Ahmadou Bamba

 
Ahmadou Bamba
1853 - 1927
 

Marabout, Religieux, Scientifique, Théologien (Religion).

Nationalité sénégalaise Sénégalais, né en 1853 et mort le 19 juillet 1927

74 ans Mort à l'âge de 74 ans (de quoi ?).

Enterré (où exactement ?).




Où se trouve la tombe
d'Ahmadou Bamba ?


Contribuez !

Biographie

Cheikh Ahmadou Bamba Mbacké (1853-19 juillet 1927) est un théologien musulman, marabout issu d'une lignée de marabouts. Il est né à Mbacké, une ville fondée par son arrière-grand-père dans le royaume de Baol.

Cheikh Aḥmad ibn Muḥammad ibn Ḥabīb Allāh, aussi appelé Khadimou Rassoul, deviendra l'une des figures les plus importantes de l'Islam de la région et fondera la confrérie des Mourides. Ses compatriotes l'appellent affectueusement Cheikh Ahmadou Bamba.

Fils de marabout de la confrérie de Xaadir (Qadiriyya) – la plus ancienne du Sénégal –, Cheikh Ahmadou Bamba Mbacké était un musulman ascétique et mystique qui écrivait sur la méditation, les rituels, les études coraniques et fabriquait des amulettes porte-bonheur pour ses adeptes. Bien que ne supportant pas la conquête française, il ne participa pas à la guérilla que menaient les plus célèbres marabouts tidjanes. Il prêche cependant avec succès la paix et promet le paradis à ses disciples. Il fonde la ville de Touba en 1887. Étant parvenu à convertir plusieurs rois de la région et pouvant mobiliser de très nombreux disciples, il est accusé par l'administration coloniale française de préparer une guerre sainte. Aussi, il est exilé en 1895 au Gabon. Il est libéré en 1902 et retourne à Dakar en 1902, après 7 ans et 9 mois d'exil dans la forêt équatoriale, puis est envoyé en Mauritanie entre 1903 et 1907. De ses exils, de nombreuses légendes sont nées.

Après 1910, les autorités françaises réalisent que Bamba ne désirait pas la guerre, ainsi puisque la doctrine de Bamba les servait, elles décident de collaborer avec lui. Bamba refusa la Légion d'honneur. Son mouvement prit de l'ampleur en 1926 quand la construction de la Grande Mosquée de Touba, où il est inhumé, commença. Son tombeau est un lieu de pèlerinage. Après sa mort la confrérie des Mourides fut dirigée, avec une absolue autorité sur ses disciples, par ses héritiers.

Ahmadou Bamba est révéré par ses fidèles comme un saint, ce qui est peu orthodoxe pour des sunnites. Il reste une seule photo de Ahmadou Bamba. Cette image est reproduite en peinture sur les murs, les bus, les taxis, etc. partout au Sénégal.

Chaque année plusieurs centaines de milliers de ses disciples effectuent en commémoration de son départ en exil au Gabon un pèlerinage dans la ville sainte de Touba. Ce pèlerinage, organisé les 18 du mois lunaire de Safar et communément appelé Grand Magal de Touba, est l'occasion d'une fervente communion pour les pélerins qui le considèrent comme le jour de leur salut.

Appelant les hommes à se tourner vers Dieu, prêchant la non violence, la quête du savoir utile, le travail, le courage pacifique, la détermination et la foi en Dieu. Il déclarait : "Je ne crains que DIEU, je porte mes espoirs en DIEU, rien ne me suffit si ce n'est la religion et la science."

le Cheikh fut l'objet de plusieurs épreuves parmi lesquelles, celle du lion affamé du jardin zoologique de Sor. " Ce jour, il fut enfermé avec un lion qui se montra aussi docile qu'un mouton. " Le Cheikh paisible et sage, déclarait toujours : " Jamais je ne porterai préjudice à qui que ce soit. " Enfermé dans un cachot, le Cheikh récite les sourates de la vache et de la famille d'Imrane.

