Alys Robi

 
Alys Robi
1923 - 2011
 

Chanteuse québécoise de chansons populaires latino-américaines traduites en français considérée comme étant la première star internationale québécoise.

Nationalité canadienne Canadienne, née le 3 février 1923 et morte le 28 mai 2011

88 ans Morte à l'âge de 88 ans (de quoi ?).

Enterrée en Canada à Ville de Québec.

Cimetière Notre-Dame-de-Belmont
Zoomez sa tombe

Biographie

Alys Robi (née Alice Robitaille le 3 février 1923 à Québec, et morte le 28 mai 2011 à Montréal) est une chanteuse québécoise de musique populaire.

Alys Robi est née à Québec le 3 février 1923 dans le quartier ouvrier de Saint-Sauveur commence sa carrière de chanteuse à l'âge de quatre ans, en présentant des tours de chants lors de galas de lutte auxquels participe son père, pompier et lutteur1, et des spectacles en plein air sur les Plaines d'Abraham. En 1930, elle présente son premier concert officiel au Théâtre Capitole à Québec, dans la revue « Ten Nights in a Bar Room » et aux stations de radio CHRC et CKCV5. Elle gagne plusieurs concours d'amateurs et, parallèlement, elle prend des leçons de chant, de danse et de comédie avec divers professeurs, dont Jean Riddez5 (chanteur d'opéra, père de Mia et Sita Riddez) à Montréal.

En 1936, elle est engagée au Théâtre National6, à Montréal, dans la troupe de Rose Ouellette. Sous sa direction, elle apprend le métier d'actrice pendant les 75 semaines que dure son contrat extensionné5. En 1937, elle chante à la station de radio CKAC à l'émission « La Veillée du samedi soir » aux côtés de vedettes comme Amanda Alarie et Gratien Gélinas5. Elle y côtoie aussi les grands artistes burlesques de l'époque tels Juliette Petrie, Manda Parent et Olivier Guimond (fils), avec qui elle a une longue relation. Elle continue sa carrière dans les cabarets montréalais et elle est remarquée à l'Esquire Club (en 1942) par le réalisateur Morris Davis qui la présente aux chefs d'orchestre et arrangeurs Lucio Agostini et Allan McIver5 : elle effectue régulièrement aussi, avec eux, des performances radiophoniques, pendant lesquelles (inspirée par Carmen Miranda7, qu'elle a vue sur écran de cinéma) elle se spécialise dans la musique latino-américaine afin de conquérir le Canada anglais, et chante à des émissions du réseau anglais de la SRC, dont « Latin American Serenade » (de 1944 à 1948)5 et l'émission « Sunday Night Show », à Toronto, qui la mènent à ses premiers enregistrements officiels pour RCA Victor, le 13 décembre 19448 — c'est jour-là qu'elle immortalise ses versions de Beguine (Beguin the Beguine), Amour (Amor) et (encore) sa chanson emblématique, Tico-Tico8.

C'est durant la Seconde Guerre mondiale que la chanteuse Alys Robi grimpe les échelons de la notoriété. En 1942, elle enregistre Tico, tico, qui lui apporte un succès énorme. Toujours pendant la guerre, elle anime une émission en français à la radio, appelée Tambour battant, et effectue plusieurs tournées dans les bases militaires canadiennes. Ayant une grande facilité pour les langues, elle traduit plusieurs chansons, comme Adios muchachos, Brésil, Je te tiens sur mon coeur et plusieurs autres. En 1945, elle s'installe au Mexique durant quelques mois. Elle travaille avec Gabriel Ruiz, célèbre compositeur. En 1944, ses cachets dépassent 2 000 dollars CAD par semaine8 (une fortune à l'époque, où la plupart des travailleurs gagnent à peine cette somme en deux ans).

En 1947, elle est connue à Paris, Londres, New York9, Québec, Montréal, Rio de Janeiro et Mexico. Pendant les années 1940, elle enregistre plusieurs disques et chante dans les cabarets chics de New York et, en 1947, va en Angleterre pour chanter sur le premier programme régulier au monde, à la BBC5. Après son séjour à Londres, elle retourne à Hollywood.

Elle est, chronologiquement, « la première chanteuse québécoise (ou canadienne) de musique populaire » à mener une carrière internationale — en faisant abstraction d'Emma Albani, chanteuse lyrique.

En 1948, visant Hollywood, alors qu'elle se rend à Las Vegas, elle est victime d'un grave accident de la route. Elle doit alors interrompre sa carrière à la suite d'une dépression nerveuse, et d'une rupture amoureuse7, et, à 25 ans, se retrouve contre son gré dans un hôpital psychiatrique de Québec, l'Asile St-Michel-Archange (aujourd'hui le Centre Hospitalier Robert-Giffard).

Elle passe les cinq années suivantes dans cette institution. Elle y reçoit des médicaments, des électrochocs et même une lobotomie, intervention réservée aux maniaco-dépressifs, à l'époque. En 1952, après avoir survécu à ces traitements radicaux, Alys Robi est libérée et tente de reprendre sa carrière, mais elle reçoit un accueil mitigé du public, qui la croit à jamais affectée de maladie mentale. Quant à devoir vivre indigente et n'être surtout dorénavant qu'un « objet de curiosité8 », qu'« une star qui aura ouvert le chemin aux autres8 », elle décide de se consacrer à la défense des droits des malades mentaux.

