Claude Léveillée

1743ème
Claude Léveillée
1932 - 2011
Score : 1 000

Acteur, Artiste, Chanteur, Compositeur, Musicien, Pianiste (Art, Cinéma, Musique).

Nationalité canadienne Canadien, né le 16 octobre 1932 et mort le 9 juin 2011

78 ans Mort à l'âge de 78 ans (de quoi ?).

Enterré (où exactement ?).




Où se trouve la tombe
de Claude Léveillée ?


Contribuez !

Biographie

Claude Léveillée (né le 16 octobre 1932 à Montréal et mort le 9 juin 2011 à Saint-Benoit-de-Mirabel) est un acteur, un pianiste et un auteur-compositeur-interprète québécois, qui marque sa génération. Il lègue environ 400 chansons, des musiques instrumentales et quelques comédies musicales.

Il est cofondateur du regroupement Les Bozos, en 1959, l'année où il rencontre Édith Piaf. Pour elle, il aura composé quelques chansons (dont Les Vieux pianos, Ouragan, Boulevard du crime). Il compose ensuite pour plusieurs chanteuses québécoises, dont Julie Arel (Merci à toi en 1976) et Nicole Martin (Il est en nous l'amour en 1985 ainsi que Mon père et ma mère et On s'aimera en 1987). Il se produit en France et en Union soviétique (URSS). Il est également acteur (notamment, dans La Ligne de démarcation, en 1966, et dans la série Scoop de 1991 à 1994).

L'oeuvre musicale et poétique de Claude Léveillée se distingue par son lyrisme et son expressivité théâtrale. Elle explore les thèmes de l'expérience amoureuse, de la nostalgie, de l'aspiration à la liberté, d'un pays immense, de la solitude, de la traversée d'une existence souvent absurde. Pianiste créatif, Léveillée donne sa pleine mesure dans les orchestrations marquées par le romantisme, les rythmes dramatiques, les harmonies et lignes mélodiques subtiles.

Joseph Gérard Adolphe Claude Léveillée est né le 16 octobre 1932 à Montréal de Pierre Léveillée et Laurette Lalande. Claude est leur deuxième enfant de trois, Jean étant l'aîné et Raymonde la cadette. Les parents Léveillée initient très jeunes leurs enfants à la musique. Les talents de musicienne, pianiste, de sa mère, et de chanteur ténor de son père, influencent l'enfance de Claude, qui déjà s'intéresse à l'improvisation au piano, sans cependant suivre de formation musicale. Sa mère jouant au piano et son frère au violon, Claude Léveillée complète l'ensemble en jouant de l'accordéon ou de l'harmonica.

Il s'initie au spectacle en jouant de l'accordéon dans les rues de Montréal, où il reçoit ses premiers applaudissements.

Claude Léveillée s'inscrit au Collège André-Grasset en 1947, puis au Collège de Montréal en 1951. Il éprouve certaines difficultés au sein de l'institution scolaire, trouvant le temps long, enfermé entre des murs de pierre. Il lui arrive parfois de se distraire avec son petit accordéon Comtessa et de sortir son répertoire folklorique avec des rythmes gais.

En 1954, à l'âge de 21 ans et muni de son baccalauréat ès-arts1 à l'issue du cours classique, il s'inscrit à l'Université de Montréal en sciences économiques, politiques et sociales. Démontrant peu d'enthousiasme en classe, il découvre, dans un local de l'université, un vieux piano, dont la musique lui vaut la rencontre d'Élizabeth Chouvalidzé, qui lui ouvre ses horizons sur la culture européenne.

En octobre 1955, soutenu par son amie Élizabeth, Léveillée fait une montée sur scène à l'Université de Montréal, dans la revue Bleu et Or1 avec un numéro de Gilbert Bécaud et Liberace. Il est remarqué par Noël Gauvin, réalisateur de l'émission de télévision Music-Hall. Ce dernier approche Léveillée pour composer la chanson Montréal pour la chanteuse Andrée D'Amour.

