Rechercher une célébrité disparue et sa biographie Retour à l'accueil de JeSuisMort.com - le site des biographies des celebrites disparues Rechercher une célébrité disparue et sa biographie Classement des morts les plus célèbres et leur biographie Celebrites mortes le 4 juin et leur biographie Mentions légales - Le site des biographies Foire aux questions - Le site des biographies Contactez-nous - Le site des biographies
OK
C'est ici que vous trouverez la biographie d'une celebrite ! Toutes les biographies des celebrites sont sur www.JeSuisMort.com !
C'est ici que vous trouverez la biographie d'une celebrite ! Toutes les biographies des celebrites sont sur www.JeSuisMort.com ! Vous cherchez une biographie, vous trouvez la celebrite correspondante. JeSuisMort.com : Le site des celebrites disparues et de leurs biographies. Vous cherchez une biographie, vous trouvez la celebrite correspondante. JeSuisMort.com : Le site des celebrites disparues et de leurs biographies.
C'est ici que vous trouverez la biographie d'une celebrite ! Toutes les biographies des celebrites sont sur www.JeSuisMort.com !
C'est ici que vous trouverez la biographie d'une celebrite ! Toutes les biographies des celebrites sont sur www.JeSuisMort.com !
C'est ici que vous trouverez la biographie d'une celebrite ! Toutes les biographies des celebrites sont sur www.JeSuisMort.com !
Biographie et celebrite Trouvez une biographie et sa célébrités
biographie de célébrité >   

PRINCE (MUSICIEN)

 
Biographie et celebrite

Biographie de PRINCE (MUSICIEN) :

 
602ème
PRINCE (MUSICIEN...
1958 - 2016
Découvrez la biographie de PRINCE (MUSICIEN)
Score : 10 112
Artiste, Chanteur, Compositeur, Guitariste et Musicien (Américain)
Né le 07 juin 1958
Décédé le 21 avril 2016 (à l'âge de 57 ans)


Prince Rogers Nelson, connu sous le nom d'artiste Prince ou sous la forme d'un symbole imprononçable - communément appelé « love symbol » - ou encore « l'artiste connu autrefois sous le nom de Prince » est un producteur, compositeur, chanteur et musicien de funk et de pop américain né le 7 juin 1958 et mort le 21 avril 2016. Il s'est illustré depuis le début des années 1980 comme un musicien multi-instrumentiste d'une très grande prolixité.


Dans les années 1980 Prince est l'une des stars les plus adulées, pouvant compter sur une solide base de fans appréciant ses qualités novatrices et ses dons de musicien. En 1993, il annonce son retrait de l'industrie musicale et prend pour nom un symbole graphique. Il sort alors ses disques de façon indépendante et confidentielle, et devient beaucoup moins présent sur la scène médiatique. En 2000, son contrat avec Warner-Chappel se termine et il récupère l'usage du nom de Prince. Il renoue alors avec les maisons de disques ne signant avec elles que des contrats ponctuels de distribution lui laissant une entière autonomie artistique.

Prince est membre du Rock'n'Roll Hall Of Fame depuis 2004.

Prince est né le 7 juin 1958 à Minneapolis, dans le Minnesota, un État du centre des États-Unis. Il est resté très attaché à cette ville, et l'a mise régulièrement en valeur dans ses chansons, ses clips ou certains de ses films.

Son père, John L. Nelson, était plâtrier. Sa mère Mattie venait de finir ses études lorsqu'elle rencontra John dont elle était de 16 ans la cadette. Après avoir été diplômée, elle travailla principalement dans un service d'action sociale. Ils eurent ensemble deux enfants : Prince Rogers, en 1958 et Tyka Evene, en 1960. John a choisi pour son fils le nom du personnage qu'il interprète dans son groupe de jazz: Prince Rogers, c'est donc son véritable prénom. Prince est souvent affublé à tort du nom de Roger Nelson.

Le père de Prince était un musicien de jazz brillant mais méconnu, qui se produisait régulièrement dans les clubs de la ville. Mattie l'accompagnait parfois au chant.

John et Mattie divorcent en 1968 ; Prince sera d'abord hébergé chez diverses personnes de sa famille avant de choisir d'habiter chez un de ses copains de classe, André Anderson. La mère d'André, Bernadette, s'occupait déjà de six enfants et Prince décidera de loger dans la cave des Anderson. Une longue amitié va se développer avec André, qui deviendra plus tard son premier bassiste sous le nom d'Andre Cymone.

