov, le besoin de reconnaissance de sa valeur qu'il ira chercher un peu partout, en devenant membre de Mensa, ou en membre du Dutch treat club, du Baker street irregulars ou de l'Explorers club. A sa décharge, il faut reconnaître qu'Isaac Asimov était extrêmement intelligent, qu'il le savait, mais qu'il savait éviter de tomber dans l'arrogance, défaut qu'il reprochait d'ailleurs aux membres de Mensa qu'il quitta rapidement avant de les rejoindre à nouveau au début des années 70, au moment il se réinstalle à New-York, pour refaire le même constat, et renoncer définitivement à leur compagnie.

Heureusement, même si sa production propre est limitée, il enclenche en 1962, une activité d'anthologiste où , comme à l'accoutumée, il excelle. Sa première anthologie consacrée aux Hugo winners est publié cette année là par Doubleday, elle sera suivie de très nombreuses autres dans lesquelles on retrouve cette faculté d'Asimov de mettre à la portée de tous les textes qu'il aime. Comme souvent, il introduit chaque texte par une anecdote personnelle qui renforce le texte qui suit et qui donne à la fois envie de lire le texte en question et l'envie de mieux connaître l'anthologiste.

Le 30 Novembre 1973, il se marie avec Janet Opal Jeppson, une psychiatre qu'il connaît depuis plus de 15 ans et s'installe avec elle aux abords de Central Park. Asimov qui ne croyait pas en Dieu, se déclarait athée, se marie sous l'égide de l'Ethical Culture Society, était fier de son héritage juif, écrivit plusieurs livres sur la Bible et peut être considéré comme un Humaniste pour peu que tout le monde soit d'accord avec la définition que je me garderais bien de donner (il sera nommé humaniste de l'année en 1984 par the American Humanist Association).

Pendant ce temps, la science-fiction pâtit de la faible production d'Asimov et ne peut que lui décerner un nouvel Hugo quand il y revient en 1972 avec " the gods themselves" où pour une fois, Asimov traite de la sexualité, même s'il lui faut passer pour cela par celle d'extraterrestres dotés de 3 sexes. Les années 70 voient principalement la publication des nouvelles policières des " black widowers" et un travail de remise en forme de ses oeuvres précédentes qui conduiront à un redémarrage de l'écriture tant sur les Robots que le cycle de Fondation.

Avec Janet, il écrit la série des Norby et surtout reprend Fondation, "Fondation edge" en 1982, "Fondation and earth" en 1986, "Prelude to foundation" en 1988, "Forward the foundation" en 1991 et ensuite Fondation continue à dérouler son histoire à travers le temps et l'espace, grâce à la complicité de Gregory Benford " Foundation' s fear" 1997, Greg Bear " Foundation and chaos" 1998, David Brin "Foundation's triumph" 1999. De même les Robots avec "The robots of dawn" 1983 et "Robots and empire" 1985, il continue de construire son histoire du futur qui peut se lire dans un ordre chronologique qui diverge, bien sûr, par rapport à son ordre de rédaction.Il ne finira pas ce travail d'unification de son oeuvre. Espérons que certains zélateurs ne pousseront pas trop loin le désir de combler les trous de l'oeuvre d'Asimov, car il y a quelques exploitations de la trame Asimovienne qui ressemble carrément à du pillage purement commercial.
Souffrant d'insuffisances rénales et de problèmes cardiaques, Isaac Asimov meurt le 6 Avril 1992 à New-York. Il a été incinéré. Pour finir, il est intéressant de noter que si Asimov a été un géant de l'esprit, il a par contre toujours été faible pour l'aspect sportif, souffrant d'une peur de prendre l'avion, ne supportant pas l'alcool, rougissant au soleil après quelques minutes d'exposition et accessoirement il était agoraphobe.

Répondant à une question de Barbara Walters qui lui demandait ce qu'il ferait si un médecin lui donnait 6 mois à vivre, il répondit : "je taperai plus vite".

Il a dit, parlant de lui : "J' ai eu la chance de naître avec un solide et efficient cerveau, capable de pensées claires et une capacité à les traduire avec des mots...." . C'est une réalité dont beaucoup d'individus peuvent être tenter de dire la même chose, mais peu peuvent se targuer d'en avoir tirer un si brillant parti et d'avoir taper si vite et si bien.

Source : perso.wanadoo.fr/.../wanadoo.fr/listes.sf/asimov/bio.htm

Donnez des points à Isaac ASIMOV
en cliquant sur la carte...

Forum sur Isaac Asimov  Nouveau ! 


Bienvenue sur le forum consacré à Isaac Asimov. Cet espace de discussion est le vôtre : posez vos questions sur Isaac Asimov, et si vous le pouvez, répondez à celles des autres. Veuillez garder à l'esprit que vos propos doivent être argumentés et courtois. L'objectif d'une discussion de forum est que sa lecture apporte un savoir à celui qui la lit. Accédez au forum >>
Citations de Isaac ASIMOV
Isaac ASIMOV On peut définir la Science-Fiction comme la branche de la littérature qui se soucie des réponses de l'être humain aux progrès de la science et de la technologie.
Isaac ASIMOV Pour réussir, il ne suffit pas de prévoir. Il faut aussi savoir improviser.
Isaac ASIMOV Pour convaincre, la vérité ne peut suffire.
Biographie et celebrite
TOP OF THE TOP

Claude FRANCOIS Jacques BREL DALIDA Jésus DE NAZARETH Luis MARIANO Grégory LEMARCHAL Sacha DISTEL Louis DE FUNÈS Elvis PRESLEY Michael JACKSON Mike BRANT Jacques MESRINE Freddie MERCURY BOURVIL Daniel BALAVOINE Lino VENTURA Joe DASSIN Brian JONES (MUSICIEN) Bernadette SOUBIROUS COLUCHE Michael LANDON Jean FERRAT Adolf HITLER Edgar Allan POE Michael CRICHTON John WAYNE Jules VERNE Gilles MARCHAL MARIE DE NAZARETH MÈRE DENIS FERNANDEL ABBÉ PIERRE Joelle MOGENSEN Charly GAUL Marie-France DUFOUR Georges BRASSENS C JÉROME Didier PIRONI Napoléon BONAPARTE SAINT ANTOINE DE PADOUE Tony PONCET Patrick SWAYZE Guy WILLIAMS Roger PIERRE Susan HAYWARD Romy SCHNEIDER Jean MOULIN Thérèse DE LISIEUX Steve MCQUEEN Bruce LEE Victor FRENCH Patrick SAINT-ELOI Marilyn MONROE Karen LANCAUME Pierre BACHELET Jean-Pierre TREIBER Kalthoum SARRAI Odilon REDON Charles DE GAULLE Edith PIAF Victor HUGO Heather O'ROURKE MÈRE TERESA Ayrton SENNA François D'ASSISE CHE GUEVARA Montgomery CLIFT Audrey HEPBURN Kurt COBAIN Filip NIKOLIC Michael Clarke DUNCAN Charlie CHAPLIN Larry HAGMAN SOEUR EMMANUELLE Ludwig Van BEETHOVEN John LENNON AALIYAH Boris VIAN Elizabeth MONTGOMERY Bon SCOTT George HARRISON Maria CALLAS Marie-France STIRBOIS Charles BRONSON Giuseppe VERDI MAHOMET Thierry LE LURON Léo FERRÉ Lana TURNER Michel BERGER Bob MARLEY Donna REED Jules DASSIN Georges GUÉTARY Jimi HENDRIX Melina MERCOURI Johnny CASH Jim MORRISON Lady DIANA James DEAN

Tout le TOP OF THE TOP