Rechercher une célébrité disparue et sa biographie Retour à l'accueil de JeSuisMort.com - le site des biographies des celebrites disparues Rechercher une célébrité disparue et sa biographie Classement des morts les plus célèbres et leur biographie Celebrites mortes le 4 juin et leur biographie Mentions légales - Le site des biographies Foire aux questions - Le site des biographies Contactez-nous - Le site des biographies
OK
C'est ici que vous trouverez la biographie d'une celebrite ! Toutes les biographies des celebrites sont sur www.JeSuisMort.com !
C'est ici que vous trouverez la biographie d'une celebrite ! Toutes les biographies des celebrites sont sur www.JeSuisMort.com ! Vous cherchez une biographie, vous trouvez la celebrite correspondante. JeSuisMort.com : Le site des celebrites disparues et de leurs biographies. Vous cherchez une biographie, vous trouvez la celebrite correspondante. JeSuisMort.com : Le site des celebrites disparues et de leurs biographies.
C'est ici que vous trouverez la biographie d'une celebrite ! Toutes les biographies des celebrites sont sur www.JeSuisMort.com !
C'est ici que vous trouverez la biographie d'une celebrite ! Toutes les biographies des celebrites sont sur www.JeSuisMort.com !
C'est ici que vous trouverez la biographie d'une celebrite ! Toutes les biographies des celebrites sont sur www.JeSuisMort.com !
Biographie et celebrite Trouvez une biographie et sa célébrités
biographie de célébrité >   

Lech KACZYNSKI

 
Biographie et celebrite

Biographie de Lech KACZYNSKI :

 
5357ème
Lech KACZYNSKI
1949 - 2010
Découvrez la biographie de Lech KACZYNSKI
Score : 10
Avocat, Homme d'état, Homme de loi et Président (Polonais)
Né le 18 juin 1949
Décédé le 10 avril 2010 (à l'âge de 60 ans)


Lech Aleksander Kaczyński, né le 18 juin 1949 à Varsovie et mort le 10 avril 2010 à Smolensk (Russie), est un homme d'État polonais. Fondateur du parti Droit et justice en 2001, il est le président de la République de Pologne du 23 décembre 2005 à sa mort dans l'accident d'avion du 10 avril 2010 à Smolensk[1].


Dans leur enfance, les frères jumeaux monozygotes Lech et Jarosław ont joué dans un film populaire polonais de 1962, Histoire de deux enfants qui volèrent la Lune (O dwóch takich, co ukradli księżyc), basé sur un livre pour enfants de Kornel Makuszyński[2]. En jouant le rôle de sympathiques garnements, ils ont tous deux gagné un niveau de célébrité qui leur sera ultérieurement utile dans leur carrière politique.

Dans les années 1970, Lech Kaczyński est un activiste du mouvement démocratique et anti-communiste en Pologne, et devient, en août 1980, conseiller au Comité de Grève du chantier naval de Gdańsk et du mouvement syndical Solidarność. Durant la loi martiale imposée par le général Jaruzelski en décembre 1981, Kaczyński est interné comme « élément anti-socialiste ». Lorsque Solidarność est légalisé, en 1989, Lech Kaczyński est un conseiller actif de Lech Wałęsa et du « Comité de citoyens solidarité » (Komitet Obywatelski Solidarność).

Lech Kaczyński était marié à Maria Kaczyńska, la première dame de Pologne depuis le 23 décembre 2005, décédée avec lui dans l'accident d'avion. Ils se sont mariés en 1979 et ils ont une fille, Martha, née en 1980.

En juin 1989, il est élu membre du Sénat et vice-président du syndicat Solidarność. Après la chute du régime communiste, les ambitieux jumeaux ont souvent agi en coulisses pour favoriser les alliances entre les différentes formations de droite.

Il est le conseiller principal de Lech Wałęsa quand celui-ci est élu président de la République de Pologne en décembre 1990. Lors de la première élection présidentielle démocratique d'après-guerre, en 1990, leur soutien à Lech Wałęsa est crucial dans la victoire de l'ancienne figure de proue de Solidarité. Wałęsa nomme Kaczyński ministre de la sécurité nationale. Après avoir occupé de hautes fonctions auprès de Wałęsa, les jumeaux Kaczyński se brouillent avec le président polonais en raison de leur opposition à la « thérapie de choc » administrée à l'économie polonaise et, surtout, du conflit concernant le gouvernement de Jan Olszewski.

