Rechercher une célébrité disparue et sa biographie Retour à l'accueil de JeSuisMort.com - le site des biographies des celebrites disparues Rechercher une célébrité disparue et sa biographie Classement des morts les plus célèbres et leur biographie Celebrites mortes le 4 juin et leur biographie Mentions légales - Le site des biographies Foire aux questions - Le site des biographies Contactez-nous - Le site des biographies
OK
C'est ici que vous trouverez la biographie d'une celebrite ! Toutes les biographies des celebrites sont sur www.JeSuisMort.com !
C'est ici que vous trouverez la biographie d'une celebrite ! Toutes les biographies des celebrites sont sur www.JeSuisMort.com ! Vous cherchez une biographie, vous trouvez la celebrite correspondante. JeSuisMort.com : Le site des celebrites disparues et de leurs biographies. Vous cherchez une biographie, vous trouvez la celebrite correspondante. JeSuisMort.com : Le site des celebrites disparues et de leurs biographies.
C'est ici que vous trouverez la biographie d'une celebrite ! Toutes les biographies des celebrites sont sur www.JeSuisMort.com !
C'est ici que vous trouverez la biographie d'une celebrite ! Toutes les biographies des celebrites sont sur www.JeSuisMort.com !
C'est ici que vous trouverez la biographie d'une celebrite ! Toutes les biographies des celebrites sont sur www.JeSuisMort.com !
Biographie et celebrite Trouvez une biographie et sa célébrités
biographie de célébrité >   

Julian HUXLEY

 
Biographie et celebrite

Biographie de Julian HUXLEY :

 
1950ème
Julian HUXLEY
1887 - 1975
Découvrez la biographie de Julian HUXLEY
Score : 1 054
Artiste, Biologiste, écrivain, Enseignant, Ethologue et Scientifique (Anglais)
Né le 22 juin 1887
Décédé le 14 février 1975 (à l'âge de 87 ans)


Sir Julian Sorell Huxley (22 juin 1887 – 14 février 1975) est un biologiste britannique, théoricien de l'eugénisme, auteur et internationaliste, connu pour ses livres de vulgarisation sur la science. Il a été le premier directeur de l'UNESCO et a fondé le WWF.


Huxley est issu d'une famille plusieurs fois distinguée. Son frère est l'écrivain Aldous Huxley (1894-1963) et son demi-frère, Andrew Huxley (1917-2012), un biologiste lauréat du prix Nobel. Son père Leonard Huxley (1860-1933) était écrivain et éditeur, et son grand-père, Thomas Henry Huxley (1825-1895), un biologiste connu pour être un collègue et partisan de Charles Darwin (1809-1882). Son grand-père maternel était l'universitaire Tom Arnold (1823-1900) et son arrière-grand-père Thomas Arnold (1795-1842), directeur de la prestigieuse Rugby School.

Huxley est né le 22 juin 1887 dans la maison londonienne de sa tante, la romancière Mary Augusta Ward (1851-1920), pendant que son père assistait aux célébrations du jubilé de la Reine Victoria. Il grandit dans la maison familiale située dans le Surrey où il montre un intérêt précoce pour la nature, aidé en cela par les leçons que lui donne son grand-père. À l'âge de treize ans, Huxley entre au Collège d'Eton, où il continue à développer son goût pour la science, et cela dans les laboratoires même de l'école que son grand-père avait incité à construire plusieurs décennies auparavant. À Eton, il s'intéresse à l'ornithologie et en 1905 il obtient une bourse d'étude en zoologie au Balliol College de l'Université d'Oxford.

En 1906, après un été passé en Allemagne, Huxley s'installe à Oxford où il développe un intérêt particulier pour l'embryologie et pour l'étude des protozoaires. Durant l'automne de sa dernière année universitaire, en 1908, sa mère meurt d'un cancer. En 1909 il est diplômé avec mention et se voit offrir une bourse d'étude. Il passe un an à la station de biologie marine de Naples où il s'intéresse à l'embryologie et au développement, par la recherche sur les tuniciers et les oursins. En 1910, il décroche un poste d'enseignant à Oxford mais en 1912 il se voit sollicité par Edgar Odell Lovett (1871-1957) pour la toute nouvelle chaire de biologie de l'université Rice, à Houston au Texas. Huxley accepte cette proposition et prend son poste l'année suivante.

Avant de s'installer à l'université Rice, Huxley passe un an en Allemagne afin de se préparer à sa nouvelle fonction. Alors qu'il travaille dans un laboratoire quelques mois avant le déclenchement de la Première Guerre mondiale, Huxley entend de la part de ses collègues une réflexion à propos d'un avion passant dans le ciel comme quoi "cela ne prendra pas beaucoup de temps avant que de tels avions passent au-dessus de l'Angleterre", ce qui cimente son idée d'internationalisme. Pendant son séjour en Allemagne, il est victime d'une dépression nerveuse et retourne au Royaume-Uni où il séjourne quelque temps dans une maison de repos. Au même moment, son frère Trev, de deux ans plus jeune, est lui aussi victime de dépression et se pend.

