Rechercher une célébrité disparue et sa biographie Retour à l'accueil de JeSuisMort.com - le site des biographies des celebrites disparues Rechercher une célébrité disparue et sa biographie Classement des morts les plus célèbres et leur biographie Celebrites mortes le 4 juin et leur biographie Mentions légales - Le site des biographies Foire aux questions - Le site des biographies Contactez-nous - Le site des biographies
C'est ici que vous trouverez la biographie d'une celebrite ! Toutes les biographies des celebrites sont sur www.JeSuisMort.com !
C'est ici que vous trouverez la biographie d'une celebrite ! Toutes les biographies des celebrites sont sur www.JeSuisMort.com ! Vous cherchez une biographie, vous trouvez la celebrite correspondante. JeSuisMort.com : Le site des celebrites disparues et de leurs biographies. Vous cherchez une biographie, vous trouvez la celebrite correspondante. JeSuisMort.com : Le site des celebrites disparues et de leurs biographies.
C'est ici que vous trouverez la biographie d'une celebrite ! Toutes les biographies des celebrites sont sur www.JeSuisMort.com !
C'est ici que vous trouverez la biographie d'une celebrite ! Toutes les biographies des celebrites sont sur www.JeSuisMort.com !
C'est ici que vous trouverez la biographie d'une celebrite ! Toutes les biographies des celebrites sont sur www.JeSuisMort.com !
Biographie et celebrite Trouvez une biographie et sa célébrités
biographie de célébrité>   

Marie CURIE

Biographie et celebrite
Biographie Votez

Biographie de Marie CURIE :

 
469ème
Marie CURIE
1867 - 1934
Découvrez la biographie de Marie CURIE
Score : 8 727
Physicienne et Scientifique (Polonaise)
Née le 07 novembre 1867
Décédée le 04 juillet 1934 (à l'âge de 66 ans)


Marya Salomea SKLODOWSKA, est née le 7 novembre 1867, à Varsovie en Pologne. Elle est la cinquième enfant d'une famille qui compte déjà trois filles. Son père, Wladislaw et sa mère Bronislawa, sont tous les deux enseignants à Varsovie. En 1868, Wladislaw est nommé professeur et sous-inspecteur au gymnase ( nom donné à cette époque aux lycées) de la rue Nowolpiki. La famille déménage pour un logement de fonction. Mais l'occupation russe est de plus en plus écrasante: vexations, contrôles policiers, langue polonaise rigoureusement interdite. en septembre 1873, le directeur russe du gymnase, enlève à Wladislaw, son poste de sous-directeur, son logement de fonction et diminue son traitement de professeur. La gêne financière s'installe au foyer et pour survivre Wladislaw Slodowski accepte jusqu'à dix pensionnaires chez lui. L'une d'entre elles atteinte du typhus contamine Sofia, la sœur de Marya ainsi que sa mère. elles seront toutes les deux emportées par la maladie. Pour échapper au désespoir Marya s'accroche au travail, à la famille et à sa patrie opprimée.

Marya va donc au gymnase et reçoit, le 12 juin 1883 la médaille d'or. Elle a seize ans. Son père l'envoie alors en province, passer un an à la campagne, chez des parents qui l'hébergent en échange de quelques vagues leçons pour leurs enfants. Une année de détente que Marya n'oubliera jamais. Marya doit rentrer à Varsovie où son père la réclame. Elle donne alors des leçons d'arithmétique, de géométrie, de Français. Elle fréquente aussi "l' Université volante": Ce sont des cours d'anatomie, d'histoire naturelle, de sociologie donnés clandestinement par un groupe d'intellectuels polonais.

Une des sœurs de Marya, Bronia rêve d'étudier la médecine, mais il faudrait partir à l'étranger car en Pologne les femmes ne sont toujours pas admise à l'université. Par ailleurs Bronia n'a pas de quoi se payer ses études. C'est alors que Marya propose de se placer comme gouvernante dans une riche famille, et d'envoyer son salaire à Bronia. Quand celle-ci sera médecin, elle aidera à son tour Marya à financer ses études.