Ce n'est qu'à la fin des années 1970 que la chanteuse Alys regagne sa célébrité par la chanson-hommage Alys en cinémascope de Luc Plamondon, chanson interprétée par la chanteuse québécoise Diane Dufresne9. Le monde du cabaret québécois, en hommage, donne alors le nom d'Alys à ses trophées annuels10. Depuis un passage à La Rose Rouge, un club gay de Montréal, à la fin des années 1960, « la première dame de la chanson retrouve un public qui fait d'elle une reine8 » : elle est relancée, « récupérée dans les années soixante-dix par le milieu gay qui la porte aux nues3. »

En 1989, Alain Morisod lui offre un album et une chanson sur mesure : Laissez-moi encore chanter, qui lui permettent de lancer véritablement une seconde carrière.

Sa vie est le sujet de plusieurs livres, de thèses universitaires, d'une pièce de théâtre et, en 1995, d'une série télévisée où le rôle d'Alys est confié à la comédienne Joëlle Morin (devenue une amie7) et l'interprétation de ses chansons à Isabelle Boulay. Finalement, le film Ma vie en cinémascope (2004), réalisé par Denise Filiatrault, raconte la vie exceptionnelle (avec la comédienne Pascale Bussières) de celle qui fut la « Céline Dion des années quarante9 ». Ce film et la chanson Alys en cinémascope « l'ont fait connaître à la génération des petits-enfants de ses premiers admirateurs9. »

Femme comblée et heureuse, elle donne des spectacles ici et là. Elle participe à deux spectacles de la Fierté gaie de Québec à l'été 2005, ainsi qu'à un immense spectacle en février 2005 au bar gai Le Drague de Québec11.

Elle meurt à l'âge de 88 ans, le 28 mai 2011, à l'hôpital Maisonneuve-Rosemont, à Montréal.

Source : fr.wikipedia.org  

Tombe

Où se trouve la tombe d'Alys Robi ?

La position exacte de la tombe d'Alys Robi n'est pas renseignée.
Vous pouvez nous transmettre l'emplacement exact de sa tombe.

Où est enterré Alys Robi ?

Cimetière Notre-Dame-de-Belmont
701
Avenue Nérée-Tremblay
QC G1N 4R8 Ville de Québec
Canada Drapeau canadien

Le public est invité à défiler devant son cercueil à Montréal, puis à Québec, sa ville natale. Elle est inhumée au cimetière Notre-Dame-de-Belmont auprès des siens, dont sa mère, Albertine Dussault, et son père, Napoléon Robitaille.

La tombe d'Alys Robi est au Cimetière Notre-Dame-de-Belmont, 701, Avenue Nérée-Tremblay, QC G1N 4R8 Ville de Québec, Canada Drapeau canadien.

Citations

Nous n'avons pas de citations d'Alys Robi pour le moment...

Si vous connaissez des citations de Alys Robi, nous vous proposons de nous les suggérer.
Proposez une citation.

Forum

Soyez le premier à poser une question sur Alys Robi.

Fiche d'identité

Identité

  • Nom complet : --
  • Nationalité (à sa mort) : Canadienne Drapeau canadien
  • Nationalité (à sa naissance) : --
  • Sexe : Féminin

Domaines d'activité

Noms

  • Nom usuel : Alys Robi
  • Nom complet : --
  • Prénom : Alys
  • Noms dans d'autres langues : --
  • Homonymes : 0 (aucun)
  • Nom de famille : Robi
  • Pseudonyme : --
  • Surnom : --
  • Erreurs d'écriture : Lady Alys Robi, alys roby, Alice Robitaille, alis roby

Naissance

  • Signe astrologique du zodiaque : --
  • Signe astrologique chinois : --

Décès

  • Date de mort : Samedi 28 mai 2011
  • Lieu de mort : --
  • Âge de mort : 88 ans
  • Cause de mort : --

Obsèques

Que recherchez-vous sur Alys Robi ?

Si vous ne trouvez ce que vous recherchez sur Alys Robi, décrivez-nous votre demande et nous vous répondrons personnellement dans les plus brefs délais.

Demandez-nous

Notez !

Aucune note pour le moment...
  ?
0 note
5 étoiles
0
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
0 étoile
0
--

Commentaires

Vous avez des questions sur Alys Robi ? Des remarques ? Des infos à partager ?

Image

Liens

Liens externes

Si vous connaissez un site qui parle d'Alys Robi et susceptible d'apporter des informations complémentaires à cette page, vous pouvez nous proposer le lien. Après délibération (si nous pensons que le contenu proposé est intéressant), nous afficherons le lien vers cette nouvelle source d'infos et nous vous préviendrons par e-mail quand il sera publié.

Autres chanteuse canadienne

Contribuez ! Vous connaissez d'autres chanteuse canadienne ? Proposez-nous ici.

Autres points communs avec Alys Robi