Gaston III De Foix-Béarn

 
Gaston III De Foix-Béarn
1331 - 1391
 

Homme d'état, Seigneur (Gotha, Histoire).

Nationalité française Francais, né le 30 avril 1331 et mort le 1er août 1391

60 ans Mort à l'âge de 60 ans (de quoi ?).

Enterré (où exactement ?).




Où se trouve la tombe
de Gaston III De Foix-Béarn ?


Contribuez !

Biographie

Gaston III de Foix-Béarn dit Gaston Fébus (selon sa signature, on trouve parfois Phébus ou Phoebus), né le 30 avril 1331 à Orthez ou à Foix et mort le 1er août 1391 à L'Hôpital-d'Orion, comte de Foix, vicomte de Béarn, est un seigneur féodal de la Gascogne et du Languedoc, de même qu'un écrivain de langue française avec son célèbre ouvrage, le Livre de chasse, un manuscrit illustré sur la vénerie, et un auteur de poésies en gascon.

Sur le plan politique il est ambitieux et profite des conflits entre les monarchies française et anglaise pour revendiquer une autonomie pour le Béarn où il tient sa cour. Cette volonté de se présenter comme un prince indépendant n'est pas du goût des capétiens mais il est suffisamment habile pour ne pas avoir à subir des représailles qui l'empêcheraient de mener à bien son projet. C'est d'ailleurs là que réside l'ambiguïté de son statut entre vassalité et autonomie plus ou moins réelle. Il semble qu'il avait également pour projet d'étendre ses possessions tout au long des Pyrénées entre le Béarn et le comté de Foix. En Gascogne, il fut un adversaire de la maison d'Armagnac.

Il est le fils de Gaston II de Foix-Béarn, comte de Foix, vicomte de Béarn, et d'Aliénor de Comminges. Gaston II étant mort à Séville, Gaston III succède très jeune (12 ans) à son père en 1343 sur des territoires morcelés : à l'ouest, les vicomtés de Béarn (situé de nos jours dans l'est des Pyrénées-Atlantiques), de Marsan et de Gabardan (actuellement dans les Landes et le Gers) ; à l'est, le comté de Foix (actuellement l'Ariège), les Basses-terres albigeoises (une partie du Tarn actuel) et le Lautrec ; au milieu, le Nébouzan, autour de Saint-Gaudens (dans la Haute-Garonne). Sa mère assure la régence jusqu'à ses 14 ans.

On lui attribue la construction du château de Losenac (il est vicomte de Marsan) en 1344, afin de renforcer les défenses de Mont-de-Marsan.

Pour les possessions occidentales, Gaston III doit hommage au roi d'Angleterre, Édouard III, duc de Gascogne (il se dit seigneur de Béarn alors qu'il n'est que vicomte devant prêter hommage au prince Noir), et, pour les possessions orientales, au roi de France, Philippe VI de Valois. Cette disposition particulière conduit les rois rivaux de France et d'Angleterre à ménager le comte de Foix pour éviter qu'il ne passe dans l'autre camp. Avec cette stratégie, Gaston Fébus parvient à rester assez neutre. Ses domaines sont donc relativement épargnés des désastres de la Guerre de Cent Ans. De plus, il est redevable du roi d'Aragon pour une partie de l'Andorre et de la province du Roussillon.

Lorsque la Guerre de Cent Ans éclate, Gaston III devant pourtant le service de l'ost n'y participe pas et, le 26 septembre 1347, il reconnaît son allégeance au roi de France pour le comté de Foix, mais il déclare que le Béarn est neutre dans ce conflit et qu'il ne tient son pays que de Dieu et de son épée.

Le 4 août 1349, Gaston III épouse à Paris Agnès de Navarre (1334-1396), fille de Phillippe d'Évreux et de Jeanne II de Navarre, proche parente du roi de France et aussi soeur du roi Charles II de Navarre.

Agnès lui donne un fils, Gaston, en septembre 1362, dont Charles II de Navarre est le parrain. Mais trois mois après, en décembre 1362, il la répudie sans ménagement. Agnès est chassée, sans autres affaires que ce qu'elle porte, et se réfugie à la cour de son frère, Charles II de Navarre. Gaston III prétexta que la dot d'Agnès n'avait pas été complètement payée par la famille de Navarre, ce qu'attestent les archives. Toutefois, la réelle raison de cette répudiation d'Agnès après 13 ans de mariage et seulement 3 mois après la naissance de l'héritier n'est pas bien connue, et les conséquences seront lourdes pour Gaston Fébus.

La vie de Gaston se passe dans des guerres continuelles ; il fait ses premières armes en 1345 contre les Anglais, part en 1356 en Prusse pour combattre les Païens dans les rangs des Chevaliers Teutoniques ; contribue en 1358, pendant la Jacquerie, à la délivrance de la cour de Meaux et combat le comte d'Armagnac, qui manifeste des prétentions sur le Béarn (1372), ainsi que le duc de Berry, qui lui a enlevé le titre de lieutenant du Languedoc (1375).

Fin diplomate, chef de guerre redoutable et stratège avisé, il saura profiter de la guerre pour s'enrichir. À Launac, le 3 décembre 1362, il écrase son voisin le comte d'Armagnac. Il le fait prisonnier et l'énorme rançon qu'il reçoit pour sa libération lui permet d'entretenir une fastueuse cour.

