Rechercher une célébrité disparue et sa biographie Retour à l'accueil de JeSuisMort.com - le site des biographies des celebrites disparues Rechercher une célébrité disparue et sa biographie Classement des morts les plus célèbres et leur biographie Celebrites mortes le 4 juin et leur biographie Mentions légales - Le site des biographies Foire aux questions - Le site des biographies Contactez-nous - Le site des biographies
OK
C'est ici que vous trouverez la biographie d'une celebrite ! Toutes les biographies des celebrites sont sur www.JeSuisMort.com !
C'est ici que vous trouverez la biographie d'une celebrite ! Toutes les biographies des celebrites sont sur www.JeSuisMort.com ! Vous cherchez une biographie, vous trouvez la celebrite correspondante. JeSuisMort.com : Le site des celebrites disparues et de leurs biographies. Vous cherchez une biographie, vous trouvez la celebrite correspondante. JeSuisMort.com : Le site des celebrites disparues et de leurs biographies.
C'est ici que vous trouverez la biographie d'une celebrite ! Toutes les biographies des celebrites sont sur www.JeSuisMort.com !
C'est ici que vous trouverez la biographie d'une celebrite ! Toutes les biographies des celebrites sont sur www.JeSuisMort.com !
C'est ici que vous trouverez la biographie d'une celebrite ! Toutes les biographies des celebrites sont sur www.JeSuisMort.com !
Biographie et celebrite Trouvez une biographie et sa célébrités
biographie de célébrité >   

Yves MONTAND

 
Biographie et celebrite

Biographie de Yves MONTAND :

 
1488ème
Yves MONTAND
1921 - 1991
Découvrez la biographie de Yves MONTAND
Score : 1 228
Acteur, Artiste, Chanteur et Musicien (Francais)
Né le 13 octobre 1921
Décédé le 09 novembre 1991 (à l'âge de 70 ans)


Yves Montand était un chanteur et acteur français né le 13 octobre 1921 en Italie (à Monsummano Terme, en Toscane) et mort le 9 novembre 1991 en France (à Senlis dans l'Oise).

Son nom d’origine est Ivo Livi car Yves Montand était d’origine italienne.

Top 10 des meilleures chansons d’Yves Montand :

  • Le temps des cerises
  • La vie en rose
  • A Paris
  • La goualante du pauvre Jean
  • Les feuilles mortes
  • C'est si bon
  • Les grands boulevards
  • Clopin clopant
  • Une demoiselle sur une balancoire
  • Dans les plaines du Far-West

Top 10 des meilleurs films d’Yves Montand :

  • Jean de Florette
  • Manon des Sources
  • Le Choix des armes
  • I... comme Icare
  • La Menace
  • Le Fond de l'air est rouge
  • Le Sauvage
  • Vincent, François, Paul et les autres
  • La folie des grandeurs
  • Le Cercle Rouge

Sa famille

Ivo Livi, qui est la vraie identité d’Yves Montand, est né à Monsummano Alto en Toscane (Italie) le 13 octobre 1921. Il est le benjamin d’une fratrie de 3 enfants (un frère et une sœur). La famille Livi est une famille très pauvre issue du monde ouvrier. Son père est un militant du Parti communiste italien qui lutte contre la montée du régime fasciste de Mussolini.

Son enfance en France (1923 - 1932)

En 1923, la famille Livi décide de quitter l’Italie et son régime fasciste pour rejoindre la France. Ivo n’a alors que deux ans. Les Livi s’installent dans un quartier pauvre de Marseille. Le père crée une fabrique de balais et son frère et sa sœur arrêtent rapidement l’école pour aller travailler et gagner ainsi de l’argent. Ivo connait une enfance difficile car il est considéré comme un immigré rital.

