Robert Stevenson

 
Robert Stevenson
1850 - 1894
 

Artiste, Écrivain, Romancier (Art, Littérature).

44 ans Mort à l'âge de 44 ans (de quoi ?).

Enterré (où exactement ?).




Où se trouve la tombe
de Robert Stevenson ?


Contribuez !

Anniversaire !

Cela fera 125 ans que Robert Stevenson est mort le mardi 3 décembre 2019. Plus que 12 jours...

Pour lui rendre hommage, vous pouvez :

  • Noter Robert Stevenson (si ce n'est pas encore fait).

Biographie

Robert Louis Stevenson est l'un des maîtres incontestables du roman d'aventures. Il en est l'un des plus grands auteurs, avec des oeuvres comme L'Île au trésor, Le Maître de Ballantrae ou Enlevé !, l'une des figures les plus influentes, puisqu'il initie le renouveau du genre, et l'un des plus grands théoriciens, puisqu'il définit inlassablement, au fil d'essais lumineux, les conditions d'un grand roman d'aventures. Robert Louis Stevenson est né à Edimbourg en 1850. S'il va vivre à Londres par la suite, il conserve toute son existence une nostalgie pour l'Ecosse qui se traduira par une figuration nostalgique de ses paysages dans plusieurs romans, comme Enlevé !, Le Maître de Ballantrae ou Catriona, oeuvres liées au paysage et à l'Histoire de l'Ecosse, et à sa lutte identitaire contre l'envahisseur britannique. Enfin l'influence de ces racines se traduira par la présence implicite, en intertexte, de l'oeuvre de Walter Scott dans ses romans prenant pour arrière-plan l'Histoire – même si celle de Dumas est également très importante. De Scott, Stevenson retient deux éléments clés : la référence à une esthétique du romance, à la fois nostalgique et détachée du modèle réaliste, et l'importance de la forme du roman historique comme moyen de se plonger dans l'âme d'un peuple.

Stevenson est issu d'une famille d'ingénieurs (de bâtisseurs de phares) très croyants (presbytériens). A cette généalogie, il faut ajouter la présence d'une nourrice qui le nourrit de récits et de contes superstitieux. Ces éléments sont à l'origine d'une culture contradictoire de l'auteur : moderne et lettré, Stevenson est lié au modèle des hommes d'action que figurent à l'époque les ingénieurs, modèle dont le roman d'aventures de jeunesse (celui de Jules Verne ou de A. Henty) sera l'un des principaux vecteurs. Mais il est également lié à un imaginaire religieux centré sur la question du Mal et du péché originel, plaçant l'idée de faute au coeur de l'existence. Cet affrontement de deux valeurs contradictoires sera l'un des traits essentiels de l'imaginaire stevensonien, constamment hanté par le dialogue de l'action et de la transgression que celle-ci implique.

Très tôt, la santé de Stevenson a été fragile. Il souffre de tuberculose, ce qui le conduit à passer de longues périodes alité, mais le contraint également toute son existence à voyager, jusqu'aux dernières années de sa vie, passées en Polynésie. De ces voyages, il tirera plusieurs récits : The Silverado Squatters, narrant ses pérégrinations bohèmes en Amérique, Travel with a Donkey, décrivant une épopée burlesque dans les Cévennes avec un âne, et divers essais consacrés à la Polynésie.

La tension entre un goût pour le voyage et des phases de maladie affectant toujours plus l'écrivain ont développé chez lui un goût pour l'imaginaire et le dépaysement. Jeune, il dévore des oeuvres. Outre The Pilgrim Progress, roman initiatique et religieux de Bunyan, Stevenson lit de nombreux auteurs romanesques : Walter Scott, Alexandre Dumas (dont Stevenson affirme que Le Vicomte de Bragelonne est son oeuvre préférée), le Capitaine Marryat, les récits de piraterie du Capitaine Johnston, et un très grand nombre d'oeuvres populaires destinées à la jeunesse – théâtre à découper de Skelt, Penny Dreadfuls, etc. Cette tension entre un goût pour le voyage et une existence fragile explique sans doute le goût de l'auteur pour le romanesque et les récits d'aventures.

Elle trouve en tout cas un écho dans la figuration de héros qui ne sont pas des aventuriers, mais qui sont fascinés par les aventuriers qu'ils rencontrent. Ses personnages centraux, James ou le narrateur Mackellar face à Henry (Le Maître de Ballantrae), David face à Alan (Enlevé !), ou Jim Hawkins face à Long John Silver se situent toujours dans une position ambiguë face à cet autre qui les attire dans l'aventure – l'autre, c'est souvent le méchant, c'est en tout cas toujours un être à la fois inquiétant et fascinant.