Lech Kaczyński est le président de la Chambre suprême de contrôle (Najwyższa Izba Kontroli (NIK), Cour des Comptes polonaise) de février 1992 à mai 1995, et plus tard ministre de la Justice dans le gouvernement de Jerzy Buzek (juin 2000- juillet 2001). En 2001 il fonde le parti conservateur Droit et justice (PiS), et est élu 2002 maire de Varsovie, capitale de la Pologne. En tant que maire, il parvient, entre autres, à faire construire le musée de l'Insurrection de Varsovie et à interdire une manifestation organisée par les associations homosexuelles[3].

Le 19 mars 2005, il déclare officiellement sa candidature à l’élection présidentielle de 2005. Lors de sa campagne présidentielle, il se rapproche aussi bien des populistes de la droite religieuse et anti-européenne que de ceux du parti Auto-défense, de gauche. Il est élu président de la République de Pologne le 23 octobre 2005.

Après l'élection présidentielle, son frère jumeau, Jarosław Kaczyński refuse de devenir président du Conseil, poste finalement confié à Kazimierz Marcinkiewicz. Celui-ci démissionne en juillet 2006 et le PiS appelle à la nomination de Jarosław Kaczyński à la tête du gouvernement, proposition acceptée par le président de la République. La Pologne est alors le seul pays où deux frères occupèrent simultanément les postes de chef d'État et de président du Conseil. Le duo qu'il forme avec lui devient une figure marquante au sein de l'Union européenne, dont la Pologne est membre depuis 2004.

La « révolution morale » que prônaient les deux frères les avait conduits à faire campagne pour rendre publics les noms des personnes ayant collaboré avec le pouvoir communiste. Mais c'est surtout le projet de loi de lustration de 2007, qui vise à purger l'administration publique des anciens collaborateurs des services secrets communistes, qui a suscité une réprobation très forte, en Pologne comme à l'étranger.

En 2007, après la victoire des centristes aux législatives, Jarosław Kaczyński doit quitter la tête du gouvernement. Il est remplacé par le chef de l'opposition, Donald Tusk, qui entreprend de restaurer les relations avec l'Allemagne et la Russie, mises à mal sous son prédécesseur. Au poste surtout honorifique de président, Lech Kaczynski reste critique des politiques libérales du nouveau gouvernement et oppose fréquemment son veto à ses propositions de loi, notamment celle qui prévoyait en 2008 d'appliquer une logique commerciale au fonctionnement des hôpitaux - l'équivalent d'une privatisation, selon lui. Il s'oppose une nouvelle fois en 2009 à une loi de réforme des médias publics et dénonce en janvier 2010 le choix de ses ministres de prolonger les négociations sur le tarif du gaz naturel avec Moscou.

Lech Kaczyński n'avait pas encore fait part de ses intentions pour la présidentielle de 2010, pour laquelle il ne faisait pas figure de favori[4].

L'image de marque de Kaczynski était celle d'un homme politique incorruptible qui, contrairement à bon nombre de dirigeants de l'ère post-communiste, n'a jamais tiré un profit personnel de sa carrière politique.

Lech Kaczynski était un conservateur religieux et anti-libéral.

Les prises de position de Lech Kaczynski alliaient une vision sociale conservatrice, une défense de l'État providence et des valeurs catholiques et familiales ainsi que des intérêts nationaux aux dépens de ceux de l'Union européenne.

Lech Kaczynski trouve la mort le 10 avril 2010 dans un accident d'avion à Smolensk, dans l'ouest de la Russie, où régnait un épais brouillard. Aucun passager n'a survécu : il y avait 97 passagers et membres d'équipage à bord, dont 85 appartenant à la délégation présidentielle[5],[6].