Prince monte en 1973 son premier groupe Grand Central, dans lequel il joue de la guitare et des claviers. Le groupe reprenait principalement des succès du Top 40 de l'époque.

L'année suivante, Grand Central jouit déjà d'une solide réputation à Minneapolis et Morris Day fut intégré au groupe. Figure charismatique, le nouveau venu deviendra plus tard une star à part entière, notamment pour sa participation au sein du groupe The Time et à son rôle dans le film Purple Rain.

Le groupe fut managé un temps par la mère de Morris Day, qui avait de vagues connaissances dans le milieu artistique. Une Corporation fut créée et les musiciens furent payés par chèque. Le nom du groupe évolua en Grand Central Corporation ou Champagne. une rencontre eut lieu peu après avec un musicien et producteur, Pepe Willie, et ensemble ils commencèrent à travailler pour le groupe.

En décembre 1975, Pepe Willie emploie Prince comme guitariste pour des sessions de son propre groupe, 94 East. Ce fut la première fois que Prince enregistra en studio, il avait 16 ans. Un contrat fut signé peu après avec Polydor, mais 94 East ne sortit jamais de disque (les bandes seront éditées bien plus tard sous le nom de "94 East featuring Prince").

Fort de cette première expérience, Prince embarque son groupe début 1976 dans l'enregistrement d'un album studio. Ils enregistrent notamment au studio Moon Sound, à Minneapolis. Le propriétaire, Chris Moon, fut impressionné par le talent de Prince et lui proposa de travailler sur des publicités en échange de sessions studio gratuites. Au fil des semaines, Prince passait de plus en plus de temps à produire des maquettes sur lesquelles il tenait tous les instruments, au détriment du projet d'album pour Grand Central Corporation, qui disparaît peu après.

En septembre 1976, Prince a complété 14 titres et part tenter sa chance seul à New York, sans succès. Chris Moon rappelle Prince à Minneapolis et lui propose de rencontrer Owen Husney, qui deviendra son premier manager.

Husney élabore avec Prince une stratégie pour conquérir les maisons de disques, notamment en le rajeunissant de deux ans et en le présentant comme le nouveau Stevie Wonder. Les deux hommes exigèrent des conditions jamais vues pour l'époque: permettre à Prince d'être son propre producteur (il a alors 18 ans !), et d'enregistrer trois albums pour lesquels il assurera seul la composition, l'écriture, les arrangements et tous les instruments. Ils obtiennent finalement un contrat avec Warner Bros assorti d'une avance de 180 000 $ pour 3 albums, et que Prince consommera presque intégralement pour l'enregistrement du premier.

Musicien autodidacte, Prince est capable de jouer de plus de 20 instruments et enregistre ses albums entièrement seul. À l'instar de Stevie Wonder, il enregistre chaque instrument l'un après l'autre pour former la chanson complète. On relate ainsi son processus de création : partant d'un instrument (par exemple le piano), il compose sa mélodie. Puis, il ajoute ou supprime d'autres instruments au fur et à mesure, jusqu'à ce que le résultat lui convienne.

En étant seul dans le studio il peut enregistrer sans aucune limite, les ingénieurs du son faisant un roulement toutes les huit heures à la console. Certaines de ses compositions ont nécessité plus de 24h de travail en continu ! Il passe ensuite derrière la console et enregistre lui-même les voix et s'occupe du mix final. À ce rythme, il indiquait à la fin des années 1990 avoir en réserve plus d'un millier de chansons inédites soit l'équivalent de plus de 60 albums d'avance (si on compte 15 titres par album) !

Sur scène, Prince est aussi considéré comme un artiste majeur. Ses spectacles reposent sur une structure musicale souvent agrémentée de longs passages improvisés. Le set list change ainsi très régulièrement. Bien que certaines tournées aient été très élaborées, Prince n'a jamais eu besoin de recourir à des effets spéciaux ou des chorégraphies millimétrées. Ses talents de danseur, de guitariste, de chanteur et de meneur de revue suffisent à produire un spectacle de grande qualité.

Pour arriver à ce niveau de performance, Prince est un perfectionniste : il filme tous ses concerts puis revisionne les bandes dans la nuit et décide de ce qui est à modifier le lendemain.

Les concerts officiels se prolongent occasionnellement dans des salles plus petites. Ce sont les fameux "aftershows", des prestations largement improvisées et jouées jusqu'au lever du jour… ou jusqu'à la fermeture de la salle. Ces concerts intimistes permettent de présenter un autre aspect de l'œuvre de Prince, et parfois d'assister à la création en direct de nouvelles œuvres musicales.

