Jacqueline Jencquel

 
Jacqueline Jencquel
1943 - 2022
 

Militante française pour le droit à mourir dans la dignité, connue pour son annonce à Konbini de sa décision d'avoir recours au suicide assisté à l'échéance de janvier 2020. Le 29 mars 2022, elle annonce son suicide sur son blog. Elle s’est longtemps engagée à l’Association pour le droit de mourir dans la dignité (ADMD) avant de publier un livre intitulé « Terminer en beauté » (2020).

Nationalité française Française, née le 28 octobre 1943 et morte le 29 mars 2022

78 ans Morte empoisonnée par des médicaments (suicide) à l'âge de 78 ans.

Enterrée (où exactement ?).




Où se trouve la tombe
de Jacqueline Jencquel ?


Contribuez !

Biographie

Jacqueline Jencquel, née le 28 octobre 1943 à Tien-Tsin en Chine, et morte le 29 mars 2022 est une militante française pour le droit à mourir dans la dignité. Elle se fait connaître à partir d'août 2018, après l'annonce à Konbini de sa décision d'avoir recours au suicide assisté à l'échéance de janvier 2020. Le 29 mars 2022, elle annonce son suicide sur son blog. Elle s’est longtemps engagée à l’Association pour le droit de mourir dans la dignité (ADMD) avant de publier un livre intitulé « Terminer en beauté » (2020, aux Editions Favre).

Jacqueline Jencquel naît le 28 octobre 1943 à Tien-Tsin, dans la Chine des concessions, d'un père Français, avocat, et d'une mère Russe, polyglotte, qui a fui l'URSS de Staline. Jacqueline Jencquel a deux frères.

À l'arrivée au pouvoir de Mao en 1949, la famille rallie l'Indochine. Un an plus tard, elle embarque sur le Champollion vers Marseille d'où elle rejoint Paris. Le père de Jacqueline Jencquel se reconvertit comme trader et sa mère devient journaliste à l’ORTF.

Jacqueline Jencquel s'installe comme professeure de Français à Londres, où elle rencontre son premier mari. Le couple déménage ensuite en Allemagne. C'est là que Jacqueline Jencquel se remarie avec un chef d’entreprise, avec qui elle part s'installer au Venezuela.

Sensibilisée pour des raisons familiales à la question du suicide assisté, Jacqueline Jencquel rencontre en 2006, dans le cadre d'une conférence internationale sur le sujet à Toronto, Jean-Luc Romero, président de l'ADMD. Ce dernier lui propose d'intégrer l'association pour la représenter au niveau international.

C'est au titre de vice-présidente de l'ADMD, de 2014 à 2017, qu'elle fait connaître ses premières prises de position publiques et participe à la rédaction d'un ouvrage collectif en allemand, "Der organisierte Tod" (La mort organisée).

Dès l'âge de 6 ans, Jacqueline Jencquel est marquée par le récit que sa mère lui livre de sa grand-mère, qui s'était débattue dans d'atroces souffrances, jusqu'à demander à son mari de l'étouffer sans qu'il n'y parvienne. Finalement, sa grand-mère avait été emportée par son cancer du sein à l'âge de 38 ans.

Selon Jacqueline Jencquel, la loi Léonetti, votée en 2005 et prolongée en 2016 « ne va pas assez loin ». La militante s'oppose à ce qu'on décide à la place d'une personne si elle est apte à mourir ou non. Elle déclare que l’euthanasie, légale aux Pays-Bas depuis 2001 et en Belgique depuis 2002, ne s'est pas traduite selon elle par une recrudescence des suicides assistés, tandis qu'en France, on compte chaque année 200 000 tentatives de suicide selon elle.

Le suicide assisté tel que le conçoit Jacqueline Jencquel n'est pas un geste désespéré mais au contraire la conclusion lucide d'une vie qui fut belle. Cependant sur son blog, elle cite de Henri de Montherlant, (qui s'était suicidé à 77 ans en se tirant une balle dans la gorge) qui déclare au contraire :« La vie n’a qu’un sens: y être heureux. Si la vie n’est pas synonyme de bonheur, autant ne pas vivre ».

