Rechercher une célébrité disparue et sa biographie Retour à l'accueil de JeSuisMort.com - le site des biographies des celebrites disparues Rechercher une célébrité disparue et sa biographie Classement des morts les plus célèbres et leur biographie Celebrites mortes le 4 juin et leur biographie Mentions légales - Le site des biographies Foire aux questions - Le site des biographies Contactez-nous - Le site des biographies
OK
C'est ici que vous trouverez la biographie d'une celebrite ! Toutes les biographies des celebrites sont sur www.JeSuisMort.com !
C'est ici que vous trouverez la biographie d'une celebrite ! Toutes les biographies des celebrites sont sur www.JeSuisMort.com ! Vous cherchez une biographie, vous trouvez la celebrite correspondante. JeSuisMort.com : Le site des celebrites disparues et de leurs biographies. Vous cherchez une biographie, vous trouvez la celebrite correspondante. JeSuisMort.com : Le site des celebrites disparues et de leurs biographies.
C'est ici que vous trouverez la biographie d'une celebrite ! Toutes les biographies des celebrites sont sur www.JeSuisMort.com !
C'est ici que vous trouverez la biographie d'une celebrite ! Toutes les biographies des celebrites sont sur www.JeSuisMort.com !
C'est ici que vous trouverez la biographie d'une celebrite ! Toutes les biographies des celebrites sont sur www.JeSuisMort.com !
Biographie et celebrite Trouvez une biographie et sa célébrités
biographie de célébrité >   

John ENTWISTLE

 
Biographie et celebrite

Biographie de John ENTWISTLE :

 
2198ème
John ENTWISTLE
1944 - 2002
Découvrez la biographie de John ENTWISTLE
Score : 540
Artiste, Bassiste et Musicien (Anglais)
Né le 09 octobre 1944
Décédé le 27 juin 2002 (à l'âge de 57 ans)


John Alec Entwistle, né le 9 octobre 1944, décédé le 27 juin 2002, musicien britannique, était le bassiste du groupe The Who. Il est considéré comme l'un des plus talentueux et importants bassistes de tous le temps. Véritable virtuose, il a changé la perception de son instrument, sa place au sein d'un groupe de rock, et ce, dès le premier succès du groupe, My Generation, en 1965, ponctué d'un solo de basse exécuté à une étonnante rapidité. Il créait avec les Who un véritable mur de son, faisant tenir tout l'ensemble, particulièrement sur scène.


En 2000, la revue anglaise Guitar magazine l'a désigné Meilleur Bassiste du Millénaire[1].

John Alec Entwistle est né à Chiswick, dans la banlieue de Londres, en 1944. Dans son enfance, il se forme à jouer de la trompette, du Cor et du piano: ces trois instruments seront utilisés plus tard dans de nombreuses compositions des Who. Il intègre ainsi le Middlesex Youth Orchestra. Il se met par la suite à la guitare, mais se sent vite attiré par le son grave et puissant de la basse, et passa ainsi à la « quatre cordes ».

Avec son ami d'enfance Pete Townshend, ils se font recruter par Roger Daltrey et forment, au début des années 1960, le groupe ancêtre des Who: The Detours. En 1964, les trois musiciens entraînent avec eux le batteur Keith Moon: la forme définitive du groupe est adoptée.

De bonne constitution (il était capable de manger, de boire et de faire plus que le reste du groupe[2]), John Entwistle avait acquis le pseudonyme de « The Ox », qui signifie en français « Le Bœuf »[3]. Il était souvent considéré comme le plus calme des membres des Who : Bill Wyman le décrivait d'ailleurs comme « l'homme le plus calme en privé mais le plus fort sur scène ». Il avait en effet adopté un jeu très original qui consistait à ne jamais bouger, ce qui contrastait aussi bien avec la rapidité des mouvements de ses doigts qu'avec le chaos provoqué par ses trois acolytes. On le surnommait à ce titre John Thunderfingers Entwistle[4].

John Entwistle était un talentueux compositeur et artiste. Il a écrit quelques unes des plus célèbres chansons des Who comme : Cousin Kevin, My Wife, Boris the Spider ou Heaven and Hell, titre phare des Who joué à chaque début de concert et présentant avec vigueur le style du groupe. Sa personnalité unique s'est exprimée au travers des thèmes de ses chansons, souvent sur des thèmes provocateurs comme le divorce (My Wife) ou les abus subis par un petit garçon. (voir toutes les participations d'Entwistle dans l'oeuvre des Who)

En plus de son activité avec les Who, Entwistle menait une carrière solo, il sortit de nombreux albums solo au début des années 1970.

John Entwistle est mort en 2002 à Las Vegas, la veille du premier concert d'une tournée des Who aux USA. Le bassiste d'origine italienne Pino Palladino le remplaça sur scène. Le médecin légiste de Las Vegas déclara que cette mort était due à une crise cardiaque, à la suite d'une prise de cocaïne.

