Isabelle Eberhardt

 
Isabelle Eberhardt
1877 - 1904
 

Écrivaine française convertie à l'Islam et ayant adopté la tenue des cavaliers arabes. Elle a écrit Yasmina (1902, roman inachevé), un grand nombre de nouvelles, des articles, des récits de voyage et sa correspondance qu'elle considérait comme une partie de son oeuvre.

Nationalité française Française, née le 17 février 1877 et morte le 21 octobre 1904

27 ans Morte à l'âge de 27 ans (de quoi ?).

Enterrée (où exactement ?).




Où se trouve la tombe
d'Isabelle Eberhardt ?


Contribuez !

Biographie

Isabelle Wilhelmine Marie Eberhardt (17 février 1877 à Genève - 21 octobre 1904 à Aïn-Sefra, Algérie) est une écrivaine suisse, de parents d'origine russe, devenue française par mariage.

Fille illégitime, née d'une mère issue de la noblesse russe d'origine allemande, Nathalie de Moerder (née Eberhardt), exilée et mariée au général Pavel de Moerder, et d'un père né en Arménie, Alexandre Trophimowsky, anarchiste et de pensée tolstoienne, qui était le précepteur des enfants avant la mort du général. Elle est née et a grandi près de Genève à « la villa Neuve ». Elle s'installe à Bône avec sa mère en 1897, elle préférait habiter les quartiers algériens plutôt que les quartiers européens qu'elle détestait . Elle a eu durant son séjour bonois une relation avec Mohamed Khodja et commence à être attirée par la religion musulmane avant de finir par se convertir à l'Islam. Aux côtés des Algériens, elle décide de vivre comme une musulmane et s'habille en homme algérien. Elle s'installe tout d'abord à Batna dans les Aurès en 1899 où l'on peut encore voir, dans le quartier populaire de Zmala, en face du Sidi Merzoug, la maison qu'elle a longtemps habitée et qui tombe en ruines. Après la mort de sa mère, elle vit plusieurs mois en nomade entre Batna, bni Mzab et Oued Souf et rencontre Slimane Ehnni, musulman de nationalité française, sous-officier de spahi, soupçonné d'exercer des activités d'espionnage. Lors d'un passage par le village de Behima (actuellement Hassani Abdelkrim) accompagnant Si El Hachemi chef religieux de la confrérie des Kadiryas, elle est victime d'une tentative d'assassinat le 29 janvier 1901 orchestrée par une confrérie soufie opposée à la sienne. La même année, elle épouse Slimane (après avoir été contrainte de quitter l'Algérie par les autorités coloniales en 1900), et obtient ainsi la nationalité française.

Son mariage lui permet de revenir en Algérie, où elle collabore au journal arabophile El Akhbar dirigé par Victor Barrucand. Elle est envoyée à Aïn Sefra comme reporter de guerre pendant les troubles près de la frontière marocaine. Elle côtoie Maxime Noiré qu'elle qualifie de « peintre des horizons en feu et des amandiers en pleurs ». En novembre 1903, à Beni Ounif, elle fait la connaissance du général Lyautey qui apprécie sa compréhension de l'Afrique et son sens de la liberté, disant d'elle: « elle était ce qui m'attire le plus au monde : une réfractaire. Trouver quelqu'un qui est vraiment soi, qui est hors de tout préjugé, de toute inféodation, de tout cliché et qui passe à travers la vie, aussi libérée de tout que l'oiseau dans l'espace, quel régal ! ».

Le 21 octobre 1904, à Aïn Sefra, l'oued se transforme en torrent furieux et la ville basse, où elle résidait seulement depuis la veille, est en partie submergée. Slimane est retrouvé vivant, mais Isabelle périt dans la maison effondrée. Elle repose dans le petit cimetière musulman Sidi Boudjemaâ à Aïn Sefra.

Ses récits ont été publiés après sa mort et présentent la réalité quotidienne de la société algérienne au temps de la colonisation française. Ses carnets de voyage et ses journaliers rassemblent ses impressions de voyage nomade dans le Sahara.

La maison de l'écrivaine, située à Zmala, quartier populaire de la ville de Batna, juste en face du Sidi Merzoug après le décès de son père et le suicide de son frère et dans laquelle elle a composé quelques-unes de ses oeuvres, est transformée en dépotoir. C'est la raison pour laquelle des Batnéens tentent de se rassembler pour tenter de sauver ce patrimoine algérien et européen

Source : fr.wikipedia.org  

Tombe

Aidez-nous à localiser la tombe d'Isabelle Eberhardt en nous envoyant l'adresse du lieu où se trouve sa sépulture (cimétière...). Facultatif : transmettez-nous également les coordonnées GPS de l'emplacement exact de la sépulture d'Isabelle Eberhardt.