Avec l'association Exit, en Suisse, Jacqueline Jencquel se forme à l’accompagnement des personnes en fin de vie. Elle les écoute et les conseille.

Le 25 août 2018, Jacqueline Jencquel donne une interview au média Konbini, face au journaliste Hugo Clément. Elle confie qu'elle ne souhaite pas attendre d'arriver à un âge trop avancé pour mourir parce que, selon elle, « la perte d’autonomie, c’est la fin de la vie ». Elle fixe la date de son suicide assisté en janvier 2020. La vidéo connaît un immense succès, jusqu'à sa reprise dans le #bestof2018 de Konbini où elle totalise sur Facebook plus de 16 millions de vues uniques.

Dans les jours qui suivent, Jacqueline Jencquel devient une figure médiatique de la cause du droit à mourir dans la dignité. Au micro de Jean-Jacques Bourdin, elle confirme son projet: « Je serai avec un médecin qui contrôlera la perfusion. Moi je tournerai le robinet de cette perfusion après avoir dit devant une caméra que je souhaite mourir ». Sur le média Brut, celle qui fut militante pour le droit à l'IVG assure qu'elle se bat désormais pour le droit à « l'IVV: l'interruption volontaire de vieillesse ».

Dans un entretien à France Info, Jacqueline Jencquel fait du risque de perte d'autonomie la raison principale de son choix:

Même si on vous met dans un Ehpad de luxe, où on vous changera, on vous donnera des bains, on fera des séances de yoga, ce sera toujours infantilisant. On vous amuse comme si vous étiez un gamin, c’est très déprimant !

Elle reconnaît néanmoins avoir "accepté les interviews sans trop réfléchir" et se retrouver, d'un seul coup, « au milieu d’une tempête médiatique sans l’avoir voulu ». Par son choix de mourir quand elle le souhaite, la militante provoque un débat de société houleux.

Pour le philosophe Damien Le Guay, ancien membre du conseil scientifique de la Société française d'accompagnement et de soins palliatifs (Sfap), Jacqueline Jencquel défend une conception individualiste de l'être humain, à travers la réclamation de l'extension illimitée des droits individuels.

Quatre personnes atteintes par un handicap sévère interpellent Jacqueline Jencquel dans une tribune commune: « Nous, personnes handicapées, disons et redisons que notre vie vaut la peine d’être vécue, dans sa dépendance et sa fragilité ».

Jacqueline Jencquel avait prévu de longue date d'écrire d'un livre militant, traitant à la fois de son parcours et de son combat pour le suicide assisté. En juin 2020, elle publie son livre, intitulé « Terminer en beauté », aux éditions Favre.

Dans le cadre de la pandémie de covid-19, elle s'insurge contre le traitement infligé aux personnes âgées dans les EHPAD. Même si elle ne souffre elle-même d’aucune pathologie la condamnant à court terme, elle réitère son souhait de pratiquer le suicide assisté en Suisse, de mourir avant de devenir dépendante.

Initialement, Jacqueline Jencquel aurait, selon ses dires, prévu son suicide le jour même de la sortie de son livre. Mais la pandémie et le confinement l'auraient découragés de terminer sa vie dans un tel contexte. Elle aurait donc décidé de reporter l'échéance plus tard au cours de l'année 2020.

Les reports successifs de la date de son suicide assisté sont moqués par certains médias.

Le 31 décembre 2020, interrogée par l'hebdomadaire Marianne, Jacqueline Jencquel annonce renoncer à la planification précise de sa mort et regrette l’emballement médiatique dont elle a fait l'objet. Si elle concède qu'« on n'est pas maître de son destin », elle garde intactes ses convictions et son projet de décider elle-même de sa fin.