"Real music by real musicians" : tel était son mot d'ordre lors de la tournée de 2002, un principe appliqué depuis les débuts de sa carrière. Cet homme a consacré la totalité de sa vie à la musique, et à part sa religion et particulièrement sa nouvelle religion, a rarement communiqué sur d'autres choses.

Le premier disque de Prince est paru en 1978 et depuis cette date, Prince a vendu plus de 100 millions d'albums à travers le monde. Sa carrière est jalonnée de nombreux succès avec des tubes comme I Wanna Be Your Lover, Controversy, 1999, Let's Go Crazy, When Doves Cry, Purple Rain, Raspberry Beret, Kiss, Girls & Boys, Sign O The Times, Alphabet St., Batdance, Gett Off, Cream, Sexy MF ou The Most Beautiful Girl In The World.

En 30 ans de carrière, il a sorti plus d'une quarantaine d'albums sous son nom ou sous divers pseudonymes. On y compte deux double albums, trois triple albums, et un quadruple album : "Crystal Ball" (1998), qui existe également en édition limitée avec un disque supplémentaire qui en fait un quintuple album.

Son style musical, inspiré notamment par le funk expérimental de Shuggie Otis, George Clinton ou Sly Stone, oscille principalement entre le rock, le jazz et le funk groovy. Il est considéré comme l'un des artistes les plus novateurs des années 1980, de par ses prises de risques musicales et commerciales durant cette période.

La critique comme le public ont acclamé certains de ses albums, comme 1999 (1982), Purple Rain (1984), Sign 'O' The Times (1987) ou Diamonds & Pearls (1991). Ses contemporains lui reconnaissent en outre un sens incontestable de la mélodie (Miles Davis disait de lui qu'il était le nouveau Duke Ellington), une très grande maîtrise technique (Eric Clapton considère Prince comme un des plus grands guitaristes du monde).

Dans les années 1990 et 2000, il a également fait paraître des albums thématiques, comme un disque acoustique (The Truth, 1997), un ballet néo classique (Kamasutra, 1997), un disque piano (One Nite Alone..., 2001), un album jazz et violon (Xpectation, 2003 avec Candy Dulfer et Vanessa Mae) ou encore un album instrumental où chaque titre fait exactement 14 minutes (N.E.W.S., 2003).

D'une manière générale, on peut considérer Prince comme un artiste "hors-norme", souhaitant constamment se démarquer de l'industrie du disque traditionnelle. Si cette stratégie a payé dans les années 1980, elle lui a valu une immense baisse de sa popularité dans les années 1990 du fait de son changement de nom pour un symbole. Il revint cependant au goût du jour dans les années 2000 notamment avec l'album The Rainbow Children (2001) encensé par la critique, ainsi qu'avec le coffret live One Nite Alone (2002). Musicology (2004) lui a permis de retrouver le succès aux USA avec 2 millions d'exemplaires vendus et une tournée qui fut la plus lucrative de l'année, devant Lenny Kravitz et Madonna. L'album 3121 paru en 2006 a été classé n°1 la semaine de sa sortie. En 2007, l'album Planet Earth a été écoulé à trois millions d'exemplaires avec un hebdomadaire britannique.

En sus de sa propre carrière, Prince a produit et composé de nombreux morceaux pour d'autres artistes (en signant parfois sous des pseudonymes). Les titres les plus connus sont: Nothing Compares 2 U (composé pour le groupe The Family, puis repris par Sinéad O'Connor), I Feel For You (repris par Chaka Khan), Love... Thy Will Be Done et Martika's Kitchen pour Martika, Manic Monday pour The Bangles, On the Way Up pour Elisa Fiorillo, et plusieurs autres pour Lenny Kravitz, Madonna, Céline Dion, Sheena Easton, Joe Cocker, Maceo Parker, Stevie Wonder, ou George Clinton.

Il a d'ailleurs créé un univers musical totalement original en contrôlant des groupes "satellites" pour lesquels il produit, compose, écrit, et arrange intégralement les albums: The Time, Vanity 6, Wendy & Lisa, Sheila E, The Family, Madhouse, Jill Jones, ou Carmen Electra, entrent dans cette catégorie.

