Rechercher une célébrité disparue et sa biographie Retour à l'accueil de JeSuisMort.com - le site des biographies des celebrites disparues Rechercher une célébrité disparue et sa biographie Classement des morts les plus célèbres et leur biographie Celebrites mortes le 4 juin et leur biographie Mentions légales - Le site des biographies Foire aux questions - Le site des biographies Contactez-nous - Le site des biographies
C'est ici que vous trouverez la biographie d'une celebrite ! Toutes les biographies des celebrites sont sur www.JeSuisMort.com !
C'est ici que vous trouverez la biographie d'une celebrite ! Toutes les biographies des celebrites sont sur www.JeSuisMort.com ! Vous cherchez une biographie, vous trouvez la celebrite correspondante. JeSuisMort.com : Le site des celebrites disparues et de leurs biographies. Vous cherchez une biographie, vous trouvez la celebrite correspondante. JeSuisMort.com : Le site des celebrites disparues et de leurs biographies.
C'est ici que vous trouverez la biographie d'une celebrite ! Toutes les biographies des celebrites sont sur www.JeSuisMort.com !
C'est ici que vous trouverez la biographie d'une celebrite ! Toutes les biographies des celebrites sont sur www.JeSuisMort.com !
C'est ici que vous trouverez la biographie d'une celebrite ! Toutes les biographies des celebrites sont sur www.JeSuisMort.com !
Biographie et celebrite Trouvez une biographie et sa célébrités
biographie de célébrité>   

Jean-Sébastien BACH

Biographie et celebrite
Biographie Votez Lettre

Biographie de Jean-Sébastien BACH :

 
101ème
BACH
1685 - 1750
Découvrez la biographie de Jean-Sébastien BACH
Score : 34 973
Artiste, Compositeur, Musicien et Organiste (Allemand)
Né le 21 mars 1685
Décédé le 28 juillet 1750 (à l'âge de 65 ans)


Johann Sebastian Bach est né le 21 mars 1685 à Eisenach ville de Thuringe en Allemagne. Bach naquit dans la plus exceptionnelle famille de musiciens qui ait jamais existé et, dans cette province, le simple nom de Bach signifiait musicien. Huitième enfant, dès son enfance, il est initié par son père Ambrosius Bach au jeu du violon et des cordes et par son frère Johann Christoph Bach à la technique de l'orgue. A l'âge de dix ans, son père meurt et c'est ce frère qui le prend en charge et deviendra un second père. Celui-ci exercera une grande influence sur le petit Jean Sébastien et lui montrera les premiers secrets de l'orgue. Il recevra une double formation musicale, à l'école et à la maison. De plus, Eisenach est une ville de grand renom au niveau musical car elle a accueilli des compositeurs comme Pachelbel, Eberlin ou Kerll. Discipliné, il montre les traits de caractère qui marquèrent sa vie et sa musique.

A l'âge de quinze ans, le 15 mars 1700, après avoir réussi ses examens à l'internat d'Ohrdruf, Bach est envoyé à Lunebourg en tant qu'élève à la manécanterie de Saint-Michel qui est une pension pour enfants pauvres. Il y acquiert une formation complète. Lunebourg possède un trésor pour l'époque car les archives de cette ville recèle 19 manuscrits d'orgue des plus grands maîtres allemands, italiens...ainsi qu'une bibliothèque musicale de 3000 volumes que le jeune compositeur pourra étudier à loisir.

Adolescent, il est également passionné de latin et de théologie. Bach a l'occasion de d'avoir des contacts avec la cour de Celle où il apprend l'art français et aussi un peu de la langue française, langue de l'aristocratie européenne car la musique y est dirigée par des Français. La musique y règne et Celle s'avère très importante sur le plan musical. Bach y jouera du violon.

Le 8 avril 1703, il entre comme violoniste et suppléant à l'orgue dans l'orchestre du duc de Weimar et aussi comme laquais (plus vraisemblablement secrétaire) ! En 1703, il est nommé organiste de l'église d'Armstadt où l'orgue vient juste d'être terminé. Le concert d'inauguration impressionne très fortement les habitants de cette cité. Il s'absente pour aller étudier avec Buxtehude à Lübeck mais il s'absente quatre mois au lieu de quatre semaines. Bach revient de cette rencontre transformé et son jeu s'est métamorphosé au contact du grand maître.

