René Lalique

 
René Lalique
1860 - 1945
 

Maître verrier et joaillier français, rendu célèbre par ses créations étonnantes de bijoux, de flacons de parfum, de vases, de chandeliers, d'horloges et, à la fin de sa vie, de bouchons de radiateur de voitures. Son nom est resté attaché à la créativité et la qualité, car il a toujours su dessiner des objets fastueux mais restant discrets.

Nationalité française Francais, né le 6 avril 1860 et mort le 1er mai 1945

85 ans Mort à l'âge de 85 ans (de quoi ?).

Enterré (où exactement ?).




Où se trouve la tombe
de René Lalique ?


Contribuez !

Biographie

René Jules Lalique, né le 6 avril 1860 à Aÿ, dans la Marne, et mort le 1er mai 1945, est un maître verrier, bijoutier et joaillier français. Il s'est rendu célèbre par ses créations étonnantes de bijoux, puis de flacons de parfum, de vases, de chandeliers, d'horloges et, à la fin de sa vie, de bouchons de radiateur de voitures. L'entreprise qu'il a fondée fonctionne toujours. Son nom est resté attaché à la créativité et la qualité, car il a toujours su dessiner des objets fastueux mais restant discrets.

À l'âge de 12 ans, René Lalique gagne sa première compétition de design au lycée Turgot à Paris.

À seize ans, il commence son apprentissage avec un joaillier parisien, Louis Aucoc. Il suit ensuite, de 1878 à 1880, les cours du Sydenham Art College (en), à Londres. Après être revenu en France, il travaille pour Aucoc, Cartier, Boucheron et d'autres. Il avait découvert l'art japonais contemporain à travers les Expositions universelles de 1867 et 1878, qui seront pour lui une source d'inspiration.

En 1882, il devient dessinateur concepteur indépendant pour plusieurs maisons de joaillerie de Paris (Georges Fouquet, Aucoc, Hamelin, Boucheron, Henri Vever…). Il lance quatre ans plus tard, en 1885, sa propre joaillerie.

En 1887, il épouse à Mâcon Marie Louise Lambert, dont il aura une fille, Georgette en 1888 (qui décèdera en 1910). En 1890, il rencontre Alice (Augustine dite Alice) Ledru avec qui il aura une fille, Suzanne Renée Ledru-Lalique (1892). Son mariage n'y résiste pas : le couple se sépare en 1893. Le divorce est prononcé en 1898. D'Alice, il a encore un garçon, Marc André Lalique en 1900. Il épouse Alice en secondes noces en 1902. Alice meurt en 1909, Georgette meurt en 1910 à l'âge de 22 ans. En 1917, sa fille Suzanne épouse Paul Haviland et travaillera pour les manufactures de porcelaine de sa belle-famille. En 1920, René Lalique se liera avec Marie-Jeanne Anère, avec laquelle il aura deux autres enfants : Raymond Anère-Lalique (né en 1925) et Renée Anère-Lalique (née en 1927).

Lalique est reconnu comme un des concepteurs de bijoux les plus importants de l'Art nouveau français ; en créant des pièces innovantes pour la nouvelle boutique de Samuel Bing à Paris, Maison de l'Art nouveau. Il commence à exposer ses œuvres à son nom dès 1894, notamment au Salon des artistes français, de 1897 et 1898. Le grand verrier Émile Gallé le découvre à l'occasion du premier et en fait un éloge appuyé. Son stand à l'exposition universelle de 1900 à Paris remporte un franc succès.

Tout en gardant les sources d'inspiration de l'Art nouveau, faune et flore — dont le paon, divers insectes et parfois un bestiaire fantastique —, il innove en utilisant des matériaux peu usités pour la bijouterie, à cette époque : le verre, l'émail, le cuir, la corne, la nacre, en préférant souvent les pierres semi-précieuses aux pierres précieuses. L'introduction du volume dans la bijouterie est facilitée par ses connaissances en modelage. Il dessine ses modèles, les faisant réaliser par une équipe de ciseleurs, sculpteurs et émailleurs qu'il recrute avec soin.

De nombreuses femmes de la noblesse, de la bourgeoisie et du spectacle se sont mises à porter ses bijoux extraordinaires, telles la marquise Arconati-Visconti, la comtesse de Béarn, Mme Waldeck-Rousseau ou Sarah Bernhardt, pour laquelle il réalise en 1902 un costume de scène pour la reprise de la pièce Théodora, au théâtre Sarah-Bernhardt.

