Rechercher une célébrité disparue et sa biographie Retour à l'accueil de JeSuisMort.com - le site des biographies des celebrites disparues Rechercher une célébrité disparue et sa biographie Classement des morts les plus célèbres et leur biographie Celebrites mortes le 4 juin et leur biographie Mentions légales - Le site des biographies Foire aux questions - Le site des biographies Contactez-nous - Le site des biographies
C'est ici que vous trouverez la biographie d'une celebrite ! Toutes les biographies des celebrites sont sur www.JeSuisMort.com !
C'est ici que vous trouverez la biographie d'une celebrite ! Toutes les biographies des celebrites sont sur www.JeSuisMort.com ! Vous cherchez une biographie, vous trouvez la celebrite correspondante. JeSuisMort.com : Le site des celebrites disparues et de leurs biographies. Vous cherchez une biographie, vous trouvez la celebrite correspondante. JeSuisMort.com : Le site des celebrites disparues et de leurs biographies.
C'est ici que vous trouverez la biographie d'une celebrite ! Toutes les biographies des celebrites sont sur www.JeSuisMort.com !
C'est ici que vous trouverez la biographie d'une celebrite ! Toutes les biographies des celebrites sont sur www.JeSuisMort.com !
C'est ici que vous trouverez la biographie d'une celebrite ! Toutes les biographies des celebrites sont sur www.JeSuisMort.com !
Biographie et celebrite Trouvez une biographie et sa célébrités
biographie de célébrité>   

Victor HUGO

Biographie et celebrite
Biographie Votez Lettre

Biographie de Victor HUGO :

 
493ème
Victor HUGO
1802 - 1885
Découvrez la biographie de Victor HUGO
Score : 6 728
Artiste, écrivain, Poète et Romancier (Francais)
Né le 26 février 1802
Décédé le 22 mai 1885 (à l'âge de 83 ans)


Victor Hugo est un écrivain, romancier, poète, dramaturge et homme politique français, né le 26 février 1802 à Besançon (en France) et mort le 22 mai 1885 à Paris (en France) à l'âge de 83 ans. De son nom complet Victor Marie Hugo, il est considéré comme l'un des plus grands écrivains français en marquant l'histoire de la littérature française du 19ème siècle.

En tant que romancier, il a connu un succès national du temps de son vivant (puis international après sa mort) grâce à des romans comme « Notre-Dame de Paris » publié en 1831, puis « Les Misérables » en 1862.
Ses 5 plus grands romans :

  • Notre-Dame de Paris
  • Les misérables
  • Les travailleurs de la mer
  • Burg-Jagal
  • Le dernier jour d’un condamné

En tant que poète, il a été aussi bien un poète engagé (contre Napoléon III par exemple ce qui lui coûtera 20 ans d'exil) qu'un poète lyrique ou épique.
Ses 5 plus grands recueils de poèmes :

  • Les Châtiments
  • Les Contemplations
  • La Légende des siècles
  • L’art d’être grand-père
  • Odes et Ballades

Il est reconnu pour avoir fait évolué la poésie, mais également le théâtre. Victor Hugo est en effet connu dans ce domaine en tant que dramaturge (grâce à la préface de la pièce de théâtre Cromwell en 1827).
Ses 3 plus grandes pièces de théâtre :

  • Cromwell
  • Hernani
  • Ruy Blas

Victor Hugo a aussi fait de la politique puisque qu'il a été membre de la Chambre des pairs, maire, député et sénateur. Mais Victor Hugo n'attendra pas d'être élu pour écrire des discours politiques sur l'éducation, la peine de mort ou l'Europe.
Ses 4 plus grands discours politiques :

  • Discours sur la misère
  • Discours à propos du projet de loi sur l'enseignement
  • Discours contre l'invalidation de Garibaldi
  • Plaidoyer contre la peine de mort

Sa famille

Victor Hugo nait le 26 février 1802 à Besançon dans un milieu bourgeois. Son père est le général d'Empire Joseph Léopold Sigisbert Hugo (29 ans), devenu comte par le Roi d'Espagne Joseph Bonaparte. Sa mère est Sophie Trébuchet, une bourgeoise de la ville de Nantes qui accouchera de Victor à l'âge de 30 ans. Victor Hugo a 2 frères plus grands que lui : Abel Joseph Hugo (4 ans) et Eugène Hugo (2 ans).

Son enfance

Victor Hugo va passer la majeur partie de son enfance à Paris, bien que les obligations militaires de son papa le conduiront de temps à temps en Espagne ou en Italie (à Naples).

À 9 ans, Victor Hugo et son frère Eugène entrent au Collège des Nobles (un pensionnat religieux à Madrid en Espagne).

