Gérard de Nerval

2135ème
Gérard de Nerval
1808 - 1855
Score : 30

Artiste, Écrivain, Poète (Art, Littérature).

Nationalité française Francais, né le 22 mai 1808 et mort le 26 janvier 1855

46 ans Mort à l'âge de 46 ans (de quoi ?).

Enterré (où exactement ?).




Où se trouve la tombe
de Gérard de Nerval ?


Contribuez !

Biographie

Né à Paris le 22 mai 1808, Gérard de Nerval, de son vrai nom Gérard Labrunie, ne connut jamais sa mère, morte en Allemagne deux ans après sa naissance. Élevé par son oncle maternel, il passa son enfance à Mortefontaine, dans le Valois, dont les paysages servirent d'ailleurs de cadre - à la fois réaliste, folklorique et idéalisé - à la plupart de ses récits de fiction.

À Paris, où il fit ses études au collège Charlemagne, il se lia d'amitié avec Théophile Gautier. Ses premiers textes littéraires étaient des élégies inspirées par l'épopée napoléonienne (Napoléon et la France guerrière, élégies nationales, 1827). En 1828, le poète, qui considérait l'Allemagne comme «!notre mère à tous!» fit paraître une traduction du Faust de Goethe, qui lui valut d'être félicité par l'auteur lui-même et qui fait encore autorité aujourd'hui (il traduisit le Second Faust en 1840). À la même époque, il se fit journaliste, se lia avec les principaux écrivains romantiques du Cénacle (Hugo, Nodier, Petrus Borel, etc.) et, se mêlant à la bohème littéraire de l'époque, prit une part active, aux côtés de son ami Gautier, à la fameuse bataille d'Hernani.

En 1834, il rencontra l'actrice Jenny Colon, pour laquelle il se prit d'une passion désespérée!; elle lui inspira les figures féminines inaccessibles qui hantent obsessionnellement son oeuvre. Désespéré par le mariage de Jenny avec un autre en 1838, Nerval tenta de trouver une consolation dans les voyages, en Allemagne puis en Autriche.

Rentré en France, il eut une première crise d'hallucinations et de délire (1841), au cours de laquelle il associa des images de sa mère disparue à un univers imaginaire dont il se prétendait le souverain. Interné à la clinique du docteur Blanche, de février à novembre, il décrivit cet épisode comme une expérience poétique.

En 1843, il entreprit une visite de l'Orient (Égypte, Liban, Rhodes, Syrie, Turquie) qui inspira la rédaction du Voyage en Orient (1848-1851), qui offre une version romancée de ses pérégrinations. Mais, en proie à des crises de folie de plus en plus rapprochées, il dut être interné à plusieurs reprises (janvier-février 1852, février-mars 1853, août 1853-mai 1854, fin 1854). Il se pendit dans la nuit du 25 décembre 1855.

Si l'on excepte divers ouvrages dramaturgiques (Lara, 1833!; Léo Burckhart, 1839), l'oeuvre de Nerval est essentiellement romanesque et poétique.

Il publia ses premiers poèmes en revues, puis les assembla sous le titre d'Odelettes rythmiques et lyriques (1835). Alors que les Petits Châteaux de Bohême (1852), recueil de poèmes et de poèmes en prose, relèvent d'une délicate inspiration nostalgique, les récits en prose des Illuminés ou les Précurseurs du socialisme («!Cagliostro!», «!les Confidences de Nicolas!», «!Cazotte!»), parus la même année, marquent le goût de Nerval pour les savoirs ésotériques et pour les personnalités étranges comme Cagliostro ou Restif de la Bretonne. Cet intérêt pour la pensée hermétique, cette foi dans la valeur du savoir ésotérique furent aussi, d'une autre façon, une source d'inspiration pour les oeuvres majeures de la fin de sa vie, les Filles du feu (1854), les Chimères (1854) et Aurélia ou le Rêve et la Vie (1855).

Chaque nouvelle des Filles du feu porte le nom d'une femme, à la fois réelle et mythique («!Angélique!», «!Sylvie!», «!Octavie!», «!Isis!», «!Corilla!»). Le cadre des premiers de ces récits, «!Sylvie!» et «!Angélique!», est le Valois, tandis que les derniers se déroulent en Italie. Tous ces textes font néanmoins le récit de la quête d'une figure féminine perdue - femme, déesse, fée ou sainte -, qui finit par s'incarner dans l'Isis mystique des cultes ésotériques.

Le recueil les Chimères regroupe des sonnets («!El Desdichado!», «!Myrtho!», «!Delfica!», «!Artémis!», «!le Christ aux oliviers!») enchâssant, dans une métrique presque classique, des images et des symboles hermétiques : à ce titre, ce recueil est exemplaire de la recherche mystique du poète, recherche marquée par un syncrétisme religieux qui combine christianisme et paganisme dans une mystique personnelle.