Marya devient ainsi institutrice et le restera pendant 5 ans. A la fin de 1890 Bronia, mariée à un étudiant Polonais, Casimir Dluski, écrit à sa sœur cadette pour lui proposer de l'accueil chez elle à Paris. Mais il lui faut trouver l 'argent pour le voyage, et le passeport. Marya économise rouble par rouble et en septembre 1891 à 24 ans la jeune polonaise arrive enfin à Paris. Dès son arrivée fin septembre 1891 grâce à l'argent économisé en Pologne , elle s'inscrit à la Sorbonne et francise son prénom: désormais elle s'appelle Marie Sklodowska.

A la rentrée universitaire Marie suit les cours de professeurs prestigieux: Lippmann en physique, Paul Appell en mathématiques. Elle travaille avec acharnement pour se perfectionner en Français, en mathématiques et en physique. Mais il y a trop de bruits chez les Dlusky. Médecins tous deux, il reçoivent chez eux leurs clients pendant le jour et sont souvent dérangés la nuit. Sans compter que l'appartement est un lieu de rassemblement des Polonais de la capitale. Marie déménage alors dans une chambre de bonne à proximité de la Sorbonne.

En juillet 1893, Marie est reçue première à la licence de physique. Elle obtient alors une bourse du gouvernement Polonais qui va lui permettre de suivre une licence de Mathématiques et de commencer en même temps, dans le laboratoire du professeur Lippmann, des recherches sur les propriétés de certains aciers; mais il lui faut trouver de la place pour entreposer des minerais, des appareils de mesure. Au printemps 1894, le physicien Jozef Kowalski, Séjournant à Paris, lui présente Pierre Curie, physicien déjà célèbre à trente cinq ans.

Il peut lui procurer le local dont elle a besoin car il est professeur à l'école de Physique et chimie de Paris. Ils s'entendent immédiatement: même culte de la science, même goût passionné de la nature, même solidarité familiale. En juillet 1894 Marie est brillamment reçue seconde à la licence de mathématiques. Elle retourne alors dans son pays natal où elle songe à devenir professeur quant Pierre lui écrit, le 10 août 1894, pour lui demander de revenir à Paris. Ils se marient le 25 juillet 1895 à la mairie de Sceaux.

En cadeau de mariage, Pierre et Marie Curie reçoivent deux bicyclettes. Un moyen de transport qu'ils adoptent immédiatement. Pour leur voyage de noces, ils visiteront d'ailleurs l'île de France à bicyclette. Après ces vacances , Pierre enseigne à l'école de chimie, rue Lhomond tandis que Marie poursuit ses recherches scientifiques sur le propriétés magnétiques des aciers dans le laboratoire de son mari. Parallèlement, elle prépare le soir le concours d'agrégation de l'enseignement secondaire où elle est reçue première en juillet 1896.

Le 12 septembre 1897, voit la naissance de leur premier enfant, Irène. Mais la maternité n'arrête pas Marie: Elle veut faire une thèse ! Après la découverte des rayons X par Roëntgen, puis des rayons uraniques par Becquerel le monde scientifique est en effervescence. En octobre 1897, Marie Curie, agée de trente ans, choisit comme sujet de thèse l'étude des propriétés des rayons uraniques.
elle examine systématiquement un grand nombre de composés chimiques et de minéraux, et découvre un élément radioactif inconnu. Aidée par Pierre, Marie s'efforce alors de découvrir les propriétés de cet élément. Elle découvre le polonium en juillet 1898, puis le radium en décembre de la même année.

Tandis qu'ils cherchent à obtenir du chlorure de radium, les découvertes scientifiques s'accélérent dans le monde entier: identification des émissions alpha, bêta, gamma, en Allemagne, découverte du radon et au canada, Rutherford, assisté du jeune et brillant Soddy montre que la radioactivité est une transmutation naturelle. Le 25 juin 1903, Marie soutient sa thèse titrée "Recherches sur les substances radioactives"; en novembre la médaille Davy lui est décernée par la Société Royale de Londres et le 10 décembre, les époux Curie reçoivent conjointement avec Henri Becquerel le prix Nobel de Physique. Cependant leurs ennuis de santé les empêchent d'aller recevoir le prix à Stockholm. Le 19 avril 1906, au début d'une après midi pluvieuse , Pierre Curie meurt écrasé par un fourgon à cheval. Marie reste seule.