À 11 ans, le futur écrivain retourne à Paris car sa mère a quitté son père pour un autre général d'Empire : Victor Fanneau de la Horie. Ce dernier deviendra le précepteur et le parrain de Victor. Cet événement resserrera les liens maternels de Victor mais brouillera ceux avec son père.

En septembre 1815, à 13 ans, Victor Hugo entre au pensionnat Cordier où il commence à écrire ses premiers poèmes en tant qu'autodidacte. Sa maman l'encourage dans sa démarche artistique. Victor lit ses vers à sa mère, son frère Eugène et un maître de la pension qui corrige certains de ses poèmes.

En juillet 1816, à 14 ans, Victor est déjà très ambitieux puisqu'il écrit dans un journal : "Je veux être Chateaubriand ou rien".

Récompensé par l'Académie Française à 15 ans

À 15 ans, Victor Hugo s'inscrit à un concours de poésie qui est organisé par la non moins célèbre Académie Française. Il doit créer un poème sur le thème "Bonheur que procure l’étude dans toutes les situations de la vie". Victor Hugo a faillit gagner mais l'Académie française pense que son poème est une plaisanterie. En effet, le titre de son poème étant "Trois lustres à peine", ce dernier évoque beaucoup trop son jeune âge et les académiciens pensent se trouver devant un petit plaisantin. Victor recevra tout de même une mention.

Encore des récompenses...

À 17 ans, Victor Hugo remporte le concours de l'Académie des jeux floraux grâce à ses poèmes "La statue de Henri IV" et "Les vierges de Verdun" qui lui vaudront respectivement 1 Lys d'or et 1 Amaranthe d'or. Il créera cette année-la "Le Conservateur littéraire", une revue qui dévoilera son aptitude à la poésie.

À 18 ans, Victor Hugo remporte à nouveau le concours de l'Académie des jeux floraux de Toulouse grâce à son poème "Moïse sur le Nil".

Louis XVIII apprécie Victor Hugo

À seulement 19 ans, il publie "Odes", son tout 1er recueil de poèmes. Il vends ainsi 1500 copies en 4 mois. Une copie de son recueil va tomber entre les mains d'une personnalité pour le moins célèbre : le roi Louis XVIII. Ce dernier va tellement apprécier les œuvres de Victor Hugo qu'il va lui offrir 1000 francs par an.

Mort de sa mère

Le 27 juin 1821, Victor doit affronter la mort de sa maman, Sophie Trébuchet, qui meurt à l'âge de 49 ans des suites d'une maladie certainement provoquées par le froid.

Sa femme, Adèle Foucher

À 20 ans, Victor Hugo épouse Adèle Foucher, 19 ans, son amie d'enfance avec qui il aura 5 enfants. Leur mariage bouleverse son frère Eugène qui était secrètement amoureux d'Adèle. Dépressif (voir schizophrène), il sera interné dans un asile à Charenton (Paris).

Han d’Islande, son 1er roman

Il publie son 1er roman "Han d'Islande" à l'âge de 21 ans. Ce dernier n'aura peut-être pas le succès escompté mais il lui permettra de croiser le chemin du romancier et académicien Charles Nodier pour une critique constructive. Victor et Charles deviennent alors amis.

Sa 1ère fille Léopold Hugo née le 16 juillet 1823 mais mourra quelques semaines plus tard, le 10 octobre 1823.

Le Cénacle

Victor contribue aux réunions du Cénacle (groupe d’intellectuels de la Comédie humaine d’Honoré de Balzac, formé en 1819 et qui deviendra le berceau du romantisme). Il est probable que le Cénacle inspirera autant Victor Hugo que Victor Hugo influencera les intellectuels du Cénacle.

Sa famille s'agrandit

Les 3 années suivantes, Victor Hugo connaîtra des moments heureux et malheureux puisqu’en 1923, son frère Eugène Hugo est à nouveau interné à l'asile de Charenton à Paris. Par contre, le 18 août 1924 naît sa 2ème fille Léopoldine Hugo alors que Victor à 22 ans. Puis, à 24 ans, Victor Hugo a son 1er fils Charles Hugo qui né le 4 novembre 1826.

Cromwell, son 1er succès au théâtre

En 1927, il rencontre à nouveau le succès, mais cette fois-ci avec sa célèbre pièce de théâtre « Cromwell » dont la préface deviendra un texte fondateur du romantisme car il soutient le drame en tant que forme théâtrale. Victor et sa femme Adèle accueillent chez eux de nombreuses personnalités comme l'écrivain Charles-Augustin Sainte-Beuve, le poète Alphonse de Lamartine, l'écrivain et historien Prosper Mérimée, le poète Alfred de Musset ou le peintre Eugène Delacroix.

