Nicolas Poussin

 
Nicolas Poussin
1594 - 1665
 

Artiste, Peintre (Art, Peinture).

Nationalité française Francais, né le 15 juin 1594 et mort le 19 novembre 1665

71 ans Mort à l'âge de 71 ans (de quoi ?).

Enterré (où exactement ?).




Où se trouve la tombe
de Nicolas Poussin ?


Contribuez !

Biographie

Nicolas Poussin, né au hameau de Villers, commune des Andelys, le 15 juin 1594, décédé à Rome le 19 novembre 1665, est un peintre français du XVIIe siècle, représentant majeur du classicisme pictural. Depuis 1624, actif aussi en Italie. Peintre d'histoire, compositions religieuses, mythologiques, à personnages, paysages animés. L'un des plus grands maîtres classiques de la peinture française, génie européen, comme le rappelle l'exposition Nicolas Poussin de 1994 à Paris, à l'occasion de la célébration du quatrième centenaire de sa naissance.

Nicolas Poussin quitte à 18 ans la demeure familiale suite à la désapprobation de ses parents quant à son choix d'une carrière de peintre. Il se rend à Paris sans ressources, trouve un protecteur dans un gentilhomme de Poitiers, entre dans l'atelier de Ferdinand Elle de Malines, puis de Georges Lallemant, de Lorraine, mais n'y reste pas longtemps ; ayant rencontré des dessins originaux de Raphaël et de Jules Romain, il les étudie avec ardeur : c'est là réellement sa première école.

Il parcourt à pied le Poitou, revient à Paris, tombe malade d'épuisement et de fatigue, avant d'aller se rétablir aux Andelys, puis de revenir dans la capitale avec le dessein de partir pour Rome, en vue de s'y perfectionner. Il tente vainement deux fois ce voyage : la première fois il parvient à Florence, mais est contraint de s'arrêter ; la seconde, à Lyon.

C'est à son retour de Florence, et logeant à Paris, qu'il fait la connaissance de Philippe de Champaigne, avec lequel il participe en particulier à la décoration du Palais du Luxembourg. Il effectue différents et brefs séjours dans les ateliers d'autres peintres ; il ne suit pas de cours académique et à ce titre il est considéré comme un artiste autodidacte. Il gagne sa vie avec quelques commandes.

Concourant en 1623 pour une suite de six tableaux racontant la vie de saint Ignace de Loyola commandés par les jésuites, il remporte le prix et attire ainsi l'attention du cavalier Marin, poète à la cour des Médicis qui lui procure des entrées auprès des riches familles romaines et l'occupe aux dessins tirés de son poème d'Adonis.

Il entreprend une troisième fois le voyage de Rome où il arrive en 1624 et étudie les antiques avec le sculpteur François Duquesnoy, auquel l'infortune l'avait attaché ; Poussin venge, par ses éloges publics et savants, Le Dominiquin de l'oubli où on le laissait, sans toutefois heurter son rival, le Guide, dont il se plaisait à louer les qualités.

Vers cette époque et probablement à l'instigation de quelques Italiens jaloux, Nicolas Poussin est attaqué par des soldats près de Monte-Cavallo et reçoit une blessure à la main, qui heureusement n'a pas de suites fâcheuses. Devenu malade, il n'a qu'à se louer des soins plus qu'hospitaliers de la part de la famille de Jacques Dughet, son compatriote, pâtissier de son état, chez lequel il recouvre la santé. Il épouse, en 1629, une des filles de son hôte, Anne-Marie. N'en ayant pas d'enfants il adopte un jeune frère de sa femme qui héritera de son nom et de son talent pour le paysage:Gaspard Dughet, dit Poussin.

II est chargé de quelques travaux par le cardinal Francesco Barberini, neveu du pape Urbain VIII, et trouve un protecteur affectueux et constant dans le chevalier Pozzo, de Turin ; il reçoit des commandes pour Naples, l'Espagne et la France, est lié avec Jacques Stella, à Rome. Plusieurs invitations pour se rendre en France lui sont faites, et il ne les accepte que lorsque son ami le plus dévoué, Paul Fréart de Chantelou, vient le chercher en 1640. Les plus grands honneurs l'attendent dans sa patrie : Louis XIII et Richelieu lui demandent de superviser les travaux du Louvre ; il est nommé premier peintre du roi et directeur général des embellissements des maisons royales.

La jalousie de Vouet et les petites persécutions des amis de cet artiste font éprouver à Nicolas Poussin le besoin de revoir sa famille ; il demande un congé et repart pour Rome en 1642, avec Gaspard Dughet et Lemaire, en promettant de revenir. La mort de Richelieu et celle de Louis XIII lui font considérer ses engagements comme rompus : il ne revient plus en France, ne cessant pas toutefois de travailler pour elle, et donnant par ses conseils une nouvelle impulsion à son école, ce qui le fera considérer comme le rénovateur de la peinture sous Louis XIV. Nicolas Poussin meurt à Rome le 19 novembre 1665. Il y est enterré dans la basilique San Lorenzo in Lucina.

Source : fr.wikipedia.org  

Tombe

Aidez-nous à localiser la tombe de Nicolas Poussin en nous envoyant l'adresse du lieu où se trouve sa sépulture (cimétière...). Facultatif : transmettez-nous également les coordonnées GPS de l'emplacement exact de la sépulture de Nicolas Poussin.

Vous savez où se trouve la tombe de Nicolas Poussin ?

Citations

Les meilleures citations de Nicolas Poussin.

Le but de l'art, c'est la délectation.
La nouveauté dans la peinture ne consiste pas dans un sujet encore non vu, mais dans la bonne et nouvelle disposition et expression, et ainsi de commun et de vieux, le sujet devient singulier et neuf.

