Jules Rimet

 
Jules Rimet
1873 - 1956
 

Avocat, Directeur, Homme d'affaire, Homme de loi, Pdg (Football, Sport, Sport collectif).

Nationalité française Francais, né le 14 octobre 1873 et mort le 15 octobre 1956

83 ans Mort à l'âge de 83 ans (de quoi ?).

Enterré (où exactement ?).




Où se trouve la tombe
de Jules Rimet ?


Contribuez !

Biographie

Jules Rimet, né le 14 octobre 1873 à Theuley (Haute-Saône) et mort le 15 octobre 1956 à Suresnes (Seine), est un dirigeant du football français. Avocat de formation, Rimet commence, dès sa jeunesse, à s'intéresser fortement au football.

Président de la Fédération internationale de football association pendant trente-trois ans, de 1921 à 1954, il est l'initiateur de la Coupe du monde de football dont le premier trophée porte son nom. Il est par ailleurs président-fondateur du Red Star Football Club de 1897 à 1910, co-fondateur de la Ligue de football association en 1910, premier président de la Fédération française de football de 1919 à 1947 et président du Comité national des sports de 1931 à 1947.

Personnalité marquante du sport, Jules Rimet joue un rôle important dans l'émergence du football mondial entre les années 1920 et 1950, grâce à ces multiples actions d'envergure internationale.

Nommé commandeur de la Légion d'honneur, Rimet est proposé, à la fin de sa vie, pour être Prix Nobel de la paix mais meurt avant d'être éventuellement élu.

Jules Rimet nait et passe toute son enfance à Theuley, commune située à 30 kilomètres à l'ouest de Vesoul, dans la Haute-Saône, chez son grand-père Charles François Ramondot, agriculteur et meunier, son père paysan étant monté trouver du travail à Paris à la suite de la crise agricole consécutive à la Grande Dépression. Jules, l'aîné des Rimet (il a deux frères et deux soeurs), reçoit une éducation chrétienne et patriotique empreinte de catholicisme social. En 1885, il fait sa première communion, obtient le certificat d'études primaires et quitte son village natal pour rejoindre ses parents qui travaillent comme épiciers rue Cler dans le quartier populaire du Gros-Caillou du 7e arrondissement de Paris. La famille habitant alors rue de Grenelle, Rimet passe son adolescence au patronage La Rochefoucauld de la paroisse Saint-Pierre-du-Gros-Caillou et découvre le football dans la rue avant d'y jouer avec l'Étincelle. Il s'y forge la conviction des bénéfices du sport dans l'éducation physique et morale des jeunes, vecteur de bien-être et d'amitié entre les peuples.

Élève consciencieux et assidu, il obtient son baccalauréat, puis une licence de droit et devient avocat. Il devient par la suite associé au comptoir fiduciaire de Paris, un cabinet de contentieux et de recouvrement. Il s'intéresse à de nombreuses disciplines sportives, notamment l'escrime et l'athlétisme. Au début des années 1890, il devient membre du Cercle catholique d'ouvriers du Gros-Caillou, crée l'« Union sociale du VIIe arrondissement » et adhère au mouvement de la Démocratie chrétienne situé entre les restaurateurs du catholicisme traditionnel et les républicains anticléricaux.

Le 21 février 1897, Jules Rimet fonde le club omnisports du Red Star avec son frère Modeste et plusieurs amis. Jules a alors 23 ans. Le club applique les valeurs humanistes de son fondateur, et notamment son ouverture aux jeunes issus de familles pauvres. La section football rejoint le championnat de Paris de troisième série de l'Union des sociétés françaises de sports athlétiques (USFSA). D'abord basé à Paris, près de la Tour Eiffel, le club change plusieurs fois de résidence à Paris et dans la proche banlieue. En mai 1897, dans son logement au numéro 188 rue de Grenelle, il invite des amis afin de créer une publication baptisée La Revue, journal chrétien, républicain et démocratique, qui fusionne en janvier 1899 avec Le Sillon de Marc Sangnier, une revue qui fait rompre de nombreux chrétiens avec la monarchie. Au delà du football, qui l'intéresse avant tout pour ses vertus éducatives, Rimet est passionné de poésie, de littérature, de musique ; il ouvre ainsi au sein du Red Star une « section littéraire et artistique » avec comme but la vulgarisation des sports athlétiques.

Jules Rimet succède à Gaston Vidal à la présidence du Comité national des sports (CNS) de 1931 à 1947, une époque où le Comité olympique français (COF) est encore quelque peu dépendant de cet organisme. Le 20 décembre 1940, avec la loi dite charte des sports, le régime de Vichy — dans le cadre de sa Révolution nationale — donne un rôle des plus importants au CNS qui devient un quasi-organisme d'État chargé d'orienter, de diriger, de contrôler le sport français. En matière de politique sportive, remise en forme physique et contrôle de la jeunesse, le CNS devient le pilier du nouvel ordre moral. Il revient à Jules Rimet de gérer ce passage délicat. Il quitte le CNS en 1947.

En 1955, Rimet est proposé pour le Prix Nobel de la paix pour son action pour l'unité des peuples mais le jury norvégien rejette sa candidature ; le prix n'est pas attribué cette année-là. Les événements politiques des coupes du monde de 1934 et 1938 ont probablement joué dans la décision.