Dès le départ, Prince a souhaité imposer aux maisons de disques sa vision personnelle de l'industrie musicale. En étant son propre producteur et en jouant de tous les instruments, il crée ainsi exactement le son qu'il souhaite sur ses disques. La signature "Produced, Composed, Arranged and Performed by Prince" devint une marque de fabrique constante sur les pochettes.

Cette responsabilité, portée par une seule personne, est pratiquement unique dans le monde du show-biz à ce niveau de notoriété (rappelons que plusieurs albums de Prince ont obtenu des scores de vente supérieurs à 5 millions d'unités). Le revers de la médaille est que Prince est seul à faire tous les choix artistiques, et certains de ses détracteurs estiment qu'il devrait « s'ouvrir » aux meilleurs producteurs du moment.

Tout au long de sa carrière, Prince a constamment cherché à faire évoluer l'industrie du disque tout en essayant de préserver la qualité intrinsèque de la création musicale.

Dès 1981, il commence à produire et enregistrer pour des groupes "satellites", qui lui permettaient d'engager une compétition complice, notamment avec le groupe The Time dans lequel on retrouve son vieux copain Morris Day. Les premières productions de ce type (The Time, puis Vanity 6, puis Sheila E) obtinrent de très bons scores de ventes. À tel point qu'en 1985, Prince et Warner forment un label conjoint : Paisley Park. Ce label produira des artistes n'ayant rien à voir avec l'univers de Prince (comme Three O'Clock, Taja Sevelle, Good Question...), ou réhabilitera d'anciens héros du funk et de la soul[réf. nécessaire] (Mavis Staples, George Clinton, Larry Graham…).

En 1986, il lance la construction à Minneapolis d'un immense complexe musical, également nommé Paisley Park. Avec ces studios ultra modernes à disposition, Prince n'a plus besoin de définir de budget ou de louer des studios d'enregistrement. Cet ensemble comprend également un atelier de confection, capable de réaliser toutes les excentricités vestimentaires pour Prince et l'ensemble de son groupe. Il y a aussi des ateliers de montage de vidéos, des salles de danse, et une salle de répétition grande comme une arène de hockey. Ces studios sont mondialement connus et de nombreux artistes célèbres viennent également y enregistrer, ou y répéter des tournées.

Cet univers exclusif permet à Prince de délivrer ses prestations "clef en main", sur tous les stades de la production.

D'ailleurs, sa production devient de plus en plus importante. En 1987 il souhaite sortir un triple album, Crystal Ball, un projet qui sera refusé par la maison de disques pour des raisons commerciales. La même année il souhaita publier le Black Album, un disque livré sous une pochette entièrement noire et ne comportant pas le nom de Prince. La sortie fut annulée une semaine avant la date officielle, et le disque devint ainsi l'un des albums les plus piratés au monde. Depuis cette époque un très grand nombre d'œuvres inédites, parfois même des albums entiers, s'échappent des studios Paisley Park et s'échangent sous le manteau. Pourtant, Prince semble très réfractaire au sujet des "bootlegs" (disques pirates).

Son intense productivité va progressivement nuire aux relations avec sa maison de disques. Prince annonce publiquement en avril 1993 son retrait définitif de l'industrie musicale, alors qu'il avait signé moins d'un an auparavant l'un des plus gros contrats de l'histoire du disque.

Engagé alors dans une longue bataille juridique avec la Warner pour la récupération et l'utilisation de ses œuvres, Prince se considéra pendant quelques années comme un "esclave" de l'industrie musicale (il inscrit au feutre le mot "slave" sur sa joue lors de ses apparitions en public). Cette période eut un effet désastreux sur sa notoriété et son public fut déstabilisé. D'autant que le nom de Prince était toujours utilisé pour les albums édités par Warner et délivrés par l'artiste pour remplir ses obligations contractuelles. Dans le même temps, ce dernier avait opté pour un symbole imprononçable et éditait son plus récent matériel sur son nouveau label obscur et mal distribué, NPG Records.

Ce changement de nom, bien que largement répercuté dans les médias, fut souvent l'objet de dérision. Placés devant la nécessité de le nommer malgré tout, les médias l'ont rapidement affublé, entre autres, de l'acronyme TAFKAP pour The artist formerly known as Prince, ou du pseudonyme Love Symbol, qui désigne également le symbole imprononçable dont il est question ci-dessus.