Le premier mai 1906, Marie Curie est nommée chargée de cours à la Sorbonne dans la chaire de Physique occupée précédemment par son mari.
Elle devient ainsi la première femme de France à accéder, dans l'enseignement supérieur, à un poste de professeur. A cette époque Lord Kelvin, un ami de Pierre, met en doute, dans un article du "Times", le fait que le radium soit un nouvel élément. Se sentant visé par ces attaques Marie Curie, reprend ses travaux pour isoler , non seulement du chlorure de radium pur comme en 1902, mais le radium lui-même. C'est chose faite en 1910. Elle obtient le prix Nobel de chimie en 1911 et en 1914 elle crée l'institut du radium.

Le 1er août 1914, la France est envahie par les allemands. Marie comprend tout de suite qu'il faut utiliser les progrès de la science, et en particulier les rayons X, pour soigner les blessés, mais elle pense qu'il vaut mieux examiner ceux-ci sur le front plutôt que de les ramener, à l'arrière, en milieu hospitalier...

Elle équipe donc une voiture avec un appareil à rayon X, un médecin, un chauffeur-mécanicien et elle part sur le front des armées avec Irène, âgée de dix sept ans, comme assistante. Marie est alors nommée officiellement directrice du service radiologique de la croix rouge. D'autres voitures radiologiques entrent en service. Les équipes d'infirmières et de radiologistes s'étoffent. Des milliers de blessés ont ainsi été secourus. La paix retrouvée, Marie rédige un ouvrage sur "la radioactivité et la guerre" montrant l'ampleur que peuvent prendre, dans certaines circonstances, des applications inattendues de découvertes, initialement, purement scientifiques.

En mai 1920, Marie Curie accorde une interview à une célèbre journaliste américaine, Marie Mattingley Meloney. Marie lui explique alors ses manques de crédits, d'équipements de personnel. Elle sait qu'en Amérique il existe environ cinquante grammes de radium quand la France n'en possède qu'un seul. La journaliste décide alors d'aider Marie Curie. Elle veut convaincre les femmes américaines fortunées, de permettre à à la scientifique d'acquérir le radium dont elle a besoin. Elle va lancer une énorme campagne de Presse en Faveur de La célèbre savante Française. Mais il faudra que Marie accepte d'aller aux États Unis. Au début du mois de Mai 1921 elle part avec ses deux filles, Irène et Eve. L'arrivée à New YorK est triomphale. Ce voyage est aussi un succès financier car il a valu à Marie non seulement de l'argent mais aussi des minerais précieux , du matériel, de nombreux équipements scientifiques.

La chercheuse est devenue un symbole international, investit d'une mission de rayonnement scientifique et elle comprend qu'elle ne doit plus s'isoler dans son laboratoire. Désormais elle fait de nombreux voyages, participe à des congrès. Elle suit avec intérêt, les travaux de ses collaborateurs, et notamment ceux du Docteur Regaud qui dirige un prestigieux centre de radiothérapie et de curiethérapie pour le traitement des tumeurs.

Cependant Marie sait- et elle le déplore- que contrairement à ce qui se passe à l'institut du radium (crée en1914), des corps radioactifs sont utilisés sans précaution par des médecins ignorants et par des fabricants de médicaments ou de produits de beauté. Elle n'y peut rien car en ne prenant aucun brevet pour ses découvertes, elle les a données une fois pour toute au monde... qui les utilise dangereusement. Le 15 janvier 1934 Irène Curie et son mari Frédéric Joliot, en dignes successeurs de leur mère découvrent la radioactivité artificielle. Quelques temps après (4 juillet 1934) Marie Curie meurt des suite d'une leucémie.
Source : www.cyberquebec.ca/.../ctivite/biographie/mariecurie.html

Rendez hommage à Marie CURIE
en cliquant sur une carte !

Forum sur Marie Curie  Nouveau ! 


