Marie-Madeleine de La Fayette

 
Marie-Madeleine de La Fayette
1634 - 1693
 

Femme de lettres connue pour avoir écrit "La Princesse de Montpensier" (nouvelle, 1662), Zaïde (roman, 1671) et La Princesse de Clèves (roman, 1678).

Nationalité française Française, née le 18 mars 1634 et morte le 25 mai 1693

59 ans Morte à l'âge de 59 ans (de quoi ?).

Enterrée (où exactement ?).




Où se trouve la tombe
de Marie-Madeleine de La Fayette ?


Contribuez !

Biographie

Marie-Madeleine Pioche de La Vergne, comtesse de La Fayette (ou Lafayette), née le 18 mars 1634 à Paris et morte le 25 mai 1693 dans la même ville, est une femme de lettres française.

Marie-Madeleine Pioche de La Vergne est née dans une famille aisée de petite noblesse, qui gravite dans l'entourage du cardinal de Richelieu. Sa mère, fille d'un médecin du roi, est au service de la duchesse Rose-Madeleine d'Aiguillon. Son père, Marc Pioche, qui espère faire oublier ses origines bourgeoises en se faisant appeler « de La Vergne », écuyer du roi, meurt alors qu'elle n'a que quinze ans. C'est en 1651 qu'elle devient dame d'honneur de la reine Anne d'Autriche et commence à acquérir une éducation littéraire auprès du grammairien Ménage qui lui enseigne l'italien et le latin. Ce dernier l'introduit alors dans les salons littéraires en vogue de Catherine de Rambouillet, de la Marquise du Plessis-Bellière et de Madeleine de Scudéry. Elle épousa par la suite un certain comte « De Foucher »  ; il est à cette époque un noble ayant une forte influence sur un grand domaine, n'hésitant pas à exercer son pouvoir par la force.

En 1650, sa mère se remarie avec Renaud de Sévigné, un oncle du mari de la marquise de Sévigné ; les deux femmes, qui ont huit ans de différence, deviendront pour toujours « les plus chères amies du monde » .

En 1655, Marie-Madeleine épouse, à l'âge de 21 ans, un Auvergnat de trente-huit ans, François Motier, comte de La Fayette dont elle aura deux fils. Ce veuf, frère de la célèbre Louise de La Fayette, qui mène une existence retirée dans son château, lui apporte la fortune et un nom. Elle l'accompagne dans ses domaines familiaux en Auvergne et dans le Bourbonnais bien qu'elle retourne fréquemment à Paris où elle commence à s'introduire dans la haute société de la Cour et à ouvrir avec succès son propre salon. Leur bonheur conjugal semble avoir sombré après quelques années de mariage, après la naissance de leurs fils, date à partir de laquelle François de La Fayette se fait tellement discret qu'il semble avoir littéralement disparu (ce n'est qu'à la fin du xixe siècle qu'un document trouvé dans les archives de la Trémoille indique que ce mari silencieux avait vécu jusqu'au 26 juin 1683). La Bruyère a résumé ainsi cette étrange situation : « Nous trouvons à présent une femme qui a tellement éclipsé son mari, que nous ne savons pas s'il est mort ou en vie... ».

On compte, parmi les connaissances de Marie-Madeleine de La Fayette, Henriette d'Angleterre, future duchesse d'Orléans, qui lui a demandé d'être sa biographe ; le Grand Arnauld et Huet dont le Traité de l'origine des romans sera publié en préface de son Zaïde. Au tout début de la Fronde, elle a également été proche du cardinal de Retz.

Établie de façon définitive à Paris en 1659, elle fait paraître anonymement La Princesse de Montpensier en 1662. De 1655 à 1680, elle sera étroitement liée avec La Rochefoucauld (l'auteur des Maximes), dont elle dira : « M. de La Rochefoucauld m'a donné de l'esprit, mais j'ai réformé son coeur. » Leur fidèle et constante amitié fera écrire à Madame de Sévigné, leur amie à tous deux, au moment de la mort du duc de La Rochefoucauld : « ... rien ne pouvait être comparé à la confiance et aux charmes de leur amitié. » La Rochefoucauld présente Marie-Madeleine de La Fayette à beaucoup de grands esprits littéraires du temps, y compris Racine et Boileau. En 1669 apparaît le premier tome de Zaïde, un roman hispano-mauresque édité sous la signature de Segrais mais presque certainement dû à Madame de La Fayette. Le deuxième volume paraît en 1671. Zaïde fut l'objet de rééditions et de traductions, notamment grâce à la préface de Huet.

L'oeuvre la plus célèbre de Marie-Madeleine de La Fayette est La Princesse de Clèves, d'abord éditée par un de ses amis en mars 1678. Cette oeuvre, dont le succès fut immense, passe souvent pour être un prototype du roman d'analyse psychologique.

La mort de La Rochefoucauld en 1680 puis du comte de La Fayette en 1683 la conduit à mener une vie sociale moins active dans ses dernières années. Elle s'est clairement retirée de la vie mondaine, afin de se préparer à la mort.