Pour autant, cette décision largement incomprise a l'époque a fait école depuis. Bien que d'autres artistes aient précédemment décidé de quitter leur maison de disques avec retentissement (citons Frank Zappa ou Léo Ferré), Prince fut le premier d'une longue série d'artistes à claquer la porte des majors dans les années 1990, comme Mariah Carey

L'avènement de l'internet grand public et la possibilité pour les fans de télécharger la musique directement en provenance de l'artiste (à l'aide du peer-to-peer, de sites comme MySpace ou de plate formes de téléchargement légales comme iTunes) ont contribué à renforcer les liens entre artistes et consommateurs de musique. Prince annonçait dès 1995 (sur l'intro de l'album Exodus) que sa musique serait ainsi mise à disposition des fans.

Après bien des rebondissements, Prince est libéré de la Warner le 12 novembre 1996. Il en profite immédiatement pour éditer le premier triple album de sa carrière : le bien nommé Emancipation. Il conservera toutefois l'usage du symbole jusqu'au 31 décembre 1999 et le terme de son contrat d'édition avec cette compagnie.

Par la suite il approcha à nouveau les maisons de disques pour signer des contrats de distribution uniquement, considérant que leur travail se limite à la promotion des disques. Il livrera alors ses albums "clefs en main", sans laisser à la maison de disque une quelconque possibilité de négociation sur le contenu, le livret, ou la qualité des chansons.

Lors de cette période, Prince se prépara également à la distribution directe de ses œuvres auprès de son public. Dans un premier temps, il ouvrit des magasins (les NPG Stores, en 1993), puis il proposa un système de vente par catalogue (1993), puis par téléphone (1994), pendant ses concerts (1995), puis par internet (1999), avant de proposer ses nouveaux morceaux sur le Musicology Download Store (2003-2006), un site de téléchargement légal.

En 2004, Prince crée l'évènement en distribuant son CD Musicology à l'entrée de ses concerts. À côté des ventes en magasin, plus de 400 000 exemplaires seront ainsi écoulés ce qui obligea les organismes américains à revoir leur méthode de calcul des ventes de disques. En effet, le CD est bien vendu puisque son prix est inclus dans le prix du billet de concert.

En 2006, Prince débute une série de concerts en résidence à Las Vegas sur le thème de "3121". Après un passage très remarqué lors de la finale du Superbowl en février 2007, ce concept sera prolongé à Los Angeles.

En 2007, il donne une impressionnante série de 21 concerts à Londres à guichets fermés, dans une salle de 18 000 places (l'O2 Arena). Reproduisant la méthode éprouvée en 2004 avec Musicology, l'album Planet Earth sera distribué gratuitement à l'entrée de la salle sur présentation du billet d'entrée. Au même moment, cet album est distribué en Grande-Bretagne avec l'hebdomadaire Mail of Sunday, tiré pour l'occasion à trois millions d'exemplaires! Ce procédé lui attirera le courroux des disquaires britanniques qui retirèrent immédiatement l'album des rayons.

D'une façon incontestable, Prince a profondément modifié les rapports entre artistes et maisons de disques, créant un nombre important de précédents notamment dans le domaine de l'auto-production et de la distribution directe du musicien vers les consommateurs de musique.

Carrière cinématographique

Bien que globalement peu présent au cinéma, Prince voue une admiration évidente au septième art et il y fit des références constantes.

Prince joua en quelque sorte son propre rôle dans Purple Rain (1984), un film musical qui fut considéré comme une autobiographie largement romancée. Le film se déroule effectivement à Minneapolis et s'inspire de la propre histoire de Prince. Il fut un énorme succès et rapporta plus de 71 millions de dollars, un record dans le genre. D'autre part, Prince fut le premier artiste de l'histoire à être numéro 1 simultanément pour un album, un film et une tournée. Purple Rain reçut également l'Oscar de la meilleure musique de film.

Fort de ce premier succès, Prince embarque dans Under The Cherry Moon (1986), qui fut tourné à Nice et vit débuter Kristin Scott Thomas. Prince a tenu à réaliser le film lui-même mais ce fut un échec commercial retentissant, bien que de nombreux fans estiment qu'il s'agit du film le plus abouti de Prince. Son support sonore est l'album 'Parade'.

Prince revient ensuite au film musical avec Sign O The Times (1987), qui est en fait un concert tourné sous la forme d'un film (ou l'inverse) de la tournée du même nom. Sorti dans un nombre réduit de salles, le film n'eut qu'un succès d'estime mais fut plébiscité par la critique.