Yves travaille très jeune (1932 - 1937)

En 1929, la famille Livi se voit accepter la nationalité française. Ivo devient alors Yves. Comme son frère et à sa sœur, Yves va très vite travailler. Le problème est qu’il n’est âgé que de onze ans et la loi française interdit le travail avant quatorze ans. Mais comme il a l’avantage de faire plus vieux que son âge, il arrive très facilement à mentir sur son identité pour se faire embaucher dans une usine de pâtes. Passé quatorze, il réalise un CAP coiffure et travaille dans un salon de coiffure avec sa sœur.

Yves Lili devient Yves Montant (1937 - 1938)

Depuis son plus jeune âge, Yves s’intéresse au cinéma, notamment les comédies musicales. En 1937, il obtient une place de chauffeur de salle dans un cabaret de music-hall à Marseille. Il enchaîne de nombreux petits rôles dans des spectacles d’amateurs. Il se choisit un nom de scène, Yves Montant (avec un “t” au début), en souvenir de sa mère qui l’appelait pour qu’il monte à l’appartement : « Yves, monta ! », mélange de français et d’italien. En 1939, il monte sur la scène de l’Alcazar à Marseille où il chante « Dans les plaines du Far-West ». C’est le premier vrai gros succès d’Yves Montand qui ne se produisait jusqu’alors que dans des petits spectacles de banlieues marseillaises.

La seconde guerre mondiale éclate (1939)

Le début de la seconde guerre mondiale (1939) vient interrompre cette ascension fulgurante. Après avoir passé quelques mois comme manœuvre de chantier en Provence, Montand décide de reprendre sa vie d’artiste commencé d’avant guerre. Il enchaîne les succès et il est remarqué par le producteur Émile Audiffred. Nouvel arrêt dans sa carrière, il est envoyé aux chantiers de la jeunesse créés par Vichy. Il n’y reste qu’une seule année et reprend très vite la scène. Malgré l'occupation allemande, il gagne relativement bien sa vie. Il doit cependant prouver régulièrement que son nom Livi ne dissimule pas en fait celui de Lévy, nom juif. Avec son producteur, et pour éviter d’être envoyé en Allemagne, il rejoint Paris.

En 1ère partie d’Edith Piaf (1944)

Fraîchement arrivé dans la capitale en 1944, Yves Montand continue de se produire dans différents théâtres (ABC, Bobino, Moulin Rouge …) grâce aux relations de son producteur Émile Audiffred. En juillet 1944, il est même la première partie d’Edith Piaf, qui est déjà très célèbre. Il y aura d’ailleurs entre ces deux artistes une histoire d’amour secrète. Montand joue donc devant des publics importants et de connaisseurs. Il cherche son style et a du mal à le trouver. Il prépare ses entrées en scène, abandonne son accent italien et se construit un nouveau répertoire. La réussite n’est pas immédiate. Il faut attendre février 1945, toujours en première partie d’Edith Piaf, au théâtre de l’Etoile, pour voir le public répondre présent. Sur des textes écrits pour la plupart par Edith Piaf, Yves Montand remporte l’unanimité du public.

Sa carrière de chanteur est lancée (1945)

Le succès au théâtre de l’Etoile lance la carrière du chanteur. En 1945, il enregistre pour la première fois pour la marque Odéon. Il jouera pendant 7 semaines consécutives à l’Etoile et prolongera le plaisir à l’Alhambra. Toujours en 1945, il débute au cinéma dans « Etoile sans lumière » avec encore et toujours Edith Piaf en vedette. En 1946, il remplace Jean Gabin dans le film « Les portes de la nuit ». Le film est considéré comme un désastre. Henri Jeanson parle de « la plus grosse déception de l’année » dans Cinémonde. 1946, c’est aussi l’année où Piaf met un terme à sa relation avec Montand. Elle juge que le talent de l’artiste-chanteur peut nuire à sa propre carrière.