Toujours poussé et encouragé par Élizabeth Chouvalidzé, Claude Léveillée produit des compositions musicales et poétiques. Trois mois plus tard, il commence à mettre ses poèmes en musique. En 1955, il crée sa première chanson, Tes Rêves. Elle est présentée au concours du Choeur Bleu et Or, de l'Université de Montréal. Il fait une apparition à l'émission Music-hall, où il interprète quelques-unes de ses chansons. À la cantine de l'université, Élizabeth et Claude passent une audition à la Société Radio-Canada pour des rôles de figurants. Ils rencontrent Claude Caron, qui se souvenait des interprétations à l'accordéon de Léveillée. Caron lui offre alors le rôle de Bozo dans la télésérie Rodolphe ou le secret de la rivière perdue du Père Ambroise Lafortune.

Après deux ans, il abandonne l'université et les sciences sociales1. En 1956, il joue dans « Le Secret de la rivière perdue » à la télévision de Radio-Canada1; il y crée aussi un personnage pour enfants, Clo-Clo (décors, scénario, texte et musique), à l'émission « Domino » (1957-59, 1961-62)1. Léveillée y compose des centaines de chansons.

Il rencontre Paul Buissonneau dans les murs de l'École des beaux-arts de Montréal, où il s'occupe de la partie musicale de la reprise de Orion le tueur au Centre Saint-André-Apôtre en 1956. Buissonneau offre à Léveillée de faire la première partie de la prochaine pièce qu'il monte, La Tour Eiffel qui tue, présentée du 4 au 9 mars 1957 à la salle du Gesù à Montréal et le 25 mai à Edmonton. En 1957, Claude Léveillée fait la trame sonore de La Belle Rombière de Guillaume Hanoteau et Jean Clevers. En 1958, il tient le rôle principal dans la pièce Les Oiseaux de lune de Marcel Aymé.

Il est cofondateur du groupe les Bozos, en 19591, avec six autres jeunes chansonniers québécois.

Le 12 juin 1959, sous l'influence de Paul Buissonneau et de son épouse Françoise, qui incitent Édith Piaf à aller dans la petite boite de chansonniers Chez Bozo, Claude Léveillée rencontre l'artiste. Cette dernière l'invite à venir composer des chansons pour elle à Paris, en août. Le temps passé en France auprès de la chanteuse est une expérience très enrichissante pour Claude Léveillée et contribue à établir sa propre notoriété. Il revient au Québec en 1960. Édith Piaf enregistre, en 1963, les chansons qu'il a écrites pour elle : « Boulevard du crime », « Ouragan », « La Voix » (ballet) et « Le Vieux piano » (nouvelle version de « Les Vieux pianos »).

À la suite à son expérience en France, Claude Léveillée remporte le Grand Prix du disque canadien de la radio de CKAC en 1962. Le 23 avril 1963, il cofonde le Théâtre de Quat'Sous.

Au cours des années 1960, il produit plusieurs succès tels Les vieux pianos, Frédéric, La légende du cheval blanc, Le rendez-vous, La scène, Emmène-moi au bout du monde et Soir d'hiver.

En 1963, il fait la partie musicale du spectacle Les Éphémères, monté par Paul Buissonneau avec, entre autres, Yvon Deschamps et Jean-Louis Millette. À cause de conflits syndicaux, le spectacle est annulé. Léveillée enregistre toutefois la musique qu'il avait composée.

Il est le premier chansonnier québécois à se produire seul à la Place des Arts (en 1964).

Il remporte le Grand prix du disque en 19661. Il connaît un certain succès avec son disque 1 voix 2 pianos sorti en 1967, un disque au son mélancolique et influencé par le jazz sur lequel il travaille avec son ami André Gagnon (l'autre piano) et la choriste Nicole Perrier (la voix). Il écrit quelques comédies musicales dont Elle tournera la terre en 1967 présentée à la Comédie-Canadienne de Montréal la même année. Le 21 mai 1967, il interprète la chanson Le rendez-vous à l'émission Ed Sullivan Show, à New York. En 1968, accompagné d'André Gagnon, Léveillée fait une tournée de 26 récitals en URSS.