En 1989, Prince réalise la bande originale du premier film Batman. La bande originale est un succès avec plus de cinq millions d'exemplaires vendus, et le single "Batdance" sera n°1 aux États-Unis.

L'année suivante, le film Graffiti Bridge permet de retrouver les protagonistes de Purple Rain qui s'affrontent dans un quartier fictif de Minneapolis. Il s'agit d'un nouvel échec commercial, et il faut admettre que ce film a peu d'arguments pour convaincre.

Par la suite, Prince a participé à la conception et/où la réalisation d'émissions télévisuelles (The Beautiful Experience - 1994, The Wild Experience - 1995, Love 4 One Another - 1996) ou de compilations élaborées de vidéo clips (3 Chains O'Gold - 1993).

En 2006, Prince écrit une chanson pour le film d'animation "Happy Feet" intitulée "The Song From The Heart". La chanson remportera un Golden Globe pour "la meilleure chanson originale pour un film".

Février 2006, Prince fait une apparition sur Saturday Night Live accompagné de sa nouvelle protégée, Tamar, et interprète deux titres de l'album. Une idée de Prince, pour faire vendre ses albums, était de placer des billets pour assister à un concert privé dans sa résidence de Hollywood dans des pochettes d'albums. Sept billets ont été mit dans des albums et les autres ont été répartis dans divers concours sur Internet. Finalement 24 personnes ont pu assister au concert. Toujours en 2006, Crystal Ball est déclaré meilleur album vendu par internet, le site NPG Music Club ferme ensuite ses portes après cinq ans de fonctionnement. Prince joue 44 soirs à Las Vegas. Fin 2006, Prince participe au film d'animation Happy Feet. Janvier 2007 la bande originale reçoit le Golden Globe de la chanson la plus originale. Prince n'a pu assister à la cérémonie, l'acteur Hugh Grant prendra le prix à sa place.

2007, Prince est choisi pour donner le spectacle de la mi-temps au Super Bowl, une vrai consécration. Pendant la conférence de presse sur l’événement, il a joué trois chansons dont une reprise de Chuck Berry : Johnny B. Goode. C'est le 4 février qu'a lieu l’événement, à Miami. Prince joue des grands classiques et également des reprises. 74 512 personnes étaient au match. 140 millions de téléspectateurs suivaient le spectacle c'est la plus grande audience de sa vie. Par hasard la pluie s'est mise à tomber pendant le spectacle, les lumières et projecteurs sont donc passés au violet pour donner l'impression d'une pluie violette sur Purple Rain. Le site Billboard.com a déclaré que la performance de Prince était la meilleure que le Super Bowl ait connue. Le 15 juillet sort Planet Earth suivi du lancement de Earth Tour. 21 concerts à guichet fermé à l'O2 Arena. Prince fait par la suite plusieurs apparitions, aux ALMA Awards avec Sheila E. en juin et à Minneapolis pour trois concerts dont un au First Avenue en juillet.

En août 2008, Prince réapparaît dans l'émission The Tonight Show où il dévoile un nouveau titre Turn Me Loose, quelques jours plus tard au festival de Coachella 2008 il fait partie des invités vedettes et aurait été payé 5 millions de dollars pour le show. Un procès a été engagé pour l'annulation de plusieurs concert, Prince sera condamné à rembourser les billets (près de 3 millions de dollars). Le 29 mars 2009 sort Lotusflow3r, il contient trois CD dont l'un est l'album de sa nouvelle protégée Bria Valente. L'album se classe notamment numéro 2 au Billboard 200 et no 1 au Billboard Top R&B/Hip-Hop Albums. Fabuleuse apparition au Festival annuel du Jazz à Montreux où Prince enchaînera plus de 4 heures de concert, sans oublier sa visite du Grand Palais à Paris.

Purple And Gold et Cause And Effect, deux nouveaux singles, sortent au début de 2010. Prince est donné, dans un sondage fait en avril par la BBC Music 6, comme numéro 8 dans le classement des meilleurs guitaristes des 30 dernières années. Le magazine Time le classe parmi les 100 personnes les plus influentes du monde. En juin, il est invité aux BET Awards et reçoit un prix pour l'ensemble de sa carrière. Un mois plus tard il entame une tournée européenne 20Ten Tour. L'album titre sera offert une fois encore à l'entrée des salles. Prince passe également contrat avec des magazines et journaux. Lorsqu'un reporter demande à Prince en 2010 pourquoi il n'a pas distribué ses deux derniers albums sur Internet, il répondit : « Je ne vois pas pourquoi je devrais[...]. Personne ne me versera d'avance et puis ils se fâcheraient si je tentais de négocier[...] Bref, tous ces ordinateurs et gadgets numériques ne sont pas bons. [...] ».

