Edmund Husserl

 
Edmund Husserl
1859 - 1938
 

Philosophe (Philosophie).

Nationalité autrichienne Autrichien, né le 8 avril 1859 et mort le 26 avril 1938

79 ans Mort à l'âge de 79 ans (de quoi ?).

Enterré (où exactement ?).




Où se trouve la tombe
d'Edmund Husserl ?


Contribuez !

Biographie

Edmund Husserl (8 avril 1859 - 26 avril 1938) est un philosophe autrichien de naissance puis prussien, fondateur de la phénoménologie, qui eut une influence majeure sur l'ensemble de la philosophie du XXe siècle.

Husserl est né le 8 avril 1859 à Proßnitz en Moravie dans l'Empire austro-hongrois (actuelle République tchèque). Il fait d'abord des études en mathématiques, avec Weierstrass. Il se consacre à la philosophie dès lors qu'il veut réfléchir sur les fondements et le sens de sa science. Ses recherches le mèneront au-delà de la mathématique et il tentera de refondre l'ensemble des sciences dans la philosophie qui deviendra la science rigoureuse. Il suit les cours de Franz Brentano (qui fut aussi le professeur de Sigmund Freud) sur l'intentionnalité chez Thomas d'Aquin, qui seront à la base de ses développements phénoménologiques ultérieurs.

D'origine juive, il se convertit au protestantisme luthérien le 8 avril 1886. En 1887, il est privat-docent à l'université Martin-Luther de Halle-Wittenberg. En 1896, il publie sa Philosophie de l'arithmétique (en), ouvrage qui défend une thèse psychologiste. C'est en 1900-1901 qu'il publie son premier grand ouvrage : les Recherches logiques, sur lesquelles il reviendra ultérieurement. Le tome I (Prolégomènes à la logique pure) critique la position psychologiste qu'il avait défendue dans son premier livre, et Husserl devient logiciste. Ensuite, il devient phénoménologue dans le tome II (Recherches pour la Phénoménologie et la Théorie de la connaissance) et critique le logicisme. Ainsi sont esquissées les trois grandes étapes de sa pensée.

En 1906, il obtient le titre de professeur titulaire à Göttingen, puis à Fribourg-en-Brisgau de 1916 à 1928. En 1913, il publie un ouvrage fondamental : les Idées directrices pour une phénoménologie (ou plus couramment : Ideen I). En 1929, il est invité en France à donner deux conférences à la Sorbonne, qui donneront les Méditations cartésiennes, texte synthétique qui esquisse les grandes questions de la phénoménologie transcendantale.

En mai 1933, Martin Heidegger (son ancien élève) qui a pris sa carte au NSDAP par opportunisme devient ainsi le recteur de l'université de Fribourg-en-Brisgau. Le professeur Husserl se voit interdire l'accès à la bibliothèque de l'université de Fribourg-en-Brisgau en application de la législation antisémite. Il est radié du corps professoral en 1936.

C'est à Vienne, puis à Prague, que Husserl fera ses dernières conférences.

Il meurt le 26 avril 1938, alors que le nazisme menace de destruction ses manuscrits inédits. Ils furent heureusement évacués à Louvain où se trouvent encore aujourd'hui les fameuses Archives Husserl, dans lesquelles près de 300 000 feuillets restent à dépouiller.

Mathématicien de formation, Husserl s'intéresse d'abord à la philosophie des sciences, notamment à partir de la question des objets mathématiques. Puis, frappé par les rapports entre logique et mathématique, il en vient à étudier leur fondement commun. Toutefois, le mathématicien Gottlob Frege, le fondateur de la logique moderne et l'un des pères de la philosophie analytique, critiqua âprement la pensée de Husserl et l'accusa de psychologisme. Husserl à la manière de René Descartes, dont il revendique le projet, cherche à re-fonder la totalité des sciences à partir d'une expérience indubitable (ou apodictique). « Avec lui, la philosophie change totalement d'allure, et passe radicalement de l'objectivisme naïf au subjectivisme transcendental ». Il veut cependant radicaliser cette expérience. Husserl tente de refonder l'ensemble des sciences et de la philosophie. Pour constituer une philosophie comme science rigoureuse, Husserl souhaite trouver :

un fondement absolu apodictique

une méthode d'investigation permettant d'avancer dans ses recherches

« Quiconque veut vraiment devenir philosophe devra « une fois dans sa vie » se replier sur soi-même et, au-dedans de soi, tenter de renverser toutes les sciences admises jusqu'ici et tenter de les reconstruire. »

La phénoménologie transcendantale est d'abord un système méthodologique d'accès à la vérité des choses. C'est pourquoi Husserl développera toute sa vie quelques.

Edmund Husserl eut de nombreux étudiants renommés, qui développeront chacun une phénoménologie propre. Parmi ceux-là, Edith Stein et Roman Ingarden ont reçu une très forte influence.

Martin Heidegger fut son élève, bien que son oeuvre se développe essentiellement vers une phénoménologie ontologique et existentiale centrée autour de la question de l'être, tandis que Husserl expose une phénoménologie transcendantale organisée autour des concepts méthodiques de réduction et d'intentionnalité qui ne se retrouvent pas tels quels chez Heidegger. Hannah Arendt eut aussi comme professeur Edmund Husserl.