Après plusieurs périodes "orageuses" avec ses employeurs, il se brouille avec le conseil municipal et part pour un poste d'organiste à Mühlhausen. En 1707. Il épouse une cousine éloignée qu'il a connue à Armstadt, Maria Barbara, qui va lui donner en treize ans sept enfants. À Mühlhausen, il se heurte à nouveau à ses employeurs pour des problèmes entre les deux églises de la ville. Il retourne donc à la cour de Weimar en 1708 comme organiste et musicien de chambre. A partir de 1714 il est nommé Konzertmeister. Il en part en 1717 après avoir composé une quantité impressionnante d'oeuvres pour le clavier dont malheureusement, beaucoup ont été perdues. La fameuse toccata et fugue BWV 565 date de cette époque (1709). Pendant les périodes de Mühlhausen et de Weimar, Bach composa plusieurs de ses oeuvres majeures : les cantates Actus tragicus et Gott ist mein König (1707), les pièces pour orgue Alla breve en ré mineur (1709), Grande Passacaille en ut mineur (1716), Orgelbüchlein (1717), le Concerto "italien" pour le clavecin.

Weimar est encore loin d'être la grande ville qu'elle sera à l'époque de Liszt et de Wagner. En 1708, c'est le Duc Wilhem Ernst qui y règne. Celui-ci est extrêmement religieux et consacre la plus grande partie de son temps à la religion, aux études théologiques... Il applique ce mode de vie à ses sujets et voudrait réglementer le culte et la vie des fidèles. Bach y est engagé comme Hoforganist et Kammermusicus (organiste et compositeur). Bach y interprète ses oeuvres mais aussi celles d'autres maitres tels que De Grigny, Dieupart, Bonporti. Il y déploie également une intense activité de professeur de musique. Les naissances dans son foyer se multiplient mais le compositeur, à cette époque est convenablement rémunéré. Mais, les extravagances religieuses du Duc vont prendre de l'ampleur, et Bach est facilement irritable de son côté, vont provoquer des conflits. Il trouve un nouvel emploi à Cöthen mais la demande de congé formulée au Duc reste sans réponse. Bach renouvelle sa demande dont le Duc trouve que les termes sont un outrage. Il jette Bach en prison pendant près de quatre semaines.

Après avoir été chassé de Weimar, commençe une heureuse période à la cour du prince Leopold à Cöthen. Son traitement est supérieur à celui de Weimar qui était déjà très appréciable. Passionné de musique, le Prince aide Bach et l'encourage à composer toutes sortes d'oeuvres instrumentales ou vocales. Les instruments sont les meilleurs qui soient. Il y compose une quantité impressionnante de concertos (dont les six concertos brandebourgeois, chefs d'oeuvre du concerto grosso) et de suites, perdus pour la plupart. En 1718 et 1720, le compositeur accompagne à deux reprises le Prince à Karlsbad, station thermale réputée.

Au retour du deuxième voyage, il apprend la mort de son épouse Maria Barbara avec laquelle il a eu six enfants dont quatre ont survécu. En 1721, Jean Sébastien Bach épouse, à 36 ans, Anna Magdalena Wilcken âgée de 20 ans. Il aura treize enfants avec sa nouvelle épouse. Le prince Léopold, veuf à son tour, se remarie avec une femme qui n'aime pas la musique. De plus, J.S Bach est profondément religieux et la musique religieuse à la cour de Cöthen y est quasi inexistante. Le Prince semble s'être désintéressé de la musique après son mariage. A Cöthen, Bach a composé les oeuvres instrumentales les plus importantes de ce genre : Fantaisie chromatique et fugue (1720), Suites anglaises (1715), Suites françaises et le premier livre du Clavier bien tempéré, des Concertos pour un et deux violons.

A nouveau, il part et suite à la mort de Kuhnau, postule pour la place prestigieuse de Cantor à l'église St Thomas de Leipzig. Sept postulants se présentent parmi lesquels Telemann qui est retenu. Il semble que celui-ci ait postulé pour faire pression sur les autorités d'Hambourg afin qu'ils augmentent son salaire. Il y renonce donc très rapidement. Les membres du Conseil de la ville procède à nouveau à un choix qui s'avère difficile car certains postulants refusent d'enseigner la musique en plus de leur poste d'organiste.

C'est à ce moment que Bach présente sa candidature. C'est Graupner qui est retenu mais son employeur refeuse de le libérer. Bach est finalement retenu comme Cantor. Il passera les vingt-cinq dernières années de sa vie au cantorat de l'école de Saint-Thomas de Leipzig. Depuis le moyen-âge, Leipzig avait une importance considérable sur la culture allemande. A Leipzig, Bach a de multiples fonctions musicales. Sa rémunération est convenable et le logement fourni. Cependant, pendant les vingt-cinq années qu'il y passe, Bach connaitra de nombreuses tracasseries mesquines mais composera des oeuvres grandioses. Incompris des notables locaux, Bach ne supporte pas les ingérences et ne peut s'empêcher de défier les autorités locales.

