Georg Friedrich Haendel

 
Georg Friedrich Haendel
1685 - 1759
 

Artiste, Compositeur (Art, Musique).

Nationalité allemande Allemand, né le 23 février 1685 et mort le 14 avril 1759

74 ans Mort à l'âge de 74 ans (de quoi ?).

Enterré (où exactement ?).




Où se trouve la tombe
de Georg Friedrich Haendel ?


Contribuez !

Biographie

Compositeur anglais d'origine allemande de la fin de la période baroque qui se distingua en particulier dans l'art de l'oratorio et qui, synthétisant aussi bien les influences anglaises, allemandes que françaises ou italiennes, fut apprécié dans toute l'Europe de son temps.

Georg Friedrich Händel, suivant la forme allemande de son nom, est né le 24 février 1685, à Halle, en Allemagne, dans une famille sans éducation musicale. Son père, barbier devenu chirurgien, le vouait à une carrière juridique. Cependant, son talent musical se manifesta si clairement qu'il reçut, avant même son dixième anniversaire, une formation musicale formelle, prodiguée par le célèbre organiste et compositeur de Halle, Friedrich Wilhelm Zachau (écrit également Zachow). Ce fut la seule instruction musicale formelle qu'il ait jamais reçue.

Bien que son premier poste, juste après son dix-septième anniversaire, fût celui d'organiste d'église à Halle, les préférences musicales de Haendel furent tout autre. Ainsi, en 1703, il partit pour Hambourg, centre de l'opéra allemand!; il y composa, en 1704, son premier opéra, Almira, qui connut un grand succès l'année suivante. Mais Haendel ressentit le besoin d'aller plus loin et, poursuivant son désir de devenir compositeur d'opéra, il partit pour l'Italie, s'arrêta tout d'abord à Florence, au printemps 1707, puis s'installa à Rome, bénéficiant de la protection de la noblesse et du clergé. Il y fit la connaissance d'Alessandro et Domenico Scarlatti. Il composa des opéras, des oratorios, parmi lesquels on peut citer la Résurrection, donnée à Rome le 8 avril 1708, et de nombreuses petites cantates profanes. Son séjour italien se termina par un succès spectaculaire: celui de son cinquième opéra, Agrippina, créé le 26 décembre 1709 à Venise.

En 1710, Haendel quitta l'Italie pour occuper un poste de maître de chapelle (compositeur et chef d'orchestre) à la cour de Hanovre, en Allemagne. À la fin de l'année 1710, il partit pour Londres, où il connut, avec Rinaldo (1711), un second triomphe à l'opéra. De retour à Hanovre, il obtint la permission d'un deuxième court voyage à Londres, où il resta jusqu'à la fin de ses jours. En effet, en 1714, son précédent employeur, l'Électeur de Hanovre, fut couronné sous le nom de GeorgeIer d'Angleterre. La pension de Haendel fut doublée et il devint précepteur des enfants du roi. En 1717, il écrivit pour le roi GeorgeIer la Water music pour une fête nautique. Sous la protection du duc de Chandos, il composa l'oratorio sacré Esther, l'oratorio profane Acis et Galatée (1718), onze Anthems Chandos, des grands motets pour choeur, soli et orchestre (1717-1720). En 1719, Haendel fut nommé Master of Music à la Royal Academy of Music, récemment créée et qui entendait promouvoir l'opéra. C'est sous l'égide de cette institution que furent créés certains des plus grands opéras de Haendel: Radamisto (1720), Jules César (1724), Tamerlan (1724) et Rodelinda (1725). En 1726, Haendel obtint la nationalité britannique et anglicisa son nom se faisant désormais appeler George Frideric Handel. En 1728, la Royal Academy of Music fut dissoute. L'année suivante, il forma une nouvelle compagnie, au King's Theatre, mais, à la suite d'un conflit qui l'opposa à un chanteur, un certain nombre de musiciens suivirent ce dernier et fondèrent une compagnie rivale, Opera of the Nobility. Les deux compagnies firent faillite en 1734. Haendel monta alors sa propre troupe à Covent Garden, où il fit jouer ses opéras jusqu'en 1737, année où, après une attaque de goutte, il se retire quelque temps à Aix-la-Chapelle.

En 1738, Haendel entama une nouvelle période fervente de composition d'opéras, qui prit fin avec Deidamia, en 1741. Toutefois, pendant les années 1730, les deux grands axes suivis par Haendel furent, tout d'abord, la composition d'oratorios dramatiques en langue anglaise, en particulier Athalia (1733) et Saul (1739), puis l'écriture de grands concertos, les Solos concertos, op. 4 (1736, cinq pour l'orgue et un pour la harpe) et les douze Concerti grossi, op.6 (1739). En 1742, il écrivit en moins d'un mois l'oratorio le Messie, qui est la plus célèbre de ses oeuvres. Donné pour la première fois à Dublin le 13 avril 1742, cet oratorio connut un immense succès également à Londres, en mars 1743. Haendel continua de composer des oratorios au rythme de deux par an environ. Il écrivit des oeuvres magistrales telles que Samson (1743), Musique pour les feux d'artifice royaux (1749), Salomon (1749) ou le splendide et méconnu Théodora (1750).

En 1751, il se fit opérer de la cataracte, mais l'opération échoua. Il commença alors à perdre la vue. La dernière représentation musicale à laquelle il assista, le 6 avril, à Londres, fut celle du Messie. Il mourut à Londres le 14 avril 1759. Il est enterré à l'abbaye de Westminster.