Au début des années 1970, il produit des chansons remarquées telles L'étoile d'Amérique, Cheval de bois, Si jamais et Marie Rose. En 1972, il représente le Canada au Festival de la chanson de Sopot en Pologne. La même année, il repart en tournée en URSS. Au milieu des années 1970, Claude Léveillée électrifie quelque peu sa musique et produit des textes engagés : Les amoureux de l'an 2000, Ce matin un homme, Ce soir si on s'aimait, Les filles de l'Acadie illuminent ces années d'intenses créations.

En 1976, il donne une série de concerts à la Place des Arts, participe au spectacle des 5 grands sur la montagne (Une fois cinq) et présente quelques concerts avec Félix Leclerc à l'Île d'Orléans (Le temps d'une saison). En 1978 et 1979, il fait place à la musique instrumentale avec Black Sun (incursion dans la musique progressive) et Escale 80.

En 1980, il perd son unique enfant, Pascal, qui meurt à 20 ans. Léveillée entreprend une tournée intime en 1980 qui débute au Théâtre de Quat'Sous à l'automne. En 1982, il sort un nouvel album de chansons dans lequel on retrouve Le coyote, La grande vie et Les fils de la liberté. Quelques tournées en Suisse, de 1981 à 1984, lui valent d'être pleinement reconnu dans ce pays. Accompagné de Claude Gauthier et Pierre Létourneau, Léveillée participe au Québec à la tournée Trois fois chantera en 1984.

Il présente en 1985 le spectacle commémoratif Tu t'rappelles Frédéric avec son ami André Gagnon et participe cette année-là à la Fondation Québec-Afrique en chantant dans le projet collectif Les Yeux de la faim. Il compose également la chanson Il est en nous l'amour, pour Nicole Martin, sur un texte de Pierre Létourneau. La chanson obtient un bon succès et est nominée au gala de l'ADISQ de l'année suivante.

En 1986, il entreprend une série de concerts instrumentaux ayant pour titre Un homme, un piano. En 1987, il partage la scène avec Renée Claude le temps de quelques concerts intitulés Partenaires dans le crime, puis compose de nouveau pour Nicole Martin les chansons On s'aimera et surtout Mon père et ma mère, titre pour lequel il joint sa voix à celle de l'interprète en tant que choriste. En 1989, il sort l'album Enfin revivre.

En 1994 il enregistre l'album Mes années 60, qui reprend ses vieux succès. Il produit par la suite 3 albums mi-instrumentaux et mi-contes pour enfants : Rêves inachevés (1998), Rêves inachevés vol 2 (1999) et Non stop le rebel (2000). Ses dernières chansons se retrouvent sur Mes années 80 (1996) et Coeur sans pays (2008). Sur scène, il continue de se produire à la Place des Arts en 1994, 1997 et 2003.

Le 27 avril 2004, sur scène à l'âge de 71 ans, il subit un premier accident vasculaire cérébral et un deuxième le 20 octobre suivant : il en est gravement handicapé. Après un long séjour à l'hôpital et une certaine réadaptation, il est ramené chez lui, à sa demande, et peut y demeurer grâce aux initiatives d'amis, qui lui assurent le maintien et le financement des soins.

Le 9 juin 2011, il meurt subitement à domicile, à l'âge de 78 ans. Ses obsèques ont lieu le samedi 18 juin à la basilique Notre-Dame de Montréal (pouvant accueillir 1 500 personnes); des écrans géants retransmettent la cérémonie à l'extérieur; André Gagnon est au piano pour la cérémonie; et, ce jour-là, le drapeau de l'hôtel du parlement, à Québec, est mis en berne (comme ce fut le cas pour Alys Robi, peu auparavant) — la veille, le public peut défiler près du cercueil, à la Place des Arts.

