Rechercher une célébrité disparue et sa biographie Retour à l'accueil de JeSuisMort.com - le site des biographies des celebrites disparues Rechercher une célébrité disparue et sa biographie Classement des morts les plus célèbres et leur biographie Celebrites mortes le 4 juin et leur biographie Mentions légales - Le site des biographies Foire aux questions - Le site des biographies Contactez-nous - Le site des biographies
OK
C'est ici que vous trouverez la biographie d'une celebrite ! Toutes les biographies des celebrites sont sur www.JeSuisMort.com !
C'est ici que vous trouverez la biographie d'une celebrite ! Toutes les biographies des celebrites sont sur www.JeSuisMort.com ! Vous cherchez une biographie, vous trouvez la celebrite correspondante. JeSuisMort.com : Le site des celebrites disparues et de leurs biographies. Vous cherchez une biographie, vous trouvez la celebrite correspondante. JeSuisMort.com : Le site des celebrites disparues et de leurs biographies.
C'est ici que vous trouverez la biographie d'une celebrite ! Toutes les biographies des celebrites sont sur www.JeSuisMort.com !
C'est ici que vous trouverez la biographie d'une celebrite ! Toutes les biographies des celebrites sont sur www.JeSuisMort.com !
C'est ici que vous trouverez la biographie d'une celebrite ! Toutes les biographies des celebrites sont sur www.JeSuisMort.com !
Biographie et celebrite Trouvez une biographie et sa célébrités
biographie de célébrité >   

NOTORIOUS BIG

 
Biographie et celebrite

Biographie de NOTORIOUS BIG :

 
1931ème
NOTORIOUS BIG
1972 - 1997
Découvrez la biographie de NOTORIOUS BIG
Score : 796
Artiste, Chanteur, Musicien et Rappeur (Américain)
Né le 21 mai 1972
Décédé le 09 mars 1997 (à l'âge de 24 ans)


Chirstopher Wallace de son vrai nom, the Notorious B.I.G. voit le jour à Brooklyn, en 1972. Il s’intéresse au rap assez tôt, se donnant en spectacle avec divers groupes locaux dont the Old Gold Brothers et the Techniques, formation avec laquelle il obtient un premier contrat d’enregistrement. À l’époque, on le connaît sous le pseudonyme de Biggie Smalls, une référence à sa forte stature, lui qui fait plus de six pieds et pèse près de 400 livres. Bien qu’il soit bon élève, Wallace quitte l’école à 17 ans pour adopter la vie de la rue. Attiré par l’argent et le style flamboyant des dealers, il commence à vendre du crack. Il se fait cependant arrêter pendant un voyage en Caroline du Nord et doit passer neuf mois en prison et dès sa libération, il commence à enregistrer des démos. Un de ces démos se retrouve entre les mains de Mister Cee, un DJ qui travaille avec Big Daddy Kane.

Cee fait ensuite suivre le démo au magazine hip hop The Source qui fait bonne presse à Biggie. Grâce à cette publicité, il attire l’attention du réalisateur et producteur Sean « Puffy » Combs qui le signe sur-le-champ.

Ayant une petite fille à la maison, Biggie continue de vendre de la drogue pour subvenir à ses besoins, mais dès que Combs l’apprend, les choses changent radicalement. Changeant son nom de scène pour Notorious B.I.G., Biggie fait ses débuts en studios en 1993 sur le remix du simple « Real Love » de Mary J. Blige. On l’entend à nouveau sur une pièce de Blige, « What’s the 411? » et contribue une première chanson en solo, « Party and Bullshit », à la bande originale du film « Who’s the Man? ».

Le bouche à oreille s’étant intensifié, son premier album est très anticipé et c’est en septembre 1994 que « Ready to Die » arrive dans les bacs. Le premier simple, « Juicy », est certifié Or et le suivant, « Big Poppa », décroche un disque de Platine. « Scream », le troisième simple extrait de « Ready to Die », dépasse le succès des deux précédents et égale un record de Michael Jackson pour le plus fort début d’un single au palmarès, entrant en cinquième position, en route vers le deuxième échelon sur le palmarès pop et une première position du côté R&B. Une fois la poussière retombée, « Ready to Die » s’est écoulé à plus de quatre millions d’exemplaires en plus de faire de Biggie une star, devenant le premier rappeur de la Côte Est à émerger après la domination de la Côte Ouest menée par Dr. dre et sa bande.