L'accident s'est produit à deux kilomètres de l'aéroport militaire de Smolensk, alors que le pilote tentait son quatrième atterrissage, l'avion a heurté la cime des arbres. Le pilote ayant voulu tenter un ultime essai, malgré l'avis contraire des contrôleurs aériens russes qui préféraient les dérouter vers l'aéroport de Minsk (au Bélarus) ou à celui de Moscou. Le Tupolev Tu-154 a pris feu après avoir touché le sol et des équipes de secours ont aussitôt tenté d'en extraire les passagers. Le pilote a ignoré à plusieurs reprises les ordres des contrôleurs aériens lui indiquant de ne pas se poser. À 2,5 kilomètres de la piste le chef des contrôleurs aériens a constaté que l'équipage avait accéléré la vitesse de descente et a ordonné à celui-ci de remettre l'avion à l'horizontale. Faute d'être obéi, il a donné l'ordre à plusieurs reprises à l'avion de se diriger vers un autre aéroport mais l'équipage a poursuivi sa descente ce qui a abouti à la catastrophe.

L'épouse du chef de l'État et le gouverneur de la banque centrale Slavomir Skrzypek se trouvaient également à bord, tout comme le chef d'état-major de l'armée, Franciszek Gagor, et le vice-ministre des Affaires étrangères, Andrzej Kremer. Lech Kaczynski devait se rendre à Katyn, près de Smolensk, pour rendre hommage aux prisonniers de guerre et aux intellectuels polonais exécutés au printemps 1940, quelques mois après le démantèlement de la Pologne par l'Allemagne nazie et l'Union soviétique.

Le président de la Diète, Bronisław Komorowski, assurera l'intérim à la tête de l'État jusqu'à la prochaine élection présidentielle, prévue dans deux mois, où il sera le candidat de la Plate-forme civique (PO)[7].

Page soumise à la GFDL.
Source : Article Lech KACZYNSKI de Wikipédia


Donnez des points à Lech KACZYNSKI
en cliquant sur la carte...

Forum sur Lech Kaczynski  Nouveau ! 


Bienvenue sur le forum consacré à Lech Kaczynski. Cet espace de discussion est le vôtre : posez vos questions sur Lech Kaczynski, et si vous le pouvez, répondez à celles des autres. Veuillez garder à l'esprit que vos propos doivent être argumentés et courtois. L'objectif d'une discussion de forum est que sa lecture apporte un savoir à celui qui la lit. Accédez au forum >>
Biographie et celebrite
TOP OF THE TOP

Claude FRANCOIS Jacques BREL DALIDA Jésus DE NAZARETH Luis MARIANO Grégory LEMARCHAL Sacha DISTEL Jacques MESRINE Louis DE FUNÈS Elvis PRESLEY Michael JACKSON Mike BRANT Freddie MERCURY BOURVIL Lino VENTURA Daniel BALAVOINE Brian JONES (MUSICIEN) Joe DASSIN Bernadette SOUBIROUS COLUCHE Michael LANDON Jean FERRAT Edgar Allan POE Adolf HITLER Michael CRICHTON MARIE DE NAZARETH John WAYNE Gilles MARCHAL Jules VERNE MÈRE DENIS FERNANDEL ABBÉ PIERRE Joelle MOGENSEN Marie-France DUFOUR Georges BRASSENS C JÉROME Charly GAUL Napoléon BONAPARTE SAINT ANTOINE DE PADOUE Didier PIRONI Roger PIERRE Patrick SWAYZE Tony PONCET Guy WILLIAMS Romy SCHNEIDER Susan HAYWARD Thérèse DE LISIEUX Jean MOULIN Steve MCQUEEN Patrick SAINT-ELOI Odilon REDON Victor FRENCH Bruce LEE Karen LANCAUME Marilyn MONROE Pierre BACHELET Jean-Pierre TREIBER Kalthoum SARRAI Charles DE GAULLE Victor HUGO Edith PIAF Heather O'ROURKE MÈRE TERESA François D'ASSISE Ayrton SENNA Montgomery CLIFT CHE GUEVARA Filip NIKOLIC Larry HAGMAN Audrey HEPBURN Kurt COBAIN Charlie CHAPLIN Michael Clarke DUNCAN Ludwig Van BEETHOVEN SOEUR EMMANUELLE John LENNON Marie-France STIRBOIS Bon SCOTT Elizabeth MONTGOMERY Maria CALLAS AALIYAH Boris VIAN Giuseppe VERDI George HARRISON Charles BRONSON Léo FERRÉ MAHOMET Thierry LE LURON Lana TURNER Donna REED Bob MARLEY Michel BERGER Melina MERCOURI Jules DASSIN Georges GUÉTARY Jimi HENDRIX Lady DIANA Klaus KINSKI Johnny CASH James DEAN

Tout le TOP OF THE TOP