Comment est mort Brandon Lee ?

Répondu à 90%

Crom
a posté cette publication
Merci !

Il existe toute sorte de rumeurs sur la mort de Brandon Lee (au même titre que sur celle de son père). Mais que s'est-il passé exactement ? De quoi est-il mort ?
il y a 5 ans
Image
Anonyme 73856 Publication visible uniquement par les membres de JeSuisMort. Inscription/Connexion pour la lire.
Répondre - il y a 3 mois
Anonyme 73856 Les années passent. Brandon devient acteur comme son père. Mais ses peurs d'enfant n'ont pas guéri. « Les Dragons sont toujours là », dit-il à ses amis. « Les mêmes démons qui ont tué mon père. Je les sens. Ils attendent le moment de me capturer... »
Il doit épouser sa fiancée Elisa Hutton le 17 avril 1993. Entretemps, le 1er février 1993, le jour du 28ème
anniversaire de Brandon, le tournage du film « The Crow » commence dans les studios de la compagnie Carolco à Wilmington, en Caroline du Nord. Ce film à gros budget doit faire de lui une vedette incontestée, imposer enfin son prénom devant ce nom de Lee qui évoque tant son père. Brandon y interprète le rôle d'un chanteur de rock assassiné par une bande de voyous, et qui revient se venger, muni de pouvoirs surnaturels.
Le 31 mars, sur le plateau numéro 4, tout est en place pour une des dernières séquences. Il s'agit de filmer la mort du personnage de Brandon, Eric Draven, quand il est abattu par l'un des malfrats, interprété par l'acteur Michael Massee. Le « méchant » doit abattre le héros d'un coup de revolver au moment où celui-ci rentre chez lui, un sac de courses dans les bras. Le trucage est classique : l'arme est chargée à blanc, et un dispositif, caché dans le sac qu'il porte, doit exploser au moment du coup de feu, libérant un flot de sang artificiel. « Silence, on tourne... », annonce un machiniste.
Les caméras ronronnent tandis que Brandon ouvre la porte du décor. En face de lui, Michael Massee tire.
Brandon s'effondre sur le plateau, se tenant le ventre. « Coupez ! Bravo, c'est très bon », lance le réalisateur en se dirigeant vers l'acteur. Mais Brandon ne se relève pas. Il gémit, le teint cireux. Aussitôt, on se précipite. On écarte le sac. Stupéfaction : l'acteur a un trou gros comme une pièce d'un dollar au niveau de l'abdomen. Et c'est du vrai sang qui s'échappe de la blessure ! Une ambulance l'emmène toutes sirènes hurlantes à l'hôpital de Wilmington où il est immédiatement opéré par le Dr Warren McMurry. Mais malgré tous les efforts du chirurgien, il meurt cinq heures plus tard, sans avoir repris connaissance. Sur le plateau du studio, c'est la consternation. On vérifie le dispositif de trucage. Apparemment, tout a fonctionné de façon habituelle. Et le dispositif qui devait exploser dans le sac pour marquer l'impact du coup de revolver ne peut, en aucun cas, avoir causé une blessure pareille. Alors ?
La première réponse vient de l'hôpital. Le Dr McMurry annonce qu'il a retiré du corps de Brandon une balle de calibre 44 qui s'était logée dans la colonne vertébrale. Une vraie balle, qui a donc été tirée à la place de la balle à blanc par le revolver que tenait Michael Massee.
La scène qui a été fatale à Brandon Lee ressemble de façon effrayante à une séquence du Jeu de la mort dans laquelle son père jouait le rôle d'un acteur poursuivi par la Mafia. Et dans le scénario, était noté que pendant le tournage, la balle à blanc serait remplacée par une balle véritable, telle une prémonition. Ce qui est également troublant est que le film « Dragon, l’histoire de Bruce Lee », tourné peu avant « The Crow », semble lui aussi avoir prédit la mort de Brandon, car dans une scène, un personnage maléfique attaque Bruce Lee, puis se dirige vers son fils Brandon.
Une enquête est ouverte. « C'est techniquement possible », explique un des accessoiristes aux policiers. « Le revolver est conçu pour recevoir deux balles : une balle à blanc quand il s'agit d'une scène comme celle que nous venions de tourner, et une vraie balle, quand il s'agit de montrer l'arme en gros plan. Mais dans ce deuxième cas cette balle pour être vraie, n'en est pas moins inoffensive car on en retire par prudence la poudre. »
Il faut donc se rendre à l'évidence : quelqu'un a glissé intentionnellement une vraie balle, avec sa poudre, dans le revolver. Accident, acte de malveillance ou crime ? Les policiers, qui ne croient pas à la malédiction des Dragons, penchent plutôt pour l'hypothèse d'un drame passionnel. Ils fouillent depuis le 1er avril la vie privée de Brandon Lee. Ils s'intéressent à ses anciennes petites amies. Ils interrogent aussi les anciens amants d'Elisa Hutton. En vain, pour l'instant. Le mystère reste entier. Le samedi 3 avril, Linda Lee et sa fille Shannon se retrouvent au cimetière de Lakeview. Une centaine d'intimes sont autour d'elles pour accompagner la dépouille de Brandon Lee jusqu'à sa dernière demeure. « Brandon aimait passionnément son père », murmure Linda devant la tombe. Aujourd'hui, vingt ans après les voilà à nouveau réunis... Les démons ont gagné. Ils ont terrassé le fils comme ils avaient terrassé le père, et Brandon entre à son tour dans la légende maudite.
Répondre - il y a 3 mois