John Davison Rockefeller

 
John Davison Rockefeller
1839 - 1937
 

Homme d'affaire, Industriel (Business).

Nationalité américaine Américain, né le 8 juillet 1839 et mort le 23 mai 1937

97 ans Mort à l'âge de 97 ans (de quoi ?).

Enterré (où exactement ?).




Où se trouve la tombe
de John Davison Rockefeller ?


Contribuez !

Biographie

John Davison Rockefeller (8 juillet 1839 – 23 mai 1937) est un industriel américain, fondateur de la famille Rockefeller, qui a fait fortune dans l'industrie du pétrole. Il est le frère de William Rockefeller. Il est considéré comme l'homme le plus riche de l'ère moderne.

Il a en particulier créé la Standard Oil qui deviendra Esso puis Exxon Mobil.

Il a épousé Laura Celestia Spelman (1839-1915) et a eu cinq enfants.

Son père était un marchand de "médicaments-miracles" et parcourait le pays. Baptiste fondamentaliste, sa mère lui apprit très jeune que le devoir de tout chrétien était de faire des dons à l'Église. Dès son enfance John D.Rockefeller s'était donné pour but de devenir un grand homme d'affaires, il était plus attiré par les usines, les chemins de fer et l'organisation des banques que par l'art, la littérature ou la politique.

En 1860, il se lança dans les affaires avec un associé. Ils créèrent une maison de courtage en grains, viandes et autres produits alimentaires. L'affaire marcha très bien et ils firent rapidement des bénéfices. John D. Rockefeller était un homme très rigoureux dans ses affaires et chacun avait confiance en lui.

Un jour, il entendit parler d'Edwin Drake (un ancien employé de chemin de fer embauché par une poignée de businessmen pour trouver du pétrole en Pennsylvanie) et des champs pétrolifères. L'idée lui plut immédiatement et il se rendit sur place examiner ceci de plus près. Persuadé des possibilités offertes, il décida d'investir dans ce nouveau domaine et proposa à son associé de le suivre. Celui-ci restant hésitant, John D.Rockefeller lui racheta ses parts de l'entreprise pour 72 500 $ et prit un nouvel associé, un spécialiste des problèmes du pétrole.

Toujours aussi rigoureux, il monta pièce par pièce son affaire jusqu'à pouvoir assujettir tous les pétroliers des États-Unis, ainsi il ne craignait plus la surproduction et il pouvait contrôler les prix.

Le but alors de Rockefeller était de pouvoir contrôler toutes les raffineries de pétroles des États-Unis, il lança pour cela la "South Improvement Cy" mais le projet fut déclaré immoral, anti-démocratique puisqu'ainsi il aurait écrasé radicalement tous ses concurrents. Il dut battre en retraite.

Non découragé, à partir de 1870 il décida de procéder autrement et de faire pression sur les raffineries pour les racheter contre argent ou actions dans la société, ceci contribuant donc à l'essor de l'entreprise. Il alla ainsi à Pittsburg, Philadelphie, New York, possédant bientôt toutes les raffineries de l'État. Mais un obstacle vint au travers de sa route : la législation des États-Unis interdisait aux hommes d'affaires d'exercer leur activité en dehors de l'État où se trouvait leur domicile. Rockefeller mit donc l'affaire en mains de juges qui résolurent le problème avec les trusts.

En 1882, les actionnaires de la Standard Oil remettaient leurs affaires aux mains de 9 "hommes de confiances" dont Rockefeller faisait évidemment partie. Le siège fut installé à New York.

Après le pétrole ce fut l'automobile, puis l'avion. La fortune de Rockefeller ne cessa de se multiplier. Il prit sa retraite en 1896 en étant l'homme le plus riche des États-Unis et l'un des plus puissants au monde. Son fils reprit l'entreprise. Il est considéré comme l'homme le plus riche de tous les temps avec une fortune estimée à sa mort à 200 milliards de dollars actuels.

À la fin des années 1920 John Davison Rockefeller décida de construire un complexe de bâtiments à New York dans Midtown, son quartier. À cette époque, il résidait en effet sur le 54e Rue et souhaitait dynamiser le quartier en développant de nouvelles activités économiques. Rockefeller décida d'investir une partie de sa fortune dans des projets immobiliers, comme il l'avait déjà fait en finançant la construction de la Riverside Church à Morningside Heights. D'autre part, ses intérêts rencontrèrent ceux de la Metropolitan Opera Company qui cherchait alors à quitter le Garment District depuis le début des années 1920 : il était décidé que le Rockefeller Center comprendrait un opéra et ses annexes. John Davison Rockefeller ne vit pas l'achèvement des travaux qui se prolongèrent après sa mort en 1937. C'est en conséquence son fils et successeur, John Davison Rockefeller Junior (1874-1960) qui développa le projet entre 1929 et 1940.

Gardant le souvenir du conseil que lui avait donné sa mère, Rockefeller donna près de 600 millions de dollars. Cet argent servit entre autre à fonder l'université de Chicago, l'Institut Rockefeller pour les recherches médicales et la Fondation Rockefeller (1913), destinée à promouvoir le progrès scientifique dans tous les pays du monde. Celle-ci permet le développement des écoles noires dans le sud des États-Unis. La division « Humanités » fondée en 1928 encourage la préservation des archives. Du vivant de Rockefeller, la Fondation soutint officiellement les Républicains et fut vivement anticommuniste.