Lalique fut l'unique artiste moderne dont Calouste Gulbenkian devint le client et l'ami. Ce dernier acquit le fameux Pectoral à la libellule (vers 1897-1898), chef-d'œuvre très admiré à l'Exposition universelle de 1900, qu'il prêta à la tragédienne Sarah Bernhardt.

Il s'intéresse tôt au verre comme matière artistique et il installe, dès 1890, un atelier de verrerie où il commence à expérimenter ses possibilités, dans un premier temps dans la bijouterie. Il en effectue des moulages et apprivoise la liaison verre-métaux. Ses premiers bijoux comportant cette matière sont exposés en 1895.

Après avoir ouvert une boutique place Vendôme à Paris, il commence à concevoir, en 1895, des flacons de parfums en verre, étant ainsi le premier à imaginer de commercialiser cet emblème du luxe et du raffinement dans un emballage tout aussi splendide. Il le fait aussi dans le but de produire de beaux objets en séries importantes, et donc de rendre son art accessible à un nombre croissant de personnes. Cette même année 1895, le musée des arts décoratifs de Paris fait entrer Lalique dans ses collections.

En 1898, il installe un atelier de verrerie dans la propriété de Clairefontaine (Yvelines), lui permettant, en particulier, de mieux maîtriser le verre soufflé.

En 1900, Lalique triomphe à l'Exposition universelle de Paris et, en 1905, il ouvre un magasin, place Vendôme. En 1910, il crée pour le parfumeur François Coty, qu'il a rencontré en 1908, le flacon pour Ambre antique.

En 1913, il rachète une verrerie à Combs-la-Ville (Seine-et-Marne) et dès 1914, il convertit son usine à la fabrication d'objets médicaux destinés aux hôpitaux et aux pharmacies. En 1921, il construit une usine de verre en Alsace à Wingen-sur-Moder.

Après la fin de la Première Guerre mondiale, les bijoux très colorés et fantastiques de Lalique n'étaient plus dans l'air du temps. Le créateur le sent et décide de se reconvertir et, dès 1920, il se tourne vers l'Art déco. Ainsi, le succédané néo-classique et géométrique Art déco remplace l'Art nouveau. Cependant, selon Olivier Mauny, ex-PDG de Lalique, ses créations vont ouvrir la voie à une industrialisation des objets d'arts, car une des meilleures manières d'inscrire le luxe et l'esthétisme au quotidien est d'en faire des objets usuels. Il va ainsi créer de nombreux objets tels que vases, coupes, chandeliers, flacons à parfum, bouchons de radiateurs pour la 5 CV Citroën (1925), décorations des wagons-restaurants de l'Orient Express (1929), décorations de la salle à manger des premières classes du paquebot Normandie (1936), fontaines des Champs-Élysées.

La première rétrospective est organisée au Musée des arts décoratifs de Paris, en 1933.

En 1934-1935, réalisation du retable et autres chefs-d'œuvre dans l'église Saint-Matthieu, de la paroisse Saint-Laurent, à (Jersey).

René Lalique est mort le mardi 1er mai 1945 à l'âge de 85 ans à Paris (France). René Lalique est enterré dans le cimetière du Père-Lachaise (23e division). En 1945, année de sa mort, son fils Marc Lalique démarre le travail du cristal.

Source : fr.wikipedia.org  

Tombe

Aidez-nous à localiser la tombe de René Lalique en nous envoyant l'adresse du lieu où se trouve sa sépulture (cimétière...). Facultatif : transmettez-nous également les coordonnées GPS de l'emplacement exact de la sépulture de René Lalique.

Vous savez où se trouve la tombe de René Lalique ?

Citations

Nous n'avons pas de citations de René Lalique pour le moment...

Si vous connaissez des citations de René Lalique, nous vous proposons de nous les suggérer.
Proposez une citation.

Forum

Soyez le premier à poser une question sur René Lalique.

Fiche d'identité

Identité

  • Nom complet : René Jules Lalique
  • Nationalité (à sa mort) : Française Drapeau francais
  • Nationalité (à sa naissance) : --
  • Sexe : Masculin

Domaines d'activité

Noms

  • Nom usuel : René Lalique
  • Nom complet : --
  • Prénom : René
  • Prénom (2) : Jules
  • Noms dans d'autres langues : --
  • Homonymes : 0 (aucun)
  • Nom de famille : Lalique
  • Pseudonyme : --
  • Surnom : --
  • Erreurs d'écriture : René Jules Lalique

Naissance

  • Date de naissance : 6 avril 1860
  • Lieu de naissance : --
  • Signe astrologique du zodiaque : --
  • Signe astrologique chinois : --

Décès

  • Âge de mort : 85 ans
  • Cause de mort : --

Obsèques

  • Date des obsèques : --
  • Lieu de sépulture : --
  • Type de funérailles : --

Que recherchez-vous sur René Lalique ?