En novembre 1994, Tupac Shakur est abattu de plusieurs balles dans le hall d’entrée d’un studio new-yorkais. On lui vole également pour plusieurs milliers de dollars de bijoux. Il accuse immédiatement Combs et son ancien ami Biggie. Bien entendu, les deux compères nient cette accusation. L’hostilité monte rapidement entre les deux clans alors que d’un côté il y a l’empire Death Row Records de Suge Knight et de l’autre, la vedette montante qu’est Bad Boy Records de Combs.

Biggie tente de se tenir loin de ces conflits et se concentre sur la musique en participant à de nombreuses collaborations avec, notamment, Junior M.A.F.I.A., Total et 112. Avec 1995 qui tire à sa fin, Biggie trône au sommet des palmarès pop et R&B, mais cela ne l’empêche pas d’avoir de nouveaux problèmes légaux. Un promoteur de spectacles l’accuse, ainsi que son entourage, de l’avoir battu quand il a refusé de les payer après une annulation. Biggie plaide aussi coupable à une accusation de méfait après avoir attaqué avec un bâton de base-ball deux fans qui le harcelaient.

L’année 1996 n’augure rien de meilleur quand la police fait une descente chez lui et découvre de la marijuana et des armes. Pendant ce temps, il s’affaire à la production de l’album de Lil’ Kim avec qui il entretient une relation. Tupac éprouvant encore du ressentiment pour Combs et Biggie, il enregistre une pièce incendiaire adressée à la Côte Est intitulée « Hit ‘Em Up » dans laquelle il sous-entend avoir couché avec Faith Evans, l’ex-femme de Biggie. De plus, alors qu’il se trouve au milieu de sessions d’enregistrement pour son second album, Biggie est victime d’un accident de la route qui le confine à un fauteuil roulant pour un moment.

Septembre 1996 amène son lot de mauvaises nouvelles quand Tupac est assassiné alors qu’il se trouvait à bord d’une voiture, à Las Vegas. La querelle qui faisait rage entre les deux rappeurs ne tarde pas à refaire surface et Biggie est pointé du doigt, mais aucune accusation n’est portée à son endroit. Plusieurs observateurs espèrent que la mort de Shakur n’aura pas été vaine et qu’elle va sensibiliser l’ensemble de la communauté hip hop. Ce n’est malheureusement pas le cas et le 9 mars 1997, c’est au tour de Notorious B.I.G. de tomber sous les balles après avoir quitté une fête à Los Angeles.

Autant le décès de Shakur a surpris, autant celui de Biggie choque puisqu’il est la preuve que le meurtre de Tupac n’était pas un incident isolé. Bien entendu, les spéculations sont nombreuses au lendemain de la mort de Biggie, il est question de vengeance pour la mort de Shakur, mais les preuves sont insuffisantes.

Biggie avait-il un don de voyance ? Quoi qu’il en soit, son second album, qui était prêt peu avant sa mort et qui est finalement lancé de façon posthume, s’intitule « Life After Death ». Sans surprise, le disque se pointe au numéro un dès sa première semaine avec des ventes de près de 700 000 exemplaires. « Life After Death » passe finalement quatre semaines au sommet du Billboard. Le premier simple, « Hypnotize », atteint le premier échelon du palmarès pop et est certifié Platine tout comme l’extrait suivant, « Mo Money, Mo Problems ». Ce fait d’armes permet à Biggie de devenir le premier artiste à obtenir deux numéros un consécutifs après son décès. « Life After Death » s’écoule à plus de dix millions d’exemplaires en moins de deux ans. En 1997, Combs et l’ex-femme de Biggie, Faith Evans, lui rendent hommage avec la chanson « I’ll Be Missing You » qui s’avère l’un des simples les plus populaires de l’année.

En 1999, un album composé de pièces inédites est lancé. « Born Again » entre au premier rang du Billboard dès sa sortie et s’écoule à plus de deux millions d’exemplaires.