Mort de son père

À 25 ans, Victor revoie son père et se réconcilie avec lui. Cet événement conduira Victor Hugo à écrire "Odes à mon père" et "Après la bataille". Mais le 29 janvier 1828, Joseph Léopold Sigisbert Hugo, le papa de Victor Hugo meurt à Paris 10 d'une apoplexie foudroyante à l'âge de 54 ans.

Sa 1ère oeuvre théâtrale

Il monte sa 1ère œuvre théâtrale "Amy Robsart" alors que son 2ème fils, François-Victor Hugo, né le 28 octobre 1828.

Contre la peine de mort

Cette année de 1929 est riche pour Victor Hugo qui édite à l'âge de 27 ans le recueil de 41 poèmes "Les Orientales" et le roman "Le Dernier Jour d’un condamné" qui est un réquisitoire contre la peine de mort. Il tente également de monter la pièce de théâtre "Marion de Lorme" (parfois écrit "Marion Delorme"), mais le drame en 5 actes sera interdit par le censure pendant 2 ans.

Hernani, sa nouvelle pièce de théâtre

Victor Hugo à maintenant 28 ans et commence à s'impliquer de manière plus importante dans le théâtre. C'est d'ailleurs durant l'année 1830 qu'il créé la pièce de théâtre "Hernani" (ou "l’Honneur castillan") qui plaira énormément au poète et romancier Théophile Gautier (qui est également critique d'art). Adèle Hugo née également le 28 juillet 1830, elle est sa 3ème fille et dernier enfant d'une famille de 4 au total.

Notre-Dame de Paris, son célèbre roman

À 29 ans, Victor Hugo publie le recueil de poèmes "Les Feuilles d'automne" qu'il a écrit au Château des Roches dans l'Essonne, mais c'est surtout la publication du roman "Notre-Dame de Paris" qui marquera l'année 1831 de l'écrivain.

La femme de Victor Hugo, Adèle Foucher, a une relation amoureuse avec l'écrivain Charles-Augustin Sainte-Beuve.

Théâtre et censure

Victor Hugo parvient finalement à monter la pièce "Marion de Lorme" au Théâtre de la Porte-Saint-Martin. La pièce avait été censurée 2 ans auparavant en 1829.

Le 22 novembre 1832 sort le drame romantique "Le roi s'amuse", pièce de théâtre en vers et 5 actes jouée pour la 1ère fois à la Comédie-Française mais également censurée par la monarchie et la noblesse de l'époque.

Juliette Drouet, sa maîtresse

Àgé de 31 ans, il fait la rencontre de Juliette Drouet, un actrice de 26 ans qui devient sa maîtresse et qui restera à ses côtés pendant 50 ans. Elle lui apportera de l'inspiration pour de nombreux poèmes et le sauvera même de l'emprisonnement pendant le coup d'État de Napoléon III. Victor et Juliette aiment à passer leur anniversaire de rencontre rien que tous les 2. Ils rédigent un document en commun qu'ils nomment le "Livre de l'anniversaire". Juliette Drouet ne sera pas sa dernière maîtresse, Victor Hugo en rencontrera bien d'autres.

1833, Victor Hugo parvient à monter 2 pièces dans la même année : "Lucrèce Borgia" (une pièce en prose) et "Marie Tudor" (un drame historique en 3 actes inspirée de la vie de la reine Marie I).

Toujours contre la peine de mort

À 32 ans, Victor Hugo publie le livre "Claude Gueux", un court roman contre la peine de mort, basé principalement sur des faits réels et qui confirme l'aversion que possède Victor Hugo envers l'exécution capitale.

En 1835, À 33 ans, Victor Hugo publie un nouveau recueil de poésies intitulé "Les Chants du crépuscule" et monte la pièce de théâtre "Angelo, tyran de Padoue" qui est à nouveau un drame en prose.

Le théâtre de la renaissance

Manquant cruellement de salles pour jouer de nouveaux drames, Victor Hugo et Alexandre Dumas Père décident de collaborer afin de mettre en place une salle dédiée au drame romantique : le Théâtre de la Renaissance (créé par Aténor Joly).

Mort de son frère

Son frère Eugène Hugo meurt à l'âge de 37 ans le 20 février 1837 à l'Hôpital Esquirol de Saint-Maurice (Val-de-Marne). Victor Hugo publiera cette même année le recueil de 32 poésies "Les Voix intérieures" dont le poème 29 rend hommage à son frère Eugène : « À Eugène vicomte H. ».

Victor Hugo a 35 ans et la famille ne séjournera plus au Château des Roches dans lequel Victor avait fini par se retrouver en compagnie du compositeur Hector Berlioz, de l'écrivain Chateaubriand, du compositeur et pianiste Franz Liszt ainsi que le compositeur Giacomo Meyerbeer.

Du théâtre et des poèmes

1838, La pièce "Ruy Blas" en 5 actes de Victor Hugo est jouée au Théâtre de la Renaissance.