Contre l'avis de ses parents, qui voulaient en faire un ingénieur, Stevenson se tourne vers les lettres et le métier d'écrivain. Il se lance alors dans une existence bohème prônant au début de sa carrière un mode de vie qui rappelle celui des dandies. Il fréquente les artistes français et anglais, multiplie les articles et essais, souvent brillants, parfois sur des sujets légers (« Une apologie des oisifs », « Philosophie du parapluie »), parfois sur des sujets plus sérieux, à travers une écriture à la fois plaisante et érudite (« A bâtons rompus sur le romance », « Une note sur le réalisme », etc.).

Il devient rapidement une autorité dans les milieux culturels et artistiques, se liant amitié avec Andrew Lang, Sidney Colvin, Henry James (qui est peut-être à l'origine du nom des personnages du Maître de Ballantrae) ou encore Marcel Schwob. Il commence par écrire des contes fantastiques ou humoristiques, inspirés des Mille et une nuits (Les nouvelles mille et une nuits, rassemblées en volume en 1882). Par la suite, Stevenson perdra de cette attitude dandy, même s'il conservera un peu de cette frivolité dans son ton, choisissant toujours de se situer dans un rapport de proximité avec son lecteur.

A partir de 1887, date à laquelle meurt son père, Stevenson quitte la Grande-Bretagne pour des régions plus clémentes : il retourne d'abord en Amérique (où il avait passé des années difficiles mais passionnantes dans sa jeunesse), puis la Polynésie, où il vivra durant les dernières années de son existence. Là, il rédige divers essais prenant la défense des populations indigènes, mais aussi de nouveaux récits de voyage et des romans d'aventures exotiques. Il meurt en 1894.

Source : mletourneux.free.fr  

Tombe

Aidez-nous à localiser la tombe de Robert Stevenson en nous envoyant l'adresse du lieu où se trouve sa sépulture (cimétière...). Facultatif : transmettez-nous également les coordonnées GPS de l'emplacement exact de la sépulture de Robert Stevenson.

Vous savez où se trouve la tombe de Robert Stevenson ?

Citations

Nous n'avons pas de citations de Robert Stevenson pour le moment...

Si vous connaissez des citations de Robert Stevenson, nous vous proposons de nous les suggérer.
Proposez une citation.

Forum

Sur les pas de Robert Louis Stevenson Répondu à 0%
1 Cadenette
L'Île au trésor (résumé) Répondu à 0%
0 Crom

Fiche d'identité

Identité

  • Nom complet : --
  • Nationalité (à sa mort) : Écossaise Drapeau écossais
  • Nationalité (à sa naissance) : --
  • Sexe : Masculin

Domaines d'activité

Noms

  • Nom usuel : Robert Stevenson
  • Nom complet : --
  • Prénom : Robert
  • Noms dans d'autres langues : --
  • Homonymes : 0 (aucun)
  • Nom de famille : Stevenson
  • Pseudonyme : --
  • Surnom : --
  • Erreurs d'écriture : robert louis stevenson, Robert louis stevenson, stenvenson, R.L Stevenson, R.L. Stevenson, RL Stevenson, R L Stevenson, robert luis stevenson, r.louis stevenson, robert luis stevonsen, rebert luisse stevenson

Naissance

  • Signe astrologique du zodiaque : --
  • Signe astrologique chinois : --

Décès

  • Âge de mort : 44 ans
  • Cause de mort : --

Obsèques

  • Date des obsèques : --
  • Lieu de sépulture : --
  • Type de funérailles : --

Que recherchez-vous sur Robert Stevenson ?

Si vous ne trouvez ce que vous recherchez sur Robert Stevenson, décrivez-nous votre demande et nous vous répondrons personnellement dans les plus brefs délais.

Demandez-nous

Notez !

5 sur 5
  ?
2 notes
5 étoiles
2
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
0 étoile
0
5,00

Au Paradis !

Robert Stevenson est au Paradis ! Les membres du site ont décidé de porter Robert Stevenson au plus haut niveau du site en lui attribuant une note moyenne de 5 sur 5 avec 2 notes. Seules les célébrités ayant une note de 4 ou + peuvent prétendre à une place au Paradis.


 Les chemins de Stevenson
Les chemins de Stevenson, à faire avec ou sans âne
Commentez - 3 - il y a 1 an
 Devrait figurer sur toutes les bonnes bibliothèques
Un écrivain inoubliable qui devrait figurer sur toutes les bonnes bibliothèques !
Commentez - il y a 1 an

Commentaires

Vous avez des questions sur Robert Stevenson ? Des remarques ? Des infos à partager ?

Image

Liens

Liens externes

Si vous connaissez un site qui parle de Robert Stevenson et susceptible d'apporter des informations complémentaires à cette page, vous pouvez nous proposer le lien. Après délibération (si nous pensons que le contenu proposé est intéressant), nous afficherons le lien vers cette nouvelle source d'infos et nous vous préviendrons par e-mail quand il sera publié.