Julian commence à fréquenter, en 1916, Marie Juliette Baillod, née en 1896 à Auvernier, un village près de Neuchâtel (Suisse). Ils échangent une correspondance durant la guerre et se marient en 1919.Lady Huxley est décédée en 1994.

En septembre 1916, Huxley revient du Texas pour participer à l'effort de guerre, travaillant dans les services de renseignements, d'abord au Government Communications Headquarters (GCHQ) et ensuite en Italie du nord. Après la guerre, il se voit offrir un poste d'enseignement au New College d'Oxford qui a perdu nombre d'enseignants et d'étudiants pendant la guerre. Son premier fils naît en 1920, Anthony Julian Huxley (1920-1993), qui deviendra lui aussi un biologiste, suivi de son second fils, trois ans plus tard, Francis Huxley (1923-), qui deviendra lui botaniste et anthropologue. En 1925, Huxley rentre au King's College de Londres comme professeur de zoologie, mais en 1927 il quitte ses fonctions d'enseignement et de recherche pour travailler à plein temps avec H. G. Wells (1866-1946) et son fils G.P. Wells (1901-1985) à l'écriture de The Science of Life (La science de la vie) (voir ci-dessous).

En 1935, Huxley est secrétaire de la Zoological Society de Londres, et passe la plupart des sept années suivantes à administrer cette société, son parc zoologique, le zoo de Londres et le parc d'animaux sauvages de Whipsnade. Il poursuit en même temps ses recherches en zoologie. En 1941, il est invité aux États-Unis pour quelques sessions de cours, et génère une controverse en déclarant que les États-Unis devraient rejoindre la Seconde Guerre mondiale quelques semaines seulement avant l'attaque de Pearl Harbor. À cause de l'entrée en guerre de ce pays, sa période de sessions d'enseignement est prolongée et la Zoological Society s'en sert comme prétexte pour lui retirer son poste de secrétaire. Huxley saisit cette opportunité pour consacrer la majeure partie du reste de sa vie à populariser la science et à s'impliquer dans la politique.

En plus de ses recherches en zoologie, Huxley participe aux travaux théoriques sur la biologie de l'évolution et fait partie des acteurs majeurs de la synthèse moderne de l'évolution. L'observation des oiseaux pendant sa jeunesse fait que Huxley s'intéresse à l'ornithologie, et durant toute sa vie il aide à la création de procédés pour la surveillance et la préservation des oiseaux. Il écrit également plusieurs articles sur l'éthologie aviaire. Parmi ses centres d'intérêts, on trouve également la médecine et la biologie moléculaire. Il était l'ami et le mentor du biologiste Konrad Lorenz (1903-1989).

Vers la fin de sa vie, Huxley a eu un rôle clé dans la traduction en anglais des travaux du jésuite et scientifique français Pierre Teilhard de Chardin (1881-1955).

Dans les années 1930, Huxley visite le Kenya et d'autres pays d'Afrique de l'Est afin d'observer les efforts de préservation, incluant la création de parcs nationaux, qui se déroulent dans les quelques zones restant inhabitées en raison du paludisme. Plus tard, il est sollicité par le gouvernement britannique afin d'étudier les sites possibles dans les pays du Commonwealth en Afrique de l'Ouest pour la création d'universités. Durant ces différents voyages Huxley développe un intérêt pour l'éducation et la préservation à travers le monde, et s'implique dans la création de l'Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture. Il en deviendra d'ailleurs le premier directeur général en 1946.

Un fait moins connu est que Huxley était humaniste, qu'il présida le congrès qui vit la fondation de l'International Humanist and Ethical Union et qu'il participa au comité consultatif pour la fondation de la First Humanist Society de New York aux côtés de John Dewey, Albert Einstein et Thomas Mann.

Huxley découvre l'aspect lucratif de la vulgarisation de la science après avoir publié plusieurs articles dans divers journaux. À la fin des années 1920, il s'initie à l'écriture de livres lorsqu'on le sollicite pour collaborer sur deux projets, d'une part un manuel de biologie animale avec son collègue d'Oxford J. B. S. Haldane, et d'autre part un ensemble de neuf volumes de vulgarisation en biologie, The Science of Life (La science de la vie) avec H. G. Wells. On lui doit d'autres publications notables telles que Essays of a Biologist (Essais d'un biologiste) and Evolution: The Modern Synthesis (Évolution : la synthèse moderne).

En 1934, Huxley collabore avec le naturaliste Ronald Mathias Lockley (1903-2000) afin de créer pour Alexander Korda (1893-1956) le premier documentaire d'histoire naturelle au monde, The Private Life of the Gannet (La vie privée du fou de Bassan). Pour ce film, qui a été tourné avec l'aide de la Royal Navy autour de l'île de Grassholm sur la côte du Pembrokeshire, Huxley et Lockley ont reçu l'Oscar du meilleur documentaire.