Parmi ses nombreux élèves, nous pouvons également mentionner la présence d'Alfred Schütz en qui Husserl plaçait beaucoup d'espoirs, allant jusqu'à lui proposer de devenir son assistant, chose à laquelle Schütz ne répondra pas favorablement. Il entretiendra néanmoins une correspondance avec le maître de Fribourg jusqu'à sa mort, et recevra de lui une influence déterminante. Les travaux de Schütz s'appuieront sur la phénoménologie de Husserl dans le but de fonder une sociologie phénoménologique, notamment autour des notions de description eidétique, d'intentionnalité et d'intersubjectivité, et portant sur les interactions sociales du monde-de-la-vie quotidienne (Lebenswelt).

Bien qu'il n'ait jamais été son étudiant, Max Scheler a aussi subi l'influence de Edmund Husserl, qu'il développa notamment dans les domaines de l'éthique et de l'affectivité. Jean-Paul Sartre développera la phénoménologie dans un sens existentiel, en subissant l'influence de Heidegger. Maurice Merleau-Ponty centrera sa phénoménologie autour de la question de la corporéité et du sensible. Paul Ricoeur et Emmanuel Levinas traduiront Husserl et s'inspireront de la phénoménologie. Notons encore également les philosophes Jean-Toussaint Desanti, André Maurin et Michel Henry qui ont eux aussi permis à la phénoménologie d'entrer en France.

La phénoménologie, sous cette forme développée par Edmund Husserl, trouve aujourd'hui une application pragmatique essentielle. En psychologie clinique et en psychiatrie, elle propose une rencontre de l'autre assez originale qui dépasse l'approche séméiologique classique. Elle propose une dialectique entre le clinicien examinateur du symptôme, et le patient soumis passivement à cette investigation dont il devient objet. À cette place donnée à la rencontre vécue, proposée par la phénomènologie, chacun retrouve sa place de sujet et de sujet humain, comme pré-requis à une exploration partagée du fait réel, inter-subjective. Si l'approche phénomènologique n'est pas étrangère à de très nombreux auteurs (Sandor Ferenczi ou Jacques Lacan, pour ne citer qu'eux), certains la reprennent plus précisément et tentent de décrire sa spécificité. Arthur Tatossian (1929 - 1995), psychiatre français, reste une référence internationale toujours actuelle pour ses apports majeurs à la psychiatrie phénoménologique.

Source : fr.wikipedia.org  

Tombe

Aidez-nous à localiser la tombe d'Edmund Husserl en nous envoyant l'adresse du lieu où se trouve sa sépulture (cimétière...). Facultatif : transmettez-nous également les coordonnées GPS de l'emplacement exact de la sépulture d'Edmund Husserl.

Vous savez où se trouve la tombe d'Edmund Husserl ?

Citations

Nous n'avons pas de citations d'Edmund Husserl pour le moment...

Si vous connaissez des citations de Edmund Husserl, nous vous proposons de nous les suggérer.
Proposez une citation.

Forum

Soyez le premier à poser une question sur Edmund Husserl.

Fiche d'identité

Identité

  • Nom complet : --
  • Nationalité (à sa mort) : Autrichienne Drapeau autrichien
  • Nationalité (à sa naissance) : --
  • Sexe : Masculin

Domaines d'activité

  • Activités principales : --
  • Autres activités : Philosophe
  • Domaines : Philosophie

Noms

  • Nom usuel : Edmund Husserl
  • Nom complet : --
  • Prénom : Edmund
  • Noms dans d'autres langues : --
  • Homonymes : 0 (aucun)
  • Nom de famille : Husserl
  • Pseudonyme : --
  • Surnom : --
  • Erreurs d'écriture : --

Naissance

  • Date de naissance : 8 avril 1859
  • Lieu de naissance : --
  • Signe astrologique du zodiaque : --
  • Signe astrologique chinois : --

Décès

  • Âge de mort : 79 ans
  • Cause de mort : --

Obsèques

  • Date des obsèques : --
  • Lieu de sépulture : --
  • Type de funérailles : --

Que recherchez-vous sur Edmund Husserl ?

Si vous ne trouvez ce que vous recherchez sur Edmund Husserl, décrivez-nous votre demande et nous vous répondrons personnellement dans les plus brefs délais.

Demandez-nous

Notez !

4 sur 5
  ?
1 note
5 étoiles
0
4 étoiles
1
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
0 étoile
0
4,00

Au Paradis !

Edmund Husserl est au Paradis ! Les membres du site ont décidé de porter Edmund Husserl au plus haut niveau du site en lui attribuant une note moyenne de 4 sur 5 avec 1 note. Seules les célébrités ayant une note de 4 ou + peuvent prétendre à une place au Paradis.


 Il a légué son connaissance à l'humanité.
Il a légué son connaissance à l'humanité
Commentez - il y a 2 ans

Commentaires

Vous avez des questions sur Edmund Husserl ? Des remarques ? Des infos à partager ?

Image

Liens

Liens externes

Si vous connaissez un site qui parle d'Edmund Husserl et susceptible d'apporter des informations complémentaires à cette page, vous pouvez nous proposer le lien. Après délibération (si nous pensons que le contenu proposé est intéressant), nous afficherons le lien vers cette nouvelle source d'infos et nous vous préviendrons par e-mail quand il sera publié.

Autres points communs avec Edmund Husserl