Selon le portrait que L'Obs en dresse, Jacqueline Jencquel « porte des jeans et des baskets, saute en parapente, randonne en montagne, pratique quotidiennement la muscu, aime se bourrer la gueule de temps en temps ».

Elle parle six langues couramment. Passionnée d'art, Jacqueline Jencquel habite l'ancien atelier de l'artiste Fernando Botero dans le VIIe arrondissement de Paris.

Jacqueline Jencquel a été mariée deux fois. Elle est mère de trois garçons. Elle est grand-mère de quatre petits enfants.

Jacqueline Jencquel est morte le mardi 29 mars 2022, à l'âge de 78 ans, suicidée par empoisonnement médicamenteux.

Source : fr.wikipedia.org  

Tombe

Aidez-nous à localiser la tombe de Jacqueline Jencquel en nous envoyant l'adresse du lieu où se trouve sa sépulture (cimétière...). Facultatif : transmettez-nous également les coordonnées GPS de l'emplacement exact de la sépulture de Jacqueline Jencquel.

Vous savez où se trouve la tombe de Jacqueline Jencquel ?

Citations

Nous n'avons pas de citations de Jacqueline Jencquel pour le moment...

Si vous connaissez des citations de Jacqueline Jencquel, nous vous proposons de nous les suggérer.
Proposez une citation.

Forum

Soyez le premier à poser une question sur Jacqueline Jencquel.

Fiche d'identité

Identité

  • Nom complet : --
  • Nationalité (à sa mort) : Française Drapeau francais
  • Nationalité (à sa naissance) : --
  • Sexe : Féminin

Domaines d'activité

Noms

  • Nom usuel : Jacqueline Jencquel
  • Nom complet : --
  • Prénom : Jacqueline
  • Noms dans d'autres langues : --
  • Homonymes : 0 (aucun)
  • Nom de famille : Jencquel
  • Pseudonyme : --
  • Surnom : --
  • Erreurs d'écriture : --

Naissance

  • Signe astrologique du zodiaque : --
  • Signe astrologique chinois : --

Décès

  • Âge de mort : 78 ans
  • Cause de mort : Empoisonnement médicamenteux (Empoisonnement)

Obsèques

  • Date des obsèques : --
  • Lieu de sépulture : --
  • Type de funérailles : --

Que recherchez-vous sur Jacqueline Jencquel ?

Si vous ne trouvez ce que vous recherchez sur Jacqueline Jencquel, décrivez-nous votre demande et nous vous répondrons personnellement dans les plus brefs délais.

Demandez-nous

Notez !

5 sur 5
  ?
1 note
5 étoiles
1
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
0 étoile
0
5,00

Au Paradis !

Jacqueline Jencquel est au Paradis ! Les membres du site ont décidé de porter Jacqueline Jencquel au plus haut niveau du site en lui attribuant une note moyenne de 5 sur 5 avec 1 note. Seules les célébrités ayant une note de 4 ou + peuvent prétendre à une place au Paradis.


 Sa vie est digne d un roman, quant à sa mort elle est fidèle à ses convictions.
Sa vie est digne d un roman,quand a sa mort elle est fidèle a ses convictions,malheureusement la France sera certainement un des derniers pays d Europe a accepter le suicide assisté comme dab.
Commentez - il y a 7 mois

Commentaires

Vous avez des questions sur Jacqueline Jencquel ? Des remarques ? Des infos à partager ?

Image

Liens

Liens externes

Si vous connaissez un site qui parle de Jacqueline Jencquel et susceptible d'apporter des informations complémentaires à cette page, vous pouvez nous proposer le lien. Après délibération (si nous pensons que le contenu proposé est intéressant), nous afficherons le lien vers cette nouvelle source d'infos et nous vous préviendrons par e-mail quand il sera publié.

Autres militante française

Contribuez ! Vous connaissez d'autres militante française ? Proposez-nous ici.

Autres points communs avec Jacqueline Jencquel