Alain Colas

 
Alain Colas
1943 - 1978
 

Navigateur (Sport, Sport nautique).

35 ans Mort à l'âge de 35 ans (de quoi ?).

Enterré (où exactement ?).




Où se trouve la tombe
d'Alain Colas ?


Contribuez !

Anniversaire !

Alain Colas aurait fêté ses 76 ans le lundi 16 septembre 2019. Plus que 26 jours...

Pour lui rendre hommage, vous pouvez :

  • Noter Alain Colas (si ce n'est pas encore fait).

Biographie

Alain Colas est un navigateur français né le 16 septembre 1943 à Clamecy (près de Nevers en Bourgogne), disparu en mer le 16 novembre 1978 au large des Açores.

Après des études classiques littéraires et d'anglais (philologie et école d'interprétariat à la Sorbonne), il part à 22 ans, pour postuler à un poste de maître de conférences à Sydney, sans même avoir les diplômes nécessaires. En effet, son père lui avait simplement communiqué une annonce de cette faculté cherchant un lecturer , c'est-à-dire un maître de conférences, et non un " lecteur " comme Alain le croyait. Essuyant un refus, mais s'étant déjà préparé au départ, il s'embarque sur un cargo pour Sydney. Sur place, son culot et sa force de persuasion aujourd'hui légendaire feront le reste. Il devient maître de conférences, à 22 ans, à St John's College, université de Sydney en Australie où il enseigne le français.

Passionné de canoë-kayak, il est à l'origine de la naissance du club de Clamecy. En Australie, il passe à la vitesse supérieure en découvrant la voile et la passion de la course au large.

Un an plus tard, en 1966, il rencontre Éric Tabarly, qui dispute la course Sydney-Hobart. Ce dernier lui propose d'embarquer à son bord, sur Pen Duick III, en tant que cuisinier, pour un périple jusqu'à la Nouvelle-Calédonie.

Pour Alain, l'appel du large sera plus fort qu'un avenir d'universitaire tout tracé. Il rejoint Tabarly qui prépare, pour la Transatlantique en Solitaire de 1968, un multicoque expérimental géant : Pen Duick IV. Alain fera toute la saison de course 1968-1969 avec Tabarly. Il apprend le métier de marin de course au large et devient journaliste de ses aventures maritimes. En 1970, il rachète à Tabarly le trimaran Pen Duick IV.

C'est à Tahiti qu'il rencontre sa compagne, Teura, avec laquelle il aura 3 enfants. Pour financer son aventure, il raconte ses voyages dans la presse européenne.

En 1972, sur Pen Duick IV, il remporte la cinquième Course Transatlantique Anglaise en solitaire en pulvérisant, à Newport, le record de l'épreuve. La France se découvre un héros sympathique au parcours original.

Il annonce son prochain objectif : le premier tour du monde en solitaire en multicoque avec Pen Duick IV rebaptisé « Manureva » « L'oiseau du voyage » en tahitien. Alain Colas franchit le Cap Horn le 3 février 1974. Il battra de 32 jours le record du Tour du monde en solitaire détenu par Sir Francis Chichester, en monocoque, et sera le premier marin à réussir ce pari fou.

En 1975, il conçoit et met en oeuvre la construction d'un voilier de quatre mâts et 75 mètres de long, à la pointe de la technologie, pour la Transat anglaise en solitaire de juin 1976. C'est le gigantesque « Club Méditerranée ».

Cette même année 1975, à un an du départ, sa cheville est complètement sectionnée par un cordage de Manureva. Vingt deux opérations plus tard, l'homme et le bateau sont au départ à Plymouth.

De terribles tempêtes (cinq dépressions se suivront en Atlantique nord) entraînant des ruptures drisses plus une fausse annonce de l'arrivée d'un voilier de la course près des côtes américaines lui font décider d'une escale technique de 36 heures à Terre-Neuve. Il arrivera second à Newport, 4 heures après Éric Tabarly.

En 1976, il parraine la 8e Course Croisière Edhec, qui a lieu du 28mars au 3 avril 1976 à Perros-Guirec et Guernesey. Il écrit alors dans son style unique "je suis heureux de saluer cette nouvelle édition de la Course Croisière EDHEC qui traduit l'esprit d'entreprise et la détermination d'une équipe homogène et donne à un nombre grandissant l'occasion de goûter aux joutes du large. La voile sait être à la fois compétition, loisir, passion; c'est une manière d'auberge espagnole où un merveilleux banquet serait dressé à tout instant pour qui en pousse vigoureusement la porte, son sac sous le bras."