Merci à notre partenaire Citation Célèbre qui nous a proposer de partager son catalogue de phrases de Nicolas Poussin. Vous pouvez consulter les meilleures citations de Nicolas Poussin, proverbes, petites phrases et pensées sur le site Citation Célèbre.

Forum

Soyez le premier à poser une question sur Nicolas Poussin.

Fiche d'identité

Identité

  • Nom complet : --
  • Nationalité (à sa mort) : Française Drapeau francais
  • Nationalité (à sa naissance) : --
  • Sexe : Masculin

Domaines d'activité

  • Activités principales : --
  • Autres activités : Artiste, Peintre
  • Domaines : Art, Peinture

Noms

  • Nom usuel : Nicolas Poussin
  • Nom complet : --
  • Prénom : Nicolas
  • Noms dans d'autres langues : --
  • Homonymes : 0 (aucun)
  • Nom de famille : Poussin
  • Pseudonyme : --
  • Surnom : --
  • Erreurs d'écriture : --

Naissance

  • Date de naissance : 15 juin 1594
  • Lieu de naissance : --
  • Signe astrologique du zodiaque : --
  • Signe astrologique chinois : --

Décès

  • Âge de mort : 71 ans
  • Cause de mort : --

Obsèques

  • Date des obsèques : --
  • Lieu de sépulture : --
  • Type de funérailles : --

Que recherchez-vous sur Nicolas Poussin ?

Si vous ne trouvez ce que vous recherchez sur Nicolas Poussin, décrivez-nous votre demande et nous vous répondrons personnellement dans les plus brefs délais.

Demandez-nous

Notez !

5 sur 5
  ?
1 note
5 étoiles
1
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
0 étoile
0
5,00

Au Paradis !

Nicolas Poussin est au Paradis ! Les membres du site ont décidé de porter Nicolas Poussin au plus haut niveau du site en lui attribuant une note moyenne de 5 sur 5 avec 1 note. Seules les célébrités ayant une note de 4 ou + peuvent prétendre à une place au Paradis.


 Un peintre de grand talent, avec un style bien à lui.
Un peintre de grand talent, avec un style bien à lui.
Commentez - il y a 1 an

Commentaires

Vous avez des questions sur Nicolas Poussin ? Des remarques ? Des infos à partager ?

Image
Donias Nicolas Poussin tableau
Répondre - il y a 1 an
Donias tombe de Nicolas Poussin
Répondre - il y a 1 an
Donias tombe de Nicolas Poussin plaque détail
Répondre - il y a 1 an
Donias La maturité et le déclin

Poussin semble espérer un temps pouvoir revenir en France. Il continue d'envoyer des dessins pour la galerie du Louvre, réclame des sommes impayées pour des travaux parisiens, tente de conserver son pavillon des Tuileries, mais la mort de Richelieu puis du roi et la mise à l'écart de Sublet de Noyers mettent définitivement un terme à cet espoir.
Après la mort de Urbain VIII, les Barberini doivent fuir en France, mais il conserve ses liens étroits avec Dal Pozzo. Sa santé demeure fragile et sa main tremble mais il continue de mener une vie paisible. Fréart de Chantelou vient le visiter à Rome et lui commande une nouvelle série des Sept sacrements en 1643 et qui l'occupe pendant quatre ans.
En 1647, arrive dans la ville André Félibien, secrétaire du nouvel ambassadeur français qui devient l'ami de Poussin.
Il rencontre aussi Louis Fouquet, frère du surintendant des finances, en mission dans la ville qui, de retour à Paris, lui obtient la confirmation de son brevet de peintre du roi et le paiement des sommes dues par l'administration royale.
Il se lie aussi d'amitié avec de jeune peintres qu'il protège ou conseille.
Outre Gaspard Dughet, son jeune beau-frère, il fréquente Charles Le Brun pendant son séjour de trois ans à Rome.

Sa production est de moins en moins nombreuse, à partir du milieu des années 1640.
Outre les Sept Sacrements, il peint des séries de paysages qui remportent un grand succès auprès des clients parisiens, mais aussi des Nativité, des Sainte Famille.
La mort de son plus fidèle mécène, Cassiano dal Pozzo en 1657 le marque profondément.
Cela marque le début d'une longue déchéance physique avec une main qui tremble de plus en plus. Il décline le titre de prince de l'académie de Saint-Luc la même année, mais il continue son travail jusqu'à la fin de sa vie. Il reçoit encore de nombreux visiteurs français et des commandes de collectionneurs romains.
Les commanditaires transalpins deviennent tout de même les plus nombreux, particulièrement Jean Pointel et Paul Sérisier qu'il a connu lors de son dernier séjour parisien et qui deviennent par la suite ses amis. Il termine sa vie très riche mais dans un train de vie très simple. Sa femme meurt en 1664.
Il rédige alors un nouveau testament rééquilibrant son legs en faveur de ses neveux romains en 1664 puis un dernier en 1665 largement favorable à ces derniers.

Il meurt à Rome le 19 novembre 1665.

Il est enterré dans la basilique San Lorenzo in Lucina
Répondre - il y a 1 an
Donias basilique San Lorenzo in Lucina
Répondre - il y a 1 an

Liens

Liens externes

Si vous connaissez un site qui parle de Nicolas Poussin et susceptible d'apporter des informations complémentaires à cette page, vous pouvez nous proposer le lien. Après délibération (si nous pensons que le contenu proposé est intéressant), nous afficherons le lien vers cette nouvelle source d'infos et nous vous préviendrons par e-mail quand il sera publié.