La contribution de Entwistle au rock fut d'élever la basse au rang d'instrument de premier plan. Doté d'une forte personnalité et n'entendant pas être remis à l'arrière-plan comme la majorité des bassistes des sixties, il développa un jeu original, d'abord au mediator puis joué aux doigts, pratiquant des arpèges et des riffs rapides, agressifs et très inventifs à un volume sonore assourdissant. Son jeu de basse ressortait mal en studio, son style et son son furent développés à leur maximum sur scène, comme lors du passage des Who au Rolling Stones' Rock and Roll Circus en 1968, ou lors de l'enregistrement du concert Live At Leeds en 1970. Lors des concerts, Entwistle et le guitariste Pete Townshend échangeaient souvent leur rôle : Entwistle jouant rapidement des lignes mélodiques, comme un soliste, pendant que Townshend rajoutait des parties rythmiques au morceau. Entwistle fut aussi un pionner dans l'utilisation des roundwound steel bass strings développés spécialement pour lui, par la Rotosound company.

On peut dire qu'Entwistle était le musicien le plus formé du groupe, maîtrisant des instruments aussi complexes et divers que la trompette, le cor, le piano, et bien sûr la basse. Sa technique musicale était irréprochable. Il ancrait le groupe dans le tempo lors des concerts, étant toujours d'une régularité impeccable, donnant la mesure tout en accompagnant Pete Townshend dans ses improvisations.

Plus prosaïquement, Entwistle utilisait indifféremment le médiator ou le jeu aux doigts, parfois au sein de la même chanson[5].

Entwistle a aidé au développement du son percutant de la basse, créant une technique inhabituelle dite de typewriter, bien des années avant que le slapping soit introduit par le pionner du funk Larry Graham. Ce son percutant est évident dans le solo de basse de 1964, enregistré sur le single des Who : My Generation (disponible dans l'album My Generation).

Entwistle chantait fréquemment sur scène et en studio, assurant le plus souvent les choeurs avec Pete Townshend, ou doublant le chant de Daltrey. On se rappellera particulièrement de ses parties de falsetto très présentes notamment dans les chansons A Quick One While He's Away, Can't Explain, Happy Jack... En plus de cela, Entwistle assurait le chant principal sur la plupart de ses compositions, introduisant au seins de Who le chant guttural, notamment présent sur Boris The Spider ainsi que sur quelques autres morceaux.

Par ailleurs, le musicien, qui s'était pourtant adapté au rock et au jazz, détestait le rap. On lui doit ces mots secs et non déguisés: « Je ne peux pas supporter le rap... », « Ceux qui ne savent pas chanter rappent... », « On peut chanter la rébellion aussi bien que la parler... », « Hitler aurait été dans un groupe de rap »[6] ...

Les influences de Entwistle sont décrites par lui-même, comme une combinaison de guitaristes de rock & roll comme Duane Eddy et Gene Vincent, de soul et de bassistes de R&B comme James Jamerson. Sa formation musicale l'a amené à savoir maîtriser le cor, la trompette et le piano. En amenant la basse au premier plan musical, Entwistle a été le modèle de très nombreux musiciens dont Lemmy Kilmister de Motörhead, steve harris d'Iron Maiden, Les Claypool, Geddy Lee, Noel Redding, ...

John Entwistle a durant sa carrière musicale, utilisée une multitude de modèles de basse. De 1965 à 1971, il utilise surtout des Fender Precision. C'est d'ailleurs à partir du corps de l'une d'entre elles qu'il fabrique "Frankenstein", en 1967, une basse customisée avec les restes de quatre basses. Il utilisera cet instrument jusqu'au milieu des années 70. Parmi les modèles utilisés à cette époque, il y a aussi la Danelectro Long Horn utilisée notamment pour enregistrer My Generation. A partir de 1971 jusqu'à 1974, ce sont surtout des Gibson Thunderbird qui sont utilisées en concert puis après 1974, des Alembic Serie I et des Alembic Explorer.

-------------------
Anecdotes
-------------------

* Il aura utilisé trois basses pour le solo de My Generation. A chaque fois il cassait les cordes et comme un jeu de cordes seul était introuvable il en a racheté deux.
* Il n'aura cassé sa basse qu'une fois lors de sa carrière à la demande insistante de Pete Towshend
* Après que Keith Moon ait gâché l'un de ses repas, ivre, Entwistle aurait enfermé Moon, qui était endormi sous les effets de l'alcool, dans sa chambre d'hôtel après l'avoir détruite complètement. Ce dernier a jusqu'à sa mort pensé qu'il avait bel et bien détruit sa chambre.