Il est parfois libre de quitter de temps à autre Leipzig (entre autres pour les funérailles du prince Léopold à Cöthen). Il livre de nombreuses oeuvres maîtresses qui sont mal exécutées, mal comprises et peu appréciées : environ trois cents Cantates (dont une centaine perdues), écrites pour tous les dimanches et les fêtes, un Magnificat (1723), 5 passions dont malheureusement deux seulement nous parviendront : les Passions selon Saint Jean (1723), selon saint matthieu (1729), la Messe en si mineur (1724-1747) peut être son plus grand chef d'oeuvre, l'Oratorio de Noël (1734), de nombreux Chorals, le second livre du Clavier bien tempéré (1744), l'Offrande musicale (1747).

Des musiciens de toute l'Allemagne le visitent. il est également très demandé pour des expertises ou inaugurations d'orgue. Nombreux sont les Princes ou nobles qui sollicitent sa visite ou ses services. En 1741, Bach se rend à Berlin pour voir son fils Carl Philip Emmanuel. Il y retourne en 1747 sur invitation du roi Frédéric le Grand et y reçoit les plus grands honneurs. En 1749, sa santé s'altére, il souffre de cataracte au point de devenir aveugle après deux opérations. Il dicte sans pouvoir l'achever l' Art de la fugue son ultime oeuvre.

Le 22 juillet 1750, il est terrassé par une attaque cardiaque et meurt quelques jours plus tard le 28 juillet. De ses vingt enfants, neuf survivront. Sa femme termina ses jours dix ans plus tard dans la plus extrême pauvreté. La musique de Bach fut oubliée pendant plus de cinquante ans. Aucune de ses oeuvres ne sera publiée pendant cette période. Un siècle plus tard, en 1829, et bien que Mozart et Beethoven ait connu sa musique et l'ait trouvée remarquable, Mendelssohn sera l'artisan du renouveau de Johann Sebastian Bach grâce à la Passion selon St Matthieu. Depuis lors sans cesse interprétée et enregistrée, sa musique est l'oeuvre d'un génie et d'un croyant. Il est le plus parfait maître de la fugue et du contrepoint. Il a porté à la plus haute expression les possibilités du style concertant. Son inspiration est admirable et constante que les oeuvres soient personnelles ou de commande.
Source : membres.lycos.fr/.../ycos.fr/magnier/composit/bach.html

Rendez hommage à Jean-Sébastien BACH
en cliquant sur une carte !

Forum sur Jean-Sébastien Bach  Nouveau ! 


Bienvenue sur le forum consacré à Jean-Sébastien Bach. Cet espace de discussion est le vôtre : posez vos questions sur Jean-Sébastien Bach, et si vous le pouvez, répondez à celles des autres. Veuillez garder à l'esprit que vos propos doivent être argumentés et courtois. L'objectif d'une discussion de forum est que sa lecture apporte un savoir à celui qui la lit. Accédez au forum >>

Discussions récentes

Comment comprendre la musique de JS Bach ?
rédigée par citronelle
Lire 16
vues
0
mess.
Ecrivez le 1er message
Histoire de la musique de Bach
rédigée par emma
Lire 65
vues
0
mess.
Ecrivez le 1er message
Jean-Sébastien BACH

Ecrivez une lettre posthume à Jean-Sébastien BACH


Votre lettre sera publiée sur le site mais personne ne vous répondra...






(jamais affiché sur le site)






