Lui qui a eu l'honneur de jouer son propre rôle dans "L'Assassin n'est pas coupable" (1946) meurt, malade et sans le sou, au printemps 1951. (avis sur Jules Berry)

Anonyme 70378
a posté cette note
et attribué 5 sur 5.

Un maître de la trempe de louis Jouvet, mais c'est souvent pour des raisons purement financières que ce joueur invétéré, habitué des casinos et des hippodromes, accepte de tourner dans des films qui ne sont que trop rarement à la hauteur de son panache et de son charisme dandy. Lui qui a eu l'honneur de jouer son propre rôle dans "L'Assassin n'est pas coupable" (1946) meurt, malade et sans le sou, au printemps 1951.
il y a 12 mois
Image
Natasquan Jules Berry fait partie des plus grands! Gabin lui même dans « le jour se lève » était bluffé !
Je ne rate aucun film avec lui. Vu hier « la taverne du poisson couronné », il est comme d’habitude ahurissant en crapule sympathique!
Répondre - il y a 12 mois