Jean-françois Champollion

1726ème
Jean-françois Champollion
1790 - 1832
Score : 1 000

Égyptologue français, le premier à déchiffrer les hiéroglyphes, considéré comme le père de l'égyptologie.

Nationalité française Francais, né le 23 décembre 1790 et mort le 4 mars 1832

41 ans Mort à l'âge de 41 ans (de quoi ?).

Enterré (où exactement ?).




Où se trouve la tombe
de Jean-françois Champollion ?


Contribuez !

Biographie

Jean-François Champollion dit Champollion le Jeune (né le 23 décembre 1790 à Figeac, dans le Lot et mort le 4 mars 1832 à Paris) est un égyptologue français. Déchiffreur des hiéroglyphes, il est considéré comme le père de l'égyptologie. Élève hors du commun, il est capable de parler le latin à l'âge de neuf ans, l'hébreu à treize ans et l'arabe à quatorze ans. Il étudie à Figeac, puis à Grenoble. Dès le lycée, il se passionne pour l'étude des hiéroglyphes égyptiens et grâce à son frère Champollion-Figeac, il réussit à se procurer une copie des inscriptions de la pierre de Rosette, qui ont la caractéristique d'être écrites en hiéroglyphes et en grec (également en démotique). Comprenant que le déchiffrement de cette langue oubliée depuis des siècles passe par l'étude des langues voisines, il monte à Paris en 1808 pour étudier, entre autres, le copte et l'éthiopien. À cette époque, il écrit à son frère : « Je me livre entièrement au copte. Je veux savoir l'égyptien comme mon français parce que sur cette langue sera basé mon grand travail sur les papyrus égyptiens. »

Le déchiffrement des hiéroglyphes est un travail de longue haleine : débuté avant 1807, il découvre en 1808 le principe de ligatures (regroupement) des signes. Il postule alors, sur des analogies avec l'un des dialectes coptes, l'absence de voyelles dans l'écriture égyptienne. En 1810, il émet l'idée que les signes peuvent être idéogrammes (exprimant une idée) ou phonogramme (exprimant un son). En 1812, il établit une chronologie des écritures, les cursives étant une version simplifiée et postérieure aux hiéroglyphes.

En 1816, il est exilé à Figeac, en raison de ses opinions bonapartistes et doit interrompre ses recherches. Il y développe avec son frère un système d'enseignement primaire basé sur le monitorat. Il revient à Grenoble en 1817 et se marie avec Rosine Blanc.

Devenu professeur-adjoint d'histoire, il poursuit l'étude des hiéroglyphes. En 1819 il est persuadé, après l'observation des papyrus du livre des morts que le hiératique est une simplification des hiéroglyphes. À partir de 1821, il déchiffre les premiers cartouches royaux dont celui de Ptolémée V sur la pierre de Rosette, puis celui de Cléopâtre sur la base d'un obélisque et sur un papyrus bilingue. Le 27 septembre 1822, il écrit la Lettre à M. Dacier relative à l'alphabet des hiéroglyphes phonétiques dans laquelle il fait part de sa découverte d'un système de déchiffrement des hiéroglyphes.

« C'est un système complexe, une écriture tout à la fois figurative, symbolique et phonétique, dans un même texte, une même phrase, je dirais presque dans un même mot. »

Il faudra encore deux ans à Champollion pour publier son Précis du système hiéroglyphique des anciens Égyptiens et ouvrir les portes de l'égyptologie scientifique. Ses découvertes suscitent cependant controverses et critiques de la part de ses contemporains, notamment de son ancien maître Silvestre de Sacy.

Il est nommé en 1826, conservateur chargé des collections égyptiennes au musée du Louvre. Il convainc le roi Louis XVIII d'acheter la collection du consul anglais en Égypte, Mr Salt, puis fait d'autres acquisitions majeures dont la plus célèbre est celui de l'obélisque de Louxor qui est couché en 1831 et dressé à Paris, place de la Concorde en décembre 1833.

De 1828 à 1830, il réalise enfin son rêve : il part pour une mission scientifique en Égypte et y recueille de nombreuses données et objets. De retour à Paris, il est élu à l'Académie des inscriptions et belles-lettres en 1830 et obtient la chaire d'Antiquité égyptienne au Collège de France. Il y donne sa leçon inaugurale en 1831. Épuisé par ses travaux il meurt à Paris le 4 mars 1832 à l'âge de 41 ans et est enterré au cimetière du Père Lachaise à Paris.

Selon de nombreuses théories, Jean-François Champollion serait mort d'une infection parasitaire contractée en Égypte. Mais en mai 2015, un chercheur anglais, le Dr Hutan Ashrafian (médecin et chercheur de l'Imperial College de Londres), annonce que Champollion serait mort d'une sclérose latérale amyotrophique (SLA, encore appelée "maladie de Charcot").