1840, à 38 ans, Victor Hugo publie le recueil de poèmes "Les Rayons et les Ombres" qu'il a en fait écrit entre 1830 et 1839.

Entrée à l’Académie Française

1841, Victor Hugo entre à l'Académie Française à l'âge de 39 ans (sachant qu'il avait été refoulé 3 fois par une minorité d'académiciens qui étaient contre le romantisme, mouvement férocement combattu par l'académicien et dramaturge Étienne de Jouy).

Fin de sa carrière théâtrale

1843, le drame historique "Les Burgraves" est monté mais c'est un échec, le public n'étant pas spécialement réceptif au drame romantique. Cet échec met un terme à la carrière théâtrale de Victor Hugo. Il écrira d'autres pièces par la suite, mais elles ne seront jamais jouées de son vivant.

Mort de Léopoldine Hugo, sa 2ème fille

Le 4 septembre 1843, sa 2ème fille Léopoldine Hugo se noie à l'âge de 19 ans, avec son mari, lors d'un accident de barque sur la Seine. Victor Hugo est très abattu par la nouvelle qu'il apprend par la presse écrite à Rochefort (en Charente-Maritime). La tristesse de la mort de Léopoldine lui insufflera l'inspiration de plusieurs poèmes composant le recueil de 158 poèmes "Les Contemplations" qu'il publiera en 1856 et dont l'un de ses poèmes "Demain, dès l'aube..." (poème 14 de Pauca meae) sont quelques vers pour sa fille.

1843 est une année noire pour Victor Hugo. Le naufrage de "Les Burgraves" et la mort de sa fille entraîneront Victor Hugo dans l'incuriosité et le désamour pour la littérature et la création. C'est à partir de cette date que Victor ne créera plus rien jusqu'à son exil en 1851 : aucun poème, aucune pièce de théâtre, aucun roman.

Son entrée en politique

1844, Victor Hugo devient le confident du roi Louis-Philippe I de France. Selon certains spécialistes, Victor Hugo aurait alors l'ambition de vaincre le régime en place afin de pouvoir bâtir et mettre en place ses propres idées.

1845, âgé de 43 ans, Victor Hugo devient pair de France (cette Chambre des Pairs étant la Chambre haute du Parlement jusqu'à la fin du Second Empire en 1870).

1846, Victor Hugo prend la parole pour préserver le destin de la Pologne alors déchirée entre différents pays.

1847, Victor Hugo prend à nouveau la parole pour défendre les bannis dont le célèbre Jérôme Napoléon Bonaparte.

Un amant actif

À 42 ans, Victor Hugo rencontre une nouvelle maîtresse, la romancière et dramaturge Léonie d'Aunet, âgée elle de 24 ans. 3 ans plus tard, à 45 ans, il rencontre une nouvelle maîtresse, l'actrice de théâtre Alice Ozy, âgée quant à elle de 27 ans.

Victor Hugo, Maire du 8ème arrondissement de Paris

Victor Hugo devient maire du 8ème arrondissement de Paris et député de la 2ème République. Cette année 1848 est le début de la 2ème révolution du 19ème siècle : la Révolution de 1848. Ironie du sort, Victor Hugo, en tant que maire, va alors dicter à des troupes armées d'agir face aux barricades qui sont mises en place dans son arrondissement. Il contribue ainsi au massacre de cette époque et fera savoir plus tard qu'il l'a amèrement regretté.

En août de cette même année, il créé un nouveau journal qui se nomme "L'Événement".

La victoire de Napoléon III

En décembre 1848, Louis-Napoléon Bonaparte (Napoléon III) est élu président de la République. Victor Hugo s'en réjouit puisqu'il a supporté sa candidature tout au long de sa campagne. Mais le nouveau président de la République soutient le retour du pape à Rome, Victor Hugo ne le décide de ne plus le soutenir politiquement. Cette séparation entraînera d'ailleurs progressivement des disputes entre lui et ses anciens alliés en politique.

1851, début de l’exil

L'année 1851 est l'année du coup d’État du 2 décembre 1851 : Louis-Napoléon Bonaparte, alors président de la République depuis 3 ans, va violer la légitimité constitutionnelle en gardant le pouvoir à quelques mois de la fin de son mandat (alors que la Constitution de la Deuxième République lui interdisait de se représenter). Victor Hugo n'étant plus un allié de Louis-Napoléon Bonaparte, il va écrire le pamphlet « Histoire d'un crime » (qui sera publié 25 ans plus tard, en 1876), puis il va s'échapper et va finir par se rendre. Un commissaire dira : « Monsieur Hugo, je ne vous arrête pas, car je n'arrête que les gens dangereux ! ». Sa tentative de se constituer prisonnier aurait-elle était un piège tendu par Victor Hugo à Louis-Napoléon Bonaparte pour nuire à l'image du président illégitime ?