Des chansons signées Prévert

Yves Montand se console de sa rupture avec Edith Piaf en multipliant les performances sur scène. En 1947, Jacques Prévert écrit pour Montand et perturbe les habitudes de l’artiste. Il lui présente Francis Lemarque. Ce dernier donnera à Montand quelques unes de ses plus belles chansons. Lemarque lui présente aussi Henri Crolla, un des plus grands guitaristes au monde. Cette rencontre apporte une tonalité plus jazzy, plus swing à Montand. Cette année là, il engage le pianiste Bob Castella qui restera son partenaire de scène et ami tout au long de sa carrière.

Montand rencontre Simone Signoret (1949)

Prévert fait également découvrir à Montand l’auberge « La colombe d’or » située à Saint-Paul-de-Vence. C’est un lieu où de nombreux artistes s’arrêtent entre deux tournées ou deux films pour se reposer. Le 19 août 1949, Yves Montand y fait la rencontre de Simone Signoret. Ces deux là ne se quittent plus, c’est un vrai coup de foudre ! L’actrice est à l’époque mariée avec le réalisateur Yves Allégret. Elle décide de divorcer et de mettre sa carrière entre parenthèses pour Yves Montand.

Montand marque l’histoire du music-hall (1951)

Yves Montand continue son ascension fulgurante. En 1951, le chanteur triomphe seul sur scène avec un tour de chant de 22 chansons. Montand marque l’histoire du music-hall. Beaucoup de chanteurs tenteront comme lui l’expérience du one-man-show. En 1953, ce tour de chant reste à l’affiche à l’Etoile pendant 8 mois à guichets fermés, un record. Ce sera également le premier double album 33 tours enregistré en live.

Consécration au cinéma (1952 - 1953)

Fin décembre 1951, Yves Montand et Simone Signoret décident de se marier. Ils forment l’un des couples les plus en vogue du moment. En 1953, Montand joue dans le film d'Henri-Georges Clouzot « Le Salaire de la peur ». Il obtient ainsi son premier grand rôle marquant au cinéma. Le film obtient d’ailleurs le Grand Prix du Festival de Cannes. Après la réussite dans le monde de la musique, Montand connait la consécration au cinéma.

Sa propriété en Normandie (1954)

En 1954, le couple Montand-Signoret achète une propriété en Normandie, à Autheuil-Authouillet. Yves Montand a gagné une fortune grâce au succès de son one-man-show au théâtre de l’Etoile qui s’est joué plus de 200 fois. Leur nouvelle maison en Normandie est le lieu de rencontres avec de nombreux artistes comme Pierre Brasseur, Jean-Paul Sartre, Serge Reggiani et Simone de Beauvoir.

Succès au théâtre de Montand et Signoret (1955)

Début 1955, Montand et Signoret sont les deux vedettes de la pièce de théâtre « Les Sorcières de Salem » de l'écrivain Arthur Miller. C’est une pièce largement inspirée de l’affaire Rosenberg. Adaptée par Marcel Aymé et mise en scène de Raymond Rouleau, elle est présentée pour la première fois au Théâtre Sarah Bernhardt à Paris. Elle connaît un tel succès que les représentations durent jusqu'à décembre 1955.

Yves Montand en URSS (1956)

L’année suivante, en 1956, Yves Montand décide de réaliser une tournée de music-hall en URSS. L’invasion des chars de l’Armée Rouge à Budapest (Hongrie) ne l’empêchent pas de se produire devant les Soviétiques à Moscou. Il joue devant le Premier secrétaire du Comité central du Parti communiste de l'Union soviétique Nikita Khrouchtchev. Les deux hommes s’entretiennent d’ailleurs pendant de longues heures après la représentation pour parler politique. En 1957, accompagné de Simone Signoret, Montand entame une tournée dans les pays de l’Est. L’artiste revient cependant en France avec un sentiment de déception concernant ses convictions politiques communistes et l’application qu’il en a vu dans ses pays.