Trois de ses ouvrages ont été édités à titre posthume : La Comtesse de Tende (1723), Histoire d'Henriette d'Angleterre (1720) et Mémoires de la Cour de France (1731).

Source : fr.wikipedia.org  

Tombe

Aidez-nous à localiser la tombe de Marie-Madeleine de La Fayette en nous envoyant l'adresse du lieu où se trouve sa sépulture (cimétière...). Facultatif : transmettez-nous également les coordonnées GPS de l'emplacement exact de la sépulture de Marie-Madeleine de La Fayette.

Vous savez où se trouve la tombe de Marie-Madeleine de La Fayette ?

Citations

Nous n'avons pas de citations de Marie-Madeleine de La Fayette pour le moment...

Si vous connaissez des citations de Marie-Madeleine de La Fayette, nous vous proposons de nous les suggérer.
Proposez une citation.

Forum

Soyez le premier à poser une question sur Marie-Madeleine de La Fayette.

Fiche d'identité

Identité

  • Nom complet : --
  • Nationalité (à sa mort) : Française Drapeau francais
  • Nationalité (à sa naissance) : --
  • Sexe : Féminin

Domaines d'activité

Noms

  • Nom usuel : Marie-Madeleine de La Fayette
  • Nom complet : --
  • Prénom : Marie-Madeleine de
  • Noms dans d'autres langues : --
  • Homonymes : 0 (aucun)
  • Nom de famille : La Fayette
  • Pseudonyme : --
  • Surnom : --
  • Erreurs d'écriture : Marie-Madeleine Pioche de la Vergne, Madame de La Fayette, madame de lafayette, Mme de Lafayette, mme de la fayette, la Faeyette

Naissance

  • Date de naissance : 18 mars 1634
  • Lieu de naissance : --
  • Signe astrologique du zodiaque : --
  • Signe astrologique chinois : --

Décès

  • Âge de mort : 59 ans
  • Cause de mort : --

Obsèques

  • Date des obsèques : --
  • Lieu de sépulture : --
  • Type de funérailles : --

Que recherchez-vous sur Marie-Madeleine de La Fayette ?

Si vous ne trouvez ce que vous recherchez sur Marie-Madeleine de La Fayette, décrivez-nous votre demande et nous vous répondrons personnellement dans les plus brefs délais.

Demandez-nous

Notez !

Aucune note pour le moment...
  ?
0 note
5 étoiles
0
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
0 étoile
0
--

Commentaires

Vous avez des questions sur Marie-Madeleine de La Fayette ? Des remarques ? Des infos à partager ?

Image

Liens

Liens externes

Si vous connaissez un site qui parle de Marie-Madeleine de La Fayette et susceptible d'apporter des informations complémentaires à cette page, vous pouvez nous proposer le lien. Après délibération (si nous pensons que le contenu proposé est intéressant), nous afficherons le lien vers cette nouvelle source d'infos et nous vous préviendrons par e-mail quand il sera publié.

Autres romancière française

Portrait de Axl Cendres
 
Notez-la !

Drapeau France 1981 - 2019
Française, 37 ans

Romancière française, connue pour ses ouvrage « Coeur Battant » (2018) ou « La drôle de Vie de Bibow Bradley » (2012).
Portrait de Marguerite Yourcenar
 
Notez-la !

Drapeau France 1903 - 1987
Française, 84 ans

Écrivaine française, 1ère femme élue membre de l'Académie française en 1980, elle est connue pour ses romans : « Mémoires d'Hadrien » (1951), « L'Œuvre au noir » (1968), « Nouvelles orientales » (1938), « Alexis ou le Traité du vain combat » (1929) ou son essais « Mishima ou la Vision du vide » (1980).
Portrait de Isabelle Eberhardt
 
Notez-la !

Drapeau France 1877 - 1904
Française, 27 ans

Écrivaine française convertie à l'Islam et ayant adopté la tenue des cavaliers arabes. Elle a écrit Yasmina (1902, roman inachevé), un grand nombre de nouvelles, des articles, des récits de voyage et sa correspondance qu'elle considérait comme une partie de son oeuvre.
Portrait de Françoise Dorin
 

Drapeau France 1928 - 2018
Française, 89 ans

Romancière et comédienne française, auteure de chansons, surtout connue pour ses nombreux romans (Les lits à une place, Les Corbeaux et les Renardes) et pièces de théâtre, elle est surtout connue pour ses chansons comme « Que c'est triste Venise » ou « N'avoue jamais ». Elle fut l'épouse de Jean Poiret et elle est la compagne de Jean Piat depuis 1975.
Portrait de Aline Kiner
 

Drapeau France 1959 - 2019
Française, 59 ans

Romancière et journaliste française, rédactrice en chef de « Sciences et Avenir », elle est connue pour être l'auteure de « La Nuit des béguines » (2017).
Portrait de Pierrette Fleutiaux
 
Notez-la !

Drapeau France 1941 - 2019
Française, 77 ans

Romancière française, lauréate du prix Femina 1990, pour « Nous sommes éternels » (1990).