Victor Hugo décide alors de partir en exil de son plein grès à l'âge de 49 ans. Il part d'abord en Belgique (à Bruxelles), puis sur l' île anglo-normande Jersey (dépendant de la couronne britannique).

Sur l’île de Jersey

En 1852, étant radicalement contre le coup d’État orchestré par Louis-Napoléon Bonaparte, Victor Hugo va écrire un célèbre pamphlet intitulé « Napoléon le petit ».

1852, Victor Hugo, toujours affecté par la perte douloureuse de sa fille Léopoldine, va s'essayer au spiritisme dont l'expérience sera retranscrite dans « Les Tables tournantes de Jersey ».

1852, cette année-là, Juliette Drouet accompagne Victor Hugo dans son exil à Jersey.

1853, Victor Hugo écrit le recueil de poèmes satiriques « Les Châtiments » dans le but de condamner le régime illégitime de Napoléon III et le second Empire d'une manière générale.

Sur l’île de Guernesey

1855, Victor Hugo critique la reine Victoria (reine d'Angleterre) un peu trop durement et finit par être chassé de l'île de Jersey. Il part alors dans sa maison « Hauteville House » dans l'île de Guernesey, juste à coté de l'île de Jersey, dans le même archipel.

1855, Juliette Drouet accompagne à nouveau l'écrivain à Guernesey, mais sans partager son toit. Victor lui loue une petite maison à portée de vue.

Son frère Abel Hugo meurt le 7 février 1855 à Paris II à l'âge de 57 ans.

Les contemplations, son recueil de poèmes

Victor Hugo publie le recueil de poème « Les contemplations » qu'il avait commencé à écrire au lendemain de la mort de sa fille Léopoldine.

De nouvelles publications de poèmes

De 1857 à 1858, Victor Hugo commence l'écriture des poèmes « La Pitié suprême » et « L'Âne ».

1859, Victor Hugo publie la 1ère série du recueil de poèmes « La Légende des siècles », une œuvre colossale dont le but est de décrire l'histoire et l'évolution de l'Humanité.

1859, Napoléon III met en place une amnistie des prisonniers politiques que Victor Hugo refuse en déclarant : « Et s'il n'en reste qu'un, je serai celui-là ».

1860, Le célèbre préhistorien Jacques Boucher de Perthes rend visite à Victor Hugo sur son île. Le scientifique dira de Victor Hugo qu'il est un « républicain gentilhomme (…), fort bien installé, vivant en père de famille (…), aimé de ses voisins et considéré des habitants ».

Les Misérables, le célèbre roman de Victor Hugo

À 60 ans, Victor Hugo publie son célèbre roman « Les Misérables » qui deviendra une des plus emblématiques œuvre de la littérature française.

1866, Victor Hugo n'oublie pas le peuple de Guernesey avec qui il vit maintenant depuis plusieurs années (11 ans) sur l'île du même nom en leurs consacrant le roman « Les Travailleurs de la mer » publié cette année de 1866.

1866, La femme de lettre Judith Gautier, fille de Théophile Gautier âgée de 21 ans, lui rend visite sur l'île de Guernesey.

Mort de sa femme

1868, Sa femme Adèle Foucher meurt d'une congestion cérébrale. Elle sera enterrée à Villequier, dans le département de la Seine-Maritime, aux côtés de sa fille Léopoldine.

1869, Napoléon III propose à nouveau une grâce pour les prisonniers politiques que Victor Hugo refusera également.

1870, fin des 10 ans d’exil

Après un exil de 10 ans, Victor Hugo retourne enfin en France en septembre 1870, juste après la défaite de Napoléon III contre les forces Prussiennes le 1er septembre 1870 (défaite de l'armée française à Sédan). Quand Victor Hugo arrive à Paris, il est accueilli triomphalement par les parisiens.

Victor Hugo contribue intensivement à la protection de Paris lors du siège de Paris contre l'envahisseur prussien.

1870 est l'année de la création de la 3ème République en France (jusqu'en 1940).

Victor Hugo à l’Assemblée Nationale

1871, Victor Hugo intègre l'Assemblée Nationale pour une courte durée puisque qu'il démissionnera le mois suivant pour contester l'invalidation de l'élection du général Giuseppe Garibaldi à cause de sa nationalité italienne et de la majorité monarchiste qui soupçonne le général de n'avoir jamais réellement combattu.

Mort de son fils, Charles Hugo

Son fils Charles Hugo meurt le 13 mars 1871 à l'âge de 45 ans d'une apoplexie (AVC) foudroyante à Bordeaux, alors qu'il se rend en fiacre au restaurant Lanta (aujourd'hui café Le Régent), place Gambetta, où l'attend son père. Victor Hugo écrira : « À six heures et demie, je suis allé au restaurant Lanta. MM. Bouvier, Mourot et Casse arrivent. Puis Alice, Charles se fait attendre. Sept heures du soir. Charles est mort ».

