Charles Pasqua

 
Charles Pasqua
1927 - 2015
 

Député, Homme d'état, Homme politique, Ministre, Sénateur (Politique, Politique de droite).

Nationalité française Francais, né le 18 avril 1927 et mort le 29 juin 2015

88 ans Mort à l'âge de 88 ans (de quoi ?).

Enterré (où exactement ?).




Où se trouve la tombe
de Charles Pasqua ?


Contribuez !

Biographie

Charles Pasqua, né le 18 avril 1927 à Grasse (Alpes-Maritimes) et mort le 29 juin 2015 à Suresnes (Hauts-de-Seine), est un homme politique français.

Petit-fils de berger corse, fils d'André Pasqua, policier, et de Françoise Rinaldi, femme au foyer. Marié à Jeanne Simard, rencontrée à Grasse alors qu'elle était une jeune fille québécoise avec qui il a eu un fils, Pierre-Philippe Pasqua.

Deux certificats de licence de droit. Représentant chez Ricard, puis inspecteur, directeur régional et commercial (1952-1971). Puis, importateur de boissons alcoolisées à partir de 1967.

Charles Pasqua est résistant à 15 ans (pseudonyme : prairie).

Il est embauché par Paul Ricard en janvier 1952. Il passe inspecteur des ventes en 1955, directeur régional en 1960, directeur des ventes pour la France en 1962, et directeur de l'exportation en 1963. Il est alors numéro 2 du groupe.

En 1958, il est l'un des créateurs du SAC (Service d'action civique), police privée gaulliste fortement liée au Milieu et auteur de nombreux coups de main.En 1964, il se lance dans la politique publique, créant la liste « Libre entreprise » à la chambre de commerce de Marseille.

En 1967, Charles Pasqua quitte Ricard, et fonde avec des transfuges de cette société la société Euralim (Europe Alimentation) installée à Levallois-Perret pour importer la boisson Americano Gancia.

En 1968, vice-président du SAC, il est élu député lors du raz-de-marée gaulliste à Clichy-Levallois, sous l'étiquette UDR.Il est organisateur en chef de la présidentielle 1981 pour Jacques Chirac, dont il a été auparvant le conseiller personnel avec Marie-France Garraud. A ce titre, il est son parrain en politique.

Longtemps membre des partis gaullistes s'étant succédés au pouvoir depuis la Seconde Guerre mondiale et, à ce titre, Ministre de l'Intérieur dans le second gouvernement dirigé par Jacques Chirac puis dans le gouvernement dirigé par Édouard Balladur, il prendra le parti de ce dernier lors de l'élection présidentielle de 1995.

Il est l'auteur de la loi portant son nom, rendant plus difficile l'accès à la nationalité française. Il est ministre de l'Intérieur durant les manifestations contre la loi Devaquet, qui provoqueront la mort d'un manifestant, Malik Oussekine, le 5 décembre 1986.

Suite à une relaxe de gendarmes dans une affaire de bavure en Nouvelle-Calédonie, le 22 avril 1988, pendant la campagne de la présidentielle, des militants du FLNKS attaquent la gendarmerie d'Ouvéa, tuent quatre gendarmes et prennent les autres en otages. Des négociations ont lieu pour leur libération. Charles Pasqua ordonne l'assaut, qui résulte dans la mort de deux gendarmes et 19 preneurs d'otages. (à vérifier !)

En 1991, il crée son propre mouvement : Demain la France. En 1992, il préconise le vote « NON » au référendum sur le traité de Maastricht en compagnie de Philippe Séguin et Philippe de Villiers. En 1995, ministre de l'Intérieur, il soutient Édouard Balladur contre Jacques Chirac qui est élu président de la République. Charles Pasqua est promu officier de la Légion d'honneur lors de la promotion du 14 juillet 1995.

La même année il introduit l'obligation de visa pour les Comoriens (archipel voisin de l'ile française de Mayotte, dans le canal du Mozambique) et procède à des déplacements forcés de cette population. Malgré de nombreuses condamnations par l'ONU (articles 7.1.d et 7.2.d des statuts de Rome : crime contre l'humanité) cette mesure est toujours en place et est, selon Survie France, à l'origine de milliers de morts suite à des traversées clandestines.

Il fit liste commune avec Philippe de Villiers lors des élections européennes de 1999, arrive 2e derrière la liste PS mené par François Hollande, parvenant à obtenir un score supérieur à celui de la liste RPR menée par Nicolas Sarkozy. (plus de 12 % des voix). Ils fondent ensemble le Rassemblement pour la France (RPF, à ne pas confondre avec le Rassemblement du peuple français, premier parti gaulliste créé par les amis du général De Gaulle).

La mésentente avec Philippe de Villiers s'installe peu après leur succès de 1999, jusqu'à la brouille définitive.

Charles Pasqua a longtemps été président du conseil général des Hauts-de-Seine de 1988 à 2004, fonction pour laquelle il a pressenti Nicolas Sarkozy pour lui succéder, bien que ce dernier lui ait « soufflé » la mairie de Neuilly-sur-Seine en 1983.

Député au Parlement européen de 1999 à 2004 et président du groupe Union pour l'Europe des Nations, il est réélu sénateur des Hauts-de-Seine en septembre 2004. Il avait déjà occupé cette fonction du 25 septembre 1977 au 19 avril 1986, puis à partir du 11 mai 1988 au 29 avril 1993 ; il est réélu le 24 septembre 1995 jusqu'au 16 décembre 1999.