En 1978, il participe à sa dernière course, celle qu'il ne gagnera jamais : sur son « vieux » Manureva, il prend le départ de la première Route du Rhum. Son dernier message sera le 16 novembre 1978 à 4h du matin : « Je suis dans l'oeil du cyclone. Il n'y a plus de ciel, tout est amalgame d'éléments, il y a des montagnes d'eau autour de moi... » Il était en tête mais la tempête qui se déchaîne les jours suivants aura raison de ce marin d'exception.

Contrairement aux multicoques classiques dont les matériaux de construction sont insubmersibles ou flottent entre deux eaux en cas d'accident sérieux (structure nid d'abeille, composites), Manureva était un multicoque submersible conçu en AG4 (aluminium) ce qui ne permit pas de retrouver le moindre indice ou reste matériel du navire qui aurait pu dériver.

Ce drame inspira Serge Gainsbourg qui composa en 1979 pour Alain Chamfort la chanson «Manureva».

Alain Colas a su faire évoluer son sport grâce à son intelligence, en développant à bord de Club Méditerranée une sorte de laboratoire météorologique, en sachant utiliser les sponsors afin d'évoluer techniquement, et en écrivant de nombreux articles et de nombreux livres dont Un tour du monde pour une victoire et Cap Horn pour un homme seul. Dans ce dernier ouvrage, il écrit, au sujet d'une anecdote familiale, " c'est depuis ce jour que j'ai su qu'il fallait réaliser ses rêves". Alain Colas n'abandonnait jamais.

Source : fr.wikipedia.org  

Tombe

Aidez-nous à localiser la tombe d'Alain Colas en nous envoyant l'adresse du lieu où se trouve sa sépulture (cimétière...). Facultatif : transmettez-nous également les coordonnées GPS de l'emplacement exact de la sépulture d'Alain Colas.

Vous savez où se trouve la tombe d'Alain Colas ?

Citations

Nous n'avons pas de citations d'Alain Colas pour le moment...

Si vous connaissez des citations de Alain Colas, nous vous proposons de nous les suggérer.
Proposez une citation.

Forum

Alain reste gravé dans ma mémoire Répondu à 0%
2 Mardi

Fiche d'identité

Identité

  • Nom complet : --
  • Nationalité (à sa mort) : Française Drapeau francais
  • Nationalité (à sa naissance) : --
  • Sexe : Masculin

Domaines d'activité

  • Activités principales : --
  • Autres activités : Navigateur
  • Domaines : Sport, Sport nautique

Noms

  • Nom usuel : Alain Colas
  • Nom complet : --
  • Prénom : Alain
  • Noms dans d'autres langues : --
  • Homonymes : 0 (aucun)
  • Nom de famille : Colas
  • Pseudonyme : --
  • Surnom : --
  • Erreurs d'écriture : --

Naissance

  • Signe astrologique du zodiaque : --
  • Signe astrologique chinois : --

Décès

  • Âge de mort : 35 ans
  • Cause de mort : --

Obsèques

  • Date des obsèques : --
  • Lieu de sépulture : --
  • Type de funérailles : --

Que recherchez-vous sur Alain Colas ?

Si vous ne trouvez ce que vous recherchez sur Alain Colas, décrivez-nous votre demande et nous vous répondrons personnellement dans les plus brefs délais.

Demandez-nous

Notez !

5 sur 5
  ?
1 note
5 étoiles
1
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
0 étoile
0
5,00

Au Paradis !

Alain Colas est au Paradis ! Les membres du site ont décidé de porter Alain Colas au plus haut niveau du site en lui attribuant une note moyenne de 5 sur 5 avec 1 note. Seules les célébrités ayant une note de 4 ou + peuvent prétendre à une place au Paradis.


 Un homme très courageux pour défier l'océan
C'était un homme très courageux de dévier l'océan, les cyclones, et tout ce qui va avec !
Repose en paix Alain le grand navigateur !
Commentez - il y a 1 an

Commentaires

Vous avez des questions sur Alain Colas ? Des remarques ? Des infos à partager ?

Image
Donias Le 5 novembre 1978, il prend le départ de la première Route du Rhum à bord de Manureva. Le 16 novembre 1978, alors qu'il a passé les Açores dans les Îles portugaises, il envoie son dernier message radio — diffusé sur Radio Monte Carlo, son sponsor pour la course — dans lequel il signale : « Je suis dans l’œil du cyclone, il n’y a plus de ciel, tout est amalgame, il n’y a que des montagnes d’eau autour de moi ». Il navigue alors parmi les premiers mais dans la tempête qui se déchaîne peu après, Manureva disparaît. Le 17 au soir était prévu l'appel suivant d'Alain Colas à la rédaction de RMC, mais celle-ci n'a plus été contactée après le 16.