Victor Hugo doit s'occuper de la succession de son fils décédé en Belgique (à Bruxelles). La période sanglante appelée « La Commune » éclate alors à Paris pendant que Victor Hugo est en Belgique. Il conteste tellement la répression qu'il est chassé de Belgique. Il devra alors se rendre au Grand-Duché du 1er juin au 23 septembre 1871. Puis il ira à Vianden (Luxembourg) pendant 2 mois et demi, puis à Diekirch et Mondorf-les-Bains (toujours en Luxembourg). C'est à Mondorf qu'il profitera d'une cure thermale durant laquelle il finira l'écriture du recueil de poèmes « L'Année terrible ». L’œuvre traite de l'année 1870 pendant laquelle la France à souffert de la guerre contre la Prusse et de la guerre civile à Paris.

Il retourne en France à la fin de l'année 1971.

1er échec en politique

Victor Hugo devient candidat aux élections complémentaires le 7 janvier 1972, mais comme il souhaite amnistier les participants de « La Commune » (appelés les communards) il perd l'élection face à Joseph Vautrain qui deviendra finalement président du conseil municipal de Paris jusqu'en 1975.

La riche année de 1872

1872, Il retourne sur l'île de Guernesey où il écrira son dernier roman intitulé « Quatrevingt-treize » qui parle des plus terribles années de la Révolution française : la Terreur.

1872, Victor Hugo publie le recueil « L'Année terrible » achevé l'année précédente à Mondorf.

L'écrivain Théophile Gautier meurt le 23 octobre 1872. Il était le père de Judith Gautier que Victor Hugo avait déjà rencontré sur l'île de Guernesey. À 27 ans, elle devient sa maîtresse alors que Victor Hugo à 70 ans.

1872, la pièce de théâtre « Ruy Blas » est à nouveau jouée où Sarah Bernhardt accapare la vedette dans le rôle de la reine d'Espagne.

Heureux d’être grand-père

1873, De retour à Paris et âgé de 71 ans, il décide de s'occuper de ses 2 petits-enfants (Georges et Jeanne, les 2 enfants de Charles Hugo, son fils décédé 2 ans auparavant en 1871). La compagnie des 2 enfants lui donneront envie d'écrire « L'Art d'être grand-père », un recueil de poèmes qu'il publiera 4 ans plus tard.

1873, Son 2ème fils François-Victor Hugo meurt le 26 décembre 1873 à l'âge de 45 ans.

1873, La pièce de théâtre « Marie Tudor » est jouée à nouveau.

Victor Hugo sénateur

Victor Hugo est élu sénateur le 30 janvier 1876. Il défendra farouchement l’amnistie des communards.

Son pamphlet « Histoire d'un crime » (écrit 25 ans auparavant au lendemain du coup d’État du 2 décembre 1851) fini enfin par être publié.

1877, Victor Hugo publie son recueil de poème « L'Art d'être grand-père ».

1877, La 2ème série du recueil de poèmes « La Légende des siècles » est publiée.

Discours d'ouverture du Congrès littéraire international

Le 7 juin 1878, Victor Hugo prononce le célèbre discours « Discours d'ouverture du Congrès littéraire international » dans lequel il soutien le respect de la propriété littéraire mais également le fondement du domaine public.

Une fin de vie riche en publication et problèmes de santé

Le même mois de juin 1878, Victor Hugo est victime d'un malaise, certainement une congestion cérébrale (un AVC comme son fils Charles Hugo). Il décide alors de retourner sur l'île de Guernesey pour un repos bien mérité, en compagnie de l'écrivain, journaliste et éditeur Richard Lesclide (55 ans) qui l'aide bénévolement en tant que « secrétaire ». Mais sa santé continue lentement à se détériorer jusqu'à l'empêcher d'écrire comme il le souhaiterait.

Son ancienne maîtresse Léonie d'Aunet meurt le 21 mars 1879 à l'âge de 59 ans à Paris.

1879, Victor Hugo publie le long poème « La Pitié suprême » qu'il avait en fait écrit entre 1857 et 1858.

1880, Victor Hugo publie à nouveau le long poème intitulé « L' ne » qu'il avait en fait écrit entre 1857 et 1858.

Sa pièce de théâtre « Le roi s'amuse » est à nouveau jouée à la Comédie-Française le 22 novembre 1882, à l'occasion du cinquantenaire de la pièce (jouée la 1ère fois le 22 novembre 1882).

Le 30 juillet 1881, une loi est votée offrant des avantages aux victimes françaises du coup d’État du 2 décembre 1851 : c'est la loi dites de « réparation nationale ». Chaque cas est examiné par une commission dont Victor Hugo fait parti en tant que sénateur.