Source : perso.wanadoo.fr  

Tombe

Aidez-nous à localiser la tombe de Georg Friedrich Haendel en nous envoyant l'adresse du lieu où se trouve sa sépulture (cimétière...). Facultatif : transmettez-nous également les coordonnées GPS de l'emplacement exact de la sépulture de Georg Friedrich Haendel.

Vous savez où se trouve la tombe de Georg Friedrich Haendel ?

Citations

Nous n'avons pas de citations de Georg Friedrich Haendel pour le moment...

Si vous connaissez des citations de Georg Friedrich Haendel, nous vous proposons de nous les suggérer.
Proposez une citation.

Forum

Haendel et la France Répondu à 0%
0 Bambou

Fiche d'identité

Identité

  • Nom complet : --
  • Nationalité (à sa mort) : Allemande Drapeau allemand
  • Nationalité (à sa naissance) : --
  • Sexe : Masculin

Domaines d'activité

  • Activités principales : --
  • Autres activités : Artiste, Compositeur
  • Domaines : Art, Musique

Noms

  • Nom usuel : Georg Friedrich Haendel
  • Nom complet : --
  • Prénom : Georg Friedrich
  • Noms dans d'autres langues : --
  • Homonymes : 0 (aucun)
  • Nom de famille : Haendel
  • Pseudonyme : --
  • Surnom : --
  • Erreurs d'écriture : georg frideric haendel, handel, hendel, haendel georg Friedrich, G.F.haendel, Gorge haedel

Naissance

  • Signe astrologique du zodiaque : --
  • Signe astrologique chinois : --

Décès

  • Âge de mort : 74 ans
  • Cause de mort : --

Obsèques

  • Date des obsèques : --
  • Lieu de sépulture : --
  • Type de funérailles : --

Que recherchez-vous sur Georg Friedrich Haendel ?

Si vous ne trouvez ce que vous recherchez sur Georg Friedrich Haendel, décrivez-nous votre demande et nous vous répondrons personnellement dans les plus brefs délais.

Demandez-nous

Notez !

Aucune note pour le moment...
  ?
0 note
5 étoiles
0
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
0 étoile
0
--

Commentaires

Vous avez des questions sur Georg Friedrich Haendel ? Des remarques ? Des infos à partager ?

Image
Donias tombe de Georg Friedrich Haendel
Répondre - il y a 2 ans
Donias Il subit de nouvelles attaques paralysantes et devint aveugle « malgré l'intervention manquée de deux célèbres praticiens de l'époque, dont John Taylor »119. Il continua malgré tout à s'intéresser à la vie musicale, et mourut le 14 avril 1759, jour du Samedi-Saint. Ses obsèques se déroulèrent devant 3 000 personnes. Il fut enterré à l'abbaye de Westminster, selon son désir.

À la mort de Haendel, sa fortune était évaluée à 20 000 £, somme considérable pour l'époque. Ne s'étant jamais marié, n'ayant donc pas eu de descendance, c'est sa nièce demeurée en Allemagne qui hérita en grande partie de sa fortune. Néanmoins, il en légua une partie à des amis, ainsi qu'à des œuvres de bienfaisance.
Répondre - il y a 1 an
Donias Abbaye de Westminster à Londres
Répondre - il y a 1 an
Donias Difficultés financières, mésententes entre artistes, coteries provoquèrent la fin de cette entreprise de même que celle de l'Opera of the Nobility. Le surmenage fut sans doute la cause d'un premier accident de santé le 13 avril 1737 qui le paralysa partiellement et l'atteignit moralementn 5. Mais il se rétablit très rapidement après une cure thermale à Aix-la-Chapelle en septembre 1737n 6. Cette même année 1737, la reine Caroline mourut. Elle avait connu Haendel enfant à Berlin et avait été pour lui un soutien fidèle ; ce décès le toucha profondément ; il composa un Funeral Anthem en son hommage.

Haendel continua à composer, à exécuter et faire représenter des opéras, des concertos grossos, et il commença à exploiter la veine des oratorios, avec Saul et Israel in Egypt. En intermède de ses oratorios, il exécuta ses concertos pour orgue, forme originale qu'il mit au point. Ses concertos « rencontrèrent un éclatant succès »119. Ils sont au nombre de seize, dont les six premiers furent publiés en 1738 sous le titre d'opus 4. L'opus 7, qui en rassemble six autres, fut publié en 1760 après la mort du compositeur. Ce fut en 1741 que Haendel produisit son dernier opéra, Deidamia.

Dorénavant, il consacra sa production lyrique à l'oratorio et écrivit coup sur coup Le Messie (en anglais Messiah, un de ses plus grands chefs-d'œuvre), en août-septembre, et Samson en octobre, puis il se rendit, sur l'invitation du lord lieutenant d'Irlande, à Dublin où il séjourna pendant plusieurs mois, jusqu'en août 1742 et où ses œuvres eurent de très grands succès.
Répondre - il y a 1 an
Donias https://www.youtube.com/watch?v=SEIg2FwzlXA

Le Messie de Haendel - Concert de Noël - Live @ Philharmonie de Paris
Répondre - il y a 1 an

Liens

Liens externes

Si vous connaissez un site qui parle de Georg Friedrich Haendel et susceptible d'apporter des informations complémentaires à cette page, vous pouvez nous proposer le lien. Après délibération (si nous pensons que le contenu proposé est intéressant), nous afficherons le lien vers cette nouvelle source d'infos et nous vous préviendrons par e-mail quand il sera publié.