La dernière oeuvre de Nerval, Aurélia, est le récit en prose d'un voyage onirique, «!épanchement du songe dans la vie réelle!», qui dépeint «!les impressions d'une longue maladie qui s'est passée tout entière dans les mystères de l'esprit!». Dans cette oeuvre, il a tenté de rendre compte d'une de ses expériences «!surnaturalistes!» ou «!surréalistes!», au cours desquelles les frontières entre le rêve et la réalité se brouillent. C'est d'ailleurs Aurélia qui lui valut d'être considéré par les surréalistes comme un précurseur.

Source : www.chez.com  

Tombe

Aidez-nous à localiser la tombe de Gérard de Nerval en nous envoyant l'adresse du lieu où se trouve sa sépulture (cimétière...). Facultatif : transmettez-nous également les coordonnées GPS de l'emplacement exact de la sépulture de Gérard de Nerval.

Vous savez où se trouve la tombe de Gérard de Nerval ?

Citations

Les meilleures citations de Gérard de Nerval.

Le premier qui compara la femme à une rose était un poète, le second un imbécile.
La conjugaison éternelle du verbe "aimer" ne convient peut-être qu'aux âmes tout à fait naïves.
Dans les rêves, on ne voit jamais le soleil, bien qu'on ait souvent la perception d'une clarté beaucoup plus vive. Les objets et les corps sont lumineux par eux-mêmes.

Merci à notre partenaire Citation Célèbre qui nous a proposer de partager son catalogue de phrases de Gérard de Nerval. Vous pouvez consulter les meilleures citations de Gérard de Nerval, proverbes, petites phrases et pensées sur le site Citation Célèbre.

Forum

Soyez le premier à poser une question sur Gérard de Nerval.

Fiche d'identité

Identité

  • Nom complet : --
  • Nationalité (à sa mort) : Française Drapeau francais
  • Nationalité (à sa naissance) : --
  • Sexe : Masculin

Domaines d'activité

Noms

  • Nom usuel : Gérard de Nerval
  • Nom complet : --
  • Prénom : Gérard de
  • Noms dans d'autres langues : --
  • Homonymes : 0 (aucun)
  • Nom de famille : Nerval
  • Pseudonyme : --
  • Surnom : --
  • Erreurs d'écriture : --

Naissance

  • Date de naissance : 22 mai 1808
  • Lieu de naissance : --
  • Signe astrologique du zodiaque : --
  • Signe astrologique chinois : --

Décès

  • Âge de mort : 46 ans
  • Cause de mort : --

Obsèques

  • Date des obsèques : --
  • Lieu de sépulture : --
  • Type de funérailles : --

Que recherchez-vous sur Gérard de Nerval ?

Si vous ne trouvez ce que vous recherchez sur Gérard de Nerval, décrivez-nous votre demande et nous vous répondrons personnellement dans les plus brefs délais.

Demandez-nous

Notez !

Aucune note pour le moment...
  ?
0 note
5 étoiles
0
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
0 étoile
0
--

Votez !

x
= ? points

Tirez une carte pour faire gagner des points ? à Gérard de Nerval afin qu'il grimpe dans le Top 50.

Top 50

2135ème
30 points
cumulés en 30 jours
Portrait de Gérard de Nerval
2135ème
Notez-le !

Drapeau France 1808 - 1855
Francais, 46 ans

Artiste, Écrivain, Poète (Art, Littérature).
-8
places depuis hier
0 point
cumulés hier

C'est le classement de Gérard de Nerval dans le Top 50. Sa position est déterminée selon un score calculé à partir de points cumulés sur les 30 derniers jours. Si vous êtes un fan fidèle votant chaque jour, si vous incitez vos amis à vous soutenir et voter pour Gérard de Nerval, vous améliorez sont classement à chaque point gagné. Pour en savoir plus sur le fonctionnement du Top 50.

Les Fans

Il n'y a pas encore de fan de Gérard de Nerval.
Soyez le 1er fan en votant pour Gérard de Nerval.

Commentaires

Vous avez des questions sur Gérard de Nerval ? Des remarques ? Des infos à partager ?

Image
Anonyme 60007 Les Filles Du feu, il dépeint les paysages romantiques du Valois et les souvenirs d'enfance. Romantisme Allemand, magnifique textes pour une rêverie éveillée.
Répondre - il y a 10 mois

Liens

Liens externes

Si vous connaissez un site qui parle de Gérard de Nerval et susceptible d'apporter des informations complémentaires à cette page, vous pouvez nous proposer le lien. Après délibération (si nous pensons que le contenu proposé est intéressant), nous afficherons le lien vers cette nouvelle source d'infos et nous vous préviendrons par e-mail quand il sera publié.