1881, Victor Hugo publie le recueil de poèmes « Les Quatre Vents de l'esprit » dont il avait entamé l'écriture en 1870.

1883, La 3ème et dernière série du recueil de poèmes « La Légende des siècles » est publiée.

Sa « fidèle » et 1ère maîtresse Juliette Drouet meurt le 11 mai 1883 dans son habitation au 57, rue Jean-de-La-Fontaine à Paris à l'âge de 77 ans.

Sa mort

Victor Hugo meurt le 22 mai 1885 d'une congestion pulmonaire. Il se trouve à ce moment-là dans son hôtel particulier « La Princesse de Lusignan » à Paris. Ses dernières paroles aurait été : « C'est ici le combat du jour et de la nuit… Je vois de la lumière noire ». La cérémonie à lieu dans le « corbillard des pauvres », comme il le souhaitait.

Ses obsèques

Son cercueil passera la nuit sous l'Arc de triomphe sur une estrade portant les initiales VH et surveillé de près par des soldats à cheval.

Le 26 mai 1885, sa dépouille est transportée au Panthéon où plus de 2 000 000 de personnes se déplacent en quelques jours pour lui rendre un dernier hommage.

Rendez hommage à Victor HUGO
en cliquant sur une carte !

Forum sur Victor Hugo  Nouveau ! 


Bienvenue sur le forum consacré à Victor Hugo. Cet espace de discussion est le vôtre : posez vos questions sur Victor Hugo, et si vous le pouvez, répondez à celles des autres. Veuillez garder à l'esprit que vos propos doivent être argumentés et courtois. L'objectif d'une discussion de forum est que sa lecture apporte un savoir à celui qui la lit. Accédez au forum >>

Discussions récentes

Moulage d'Art du buste de Victor Hugo
rédigée par hellemot
Lire 73
vues
0
mess.
Ecrivez le 1er message
Comment Victor Hugo parvient-il à faire ressortir la misère ?
rédigée par pititanonymme
Lire 151
vues
0
mess.
Ecrivez le 1er message
Victor HUGO

Ecrivez une lettre posthume à Victor HUGO


Votre lettre sera publiée sur le site mais personne ne vous répondra...






(jamais affiché sur le site)






Souvenir (Isa1971)
Cher Victor, Vous étiez un être exceptionnel, poète, romancier, j'ai toujours été admirée par voseuvres. Vos poèmes, citations, étaient des superbes ouvrages. Je vous êtes l 'un des plus grands écrivains de tous les temps. Ma citation préférée :" C'est de l'enfer des pauvres qu'est fait le paradis des riches. » Merci de nous avoir laisser des pièces d'art.... Lire la suite
Victor (jea)
Cher Victor, c'est super que vous vouliez changer quelque chose avec : le droit des femmes, l'enseigement pour les enfants, obligatoire et gratuit ........mais une fois que vous êtes élu il faut agir et pas démissionner le mois suivant mais c'est pas grave, car vous y êtes arriver à peu près comême. vous avez eu beaucoup de courage pour vivre tout cela ... J'espère que les poèmes que vous m'avez réservé pour le lycée ne sont pas trop dur...... Lire la suite
LES MATINS d' ALGUE (HUGO et ZAINO- poètes)
Cher Victor, HUGO Je vous offre ces quelques vers, extraits de : " LES MATINS d'ALGUE": " Etreoète, c'est tremper la plume dans son coeur Et écrire avec son sang, Quand les silences se peuplent de mille chants Aux battements de la chamade, A l'aquilon craintif des sables parfumés Aux transparences marines. Etre poète, C'est écouter le clapotis d'un coeur A une jeune vie, Et boire l'hydromel au calice d'une rose, C'est poursuivre les ombres sur un mur d'étain Et entendr... Lire la suite
Vos enfants (Bouboule)
Cher Victor, Bonjour, de Boulogne Billancourt, une ville de France, je vous écris cette lettre...e n'ai pas le temps de lire toute votre biographie. Mais j'aimerai savoir le nom de vos enfants. Je sais que vous aviez quatre enfants. Je ne connais le nom que de trois de vos enfants : -Léopold -Léopoldine -Adelle Je ne sais pas comment s'appel le dernier... Merci d'avance. Amicalement, Bouboule... Lire la suite
Cher Victor, Tes romans sont adaptés par tous les pays et lus par des millions de personnes. Tu ainspiré l'imagination de millions de personnes et tes personnages comme quasimodo, jean valjean hantent les lieux de la capitale française. Ta poésie était un enchantement pour l'ame et pour le coeur.Tu as su être un homme de lettres et un homme d'action(ton engagement politique a permis de faire avancer la démocratie,le combat contre la peine de mort,la reconnaissance des misérables,de l'humanit... Lire la suite
Cher Victor, What happened has happened J'ai porté La responsabilité I had a collective sense ofsocial accountability I look at my past and brotherhood Ma famille serait vivante ès sorority Whom I do resort to? No brain no clue La bonne mère porte Les enfants en son sein Ce qui est arrivé est arrivé Victor: light up the sky down! Thomas... Lire la suite
Citations de Victor HUGO
Victor HUGO Enfer chrétien, du feu. Enfer païen, du feu. Enfer mahométan, du feu. Enfer hindou, des flammes. A en croire les religions, Dieu est né rôtisseur.
Victor HUGO Quand je suis triste, je pense à vous, comme l'hiver on pense au soleil, et quand je suis gai, je pense à vous, comme en plein soleil on pense à l'ombre.
Célébrités dédiées au thème «romancier» :