Yves Montand aux États-Unis (1959 - 1961)

En 1959, Montand et Signoret décident de partir vivre aux Etats-Unis. Dès leur arrivée, le chanteur se produit pendant trois semaines à Broadway devant plusieurs célébrités comme Montgomery Clift, Lauren Bacall, Ingrid Bergman et Marilyn Monroe par exemple. Il obtient un énorme succès du public américain. Cela se manifeste par de nombreux rappels à la fin de chaque spectacle. La presse américaine est conquise. Il joue dans toute l’Amérique : San Francisco, Hollywood, Montréal et New-York. Montand devient une star internationale et se produit un peu partout dans le monde. Grâce à une apparition sur la chaîne BBC où il danse en avec Dinah Shore, il se fait remarquer par le réalisateur George Cukor pour le film « Le milliardaire ». Il partage l’affiche avec Marilyn Monroe. Une brève liaison nait de cette rencontre entre Montand et Monroe mais Simone Signoret ne perd pas son honneur face à la presse people. Cette infidélité va profondément déséquilibrer l’harmonie du couple mais ils resteront unis jusqu’à la mort de Signoret en 1985. Yves Montand, fort de son succès dans « Le milliardaire », tourne dans le film « Sanctuaire » de Tony Richardson. Il décline cependant de nombreuses autres propositions de films.

Retour en France où la concurrence devient dure (1963)

Montand décide de rentrer en France. En 1963, il chante à Paris de nouveau à l’Etoile. Son public répond toujours présent à chacune de ses représentations mais le chanteur peine à se renouveler et à trouver de nouveaux titres. Il remarque le métier a changé et que la concurrence devient dure. L’artiste constate qu’une autre génération, celle de Johny Halliday notamment, est en train de s’installer. Sa carrière dans le music-hall touche à sa fin.

Montand se consacre désormais au cinéma (1964 - 1969)

A partir de 1964, il se consacre donc très logiquement à sa carrière d’acteur. Et c’est en 1965 qu’il s’impose réellement dans le monde du cinéma. Sa rencontre avec Costa-Gavras est l’élément déclencheur de sa réussite. Il tourne avec lui le film « Compartiment tueurs » qui est le début d’une longue série de films à succès. Il joue avec les plus grands acteurs, Alain Resnais, René Clément, Claude Lelouch, Philippe de Broca, Jean-Pierre Melville, Gérard Oury, Jean-Luc Godard. Montand alterne les films engagés, les comédies et les drames. Il s'impose comme l'un des acteurs français les plus populaires.

Sa carrière en politique (1968 -1980)

Parallèlement à sa carrière d’acteur aboutie, il s’engage dans la vie politique. De convictions communistes, il rompt ^pourtant avec le parti communiste français suite au Printemps de Prague. En 1974, il condamne ouvertement le coup d'état du général Pinochet. En soutien au peuple chilien, Yves Montand donne un récital de chansons à l'Olympia, ce qui débouche sur un film de Chris Marker « La Solitude du chanteur de fond ». Il devient indirectement un acteur politique très présent dans les médias français. Le titre « Montand président ! » fait la une de nombreux journaux. Il ne se présentera jamais à une élection présidentielle.

Des années 80 prolifiques (1981 - 1990)

Les années 80 sont certainement les années les plus prolifiques pour Yves Montand. 1981 symbolise son grand retour sur scène en tant que chanteur. Il enregistre un album intitulé « Montand d’hier et d’aujourd’hui ». C’est un vrai succès. Il triomphe à l’Olympia en 1982, multipliant les spectacles à guichets fermés. Il part en tournée en Province et connait le même succès. Il réalise également une tournée mondiale aux Etats-Unis, au Canada, au Brésil et au Japon. De 1985 à 1991, l’artiste tourne dans plusieurs films à succès, « Jean de Florette » et « Manon des Sources » de Claude Berri, « Trois places pour le 26 » de Jacques Demy, « Netchaïev est de retour » de Jacques Deray et « IP5 » de Jean-Jacques Beineix.

