Rechercher une célébrité disparue et sa biographie Retour à l'accueil de JeSuisMort.com - le site des biographies des celebrites disparues Rechercher une célébrité disparue et sa biographie Classement des morts les plus célèbres et leur biographie Celebrites mortes le 4 juin et leur biographie Mentions légales - Le site des biographies Foire aux questions - Le site des biographies Contactez-nous - Le site des biographies
OK
C'est ici que vous trouverez la biographie d'une celebrite ! Toutes les biographies des celebrites sont sur www.JeSuisMort.com !
C'est ici que vous trouverez la biographie d'une celebrite ! Toutes les biographies des celebrites sont sur www.JeSuisMort.com ! Vous cherchez une biographie, vous trouvez la celebrite correspondante. JeSuisMort.com : Le site des celebrites disparues et de leurs biographies. Vous cherchez une biographie, vous trouvez la celebrite correspondante. JeSuisMort.com : Le site des celebrites disparues et de leurs biographies.
C'est ici que vous trouverez la biographie d'une celebrite ! Toutes les biographies des celebrites sont sur www.JeSuisMort.com !
C'est ici que vous trouverez la biographie d'une celebrite ! Toutes les biographies des celebrites sont sur www.JeSuisMort.com !
C'est ici que vous trouverez la biographie d'une celebrite ! Toutes les biographies des celebrites sont sur www.JeSuisMort.com !
Biographie et celebrite Trouvez une biographie et sa célébrités
biographie de célébrité >   

Maurice AGULHON

 
Biographie et celebrite

Biographie de Maurice AGULHON :

 
3746ème
Maurice AGULHON
1926 - 2014
Découvrez la biographie de Maurice AGULHON
Score : 51
Historien et Scientifique (Francais)
Né le 20 décembre 1926
Décédé le 28 mai 2014 (à l'âge de 87 ans)


Maurice Agulhon, né le 20 décembre 1926 à Uzès (Gard) et mort le 28 mai 2014, est un historien français, spécialiste de l'histoire contemporaine de la France des XIXe et XXe siècles et professeur au Collège de France de 1986 à 1997. Bien que ses premiers travaux portent sur la Révolution de 1848 en Provence, Maurice Agulhon devient au fil du temps l'un des plus grands spécialiste des institutions de la République et de la symbolique du pouvoir républicain. Il fut aussi un citoyen politiquement engagé à gauche, notamment dans un premier temps auprès du Parti communiste français.


Né de parents exerçant tous deux la profession d'instituteur dans le petit village de Pujaut, le jeune Maurice Agulhon passe ses dix premières années dans la campagne gardoise. Ses parents, de confession protestante, son père de naissance et sa mère par conversion, sont également partisans de la laïcité républicaine et orientés politiquement à gauche. Ils jouent donc à la fois leur rôle de parents, mais servent aussi de maîtres d'école à leur fils. Le jeune Maurice est un enfant studieux. Ses parents, surtout son père, attachent une grande importance à son éducation. L'enfant, timide de nature, est peu enclin à participer aux jeux des autres enfants et vit quasiment replié sur sa famille qui le pousse vers les études. Son père y voit un moyen d'ascension sociale, car celui-ci refuse que son fils devienne un simple instituteur comme lui. Précurseurs pour l'époque, ses parents sont très attachés à l'égalité entre homme et femme, c'est pourquoi ils s'efforceront d'élever Maurice et sa jeune sœur de façon identique , sans favoriser l'éducation de leur garçon, comme cela se faisait à l'époque surtout dans le milieu rural.