Parallèlement, lors des élections européennes de 1999, il présente face à la liste RPR menée par Nicolas Sarkozy une liste souverainiste commune avec Philippe de Villiers. Avec 13,05 % des voix, cette alliance arrive 2e derrière celle du PS, menée par François Hollande, entrainant la démission de Nicolas Sarkozy de la tête du RPR.

Député au Parlement européen, il est président du groupe Union pour l'Europe des nations durant toute la législature. Il fonde alors avec Philippe de Villiers le Rassemblement pour la France (RPF). Tous deux prennent position pour le « non » au référendum sur le quinquennat présidentiel. La mésentente s'installe néanmoins peu à peu entre les deux hommes, jusqu'à leur séparation politique définitive.

Charles Pasqua annonce sa candidature à l'élection présidentielle fin janvier 2002. Il ne parvient pas à réunir les 500 signatures nécessaires à sa candidature, et accuse l'entourage de Jacques Chirac de l'avoir empêché de se présenter en l'impliquant dans plusieurs affaires.

Président du conseil général des Hauts-de-Seine de 1988 à 2004, il crée le Pôle d'enseignement supérieur Léonard-de-Vinci surnommé « fac Pasqua », avant que Nicolas Sarkozy lui succède. Son mandat européen ayant pris fin, il est réélu sénateur des Hauts-de-Seine le 26 septembre 2004, à la tête d'une liste divers droite.

Charles Pasqua est également connu pour deux déclarations qui sont souvent citées pour résumer son action politique : « il faut terroriser les terroristes » et « la démocratie s'arrête là où commence la raison d'État. »

Charles Pasqua est mort le 29 juin 2015 d'une crise cardiaque.

Tombe

Aidez-nous à localiser la tombe de Charles Pasqua en nous envoyant l'adresse du lieu où se trouve sa sépulture (cimétière...). Facultatif : transmettez-nous également les coordonnées GPS de l'emplacement exact de la sépulture de Charles Pasqua.

Vous savez où se trouve la tombe de Charles Pasqua ?

Citations

Les meilleures citations de Charles Pasqua.

La démocratie s'arrête là où commence la raison d'état.
Ce n'est pas en rassemblant un borgne et un paralytique qu'on fait un champion de cross.

Merci à notre partenaire Citation Célèbre qui nous a proposer de partager son catalogue de phrases de Charles Pasqua. Vous pouvez consulter les meilleures citations de Charles Pasqua, proverbes, petites phrases et pensées sur le site Citation Célèbre.

Forum

Soyez le premier à poser une question sur Charles Pasqua.

Fiche d'identité

Identité

  • Nom complet : --
  • Nationalité (à sa mort) : Française Drapeau francais
  • Nationalité (à sa naissance) : --
  • Sexe : Masculin

Domaines d'activité

Noms

  • Nom usuel : Charles Pasqua
  • Nom complet : --
  • Prénom : Charles
  • Noms dans d'autres langues : --
  • Homonymes : 0 (aucun)
  • Nom de famille : Pasqua
  • Pseudonyme : --
  • Surnom : --
  • Erreurs d'écriture : charle pasqua, charles pascoua, charle pascoua, charle paskoua, livre charles pasqua, charles pasqua citations, discussion charles pasqua, je sais charles pasqua

Naissance

  • Signe astrologique du zodiaque : --
  • Signe astrologique chinois : --

Décès

  • Âge de mort : 88 ans
  • Cause de mort : --

Obsèques

  • Date des obsèques : --
  • Lieu de sépulture : --
  • Type de funérailles : --

Que recherchez-vous sur Charles Pasqua ?

Si vous ne trouvez ce que vous recherchez sur Charles Pasqua, décrivez-nous votre demande et nous vous répondrons personnellement dans les plus brefs délais.

Demandez-nous

Notez !

Aucune note pour le moment...
  ?
0 note
5 étoiles
0
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
0 étoile
0
--

Commentaires

Vous avez des questions sur Charles Pasqua ? Des remarques ? Des infos à partager ?

Image
Anonyme 60722 Il est intéssant de voir comment un personnage aussi néfaste que limité ait pu devenir ministre d'Etat de France ce qui doit nous motiver davantage à nous Bretons de nous en séparer. Ne fredonnait-il pas "les Bretons c'est comme les cochons" le soir du référendum de Maastricht dont les résultats dans notre pays l'avait déçu et auxquels il ne comprennait rien (pas plus que les autres Français moyens)? J'ai de nombreux autres commentaires à ce sujet mais restons-en là.
Répondre - il y a 1 an
Donias Le cercueil de Charles Pasqua
Répondre - il y a 1 an
Donias https://www.youtube.com/watch?v=-pWGGgODSRw

Obsèques de Charles Pasqua aux Invalides
Répondre - il y a 1 an
Donias https://www.youtube.com/watch?v=iXkAE5IC47c

Messe en hommage à Charles Pasqua - Evénements
Répondre - il y a 1 an
Donias https://www.youtube.com/watch?v=UFSLI4YGrso

Sarkozy et Bernadette Chirac aux obsèques de Charles Pasqua
Répondre - il y a 1 an
Donias https://www.youtube.com/watch?v=oqflno5enec

Charles Pasqua, la bête noire des immigrés est mort
Répondre - il y a 1 an
Bibitoto une belle pourriture :)
Répondre - il y a 7 mois

Liens

Liens externes

Si vous connaissez un site qui parle de Charles Pasqua et susceptible d'apporter des informations complémentaires à cette page, vous pouvez nous proposer le lien. Après délibération (si nous pensons que le contenu proposé est intéressant), nous afficherons le lien vers cette nouvelle source d'infos et nous vous préviendrons par e-mail quand il sera publié.

Autres points communs avec Charles Pasqua