Sa mort (1991)

Le lendemain du tournage de ce dernier film « IP5 », alors âgé de 70 ans, Yves Montand meurt d'un infarctus du myocarde. Film dans lequel le personnage interprété par Montand meurt également d’une crise cardiaque. Il aurait fait un malaise sur le tournage et aurait eu cette phrase : « Je sais que je suis foutu mais ce n'est pas grave, j'ai eu une très belle vie ». Il décède à l'hôpital de Senlis et est inhumé au cimetière du Père-Lachaise à Paris aux côtés de sa femme Simone Signoret, décédée en 1985.

Ses obsèques

De nombreuses personnalités sont présentes à ses obsèques : Catherine Allégret , Catherine Deneuve, Jack Lang, Gérard Depardieu, Claude Berri, Gérard Oury, Costa-Gavras, Miou-Miou ou encore Daniel Auteuil...

Donnez des points à Yves MONTAND
en cliquant sur la carte...

Forum sur Yves Montand  Nouveau ! 


Bienvenue sur le forum consacré à Yves Montand. Cet espace de discussion est le vôtre : posez vos questions sur Yves Montand, et si vous le pouvez, répondez à celles des autres. Veuillez garder à l'esprit que vos propos doivent être argumentés et courtois. L'objectif d'une discussion de forum est que sa lecture apporte un savoir à celui qui la lit. Accédez au forum >>

Discussions récentes

des roses, que lui offrir d'autre...
rédigée par clementine
Lire 398
vues
1
mess.
Dernier message
Yves Montand et Simone Signoret
rédigée par crom
Lire 403
vues
1
mess.
Dernier message
Citations de Yves MONTAND
Yves MONTAND La vraie inégalité entre individus, elle est quasiment insoluble, c'est l'intelligence.
Yves MONTAND Il y a tant de choses à voir.
Biographie et celebrite
TOP OF THE TOP

Claude FRANCOIS Jacques BREL DALIDA Jésus DE NAZARETH Luis MARIANO Grégory LEMARCHAL Sacha DISTEL Jacques MESRINE Louis DE FUNÈS Elvis PRESLEY Michael JACKSON Mike BRANT Freddie MERCURY BOURVIL Lino VENTURA Daniel BALAVOINE Brian JONES (MUSICIEN) Joe DASSIN Bernadette SOUBIROUS COLUCHE Michael LANDON Jean FERRAT Edgar Allan POE Adolf HITLER Michael CRICHTON MARIE DE NAZARETH John WAYNE Gilles MARCHAL Jules VERNE MÈRE DENIS FERNANDEL ABBÉ PIERRE Joelle MOGENSEN Marie-France DUFOUR Georges BRASSENS C JÉROME Charly GAUL Napoléon BONAPARTE SAINT ANTOINE DE PADOUE Didier PIRONI Roger PIERRE Patrick SWAYZE Tony PONCET Guy WILLIAMS Romy SCHNEIDER Susan HAYWARD Thérèse DE LISIEUX Jean MOULIN Steve MCQUEEN Patrick SAINT-ELOI Odilon REDON Victor FRENCH Bruce LEE Karen LANCAUME Marilyn MONROE Pierre BACHELET Jean-Pierre TREIBER Kalthoum SARRAI Charles DE GAULLE Victor HUGO Edith PIAF Heather O'ROURKE MÈRE TERESA François D'ASSISE Ayrton SENNA Montgomery CLIFT CHE GUEVARA Filip NIKOLIC Larry HAGMAN Audrey HEPBURN Kurt COBAIN Charlie CHAPLIN Michael Clarke DUNCAN Ludwig Van BEETHOVEN SOEUR EMMANUELLE John LENNON Marie-France STIRBOIS Bon SCOTT Elizabeth MONTGOMERY Maria CALLAS AALIYAH Boris VIAN Giuseppe VERDI George HARRISON Charles BRONSON Léo FERRÉ MAHOMET Thierry LE LURON Lana TURNER Donna REED Bob MARLEY Michel BERGER Melina MERCOURI Jules DASSIN Georges GUÉTARY Jimi HENDRIX Lady DIANA Klaus KINSKI Johnny CASH James DEAN

Tout le TOP OF THE TOP