Source : fr.wikipedia.org  

Tombe

Aidez-nous à localiser la tombe de Claude Léveillée en nous envoyant l'adresse du lieu où se trouve sa sépulture (cimétière...). Facultatif : transmettez-nous également les coordonnées GPS de l'emplacement exact de la sépulture de Claude Léveillée.

Vous savez où se trouve la tombe de Claude Léveillée ?

Citations

Nous n'avons pas de citations de Claude Léveillée pour le moment...

Si vous connaissez des citations de Claude Léveillée, nous vous proposons de nous les suggérer.
Proposez une citation.

Fiche d'identité

Identité

  • Nom complet : --
  • Nationalité (à sa mort) : Canadienne Drapeau canadien
  • Nationalité (à sa naissance) : --
  • Sexe : Masculin

Domaines d'activité

Noms

  • Nom usuel : Claude Léveillée
  • Nom complet : --
  • Prénom : Claude
  • Noms dans d'autres langues : --
  • Homonymes : 0 (aucun)
  • Nom de famille : Léveillée
  • Pseudonyme : --
  • Surnom : --
  • Erreurs d'écriture : --

Naissance

  • Signe astrologique du zodiaque : --
  • Signe astrologique chinois : --

Décès

  • Date de mort : Jeudi 9 juin 2011
  • Lieu de mort : --
  • Âge de mort : 78 ans
  • Cause de mort : --

Obsèques

  • Date des obsèques : --
  • Lieu de sépulture : --
  • Type de funérailles : --

Que recherchez-vous sur Claude Léveillée ?

Si vous ne trouvez ce que vous recherchez sur Claude Léveillée, décrivez-nous votre demande et nous vous répondrons personnellement dans les plus brefs délais.

Demandez-nous

Notez !

5 sur 5
  ?
1 note
5 étoiles
1
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
0 étoile
0
5,00

Au Paradis !

Claude Léveillée est au Paradis ! Les membres du site ont décidé de porter Claude Léveillée au plus haut niveau du site en lui attribuant une note moyenne de 5 sur 5 avec 1 note. Seules les célébrités ayant une note de 4 ou + peuvent prétendre à une place au Paradis.


 Très bon chansonnier Québécois
Un très bon chansonnier Québécois très humain dans sa façon d'être.
Commentez - il y a 1 an

Votez !

x
= ? points

Tirez une carte pour faire gagner des points ? à Claude Léveillée afin qu'il grimpe dans le Top 50.

Top 50

1743ème
1 000 points
cumulés en 30 jours
Portrait de Claude Léveillée
1743ème

Drapeau Canada 1932 - 2011
Canadien, 78 ans

Acteur, Artiste, Chanteur, Compositeur, Musicien, Pianiste (Art, Cinéma, Musique).
+42
places depuis hier
0 point
cumulés hier

C'est le classement de Claude Léveillée dans le Top 50. Sa position est déterminée selon un score calculé à partir de points cumulés sur les 30 derniers jours.Comme Claude François possède une note de 5 / 5 (et donc supérieure à 2), ilestautoriséà participer au Top 50. Si vous êtes un fan fidèle votant chaque jour, si vous incitez vos amis à vous soutenir et voter pour Claude Léveillée, vous améliorez sont classement à chaque point gagné. Pour en savoir plus sur le fonctionnement du Top 50.

Les Fans

Il n'y a pas encore de fan de Claude Léveillée.
Soyez le 1er fan en votant pour Claude Léveillée.

Commentaires

Vous avez des questions sur Claude Léveillée ? Des remarques ? Des infos à partager ?

Image

Liens

Liens externes

Si vous connaissez un site qui parle de Claude Léveillée et susceptible d'apporter des informations complémentaires à cette page, vous pouvez nous proposer le lien. Après délibération (si nous pensons que le contenu proposé est intéressant), nous afficherons le lien vers cette nouvelle source d'infos et nous vous préviendrons par e-mail quand il sera publié.

Autres points communs avec Claude Léveillée