Au cours des dernières années, la police de Los Angeles a enregistré peu de progrès dans l’enquête sur la mort de Chirstopher Wallace. Les rumeurs quant à la vengeance du clan Shakur sont toujours bien vivantes alors que le journaliste Randall Sullivan soutient dans son livre « Labirynth » que Suge Knight aurait engagé un ancien agent de police de Los Angeles pour organiser une attaque visant Wallace. Celui-ci explique que le service de police a tenté d’étouffer l’affaire car plusieurs agents sont impliqués, de près ou de loin, avec Death Row Records.

En avril 2002, Faith Evans et Voletta Wallace (la mère de Biggie) déposent une poursuite civile contre le service de police de Los Angeles pour faire avancer l’enquête. Six mois plus tard, le LA Times publie un article dans lequel on apprend que the Notorious B.I.G. aurait payé un million de dollars à des membres du gang de rue Crips en plus de leur fournir l’arme qui aurait servie à tuer Tupac Shakur. Plusieurs amis et membres de la famille de Biggie se sont empressés de nier l’information.
Source : www.musiqueplus.com/.../om/fr/stars/artistes/biographie/194

Donnez des points à NOTORIOUS BIG
en cliquant sur la carte...

Forum sur Notorious Big  Nouveau ! 


Bienvenue sur le forum consacré à Notorious Big. Cet espace de discussion est le vôtre : posez vos questions sur Notorious Big, et si vous le pouvez, répondez à celles des autres. Veuillez garder à l'esprit que vos propos doivent être argumentés et courtois. L'objectif d'une discussion de forum est que sa lecture apporte un savoir à celui qui la lit. Accédez au forum >>
Biographie et celebrite
Restez informé dès qu'une célébrité disparaît.
TOP OF THE TOP

Claude FRANCOIS Jacques BREL Jésus DE NAZARETH DALIDA Luis MARIANO Grégory LEMARCHAL Sacha DISTEL Louis DE FUNÈS Elvis PRESLEY Michael JACKSON Mike BRANT Daniel BALAVOINE Freddie MERCURY Lino VENTURA BOURVIL Joe DASSIN Adolf HITLER COLUCHE Jules VERNE Bernadette SOUBIROUS Brian JONES (MUSICIEN) Michael LANDON MÈRE DENIS Jean FERRAT Michael CRICHTON Didier PIRONI John WAYNE Edgar Allan POE FERNANDEL Tony PONCET Napoléon BONAPARTE Jean-Pierre TREIBER ABBÉ PIERRE C JÉROME Jean MOULIN Susan HAYWARD Gilles MARCHAL Romy SCHNEIDER Georges BRASSENS Patrick SWAYZE Roger PIERRE Guy WILLIAMS Kalthoum SARRAI Thérèse DE LISIEUX SAINT ANTOINE DE PADOUE Bruce LEE Marilyn MONROE Karen LANCAUME Joelle MOGENSEN Charly GAUL Victor FRENCH Patrick SAINT-ELOI Steve MCQUEEN Kurt COBAIN Pierre BACHELET Ayrton SENNA Charles DE GAULLE MÈRE TERESA CHE GUEVARA Edith PIAF Jacques MESRINE Audrey HEPBURN Ludwig Van BEETHOVEN Victor HUGO Heather O'ROURKE SOEUR EMMANUELLE MARIE DE NAZARETH Filip NIKOLIC Charlie CHAPLIN MAHOMET Bon SCOTT Elizabeth MONTGOMERY Thierry LE LURON Montgomery CLIFT John LENNON Marie-France DUFOUR AALIYAH Michel BERGER Boris VIAN Maria CALLAS George HARRISON François D'ASSISE Jim MORRISON Charles BRONSON Bob MARLEY Larry HAGMAN Lana TURNER Melina MERCOURI Giuseppe VERDI Jules DASSIN Sacha GUITRY Léo FERRÉ Lady DIANA James DEAN Jimi HENDRIX François MITTERRAND Mado ROBIN Johnny CASH Alan LADD Georges GUYNEMER

Tout le TOP OF THE TOP