En décembre 2010, Prince lance Welcome 2 America Tour, tournée mondiale d'une grande envergure.

Musicalement, l'année 2012 sera juste marqué par la diffusion internet d'un inédit : Rock n Roll Love Affair avec clip. Deux interviews sont données simultanément, le 17 septembre dans l'émission The View et le 21. Prince maintient sa position concernant l'arrêt de sortie de disque. Il participe néanmoins à plusieurs projets antérieurs sur le nouvel album de Larry Graham et produit le second album de sa protégée du moment Andy Allo. L'album se nomme Superconductor et se définit très Funk. Le 23 octobre 2012, Prince donne un concert au Jimmy Kimmel Live! contenant quelques inédits dont Rock n Roll Love Affair. Prince fêtera le nouvel an aux îles Turques-et-Caïques, après avoir réglé quelques problèmes financiers avec le Fisc Français.

Prince fait annoncer sur le site du drfunkenberry qu'il promet à ses fans une grosse année 2013. Le 22 janvier 2013, il ouvre un nouveau site internet, qui dévoile de nombreux inédits tout au long de l'année. Prince fait une apparition discrète au Grammy Awards en février. Nouvelle tournée Live Out Loud Tour et un nouveau groupe, 3rdeyegirl, crée en 2013. Ce groupe à obtenu le label Paisley Park.

Le 19 mai, Prince reçoit un Icon Award pour l'ensemble de sa carrière. Le lendemain on apprend qu'il vient de signer un contrat flexible avec le label de projet numérique Kobalt. Prince semble avoir résilié le contrat peu de temps plus tard. Seul la sortie de quelques singles internet auront marqué cette collaboration.

Prince entre en négociation avec son ancien label (Warner Bros Records) pour les 30 ans de Purple Rain, pour un projet de ré-édition avec tournée qui tombera aux oubliettes. Un accord est tout de même signé avec Warner, rendant à Prince plusieurs de ses masters contre un partenariat pour plusieurs albums. Le 30 août Prince annonce la sortie de deux albums simultanément pour le 30 septembre : Art Official Age et Plectrum Electrum distribués et édités par Warner, produits et composés par Prince, NPG et 3rdeyegirl. Art Official Age est un album mêlant funk et electro, tandis que Plectrum Electrum sonne purement rock, enregistré dans les conditions du direct.

Peu de promotion pour les albums, un affichage limité, un concert en direct sur yahoo, un passage sur Saturday Night Live et quelques singles.

Le 25 novembre, Prince se coupe de nouveau des réseaux sociaux internet, et supprime de nombreuses pages et vidéos officielles. Ceci sonne la fin promotionnelle de la période 3rdEyeGirl. Le groupe perdurera pour quelques concerts en 2015 puis disparaitra. Pendant une interview Prince revient à ses fondamentaux et déclare que les contrats avec les maisons de disque sont une forme d’esclavage moderne. Ce qui peut expliquer qu'il ait choisi de mettre en attente, une fois de plus, son label du moment la Warner.

Prince sort en collaboration avec Joshua Welton un album internet : "Hit N Run phase one" le 7 Septembre 2015. L'album est édité en CD une semaine plus tard mais Prince se montre réticent à l'idée d'en faire la promotion : ni interview, ni concert, ni publicité. Cet album est distribué via Tidal, un système de streaming musical à la demande avec abonnement. Sans promotion les ventes n'arriveront pas à dépasser les quelques dizaines de milliers d’exemplaires. Ce qui n’empêche pas l’artiste de sortir via le même support : "Hit N Run phase two" le 12 décembre 2015. La première phase contient beaucoup d'inédits très expérimentaux, la seconde contient plutôt des titres déjà parus, vendus depuis plusieurs années sur 3rdeyegirl.fr .

Une tournée Européenne nommée Piano & A Microphone Tour est programmée en Novembre 2015 et complétement annulée après les attentats du 13 novembre de Paris. Cette tournée n'avait pas pour objet de faire la promotion des albums Hit N Run.

Prince est mort le jeudi 21 avril 2016 à l'âge de 57 ans (décès annoncé le même jour par le site d'informations people TMZ). Son corps aurait été découvert à Paisley Park, un studio d'enregistrement et la résidence du chanteur dans le Minnesota ce jeudi matin. L'attaché de presse du chanteur a confirmé la mort du Prince peu après 19h, heure de Paris.