Vous savez où se trouve la tombe d'Isabelle Eberhardt ?

Citations

Nous n'avons pas de citations d'Isabelle Eberhardt pour le moment...

Si vous connaissez des citations de Isabelle Eberhardt, nous vous proposons de nous les suggérer.
Proposez une citation.

Forum

Paternité d'Isabelle Eberhardt Répondu à 0%
0 Danyzerrari

Fiche d'identité

Identité

  • Nom complet : --
  • Nationalité (à sa mort) : Française Drapeau francais
  • Nationalité (à sa naissance) : --
  • Sexe : Féminin

Domaines d'activité

Noms

  • Nom usuel : Isabelle Eberhardt
  • Nom complet : --
  • Prénom : Isabelle
  • Noms dans d'autres langues : --
  • Homonymes : 0 (aucun)
  • Nom de famille : Eberhardt
  • Pseudonyme : --
  • Surnom : --
  • Erreurs d'écriture : --

Naissance

  • Signe astrologique du zodiaque : --
  • Signe astrologique chinois : --

Décès

  • Âge de mort : 27 ans
  • Cause de mort : --

Obsèques

  • Date des obsèques : --
  • Lieu de sépulture : --
  • Type de funérailles : --

Que recherchez-vous sur Isabelle Eberhardt ?

Si vous ne trouvez ce que vous recherchez sur Isabelle Eberhardt, décrivez-nous votre demande et nous vous répondrons personnellement dans les plus brefs délais.

Demandez-nous

Notez !

Aucune note pour le moment...
  ?
0 note
5 étoiles
0
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
0 étoile
0
--

Commentaires

Vous avez des questions sur Isabelle Eberhardt ? Des remarques ? Des infos à partager ?

Image

Liens

Liens externes

Si vous connaissez un site qui parle d'Isabelle Eberhardt et susceptible d'apporter des informations complémentaires à cette page, vous pouvez nous proposer le lien. Après délibération (si nous pensons que le contenu proposé est intéressant), nous afficherons le lien vers cette nouvelle source d'infos et nous vous préviendrons par e-mail quand il sera publié.

Autres romancière française

Portrait de Axl Cendres
 
Notez-la !

Drapeau France 1981 - 2019
Française, 37 ans

Romancière française, connue pour ses ouvrage « Coeur Battant » (2018) ou « La drôle de Vie de Bibow Bradley » (2012).
Portrait de Marie-Madeleine de La Fayette
 
Notez-la !

Drapeau France 1634 - 1693
Française, 59 ans

Femme de lettres connue pour avoir écrit "La Princesse de Montpensier" (nouvelle, 1662), Zaïde (roman, 1671) et La Princesse de Clèves (roman, 1678).
Portrait de Marguerite Yourcenar
 
Notez-la !

Drapeau France 1903 - 1987
Française, 84 ans

Écrivaine française, 1ère femme élue membre de l'Académie française en 1980, elle est connue pour ses romans : « Mémoires d'Hadrien » (1951), « L'Œuvre au noir » (1968), « Nouvelles orientales » (1938), « Alexis ou le Traité du vain combat » (1929) ou son essais « Mishima ou la Vision du vide » (1980).
Portrait de Françoise Dorin
 

Drapeau France 1928 - 2018
Française, 89 ans

Romancière et comédienne française, auteure de chansons, surtout connue pour ses nombreux romans (Les lits à une place, Les Corbeaux et les Renardes) et pièces de théâtre, elle est surtout connue pour ses chansons comme « Que c'est triste Venise » ou « N'avoue jamais ». Elle fut l'épouse de Jean Poiret et elle est la compagne de Jean Piat depuis 1975.
Portrait de Aline Kiner
 

Drapeau France 1959 - 2019
Française, 59 ans

Romancière et journaliste française, rédactrice en chef de « Sciences et Avenir », elle est connue pour être l'auteure de « La Nuit des béguines » (2017).
Portrait de Annabel Buffet
 

Drapeau France 1928 - 2005
Française, 77 ans

Écrivaine et chanteuse française, épouse du peintre Bernard Buffet, connue pour ses romans « Les beaux mensonges » (1987), « D'amour et d'eau fraîche » (1986) ou « Les puces de Saint-Ouen » (1993) et également pour ses chansons « Irraisonnable », « Les gommes » ou « Pour bien rire en société ».