Dans les jours et les semaines qui suivent, des recherches au large des Açores sont entreprises, notamment effectuées par l'armée qui utilise des Breguet Atlantic pour survoler la zone, ceci « dès le 28 novembre ». Le dimanche 3 décembre une communication d'Alain Colas aurait été interceptée par au moins deux radio-amateurs : « Ici Manureva, suis en difficulté. Demande assistance ». Début décembre, l'inquiétude est grande non seulement pour Alain Colas mais également pour d'autres concurrents, comme Jacques Palasset, « muets » depuis le départ. Aucune trace du Manureva n'a été retrouvée par les quatre avions de patrouille maritime qui ont survolé une large étendue de l'Atlantique (2 millions de km2 au total) pendant une vingtaine de jours (400 heures de vol au total).

À partir de mi-décembre, un certain nombre de déclarations relatives à la disparition d'Alain Colas sont prononcées : le 14 décembre, Raoul Civrays, président de la fédération française de voile, rappelle la forte opposition de la fédération à l'organisation de courses en solitaire. Le docteur Bainvel, qui l'avait suivi pour son problème au pied, rappelle de son côté que « l'état de santé d'Alain Colas était excellent avant son départ pour la Route du rhum, et ne peut être responsable d'un accident ». Sont également précisés les points suivants : le bateau embarquait près d'un mois de vivres ; il avait bien été révisé avant le départ de Saint-Malo mais il n'embarquait pas de balise de détresse, oubliée sur le quai au départ.

Le 27 décembre 1978, le ministère de la Défense annonce officiellement l'arrêt des recherches.
En février 1979, son frère Jean-François Colas, bon connaisseur de voile pour avoir été équipier de son frère, considère que « la disparition d'Alain Colas n'est pas absolument certaine » : il aurait pu dériver à bord de son embarcation de survie.

En 2014, certains proches d'Alain Colas mettent en avant l'état de fatigue mécanique du voilier pour expliquer la disparition du navigateur. Les coques en aluminium auraient présenté « des milliers de criques » et de fissures, selon un examen réalisé par le commissariat à l’énergie atomique, masquées par plusieurs couches de peinture. Avant le départ, de nombreuses soudures faisaient défaut, notamment au niveau des bras de liaison, et la coque et les flotteurs étaient sujets aux voies d'eau
Répondre - il y a 12 mois
Donias Alain Colas plaque souvenir
Répondre - il y a 12 mois
Donias Alain Chamfort, l'interprète de la chanson Manureva, ici en 2006.
Répondre - il y a 12 mois
Donias https://www.youtube.com/watch?v=XXuXoU0hEuk

Alain Chamfort ~ Manureva
Répondre - il y a 12 mois
Donias Paroles de la chanson Manureva par Alain Chamfort
Manu Manuréva
Où es-tu Manu Manuréva
Bateau fantôme toi qui rêvas
Des îles et qui jamais n'arriva
Là-bas

Où es-tu Manu Manuréva
Portée disparue Manuréva
Des jours et des jours tu dérivas
Mais jamais jamais tu n'arrivas
Là-bas

As-tu abordé les côtes de Jamaïca
Oh héroïque Manuréva
Es-tu sur les récifs de Santiago de Cuba
Où es-tu Manuréva
Dans les glaces de l'Alaska

Où es-tu Manu Manuréva
Tu es parti oh Manuréva


A la dérive Manuréva
Là-bas

As-tu aperçu les lumières de Nouméa
Oh héroïque Manuréva
Aurais-tu sombré au large de Bora Bora
Où es-tu Manuréva
Dans les glaces de l'Alaska

Où es-tu Manu Manuréva
Portée disparue Manuréva
Des jours et des jours tu dérivas
Mais jamais jamais tu n'arrivas
Là-bas

Manuréva pourquoi ?
Répondre - il y a 12 mois
Donias Photo du Manureva, trimaran d'Alain Colas, quelques jours avant le départ de la première Route du Rhum, en novembre 1978, au cours de laquelle Colas a disparu.
Répondre - il y a 12 mois

Liens

Liens externes

Si vous connaissez un site qui parle d'Alain Colas et susceptible d'apporter des informations complémentaires à cette page, vous pouvez nous proposer le lien. Après délibération (si nous pensons que le contenu proposé est intéressant), nous afficherons le lien vers cette nouvelle source d'infos et nous vous préviendrons par e-mail quand il sera publié.

Autres points communs avec Alain Colas