Bienvenue sur le forum consacré à Marie Curie. Cet espace de discussion est le vôtre : posez vos questions sur Marie Curie, et si vous le pouvez, répondez à celles des autres. Veuillez garder à l'esprit que vos propos doivent être argumentés et courtois. L'objectif d'une discussion de forum est que sa lecture apporte un savoir à celui qui la lit. Accédez au forum >>
Citations de Marie CURIE
Marie CURIE On ne fait jamais attention à ce qui a été fait ; on ne voit que ce qui reste à faire.
Marie CURIE Dans la vie, rien n'est à craindre, tout est à comprendre.
Célébrités dédiées au thème «scientifique» :

Leonard DE VINCI | Thomas HODGKIN | Anders CELCIUS | Andrei Dmitrievitch SAKHAROV | Nicolas COPERNIC | Jacques SICLIER | Henri DELACROIX | Raymond BOUDON | Benoit MANDELBROT | Louis MICHEL (PHYSICIEN) | Leonhard EULER | Guy COULOMBE | Elena BONNER | Roland BARTHES | Pierre CURIE | Marie CURIE | James JOULE | Jacques MARSEILLE | Tissa BALASURIYA | Maria GAETANA AGNESI | Christiane DESROCHES NOBLECOURT | Albert HOFMANN | Jacques CHARLES | Christian PELRAS | Michel PEISSEL | Michel CROZIER | Albert JACQUARD | Joseph CUGNOT | Benjamin FRANKLIN | Elinor OSTROM | William HENRY | Nicola CABIBBO | Anders Jonas ANGSTROM | Pierre FABRE | Francois JACOB | Joseph BLACK | Alberto GRANADO | Christian-Joseph GUYONVARC'H | Georg OHM | Jean CALVIN | Paul YONNET | Frederic BASTIAT | Pierre-Gilles DE GENNES | Pascal ROYERE | Henri COLLARD | Ahmed DEEDAT | Israel GELFAND | LAWRENCE D'ARABIE | Serge MOSCOVICI | Michel MOHRT

Biographie et celebrite
Biographie et celebrite
Restez informé dès qu'une célébrité disparaît.
TOP OF THE TOP

Claude FRANCOIS Jacques BREL Jésus DE NAZARETH Luis MARIANO DALIDA Grégory LEMARCHAL Sacha DISTEL Michael JACKSON Elvis PRESLEY Louis DE FUNÈS Mike BRANT Daniel BALAVOINE Freddie MERCURY Lino VENTURA BOURVIL Joe DASSIN Jules VERNE MÈRE DENIS COLUCHE Adolf HITLER Michael LANDON Bernadette SOUBIROUS Brian JONES (MUSICIEN) Didier PIRONI Jean FERRAT Michael CRICHTON John WAYNE Jean-Pierre TREIBER Tony PONCET FERNANDEL Napoléon BONAPARTE ABBÉ PIERRE C JÉROME Jean MOULIN Edgar Allan POE Susan HAYWARD Patrick SWAYZE Roger PIERRE Georges BRASSENS Romy SCHNEIDER Bruce LEE Marilyn MONROE Thérèse DE LISIEUX Kalthoum SARRAI Karen LANCAUME SAINT ANTOINE DE PADOUE Guy WILLIAMS Kurt COBAIN Ayrton SENNA Patrick SAINT-ELOI Victor FRENCH Joelle MOGENSEN Steve MCQUEEN Pierre BACHELET Charles DE GAULLE Gilles MARCHAL CHE GUEVARA Ludwig Van BEETHOVEN MÈRE TERESA Audrey HEPBURN Edith PIAF SOEUR EMMANUELLE Charly GAUL Filip NIKOLIC Charlie CHAPLIN Victor HUGO Bon SCOTT MAHOMET Thierry LE LURON Elizabeth MONTGOMERY Montgomery CLIFT John LENNON Heather O'ROURKE Michel BERGER Maria CALLAS Boris VIAN George HARRISON Jacques MESRINE AALIYAH Jim MORRISON Charles BRONSON François D'ASSISE Melina MERCOURI Bob MARLEY François MITTERRAND James DEAN Jimi HENDRIX Lana TURNER Georges GUYNEMER Sacha GUITRY Lady DIANA Léo FERRÉ TUPAC Alan LADD Heinrich HIMMLER Mado ROBIN Giuseppe VERDI Johnny CASH Anne FRANK Amalia RODRIGUES

Tout le TOP OF THE TOP