Source : fr.wikipedia.org  

Tombe

Aidez-nous à localiser la tombe de Jean-françois Champollion en nous envoyant l'adresse du lieu où se trouve sa sépulture (cimétière...). Facultatif : transmettez-nous également les coordonnées GPS de l'emplacement exact de la sépulture de Jean-françois Champollion.

Vous savez où se trouve la tombe de Jean-françois Champollion ?

Citations

Nous n'avons pas de citations de Jean-françois Champollion pour le moment...

Si vous connaissez des citations de Jean-françois Champollion, nous vous proposons de nous les suggérer.
Proposez une citation.

Forum

Soyez le premier à poser une question sur Jean-françois Champollion.

Fiche d'identité

Identité

  • Nom complet : --
  • Nationalité (à sa mort) : Française Drapeau francais
  • Nationalité (à sa naissance) : --
  • Sexe : Masculin

Domaines d'activité

Noms

  • Nom usuel : Jean-françois Champollion
  • Nom complet : --
  • Prénom : Jean-françois
  • Noms dans d'autres langues : --
  • Homonymes : 0 (aucun)
  • Nom de famille : Champollion
  • Pseudonyme : --
  • Surnom : --
  • Erreurs d'écriture : Champolion, champolliom, champollion jean-françois, Jean-François Champolion, jean francois champollion, j-f champollion, Jean-François Champolion

Naissance

  • Signe astrologique du zodiaque : --
  • Signe astrologique chinois : --

Décès

  • Âge de mort : 41 ans
  • Cause de mort : --

Obsèques

  • Date des obsèques : --
  • Lieu de sépulture : --
  • Type de funérailles : --

Que recherchez-vous sur Jean-françois Champollion ?

Si vous ne trouvez ce que vous recherchez sur Jean-françois Champollion, décrivez-nous votre demande et nous vous répondrons personnellement dans les plus brefs délais.

Demandez-nous

Notez !

5 sur 5
  ?
1 note
5 étoiles
1
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
0 étoile
0
5,00

Au Paradis !

Jean-françois Champollion est au Paradis ! Les membres du site ont décidé de porter Jean-françois Champollion au plus haut niveau du site en lui attribuant une note moyenne de 5 sur 5 avec 1 note. Seules les célébrités ayant une note de 4 ou + peuvent prétendre à une place au Paradis.


 Il a fait parler des pierres et rendu la parole à une langue morte... What else ?
Il a fait parler des pierres et rendu la parole à une langue morte... What else ?
Commentez - il y a 3 mois

Votez !

x
= ? points

Tirez une carte pour faire gagner des points ? à Jean-françois Champollion afin qu'il grimpe dans le Top 50.

Top 50

1726ème
1 000 points
cumulés en 30 jours
Portrait de Jean-françois Champollion
1726ème

Drapeau France 1790 - 1832
Francais, 41 ans

Égyptologue français, le premier à déchiffrer les hiéroglyphes, considéré comme le père de l'égyptologie.
-14
places depuis hier
0 point
cumulés hier

C'est le classement de Jean-françois Champollion dans le Top 50. Sa position est déterminée selon un score calculé à partir de points cumulés sur les 30 derniers jours.Comme Claude François possède une note de 5 / 5 (et donc supérieure à 2), ilestautoriséà participer au Top 50. Si vous êtes un fan fidèle votant chaque jour, si vous incitez vos amis à vous soutenir et voter pour Jean-françois Champollion, vous améliorez sont classement à chaque point gagné. Pour en savoir plus sur le fonctionnement du Top 50.

Les Fans

Il n'y a pas encore de fan de Jean-françois Champollion.
Soyez le 1er fan en votant pour Jean-françois Champollion.

Commentaires

Vous avez des questions sur Jean-françois Champollion ? Des remarques ? Des infos à partager ?

Image
Donias Jean-françois Champollion Portrait par Léon Cogniet (1831)
Répondre - il y a 4 mois
Donias Statue de Champollion par Bartholdi, cour du Collège de France, Paris.
Répondre - il y a 4 mois
Donias Buste de Jean-François Champollion
Répondre - il y a 4 mois
Donias Champollion en tenue égyptienne, peinture au pastel de G. Angelelli, 1828.
Répondre - il y a 4 mois
Donias Tombe au cimetière du Père-Lachaise.
Répondre - il y a 4 mois

Liens

Liens externes

Si vous connaissez un site qui parle de Jean-françois Champollion et susceptible d'apporter des informations complémentaires à cette page, vous pouvez nous proposer le lien. Après délibération (si nous pensons que le contenu proposé est intéressant), nous afficherons le lien vers cette nouvelle source d'infos et nous vous préviendrons par e-mail quand il sera publié.

Autres égyptologue (hommes)

Contribuez ! Vous connaissez d'autres égyptologue (hommes) ? Proposez-nous ici.