-------------------
Discographie
-------------------

* Smash Your Head Against the Wall (1971)
* Whistle Rymes (1972)
* Rigor Mortis Sets In (1973)
* Mad Dog (1975)
* Too Late the Hero (1981)
* The Rock (1996)
* King Biscuit Flower Hour Presents in Concert (1996)
* Left for Live (1999)
* Music From Van Pires (2000)

-------------------
Titres
-------------------

Entwistle uniquement
03 - Dr. Jekyll & Mr. Hyde - 02:27 - Magic Bus: The Who on Tour
02 - Boris the Spider - 2:29 - A Quick One
04 - Whiskey Man - 2:57 - A Quick One
15 - Doctor, Doctor – 2:59 - A Quick One
16 - I've Been Away – 2:08 - A Quick One
02 - Heinz Baked Beans - 0:57 - The Who Sell Out
11 - Silas Stingy - 3:04 - The Who Sell Out
09 - Medac - 0:57 - The Who Sell Out
17 - Someone's Coming - 2:29 - The Who Sell Out
08 - Cousin Kevin - 04:07 - Tommy
12 - Fiddle About - 01:26 - Tommy
01 - Heaven and Hell – 4:50 - Live at Leeds
04 - My Wife – 3:41 - Who's next
19 - When I Was a Boy - 3:31 - Rarities 1966-1972
20 - Postcard – 3:30 - Odds and Sods (1998 remastered CD)
06 - Success Story – 3:22 - The Who By Numbers
02 - Had Enough – 4:27 - Who Are You
03 - 905 – 4:02 - Who Are You
06 - Trick of the Light – 4:45 - Who Are You
04 - The Quiet One – 3:09 - Face Dances
08 - You – 4:30 - Face Dances
02 - It's Your Turn – 3:39 - It's Hard
05 - Dangerous - 3:15 - It's Hard
09 - One at a Time - 2:55 - It's Hard

-------------------
Crédité
-------------------

12 - The Ox (Pete Townshend / Keith Moon / John Entwistle / Nicky Hopkins) - 3:50 - My Generation
17 - In The City (Keith Moon / John Entwistle) – 2:21 - A Quick One

Page soumise à la GFDL.
Source : Article John ENTWISTLE de Wikipédia


Donnez des points à John ENTWISTLE
en cliquant sur la carte...

Forum sur John Entwistle  Nouveau ! 


Bienvenue sur le forum consacré à John Entwistle. Cet espace de discussion est le vôtre : posez vos questions sur John Entwistle, et si vous le pouvez, répondez à celles des autres. Veuillez garder à l'esprit que vos propos doivent être argumentés et courtois. L'objectif d'une discussion de forum est que sa lecture apporte un savoir à celui qui la lit. Accédez au forum >>
Biographie et celebrite
TOP OF THE TOP

Claude FRANCOIS Jacques BREL DALIDA Jésus DE NAZARETH Luis MARIANO Grégory LEMARCHAL Jacques MESRINE Sacha DISTEL Louis DE FUNÈS Elvis PRESLEY Michael JACKSON Mike BRANT Freddie MERCURY BOURVIL Lino VENTURA Daniel BALAVOINE Brian JONES (MUSICIEN) Joe DASSIN Bernadette SOUBIROUS COLUCHE Jean FERRAT Michael LANDON Edgar Allan POE Michael CRICHTON MARIE DE NAZARETH Adolf HITLER John WAYNE Gilles MARCHAL Jules VERNE MÈRE DENIS FERNANDEL Joelle MOGENSEN ABBÉ PIERRE Marie-France DUFOUR Georges BRASSENS C JÉROME Napoléon BONAPARTE Charly GAUL SAINT ANTOINE DE PADOUE Didier PIRONI Roger PIERRE Patrick SWAYZE Guy WILLIAMS Tony PONCET Romy SCHNEIDER Thérèse DE LISIEUX Susan HAYWARD Jean MOULIN Odilon REDON Steve MCQUEEN Patrick SAINT-ELOI Victor FRENCH Bruce LEE Karen LANCAUME Pierre BACHELET Marilyn MONROE Jean-Pierre TREIBER Kalthoum SARRAI Charles DE GAULLE Victor HUGO Edith PIAF Heather O'ROURKE MÈRE TERESA François D'ASSISE Ayrton SENNA Montgomery CLIFT Filip NIKOLIC CHE GUEVARA Audrey HEPBURN Kurt COBAIN Larry HAGMAN Charlie CHAPLIN Michael Clarke DUNCAN Ludwig Van BEETHOVEN Marie-France STIRBOIS SOEUR EMMANUELLE John LENNON Bon SCOTT Elizabeth MONTGOMERY AALIYAH Maria CALLAS Giuseppe VERDI George HARRISON Boris VIAN Charles BRONSON Léo FERRÉ MAHOMET Thierry LE LURON Lana TURNER Donna REED Klaus KINSKI Bob MARLEY Michel BERGER Melina MERCOURI Jules DASSIN Jimi HENDRIX Lady DIANA Johnny CASH Georges GUÉTARY James DEAN

Tout le TOP OF THE TOP