Adolescent, le jeune homme quitte son village natal pour le lycée Aragon, puis il fréquenta également, en 1936, le lycée Frédéric Mistral de Nîmes. Ensuite Maurice Agulhon poursuit ses études de 1943-1946 au lycée du Parc à Lyon, où il rencontre Joseph Hours, professeur d'histoire du courant des Annales. Ce professeur l'a profondément influencé dans sa jeunesse. En 1946, ayant terminé ses études à Lyon, le jeune diplômé monte poursuivre ses études supérieures dans la capitale à la prestigieuse École normale supérieure de Paris . Au sein de cet établissement d'élite, le futur historien avouera avoir effectué son éducation sociale grâce à la fréquentation de ses camarades issus pour la plupart de la bourgeoisie parisienne. Cependant bien que tout désigné à rentrer dans le rang d'une classe élitaire, Maurice Agulhon décide de s'engager sur un tout autre chemin, un courant beaucoup plus révolutionnaire, celui du mouvement communiste.

À côté de son engagement politique, Maurice Agulhon, poursuit de brillantes études et obtiendra le premier rang au concours pour sa thèse sur « Les origines de la tradition républicaine ». Cette première thèse dirigée par le professeur Labrousse, lui permet d'être nommé dans un premier temps à Toulon, puis à Marseille, où il prépare sa seconde thèse, portant elle sur les antécédents et les causes de l'insurrection de décembre 1851 dans le Var. Puis, de 1954 à 1957, il effectue une carrière d'attaché de recherche au CNRS. Ayant achevé sa thèse en 1967, il ne put la soutenir devant Labrousse et Bourdel qu'en 1969.

Maurice Agulhon a encore à son palmarès une thèse intermédiaire, faite en 1966, intitulée La Sociabilité méridionale dans l'édition d'Aix-en-Provence et rebaptisée Pénitents et francs-maçons pour la réédition parisienne. En 1969, après avoir soutenu sa thèse finale avec succès, le jeune historien dut se résoudre à diviser sa thèse en trois parties (tome 1, la République au village ; tome 2, la vie sociale en Provence intérieure ; tome 3, Toulon, une ville ouvrière au temps du socialisme utopique), car trop volumineuse, aucun éditeur n'avait voulu la publier intégralement.

Les années cinquante-soixante sont, en France, les années phares de la propagande communiste, ce qui explique aisément que Maurice Agulhon, tout comme une foule d'intellectuels français de l'époque, ait été attiré par le projet marxiste. L'historien en herbe y voit deux raisons. En premier lieu, il cite l'époque, le milieu familial de gauche, puis en deuxième lieu, il impute son entrée dans le parti à la propagande du PC, qui mettait surtout l'accent sur le rôle des communistes dans la Résistance pendant la guerre .

Son adhésion s'effectue par l'intermédiaire d'une cellule du parti à l'ENS. L'historien confessa y avoir trouvé une famille de substitution, compensant ainsi l'éloignement géographique de la sienne.

Il prit part à la contestation étudiante en mai 1968 . Durant ce mouvement étudiant protestataire, Maurice Agulhon s'engage comme membre actif à la FFN.

Élève de l'École normale supérieure de la rue d'Ulm, il enseigne dans les lycées de Toulon et de Marseille. Il obtient un détachement au CNRS en 1954. À partir de 1957, il enseigne à la Faculté des lettres d'Aix (puis université de Provence, Aix-Marseille I), avec le titre de professeur à partir de 1969.

Après la soutenance de sa thèse, l'historien décide de quitter Aix-en-Provence pour la capitale. Il enseigne à l'université de Paris I, à la chaire devenue vacante en raison du départ du professeur Louis Girard. Souvent associé a l'École des Annales, le jeune professeur se met à écrire quelques livres sur commande, tel que le Cercle ou bien la Révolution des XIXe et XXe siècles.

De 1972 et jusqu'à 1986, il est professeur à l'université Panthéon-Sorbonne (Paris I). En 1986, il est élu professeur au Collège de France, jusqu'à 1997.

Maurice Agulhon a présidé la Société d'histoire de la révolution de 1848 et des révolutions du XIXe siècle de 1975 à 1981. Il en est toujours président d'honneur. De même, il a participé activement aux activités de la société d'études jaurésiennes dont il a été vice-président de 1976 à 2011 et dont il est maintenant Président d'honneur. Maurice Agulhon a légué sa bibliothèque personnelle au service commun de la documentation de l'université d'Avignon.