A mon Idole, (Philippe)
Cher Jean-Sébastien, je suis un de tes plus grand fans. et tu le vois bien d ' en haut... Aucun artite ne m' a tant marqué que toi. Tu es mon idole. Ta musique m' a stupéfié par sa beauté et son inspiration. Elle m' a tant de fois transporté. J 'aurais été si heureux et si impressionné de te rencontrer. Tu n' es pas toujours reconnu de tous à ta juste valeur, et cela m' a toujours un peu contrarié. Mais il faut l' accepter, et je ne cesserai dans ma vie de chercher à partager ma passion de toi. ... Lire la suite
Cher Jean-Sébastien, Si l on pouvait communiquer avec Dieu c est avec vous qu on rentrerait en pières. Vous êtes le père de toute la musique et nous ne sommes que ses enfants dit Mendelssohn. Si la terre pouvait émettre des signaux dans l univers ce seraient ceux de Bach. la musique de Bach est d une richesse sans limite .Ses infinies possibilité d exécutions sont le reflet de la complexité humaine. L equilibre constant qui s en dégage est un éternel message de sagesse. La jeune... Lire la suite
RAS (siwsiw')
Cher Jean-Sébastien, j'ai fait un exposé sur vous qui a été demandé par mon professeur de musique etqui lui a vraiment plu!! Je remercie à tous ce qui ce sont vraiment fatigués pour pouvoir écrire tout ce paragraphe!! Vos oeuvres sont magnifiques!! Je vous remercie encore de tout cela et au revoir!! Une élève en 4Eme... Lire la suite
Aucun (Terence)
Cher Jean-Sébastien, tu fus sans doute l'un des plus grands musiciens et compositeurs que la Terre at connue. Je ne connais qu'une infime partie de ton immense répertoire musical mais chacune de tes ouvres me transporte et me fait frissonner. Pourtant, je suis athée, mais savoir que c'est ta foi qui t'as permis de créer autant de compositions me donne la certitude d'une chose: que chaque être est doté d'une âme et que c'est grâce aux arts qu'elle s'exprime au plus profond de nous.... Lire la suite
Monsieur Bach !! (Andrée le patée)
Cher Jean-Sébastien Bach, j'ai (presque) toujours adorée votre musique et même encore mais bien dommge que vous soyez plus la mais heureusement qu'on peut toujours et encore l'écouter, mais pour certain sa deviens vraiment démoder, bien sur il faut savoir vous avez appris toute ses chose là, facile ?... A bientôt... Lire la suite
inspiration (tamazirt)
Cher Jean-Sébastien, dieu est ton ame, pour de si belle musique , que d'inspiration profonde et longe , je suis tres sensible à ce chef d'oeuvre, comment a t-on pu oublier pendant 50ans ces musique à faire réver , chaque fois que je l'ecoute elle me transporte . je voudrai passer tout mes loisirs , à connaitre tous ces chef d'oeuvres... Lire la suite
Citations de Jean-Sébastien BACH
Jean-Sébastien BACH Le but de la musique devrait n'être que la gloire de Dieu et le délassement des âmes. Si l'on ne tient pas compte de cela, il ne s'agit plus de musique mais de nasillements et beuglements diaboliques.
Jean-Sébastien BACH La musique : une harmonie agréable célébrant Dieu et les plaisirs permis de l'âme.
Célébrités dédiées au thème «organiste» :

Peter TOSH | Johann Christian BACH | Francois COUPERIN | Francesco CAVALLI | Karl RICHTER | Muzio CLEMENTI | Marie-Claire ALAIN | Jean-Sebastien BACH | Gabriel FAURE | Jacques TADDEI

Thèmes associés
Art, Musique, Artiste, Compositeur, Musicien, Organiste, johann sebastien bach, j.s.Bach, Jean sébastien Bach, jean-sebastian bach, j.s bach, Johan Sebastien Bach, bach jean sebastien, Jean Sébastien Boch, Johann sébastian back, bach johann sebastian.

Haut de page
Biographie et celebrite
Biographie et celebrite
Restez informé dès qu'une célébrité disparaît.
TOP OF THE TOP

Claude FRANCOIS Jacques BREL Jésus DE NAZARETH Luis MARIANO Grégory LEMARCHAL DALIDA Sacha DISTEL Michael JACKSON Elvis PRESLEY Louis DE FUNÈS Mike BRANT Daniel BALAVOINE Freddie MERCURY Lino VENTURA BOURVIL MÈRE DENIS Joe DASSIN Jules VERNE COLUCHE Michael LANDON Adolf HITLER Bernadette SOUBIROUS Didier PIRONI Brian JONES (MUSICIEN) Jean FERRAT Jean-Pierre TREIBER Michael CRICHTON Tony PONCET John WAYNE Napoléon BONAPARTE FERNANDEL ABBÉ PIERRE C JÉROME Jean MOULIN Susan HAYWARD Patrick SWAYZE Roger PIERRE Georges BRASSENS Bruce LEE Karen LANCAUME Romy SCHNEIDER Thérèse DE LISIEUX Marilyn MONROE Edgar Allan POE Kalthoum SARRAI SAINT ANTOINE DE PADOUE Guy WILLIAMS Ayrton SENNA Kurt COBAIN Patrick SAINT-ELOI Victor FRENCH Charles DE GAULLE Steve MCQUEEN Pierre BACHELET Ludwig Van BEETHOVEN Joelle MOGENSEN MÈRE TERESA CHE GUEVARA SOEUR EMMANUELLE Audrey HEPBURN Filip NIKOLIC Bon SCOTT Victor HUGO MAHOMET Charlie CHAPLIN Edith PIAF Thierry LE LURON Gilles MARCHAL Elizabeth MONTGOMERY John LENNON Charly GAUL Michel BERGER Montgomery CLIFT George HARRISON Maria CALLAS Boris VIAN Heather O'ROURKE Jim MORRISON AALIYAH Melina MERCOURI Jacques MESRINE Charles BRONSON François MITTERRAND François D'ASSISE Bob MARLEY James DEAN Jimi HENDRIX Georges GUYNEMER Lana TURNER TUPAC Alan LADD Lady DIANA Léo FERRÉ Sacha GUITRY Amalia RODRIGUES Giuseppe VERDI Mado ROBIN Anne FRANK Heinrich HIMMLER Johnny CASH

Tout le TOP OF THE TOP