À la fin de sa vie, il écrit un ouvrage représentatif et caractéristique, L'Histoire merveilleuse de la Coupe du monde publié en mai 1954. Jules Rimet meurt le 15 octobre 1956 à Suresnes, à l'âge de 83 ans.

En 1946, le trophée de la Coupe du monde de football — une statuette en or sculptée par Abel Lafleur connue comme la Victoire aux ailes d'or — est rebaptisé trophée Jules-Rimet en son honneur. C'est le nom donné aux premières éditions de la coupe du monde de football. La coupe, en métal plaqué à l'or fin, est la représentation de la déesse Victoire, sur laquelle sont gravés les noms des vainqueurs de la compétition. De 1930 à 1970, le pays vainqueur de la Coupe du monde de football en restait détenteur jusqu'à la coupe suivante quatre ans plus tard. En 1970, à la suite de sa troisième victoire, le Brésil reçoit le trophée de manière définitive, de sorte qu'en 1974, une nouvelle coupe, d'un dessin différent, est mise en jeu.

En 1998, la place Jules-Rimet est créée à Paris à proximité du Parc des Princes, à l'occasion de la Coupe du monde de football 1998 organisée en France à l'initiative de l'Association pour la valorisation de l'oeuvre de Jules Rimet (AVOJR, fondée en 1994 par Jean-Yves Guillain). Lors de la Coupe du monde de football 2006, près de cinquante ans après la mort de Jules Rimet, l'autocar officiel de l'équipe de France de football est décoré du slogan Liberté, Égalité, Jules Rimet.

En 2004 il reçoit à titre posthume l'Ordre du mérite de la FIFA.

En 2012 est créé le prix littéraire Jules Rimet par l'Association Jules Rimet Sport et Culture — avec le soutien de la fondation Jean-Luc Lagardère et de Nes & Cité — doté de 5 000 euros pour le lauréat. Le prix Jules Rimet se propose de célébrer la littérature sportive, française ou étrangère, sous toutes ses formes : roman, chronique, nouvelle ou encore document. Fidèle à la devise de Jules Rimet, « Travailler le corps, éveiller l'esprit ! », ce prix est accompagné par des ateliers d'écriture auprès de jeunes footballeurs de clubs de ligue 1, ateliers coordonnés par l'écrivain Hafid Aggoune.

Source : fr.wikipedia.org  

Tombe

Aidez-nous à localiser la tombe de Jules Rimet en nous envoyant l'adresse du lieu où se trouve sa sépulture (cimétière...). Facultatif : transmettez-nous également les coordonnées GPS de l'emplacement exact de la sépulture de Jules Rimet.

Vous savez où se trouve la tombe de Jules Rimet ?

Citations

Nous n'avons pas de citations de Jules Rimet pour le moment...

Si vous connaissez des citations de Jules Rimet, nous vous proposons de nous les suggérer.
Proposez une citation.

Forum

Soyez le premier à poser une question sur Jules Rimet.

Fiche d'identité

Identité

  • Nom complet : --
  • Nationalité (à sa mort) : Française Drapeau francais
  • Nationalité (à sa naissance) : --
  • Sexe : Masculin

Domaines d'activité

Noms

  • Nom usuel : Jules Rimet
  • Nom complet : --
  • Prénom : Jules
  • Noms dans d'autres langues : --
  • Homonymes : 0 (aucun)
  • Nom de famille : Rimet
  • Pseudonyme : --
  • Surnom : --
  • Erreurs d'écriture : --

Naissance

  • Signe astrologique du zodiaque : --
  • Signe astrologique chinois : --

Décès

  • Âge de mort : 83 ans
  • Cause de mort : --

Obsèques

  • Date des obsèques : --
  • Lieu de sépulture : --
  • Type de funérailles : --

Que recherchez-vous sur Jules Rimet ?

Si vous ne trouvez ce que vous recherchez sur Jules Rimet, décrivez-nous votre demande et nous vous répondrons personnellement dans les plus brefs délais.

Demandez-nous

Notez !

5 sur 5
  ?
1 note
5 étoiles
1
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
0 étoile
0
5,00

Au Paradis !

Jules Rimet est au Paradis ! Les membres du site ont décidé de porter Jules Rimet au plus haut niveau du site en lui attribuant une note moyenne de 5 sur 5 avec 1 note. Seules les célébrités ayant une note de 4 ou + peuvent prétendre à une place au Paradis.


 A pris le relais de son papa et porté haut les couleurs de la France dans le football.
un homme de l'ombre , qui a pris le relais de son papa , et porter haut les couleurs de la France dans le football!
Commentez - il y a 3 ans

Commentaires

Vous avez des questions sur Jules Rimet ? Des remarques ? Des infos à partager ?

Image

Liens

Liens externes

Si vous connaissez un site qui parle de Jules Rimet et susceptible d'apporter des informations complémentaires à cette page, vous pouvez nous proposer le lien. Après délibération (si nous pensons que le contenu proposé est intéressant), nous afficherons le lien vers cette nouvelle source d'infos et nous vous préviendrons par e-mail quand il sera publié.