Plus tard, il accroît sa popularité par le biais d'apparitions télévisuelles et radiophoniques. En 1939, la BBC lui demande d'être l'invité récurrent d'une émission de culture générale, The Brains Trust (le groupe d'experts), pendant laquelle lui et d'autres invités débattent à propos de questions posées par les auditeurs. Cette émission a été mise en place pour maintenir le moral pendant la guerre, afin d'éviter que cette dernière n'occulte les débats et les échanges d'idées. Il est aussi l'invité régulier de l'une des premières émissions de questions-réponses, Animal, Vegetable, Mineral? (Animal, Végétal, Minéral ?), en 1955.

Dans son essai The Crowded World (Le monde surpeuplé), publié dans Evolutionary Humanism (L'humanisme évolutionniste) en 1964, Huxley critique ouvertement les attitudes communiste et catholique de contrôle des naissances, de contrôle des populations et de surpopulation. En se basant sur différents taux d'intérêts comparés, Huxley prédit une population mondiale probable de 6 milliards d'individus en l'an 2000. L'UNFPA, United Nations Population Fund (Fond des Nations-Unies pour les populations) identifie le jour des 6 milliards le 12 octobre 1999.

Huxley a entretenu des liens étroits avec les mouvements rationalistes et humanistes britanniques et il était d'ailleurs membre honoraire de l'association de presse rationaliste de 1927 jusqu'à sa mort. Aussi, il devint le premier président de l'association humaniste britannique lors de sa création en 1963, AJ Ayer lui succédant en 1965. Il était également impliqué dans l'union internationale humaniste et éthique. Beaucoup de livres d'Huxley traitent de l'humanisme.

Sa femme, Juliette Huxley (1896-1994), fait paraître en 1963 le récit de leurs voyages en Afrique, Wild Lives of Africa. Elle publiera son autobiographie en 1986 sous le titre de Leaves of the Tulip Tree.

Page soumise à la GFDL.
Source : Article Julian HUXLEY de Wikipédia


Donnez des points à Julian HUXLEY
en cliquant sur la carte...

Forum sur Julian Huxley  Nouveau ! 


Bienvenue sur le forum consacré à Julian Huxley. Cet espace de discussion est le vôtre : posez vos questions sur Julian Huxley, et si vous le pouvez, répondez à celles des autres. Veuillez garder à l'esprit que vos propos doivent être argumentés et courtois. L'objectif d'une discussion de forum est que sa lecture apporte un savoir à celui qui la lit. Accédez au forum >>
Biographie et celebrite
TOP OF THE TOP

Claude FRANCOIS Jacques BREL DALIDA Jésus DE NAZARETH Luis MARIANO Grégory LEMARCHAL Sacha DISTEL Louis DE FUNÈS Elvis PRESLEY Michael JACKSON Mike BRANT Jacques MESRINE Freddie MERCURY BOURVIL Daniel BALAVOINE Lino VENTURA Joe DASSIN Brian JONES (MUSICIEN) Bernadette SOUBIROUS COLUCHE Michael LANDON Jean FERRAT Adolf HITLER Edgar Allan POE Michael CRICHTON John WAYNE Jules VERNE Gilles MARCHAL MARIE DE NAZARETH MÈRE DENIS FERNANDEL ABBÉ PIERRE Joelle MOGENSEN Charly GAUL Marie-France DUFOUR Georges BRASSENS C JÉROME Didier PIRONI Napoléon BONAPARTE SAINT ANTOINE DE PADOUE Tony PONCET Patrick SWAYZE Guy WILLIAMS Roger PIERRE Susan HAYWARD Romy SCHNEIDER Jean MOULIN Thérèse DE LISIEUX Steve MCQUEEN Bruce LEE Victor FRENCH Patrick SAINT-ELOI Marilyn MONROE Karen LANCAUME Pierre BACHELET Jean-Pierre TREIBER Kalthoum SARRAI Odilon REDON Charles DE GAULLE Edith PIAF Victor HUGO Heather O'ROURKE MÈRE TERESA Ayrton SENNA François D'ASSISE CHE GUEVARA Montgomery CLIFT Audrey HEPBURN Kurt COBAIN Filip NIKOLIC Michael Clarke DUNCAN Charlie CHAPLIN Larry HAGMAN SOEUR EMMANUELLE Ludwig Van BEETHOVEN John LENNON AALIYAH Boris VIAN Elizabeth MONTGOMERY Bon SCOTT George HARRISON Maria CALLAS Marie-France STIRBOIS Charles BRONSON Giuseppe VERDI MAHOMET Thierry LE LURON Léo FERRÉ Lana TURNER Michel BERGER Bob MARLEY Donna REED Jules DASSIN Georges GUÉTARY Jimi HENDRIX Melina MERCOURI Johnny CASH Jim MORRISON Lady DIANA James DEAN

Tout le TOP OF THE TOP