Le père des historiens et poètes de la confrérie des Mourides Serigne Moussa Ka nous raconte : " Ce jour, le Cheikh eu une vision de sa mère Sokhna Diarra qui l'exhorta à continuer à servir Dieu et son Prophète. Une nuit de vendredi, ses ennemis l'enfermèrent dans une cellule obscure où étaient plantés des poignards et des pointes. " Envoyé par son Seigneur, l'Ange Gabriel protégea Cheikh Ahmadou Bamba qui ne fut pas blessé. Il fut conduit dans une ruelle où un taureau dressé à tuer fut lancé contre lui. A sa première charge, il tomba raide, mort devant le Cheikh grâce à l'assistance de l'Ange Gabriel. A bord du navire, au moment de faire ses ablutions pour la prière de midi (Zuhr), une dame se présente devant lui avec la ferme intention de l'en empêcher. C'est alors qu'intervinrent les anges. Ils portèrent le Cheikh à la surface de l'eau où il fit, dans la paix et la tranquillité sa prière. Au Congo, le Cheikh connut toutes les difficultés. Il fut jeté dans le feu par des mercenaires voulant faire leur propre loi, mais les flammes épargnèrent le serviteur du Prophète. " Ce jour il fut précipité dans un feu par ses ennemis enterré à l'image du Prophète Abraham, le père du monothéisme. "

Source : fr.wikipedia.org  

Tombe

Aidez-nous à localiser la tombe d'Ahmadou Bamba en nous envoyant l'adresse du lieu où se trouve sa sépulture (cimétière...). Facultatif : transmettez-nous également les coordonnées GPS de l'emplacement exact de la sépulture d'Ahmadou Bamba.

Vous savez où se trouve la tombe d'Ahmadou Bamba ?

Citations

Nous n'avons pas de citations d'Ahmadou Bamba pour le moment...

Si vous connaissez des citations de Ahmadou Bamba, nous vous proposons de nous les suggérer.
Proposez une citation.

Forum

La prière sur la mer du Cheikh Répondu à 0%
2 Bafmajor

Fiche d'identité

Identité

  • Nom complet : --
  • Nationalité (à sa mort) : Sénégalaise Drapeau sénégalais
  • Nationalité (à sa naissance) : --
  • Sexe : Masculin

Domaines d'activité

Noms

  • Nom usuel : Ahmadou Bamba
  • Nom complet : --
  • Prénom : Ahmadou
  • Noms dans d'autres langues : --
  • Homonymes : 0 (aucun)
  • Nom de famille : Bamba
  • Pseudonyme : --
  • Surnom : --
  • Erreurs d'écriture : Cheikh Ahmad ibn Muhammad ibn habīb Allah

Naissance

  • Date de naissance : 1853
  • Lieu de naissance : --
  • Signe astrologique du zodiaque : --
  • Signe astrologique chinois : --

Décès

  • Âge de mort : 74 ans
  • Cause de mort : --

Obsèques

  • Date des obsèques : --
  • Lieu de sépulture : --
  • Type de funérailles : --

Que recherchez-vous sur Ahmadou Bamba ?

Si vous ne trouvez ce que vous recherchez sur Ahmadou Bamba, décrivez-nous votre demande et nous vous répondrons personnellement dans les plus brefs délais.

Demandez-nous

Notez !

5 sur 5
  ?
4 notes
5 étoiles
4
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
0 étoile
0
5,00

Au Paradis !

Ahmadou Bamba est au Paradis ! Les membres du site ont décidé de porter Ahmadou Bamba au plus haut niveau du site en lui attribuant une note moyenne de 5 sur 5 avec 4 notes. Seules les célébrités ayant une note de 4 ou + peuvent prétendre à une place au Paradis.


 Cheikh Ahmadou Bamba fait parti des saints hommes, des hommes qui ont oeuvré pour que sa communauté soit libre.
cheikh ahmadou bamba fait parti des saints hommes, des hommes qui ont oeuvré que sa communauté soit libre
Commentez - il y a 7 mois
 Cheikh Amadou Bamba était un homme pacifique.
Cheikh Amadou Bamba etait un homme pacifique
Commentez - 1 - il y a 1 an
 Cheikh Ahmadou Bamba est un fierté de toute la communauté noire.
Cheikh ahmadou bamba est un fierté de toute la communauté noire
Commentez - il y a 1 an
4 notes ►

Commentaires

Vous avez des questions sur Ahmadou Bamba ? Des remarques ? Des infos à partager ?

Image
Anonyme 63057 Cheikh Ahmadou Bamba Mbacké, plus connu sous les noms de Khadimou Rassoul ou Serigne Touba est né au vers 1853 à Mbacké (Sénégal) ville fondée par son arrière grand père Muhammad Al Khayra . Issu d’une famille notable, sa mère Maryama Bousso ou Jaaratoullah (la proche d’Allah) était une femme vertueuse et pieuse, son père Mame Mor Anta saly était un jurisconsulte réputé par ailleurs cadi du roi Lat-Dior . A bas âge, il fit preuve d’une grande soif de connaissances après ses humanités auprès de Serigne Mbacké Ndoumbé puis chez Mouhamadou Bousso.