Gaston III était aussi un intrigant. En 1378, avec le duc d'Anjou, il propagera des rumeurs de tentative d'empoisonnement qui serviront de prétexte à Charles V pour entrer en guerre contre Charles II de Navarre, ce qui lui permettra de s'emparer de ses possessions normandes.

Le 6 décembre 1379, Gaston Phoebus passe un traité avec les charpentiers cagots par lequel les cagots s'engagent à exécuter toute la charpente du château de Montaner, ainsi que les ferrures nécessaires, le tout, à leurs frais; en revanche le prince leur accorde la remise de deux francs sur 1 imposition de chaque feu (les « feux » correspondaient aux foyers ou familles), les dispense de la taille, et leur permet de prendre le bois dans ses forêts. La reconnaissance des cagots envers Gaston Fébus se manifeste en 1383 par un hommage au souverain, hommage où figurent quatre-vingt-dix-huit d'entre eux.En 1379, des serfs furent eux-aussi dispensés de corvées contre des versements en argent dont le produit fut affecté aux travaux du château de Montaner.

Gaston Phoebus s'illustre par sa valeur et sa magnificence, mais on lui reproche un caractère violent ; après qu'il a fait assassiner son frère, on l'accuse d'avoir causé la mort de son propre fils : ce jeune prince, accusé d'avoir voulu empoisonner son père à l'instigation de Charles le Mauvais, est emprisonné. Au cours d'une visite qu'il rend à son fils, Fébus perd son sang-froid et lui porte un coup mortel à la gorge, faisant ainsi disparaître son seul héritier direct et légitime (1382).

Il demande un recensement des feux (« foecs ») du Béarn, que l'on appelle le « Dénombrement de 1385 ». Il impose alors un impôt par foyer, qui sera levé chaque année. Plusieurs des cagots qui figurent dans le dénombrement de 1385 semblent n'avoir pas eu à payer le droit de feu.

Le 1 octobre 1389, son procureur, Pierre de Lacvivier (Pey de Lac Vivier de Croziès de Bouilhas) est « délégué comme arbitre par le Sénéchal pour connaître d'une cause et prononcer la Sentence entre les consuls de Foix et ceux de Montgaillard. »

Il meurt à son retour d'une chasse à l'ours, à L'Hôpital-d'Orion (près de Sauveterre-de-Béarn), frappé d'apoplexie, à l'âge de 60 ans, le 1 août 1391. Son corps est transféré puis inhumé au couvent des Jacobins d'Orthez. À sa mort, on découvre qu'il a signé un traité secret avec le roi de France, en faisant son légataire universel et lui laissant ses domaines en échange de la Bigorre et 100 000 francs d'or. C'est néanmoins la branche cadette des Foix-Béarn - en la personne de Mathieu de Foix-Castelbon (1374-1398), qu'exècre Gaston III, qui recueille la succession et assure la survie de son oeuvre.

Source : fr.wikipedia.org  

Tombe

Aidez-nous à localiser la tombe de Gaston III De Foix-Béarn en nous envoyant l'adresse du lieu où se trouve sa sépulture (cimétière...). Facultatif : transmettez-nous également les coordonnées GPS de l'emplacement exact de la sépulture de Gaston III De Foix-Béarn.

Vous savez où se trouve la tombe de Gaston III De Foix-Béarn ?

Citations

Nous n'avons pas de citations de Gaston III De Foix-Béarn pour le moment...

Si vous connaissez des citations de Gaston III De Foix-Béarn, nous vous proposons de nous les suggérer.
Proposez une citation.

Forum

Soyez le premier à poser une question sur Gaston III De Foix-Béarn.

Fiche d'identité

Identité

  • Nom complet : --
  • Nationalité (à sa mort) : Française Drapeau francais
  • Nationalité (à sa naissance) : --
  • Sexe : Masculin

Domaines d'activité

Noms

  • Nom usuel : Gaston III De Foix-Béarn
  • Nom complet : --
  • Prénom : Gaston III
  • Noms dans d'autres langues : --
  • Homonymes : 0 (aucun)
  • Nom de famille : De Foix-Béarn
  • Pseudonyme : --
  • Surnom : --
  • Erreurs d'écriture : Gaston Fébus, Gaston Phœbus

Naissance

  • Signe astrologique du zodiaque : --
  • Signe astrologique chinois : --

Décès

  • Âge de mort : 60 ans
  • Cause de mort : --

Obsèques

  • Date des obsèques : --
  • Lieu de sépulture : --
  • Type de funérailles : --

Que recherchez-vous sur Gaston III De Foix-Béarn ?

Si vous ne trouvez ce que vous recherchez sur Gaston III De Foix-Béarn, décrivez-nous votre demande et nous vous répondrons personnellement dans les plus brefs délais.

Demandez-nous

Notez !

Aucune note pour le moment...
  ?
0 note
5 étoiles
0
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
0 étoile
0
--

Commentaires

Vous avez des questions sur Gaston III De Foix-Béarn ? Des remarques ? Des infos à partager ?

Image

Liens

Liens externes

Si vous connaissez un site qui parle de Gaston III De Foix-Béarn et susceptible d'apporter des informations complémentaires à cette page, vous pouvez nous proposer le lien. Après délibération (si nous pensons que le contenu proposé est intéressant), nous afficherons le lien vers cette nouvelle source d'infos et nous vous préviendrons par e-mail quand il sera publié.