André Ampere

 
André Ampere
1775 - 1836
 

Inventeur, Physicien, Scientifique (Science).

Nationalité française Francais, né le 20 janvier 1775 et mort le 10 juin 1836

61 ans Mort à l'âge de 61 ans (de quoi ?).

Enterré (où exactement ?).




Où se trouve la tombe
d'André Ampere ?


Contribuez !

Biographie

Physicien et chimiste français, il est né à Lyon, le 20 janvier 1775, et fut le fondateur de l'électromagnétisme. Fils d'un juge de paix lyonnais guillotiné sous la Révolution, André-Marie Ampère mène une brillante carrière scientifique : titulaire de la chaire de mécanique à l'École polytechnique en 1809, il est élu à l'Académie des sciences en 1814, puis à la chaire de physique du Collège de France en 1824. En 1820, Ampère assiste à une reconstitution de la célèbre expérience du danois Ørsted (1819), où une aiguille aimantée se trouve déviée au voisinage d'un courant électrique. Arago reproduit cette expérience devant l'Académie quelques temps plus tard. Ampère se penche alors sur ce phénomène et, en une semaine, en trouve l'explication. Il découvre ensuite la source des actions magnétiques dans un courant, étudie les actions réciproques des aimants et démontre que deux courants fermés agissent l'un sur l'autre.

Il est également le précurseur de la théorie électronique de la matière en émettant l'hypothèse de l'existence du courant particulaire. Observant que le courant électrique crée des effets similaires à ceux d'un aimant, celui que Maxwell appelait le "Newton de l'électricité" jette alors les bases d'une discipline nouvelle, l'électromagnétisme, et en donne les premières formulations mathématiques.

Il montre également que deux courants peuvent agir l'un sur l'autre, fondant ainsi l'électrodynamique Tous ces résultats sont publiés dans son ouvrage Sur la théorie mathématique des phénomènes électrodynamiques uniquement déduite de l'expérience (1827). Se basant sur ses théories, Ampère met également au point plusieurs appareils comme le galvanomètre, le télégraphe électrique et l'électroaimant.

Créateur du vocabulaire de l'électricité (il invente les termes de courant et de tension), Ampère apparaît aujourd'hui comme l'un des plus grands savants du XIXe siècle, père d'une branche entière de la physique. Mathématicien, physicien, Ampère est aussi chimiste: il est l'un des premiers à distinguer les atomes des molécules. Indépendamment d'Avogadro, il formule en 1814 la loi, dite parfois loi d'Avogadro-Ampère, selon laquelle tous les gaz, à volume égal et à pression égale, renferment le même nombre de molécules.

Ampère est aussi l'inventeur de nombreux dispositifs expérimentaux et d'appareils de mesure: la boussole astatique, dont le principe est à la base du galvanomètre, le solénoïde, le télégraphe électrique et, avec Arago, l'électroaimant. À la fin de sa vie, il s'intéresse à la philosophie des sciences. Mort pratiquement dans l'oubli, Ampère a laissé son nom à l'unité de courant électrique, l'ampère.

Tombe

Aidez-nous à localiser la tombe d'André Ampere en nous envoyant l'adresse du lieu où se trouve sa sépulture (cimétière...). Facultatif : transmettez-nous également les coordonnées GPS de l'emplacement exact de la sépulture d'André Ampere.

Vous savez où se trouve la tombe d'André Ampere ?

Citations

Les meilleures citations d'André Ampere.

Habituellement, la logique est divisée en l'examen des idées, des jugements, des arguments et des méthodes. Les deux derniers sont généralement réduits à des jugements, c'est-à-dire que les arguments sont réduits à des jugements apodiques que de telles conclusions découlent de tels prémisses, et la méthode est réduite aux jugements qui prescrivent la procédure qui devrait être suivie dans la recherche de la vérité.
... il me semblait qu'il fallait s'efforcer de bannir les classifications artificielles de la chimie et commencer à attribuer à chaque élément le lieu qu'il occupe dans l'ordre naturel en le comparant successivement à d'autres...
L'une ou l'autre [analyse ou synthèse] peut être directe ou indirecte. La procédure directe est lorsque le point de départ est connu - synthèse directe dans les éléments de la géométrie. En combinant au hasard des vérités simples les unes avec les autres, on en déduit plus compliqué. C'est la méthode de découverte, la méthode spéciale des inventions, contrairement à l'opinion populaire.

Merci à notre partenaire Citation Célèbre qui nous a proposer de partager son catalogue de phrases d'André Ampere. Vous pouvez consulter les meilleures citations d'André Ampere, proverbes, petites phrases et pensées sur le site Citation Célèbre.

Forum

Fiche d'identité

Identité

  • Nom complet : --
  • Nationalité (à sa mort) : Française Drapeau francais
  • Nationalité (à sa naissance) : --
  • Sexe : Masculin

Domaines d'activité

Noms

  • Nom usuel : André Ampere
  • Nom complet : --
  • Prénom : André
  • Noms dans d'autres langues : --
  • Homonymes : 0 (aucun)
  • Nom de famille : Ampere
  • Pseudonyme : --
  • Surnom : --
  • Erreurs d'écriture : André marie ampère, André-marie ampère, mr ampère, anpere, m. ampere, Marie-André Ampère, andré marie anpere, andre mari ampere, A-M Ampère, ampere, monsieure ampere, monsieurx ampere, monsieur ampere

Naissance

  • Signe astrologique du zodiaque : --
  • Signe astrologique chinois : --

Décès

  • Âge de mort : 61 ans
  • Cause de mort : --

Obsèques

  • Date des obsèques : --
  • Lieu de sépulture : --
  • Type de funérailles : --

Que recherchez-vous sur André Ampere ?

Si vous ne trouvez ce que vous recherchez sur André Ampere, décrivez-nous votre demande et nous vous répondrons personnellement dans les plus brefs délais.

Demandez-nous

Notez !

Aucune note pour le moment...
  ?
0 note
5 étoiles
0
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
0 étoile
0
--

Commentaires

Vous avez des questions sur André Ampere ? Des remarques ? Des infos à partager ?

Image
Donias tombe de André Ampere
Répondre - il y a 1 an
Donias tombe de André Ampere détail
Répondre - il y a 1 an
Donias À partir de 1809, Ampère est professeur d'analyse et de mécanique à l'École polytechnique jusqu'à sa démission en 1828.

Il entre parallèlement à l'Académie des sciences en novembre 1814 dans la section de géométrie.
Entre 1819 et 1820, il enseigne la philosophie à la faculté des lettres.
Il est ensuite élu à la chaire de physique du Collège de France en 1824, succédant à Louis Lefèvre-Gineau.

Inspecteur général de l'Université, Ampère passe plusieurs mois par an à visiter les lycées de province.
Il meurt au cours de l'une de ces tournées, en 1836, dans les locaux de l'infirmerie du lycée Thiers à Marseille, où il est inhumé dans l’indifférence.

En 1869, des amis de son fils Jean-Jacques — historien, mort en 1864 — font ramener sa dépouille à Paris, pour l'enterrer aux côtés de ce dernier, au cimetière Montmartre.
Le père et le fils reposent ainsi dans la 30e division, sous une stèle ornée de deux médaillons, œuvres du sculpteur Charles Gumery.
Répondre - il y a 1 an

Liens

Liens externes

Si vous connaissez un site qui parle d'André Ampere et susceptible d'apporter des informations complémentaires à cette page, vous pouvez nous proposer le lien. Après délibération (si nous pensons que le contenu proposé est intéressant), nous afficherons le lien vers cette nouvelle source d'infos et nous vous préviendrons par e-mail quand il sera publié.