Il officia en tant qu’enseignant dans l’institut de son père et commença à composer des ouvrages de jurisprudence islamique et de soufisme. A Peine 40 ans, Cheikh Ahmadou Bamba fut chargé de la lourde mission de revivifier l’islam en le dépouillant de toutes les innovations blâmables. Il soutient: « j’ai trouvé le sentier que le Prophète (Psl) avait balisé avec ses compagnons, réinvesti par une faune sauvage qu’il a coupée et dit, « ceux qui veulent emprunter la voie du prophète, voici le chemin qui n’est que le coran et les traditions du prophète (psl) » Cheikh Ahmadou Bamba s’impose par sa singularité dans notre pays et au sien du monde entier. Un homme qui par ses prouesses ainsi que son dévouement en vers le Tout puissant laissent guère perplexe Ayant vécu seulement 74 ans dont 32 ans de captivité.

Cheikh Ahmadou Bamba nous a légué un patrimoine gigantesque. L’ambition, la rigueur, le travail, l éthique l’endurance et la soumission à Allah caractérisaient ses écrits.

Je cite « travailles comme si tu ne meurs jamais, mais prie Dieu comme si tu mourrais demain ». Une telle assertion justifie clairement ses convictions et ses préceptes. Sa vie demeure comme une mine de qualités humaines et de valeurs cardinales. Le degré de son ambition ainsi que sa détermination en témoigne. L’ exemple le plus patent est lorsque le Prophète (Psl) lui apparut au cours d’une retraite spirituelle à Darou Khoudoss.

Le dernier messager de Dieu était alors venu lui décerner le grade de pole de son époque (Khutb). Alors qu’il n’était âgé que de 39 ans, Cheikh Ahmadou Bamba remercia vivement le Prophète pour cette distinction, mais lui signifia dans la foulée que son unique ambition était de faire partie de ses illustres compagnons. Et Le Prophète lui répondra qu’ un tel statut ne serait acquis que par le sang versé or la guerre sainte est révolue. En revanche le sacrifice peut être remplacé par une somme d’épreuves pouvant conduire à la mort tant elles sont aussi nombreuses qu’atroces.

Le Cheikh rétorqua: « je ne suis pas le créateur de mon âme, mais si le seigneur me prête vie, nul doute j’ atteindrais mon objectif ». Cette détermination inédite a valu au Cheikh toutes les épreuves qui nous ont été racontées sur sa vie. Des périples incessants, des atrocités inhumaines sous la coupole de l’administration coloniale sont de parfaites illustrations. En effet, le 5 septembre 1895, il fit l’objet d’un conseil privé expéditif à l’issu duquel sur la base d’allégations mensongères, il a été condamné à la déportation vers la forêt inhospitalière de Mayumba (Gabon) où il a vécu plus de 07 ans (1895-1902) dans des conditions inhumaines. 07 ans où l’indifférence du Cheikh par rapport aux traitements inhumains que lui réservaient l’ennemi est à saluer. Il soutient: « vous m’avez exilé sous prétexte que je suis un adorateur de Dieu qui mène le jihad. Je vous donne assurément raison car je mène le jihad pour l’amour de Dieu. Mais mon jihad se fait à travers la connaissance et la pitié, à ma qualité d’adorateur de Dieu, de serviteur du prophète. Et le seigneur qui régente toute chose en est témoin(…)Et si les ennemis possèdent des armes par lesquelles ils sont redoutés. Mes armes quant’ à moi sont celles dont j’ai parlé. Et c’est ainsi que je mène le jihad ».

De retour au Sénégal en 1902 il sera de nouveau exilé en Mauritanie (1903- 1907) où il vit auprès de Cheikh Sidiya Baba, un érudit arabe pour que la complexité de couleur fait son effet, mais l’attitude du Cheikh reste indifférente. Il passa 04 ans en Mauritanie avant d’être astreint à une résidence surveillée à Thieyene Djoloff de (1907-1912) où l’administration coloniale faisait subir des atrocités à tous ceux qui souhaiteraient lui rendre visite.

Dans cette veine de captivité
Répondre - il y a 1 an
Anonyme 63057 Bien dit
Répondre - il y a 1 an
Anonyme 63057 Citation de cheikh ahmadou bamba :

► « Ne te plains pas tout le temps des épreuves qui accablent, sois courageux et agis de telle sorte que les gens croient que tu ne manques rien. ».
Répondre - il y a 1 an

Liens

Liens externes

Si vous connaissez un site qui parle d'Ahmadou Bamba et susceptible d'apporter des informations complémentaires à cette page, vous pouvez nous proposer le lien. Après délibération (si nous pensons que le contenu proposé est intéressant), nous afficherons le lien vers cette nouvelle source d'infos et nous vous préviendrons par e-mail quand il sera publié.