Il signa la pétition Liberté pour l'histoire.

1946-1950 : Élève de l'École Normale Supérieure (rue d'Ulm) lettres

1950-1952 : Professeur agrégé au Lycée de Toulon dont un an de congé pour service militaire.

1952-1954 : Professeur agrégé au Lycée de Marseille (Thiers)

1954-1957 : détaché au CNRS

1957-1969 : Faculté des lettres d'Aix (tous grades successifs)

1969 : Docteur ès lettres (Sorbonne)

1969-1972 : Professeur à l'Université de Provence (Aix-Marseille I)

1972-1986 : Professeur à l'Université Panthéon-Sorbonne (Paris I)

1986-1997 : Professeur au Collège de France

Page soumise à la GFDL.
Source : Article Maurice AGULHON de Wikipédia


Donnez des points à Maurice AGULHON
en cliquant sur la carte...

Forum sur Maurice Agulhon  Nouveau ! 


Bienvenue sur le forum consacré à Maurice Agulhon. Cet espace de discussion est le vôtre : posez vos questions sur Maurice Agulhon, et si vous le pouvez, répondez à celles des autres. Veuillez garder à l'esprit que vos propos doivent être argumentés et courtois. L'objectif d'une discussion de forum est que sa lecture apporte un savoir à celui qui la lit. Accédez au forum >>
Biographie et celebrite
TOP OF THE TOP

Claude FRANCOIS Jacques BREL DALIDA Jésus DE NAZARETH Luis MARIANO Grégory LEMARCHAL Sacha DISTEL Jacques MESRINE Louis DE FUNÈS Elvis PRESLEY Michael JACKSON Mike BRANT Freddie MERCURY BOURVIL Lino VENTURA Daniel BALAVOINE Brian JONES (MUSICIEN) Joe DASSIN Bernadette SOUBIROUS COLUCHE Michael LANDON Jean FERRAT Edgar Allan POE Adolf HITLER Michael CRICHTON MARIE DE NAZARETH John WAYNE Gilles MARCHAL Jules VERNE MÈRE DENIS FERNANDEL ABBÉ PIERRE Joelle MOGENSEN Marie-France DUFOUR Georges BRASSENS C JÉROME Charly GAUL Napoléon BONAPARTE SAINT ANTOINE DE PADOUE Didier PIRONI Roger PIERRE Patrick SWAYZE Tony PONCET Guy WILLIAMS Romy SCHNEIDER Susan HAYWARD Thérèse DE LISIEUX Jean MOULIN Steve MCQUEEN Patrick SAINT-ELOI Odilon REDON Victor FRENCH Bruce LEE Karen LANCAUME Marilyn MONROE Pierre BACHELET Jean-Pierre TREIBER Kalthoum SARRAI Charles DE GAULLE Victor HUGO Edith PIAF Heather O'ROURKE MÈRE TERESA François D'ASSISE Ayrton SENNA Montgomery CLIFT CHE GUEVARA Filip NIKOLIC Larry HAGMAN Audrey HEPBURN Kurt COBAIN Charlie CHAPLIN Michael Clarke DUNCAN Ludwig Van BEETHOVEN SOEUR EMMANUELLE John LENNON Marie-France STIRBOIS Bon SCOTT Elizabeth MONTGOMERY Maria CALLAS AALIYAH Boris VIAN Giuseppe VERDI George HARRISON Charles BRONSON Léo FERRÉ MAHOMET Thierry LE LURON Lana TURNER Donna REED Bob MARLEY Michel BERGER Melina MERCOURI Jules DASSIN Georges GUÉTARY Jimi HENDRIX Lady DIANA Klaus KINSKI Johnny CASH James DEAN

Tout le TOP OF THE TOP