Maeve BINCHY | Charles BUKOWSKI | COPI | Henry BAUCHAU | Robert PINGET | COLETTE | Astrid LINDGREN | Enid BLYTON | Thomas BERGER | Lewis CARROLL | Jules VERNE | William FAULKNER | Claire MARTIN | Truman CAPOTE | Edgar Allan POE | Andre WECKMANN | Georges RODENBACH | Alphonse DAUDET | Harry HARRISON | J. D. SALINGER | Agota KRISTOF | Patricia HIGHSMITH | William S. BURROUGHS | Gary GYGAX | Henri BOSCO | Ann RADCLIFFE | Conan DOYLE | Carson MCCULLERS | Robert STEVENSON | Alexandre POUCHKINE | Jules Barbey D'AUREVILLY | Leonie D'AUNET | Nadine GORDIMER | Bernard CLAVEL | Frederic DARD | TOLSTOI | Bram STOKER | Tennessee WILLIAMS | Max JACOB | Emile ZOLA | Victor HUGO | Theophile GAUTIER | Russell HOBAN | Sue TOWNSEND | Jean RICHEPIN | Alfred JARRY | Jack LONDON | H.P. LOVECRAFT | Romain GARY | Jean DUTOURD

Thèmes associés
Art, Littérature, Artiste, écrivain, Poète, Romancier, v.hugo, victore hugo, victor hugos, victor hugot, victor ugo, vector hugo, victors hugo, victor hogo, victore hugot.

Haut de page
Biographie et celebrite
Biographie et celebrite
Restez informé dès qu'une célébrité disparaît.
TOP OF THE TOP

Claude FRANCOIS Jacques BREL Jésus DE NAZARETH Luis MARIANO DALIDA Grégory LEMARCHAL Sacha DISTEL Michael JACKSON Elvis PRESLEY Louis DE FUNÈS Mike BRANT Daniel BALAVOINE Freddie MERCURY Lino VENTURA BOURVIL Joe DASSIN MÈRE DENIS Jules VERNE COLUCHE Michael LANDON Bernadette SOUBIROUS Adolf HITLER Didier PIRONI Brian JONES (MUSICIEN) Jean FERRAT Michael CRICHTON Jean-Pierre TREIBER John WAYNE Tony PONCET FERNANDEL Napoléon BONAPARTE ABBÉ PIERRE C JÉROME Jean MOULIN Susan HAYWARD Patrick SWAYZE Roger PIERRE Georges BRASSENS Edgar Allan POE Bruce LEE Romy SCHNEIDER Karen LANCAUME Marilyn MONROE Thérèse DE LISIEUX Kalthoum SARRAI SAINT ANTOINE DE PADOUE Guy WILLIAMS Kurt COBAIN Ayrton SENNA Patrick SAINT-ELOI Victor FRENCH Charles DE GAULLE Steve MCQUEEN Pierre BACHELET Joelle MOGENSEN Ludwig Van BEETHOVEN MÈRE TERESA CHE GUEVARA SOEUR EMMANUELLE Audrey HEPBURN Filip NIKOLIC Gilles MARCHAL Victor HUGO Bon SCOTT Edith PIAF MAHOMET Charlie CHAPLIN Thierry LE LURON Elizabeth MONTGOMERY Charly GAUL John LENNON Michel BERGER Montgomery CLIFT George HARRISON Maria CALLAS Boris VIAN Heather O'ROURKE Jim MORRISON AALIYAH Jacques MESRINE Charles BRONSON Melina MERCOURI François D'ASSISE François MITTERRAND Bob MARLEY James DEAN Jimi HENDRIX Georges GUYNEMER Lana TURNER TUPAC Lady DIANA Alan LADD Léo FERRÉ Sacha GUITRY Mado ROBIN Amalia RODRIGUES Giuseppe VERDI Heinrich HIMMLER Johnny CASH Anne FRANK

Tout le TOP OF THE TOP