Source : fr.wikipedia.org  

Tombe

Aidez-nous à localiser la tombe de John Davison Rockefeller en nous envoyant l'adresse du lieu où se trouve sa sépulture (cimétière...). Facultatif : transmettez-nous également les coordonnées GPS de l'emplacement exact de la sépulture de John Davison Rockefeller.

Vous savez où se trouve la tombe de John Davison Rockefeller ?

Citations

Nous n'avons pas de citations de John Davison Rockefeller pour le moment...

Si vous connaissez des citations de John Davison Rockefeller, nous vous proposons de nous les suggérer.
Proposez une citation.

Forum

Fiche d'identité

Identité

  • Nom complet : --
  • Nationalité (à sa mort) : Américaine Drapeau américain
  • Nationalité (à sa naissance) : --
  • Sexe : Masculin

Domaines d'activité

Noms

  • Nom usuel : John Davison Rockefeller
  • Nom complet : --
  • Prénom : John Davison
  • Noms dans d'autres langues : --
  • Homonymes : 0 (aucun)
  • Nom de famille : Rockefeller
  • Pseudonyme : --
  • Surnom : --
  • Erreurs d'écriture : rockfeller

Naissance

  • Signe astrologique du zodiaque : --
  • Signe astrologique chinois : --

Décès

  • Âge de mort : 97 ans
  • Cause de mort : --

Obsèques

  • Date des obsèques : --
  • Lieu de sépulture : --
  • Type de funérailles : --

Que recherchez-vous sur John Davison Rockefeller ?

Si vous ne trouvez ce que vous recherchez sur John Davison Rockefeller, décrivez-nous votre demande et nous vous répondrons personnellement dans les plus brefs délais.

Demandez-nous

Notez !

Aucune note pour le moment...
  ?
0 note
5 étoiles
0
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
0 étoile
0
--

Commentaires

Vous avez des questions sur John Davison Rockefeller ? Des remarques ? Des infos à partager ?

Image
Donias tombe de John Davison Rockefeller
Répondre - il y a 1 an
Donias Attribuant à l'altruisme de sa mère son attirance vers la philanthropie, Rockefeller donne près de 600 millions de dollars. Cet argent sert entre autres à fonder l'université de Chicago, l'Institut Rockefeller pour les recherches médicales et la Fondation Rockefeller (1913), destinée à promouvoir le progrès scientifique dans tous les pays du monde. En 1914 la fondation crée le China Medical Board qui vise à développer la médecine occidentale en Chine. L'apport du China Médical Board se concrétise par la formation de missionnaires américaine en Chine puis la création d'une faculté de médecine (Peking Union Medical College inauguré en 1921). La création de cette fondation a pu être vue comme une façon pour John D. Rockefeller de redorer son image alors que sa compagnie la Standard Oil est accusée de faire des profits illicites en s'appropriant des terres, en les polluant, sa société de raffinage et de distribution de pétrole ayant, de plus, acquis une position de monopole, étant alors poursuivie en vertu de la Sherman Antitrust Act, loi qui peut le menacer de la démanteler. Toutefois, la philanthropie de Rockefeller s'inscrit surtout dans l'ère progressiste que connaissent les États-Unis au début du siècle et la foi dans le progrès qui caractérise les élites américains. Cet homme qui a façonné le rêve américain a en effet fourni la matière des grandes dénonciations des muckrakers.
Comme beaucoup de « barons voleurs », sa conduite des affaires a été associée à « l'emploi de moyens plus douteux afin d'étouffer ses concurrents : augmentation des prix du transport grâce à des accords avec les compagnies de chemin de fer, sabotages, livraisons égarées, attaques de chantiers ».

La fondation Rockefeller participe activement au secours aux populations victime de la Première Guerre mondiale et notamment en Belgique.
Quand les États-Unis entrent en guerre, l'action philanthropique de Rockefeller passe par le canal officiel de la Croix Rouge.
Sa fondation se consacre ensuite à la reconstruction en Europe. (campagnes de prévention de la tuberculose en France par exemple).

La fondation Rockefeller a contribué à partir des années 1920 à favoriser les échanges scientifiques entre les États-Unis et l'Europe par des bourses (le programme des fellowships bourses d'étude pour poursuivre des études à l'étranger, qui a existé jusque dans les années 1970), le financement de laboratoires et centres de recherche en Europe et notamment en France.
La fondation tisse alors un vaste réseau qui lie les grandes universités américaines (Harvard, Chicago, Johns Hopkins, Columbia University, Yale) et européennes (en France, Paris, Lyon, Strasbourg, Marseille, Toulouse, Nancy). Elle participe ainsi au soft power des États-Unis.

Sur le plan diplomatique, la fondation entretient des relations étroites avec la Société des Nations. Aussi, alors que le Sénat américain, dans un retour à l'isolationnisme, a refusé de ratifier le Traité de Versailles et l'adhésion des États-Unis à la SDN, la fondation permet finalement au gouvernement américain de s'appuyer sur ces acteurs privés pour participer de façon informelle aux grandes négociations de l'entre-deux-guerres

La fondation Rockefeller permet le développement des écoles noires dans le sud des États-Unis.
La division « Humanités » fondée en 1928 encourage la préservation des archives.
Du vivant de Rockefeller, la Fondation, vivement anticommuniste, soutient officiellement les Républicains
Répondre - il y a 1 an

Liens

Liens externes

Si vous connaissez un site qui parle de John Davison Rockefeller et susceptible d'apporter des informations complémentaires à cette page, vous pouvez nous proposer le lien. Après délibération (si nous pensons que le contenu proposé est intéressant), nous afficherons le lien vers cette nouvelle source d'infos et nous vous préviendrons par e-mail quand il sera publié.