Si vous ne trouvez ce que vous recherchez sur René Lalique, décrivez-nous votre demande et nous vous répondrons personnellement dans les plus brefs délais.

Demandez-nous

Notez !

4.5 sur 5
  ?
2 notes
5 étoiles
1
4 étoiles
1
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
0 étoile
0
4,50

Au Paradis !

René Lalique est au Paradis ! Les membres du site ont décidé de porter René Lalique au plus haut niveau du site en lui attribuant une note moyenne de 4.5 sur 5 avec 2 notes. Seules les célébrités ayant une note de 4 ou + peuvent prétendre à une place au Paradis.


 René Lalique a su marier l' art de la cristallerie avec l'art de la bijouterie.
René Lalique a su marier l' art de la cristallerie avec l'art de la bijouterie ! Ces bijoux sont toujours inégalés quant à leur originalité !
Commentez - il y a 11 mois
 Il a touché un peu à tout et a toujours persévéré dans le domaine de la création.
René Lalique était un passionné de l'art ! il a touché un peu à tout et a toujours persévéré dans le domaine de la création.
Commentez - 5 - il y a 9 mois

Commentaires

Vous avez des questions sur René Lalique ? Des remarques ? Des infos à partager ?

Image
Anonyme 60614 BIOGRAPHIE SUR René Lalique :

René Lalique est un joaillier et verrier français né à Ay-sur-Marne le 6 avril 1860. Fils d'Auguste-Jules Lalique, colporteur d'articles de Paris et d'Olympe Barthélemy, issue du milieu vigneron. En 1868, la famille Lalique s'installe à Paris.

En 1872, René entre au collège Turgot, qu'il quitte en 1876, l'année de la mort de son père, pour entrer en apprentissage chez l' orfèvre-bijoutier Louis Auroc. Sa mère l'envoie poursuivre ses études à Londres, au collège de Sydenham, installé au sein du Crystal Palace. René Lalique y demeure jusqu'en 1880.

René Lalique a renouvelé la bijouterie-joaillerie par l'emploi de matériaux nouveaux et de motifs décoratifs empruntés à la faune et à la flore. Il a connu une grande popularité de son vivant et il fut louangé par les plus grands noms de la critique contemporaine :" Gustave Geffray, Gustave Kahn, Emile Molinier ..."

Il faisait autorité dans le domaine de l'art en général, des arts décoratifs en particulier. Le bijoutier a entrepris dès 1910 une conversion technique et esthétique, dans le domaine de la verrerie, qui lui apportèrent gloire et réussite financière. Jusque dans les années 1940, René Lalique était le symbole des industries françaises du luxe. Il fut redécouvert dans les années 1970. Il meurt le premier mai 1945 à 85 ans.
Répondre - il y a 10 mois
Anonyme 60614 cela fait longtemps que vous avez un résumé ! Vous ne le mettez pas pour quelle raison ?
Répondre - il y a 9 mois
Jesuismort (admin) Nous l'ajoutons cette semaine.
Répondre - il y a 9 mois
Anonyme 60614 Je remercie l'équipe de :" Je suis mort " pour la biographie sur René Lalique !
Répondre - il y a 9 mois
Jesuismort (admin) De rien. Merci à vous pour votre patience.
Répondre - il y a 9 mois
Anonyme 70378 René Lalique s’éteint le 1er mai 1945 à l’âge de 85 ans sans avoir vu redémarrer son usine de Wingen-sur-Moder. Mise sous séquestre en 1940 par l’armée allemande, l’entreprise reprend son activité après-guerre, sous la direction de son fils Marc qui la modernise et permet, dans les années 1950, le passage du verre au cristal. Source : Le monde aquatique de Lalique
Répondre - il y a 9 mois

Liens

Liens externes

Si vous connaissez un site qui parle de René Lalique et susceptible d'apporter des informations complémentaires à cette page, vous pouvez nous proposer le lien. Après délibération (si nous pensons que le contenu proposé est intéressant), nous afficherons le lien vers cette nouvelle source d'infos et nous vous préviendrons par e-mail quand il sera publié.

Autres joailliers francais

Contribuez ! Vous connaissez d'autres joailliers francais ? Proposez-nous ici.