Page soumise à la GFDL.
Source : Article PRINCE (MUSICIEN) de Wikipédia


Donnez des points à PRINCE (MUSICIEN)
en cliquant sur la carte...

Forum sur Prince (musicien)  Nouveau ! 


Bienvenue sur le forum consacré à Prince (musicien). Cet espace de discussion est le vôtre : posez vos questions sur Prince (musicien), et si vous le pouvez, répondez à celles des autres. Veuillez garder à l'esprit que vos propos doivent être argumentés et courtois. L'objectif d'une discussion de forum est que sa lecture apporte un savoir à celui qui la lit. Accédez au forum >>

Discussions récentes

Les plus belles ballades de Prince
rédigée par organza
Lire 208
vues
12
mess.
Dernier message
L'histoire de la chanson KISS
rédigée par organza
Lire 191
vues
3
mess.
Dernier message
Un clip de Prince tout en Lego (Alphabet street)
rédigée par organza
Lire 216
vues
6
mess.
Dernier message

Discussions populaires

Quelle est votre musique préférée de Prince ?
rédigée par rem2
Lire 664
vues
6
mess.
Dernier message
Un choc ce soir du 21 avril 2016 !
rédigée par ericmavi63
Lire 514
vues
2
mess.
Dernier message
Prince est mort de quoi ?
rédigée par caca
Lire 452
vues
4
mess.
Dernier message

Messages populaires

Merci @organza !
rédigé par jesuismort
Lire +1 points
Pourquoi les artistes sombrent toujours dans la drogue et en meurt ? C'était un grand homme a qui jouer de plusieurs instruments et qui c'est longtemps battu contre le maison de production. Une nouvelle perte après Mickeal JACKSON, Wintney HOUSTON, PRINCE nous quitte, une grande perte pour la culture POP.
rédigé par lostaone
Lire +1 points
Merci @organza pour vos éclaircissements !
rédigé par jesuismort
Lire +1 points
Biographie et celebrite
TOP OF THE TOP

Claude FRANCOIS Jacques BREL DALIDA Jésus DE NAZARETH Luis MARIANO Grégory LEMARCHAL Sacha DISTEL Jacques MESRINE Louis DE FUNÈS Elvis PRESLEY Michael JACKSON Mike BRANT Freddie MERCURY BOURVIL Lino VENTURA Daniel BALAVOINE Brian JONES (MUSICIEN) Joe DASSIN Bernadette SOUBIROUS COLUCHE Michael LANDON Jean FERRAT Edgar Allan POE Adolf HITLER Michael CRICHTON MARIE DE NAZARETH John WAYNE Gilles MARCHAL Jules VERNE MÈRE DENIS FERNANDEL ABBÉ PIERRE Joelle MOGENSEN Marie-France DUFOUR Georges BRASSENS C JÉROME Charly GAUL Napoléon BONAPARTE SAINT ANTOINE DE PADOUE Didier PIRONI Roger PIERRE Patrick SWAYZE Tony PONCET Guy WILLIAMS Romy SCHNEIDER Susan HAYWARD Thérèse DE LISIEUX Jean MOULIN Steve MCQUEEN Patrick SAINT-ELOI Odilon REDON Victor FRENCH Bruce LEE Karen LANCAUME Marilyn MONROE Pierre BACHELET Jean-Pierre TREIBER Kalthoum SARRAI Charles DE GAULLE Victor HUGO Edith PIAF Heather O'ROURKE MÈRE TERESA François D'ASSISE Ayrton SENNA Montgomery CLIFT CHE GUEVARA Filip NIKOLIC Larry HAGMAN Audrey HEPBURN Kurt COBAIN Charlie CHAPLIN Michael Clarke DUNCAN Ludwig Van BEETHOVEN SOEUR EMMANUELLE John LENNON Marie-France STIRBOIS Bon SCOTT Elizabeth MONTGOMERY Maria CALLAS AALIYAH Boris VIAN Giuseppe VERDI George HARRISON Charles BRONSON Léo FERRÉ MAHOMET Thierry LE LURON Lana TURNER Donna REED Bob MARLEY Michel BERGER Melina MERCOURI Jules DASSIN Georges GUÉTARY Jimi HENDRIX Lady DIANA Klaus KINSKI Johnny CASH James DEAN

Tout le TOP OF THE TOP