Winnie Mandela

 
Winnie Mandela
1936 - 2018
 

Politicienne sud-africaine, égérie populaire mais controversée de la lutte anti-apartheid, elle a été, de 1957 à 1996, la deuxième épouse de Nelson Mandela, président d'Afrique du Sud.

81 ans Morte victime d'une maladie à l'âge de 81 ans.

Enterrée (où exactement ?).




Où se trouve la tombe
de Winnie Mandela ?


Contribuez !

Biographie

Nomzamo Winifred Zanyiwe Madikizela-Mandela, dite Winnie Mandela, est une femme politique sud-africaine, membre et militante de l'ANC (Congrès national africain), née le 26 septembre 1936 et morte le 2 avril 2018. Egérie populaire mais controversée de la lutte anti-apartheid, elle a été, de 1957 à 1996, la deuxième épouse de Nelson Mandela, président d'Afrique du Sud (remarié en 1998 avec Graça Machel, veuve de l'ancien président du Mozambique). Séparée de fait de son mari dès 1992 et bien que mariée à lui jusqu'en 1996, le rôle de première Première dame d'Afrique du Sud lui a échappé au profit d'abord de l'une de ses filles puis de Graça Machel.

Née Nomzamo Winifred Zanyiwe Madikizela, Winnie Mandela est née dans le village de Bizana (en), dans la région du Pondoland (en) (est de la province du Cap, futur Transkei puis Cap-Oriental).

Elle travaille d'abord dans l'administration du bantoustan du Transkei, puis s'établit à Johannesburg dans le Transvaal.

Elle passe un diplôme de travailleur social à l'école Jan Hofmeyer de Johannesburg, et plusieurs années plus tard obtiendra une licence de relations internationales de l'université du Witwatersrand.

Elle rencontre Nelson Mandela, figure de proue de l'ANC, devient sa femme et émerge rapidement comme une icône de la lutte anti-apartheid durant les longues années de prison de son mari (août 1962-février 1990). Durant cette période, elle est assignée à résidence dans la ville de Brandfort (en) (État libre d'Orange) et n'est autorisée à rencontrer son mari que deux fois par an, tous les six mois, à la prison de Robben Island, près du Cap.

Surnommée « la mère de la nation », le discours de Winnie Mandela évolue vers le radicalisme. Sa réputation est endommagée quand elle endosse le slogan « un boer, une balle » mais surtout quand, dans un discours le 13 avril 1985 à Munsieville (en), elle justifie le supplice du pneu enflammé autour du cou des « traîtres » noirs. « Avec nos boîtes d'allumettes et nos pneus enflammés, nous libérerons ce pays ».

Sa réputation est encore plus ternie quand son garde du corps , Jerry Richardson, l'accuse de lui avoir ordonné de tuer un jeune activiste de 14 ans, membre de l'ANC, Stompie Seipei Moketsi, en janvier 1989, qu'elle accuse d'espionnage au profit du gouvernement blanc. En 1990, c'est au bras de son mari enfin libre qu'elle semble regagner sa légitimité, mais celui-ci prend assez rapidement ses distances avec son épouse. En 1991, il la soutient encore quand la justice sud-africaine la condamne pour enlèvement et complicité dans le meurtre de Moketsi. Sa condamnation à six ans de prison pour enlèvement est réduite à une amende en appel. Plus tard, devant la Commission de la vérité et de la réconciliation, ses anciens complices affirment qu'elle avait été l'organisatrice de l'enlèvement et avait aussi participé directement au meurtre de Moketsi, battu à mort.

Durant la période de transition vers une démocratie multiraciale, son discours est nettement moins conciliant que celui de son mari envers la minorité blanche. En avril 1992, Nelson Mandela annonce sa séparation de sa femme et met fin à leurs 38 ans de mariage. Le divorce est prononcé en mars 1996.

Nelson Mandela a déclaré à propos de son ex-femme : « J'ai été l'homme le plus seul qui soit », alors que des rumeurs d'infidélité entouraient cette dernière.

Winnie Mandela prend alors le nom de Madikizela-Mandela. De 1993 à 1997, elle préside la ligue des femmes de l'ANC.

En mai 1994, elle prend part au premier gouvernement post-apartheid de son mari en tant que vice-ministre des Arts, de la Culture, de la Science et des Technologies. Elle doit démissionner onze mois plus tard, à la suite d'accusations de corruption. Elle reste populaire auprès de la base radicale de l'ANC, celle qui refuse la collaboration du gouvernement noir avec les colons blancs.

En décembre 1997, elle renonce à sa candidature à la vice-présidence de l'ANC après de nouvelles révélations sur son implication dans le meurtre de Stompie Seipei Moketsi devant la Commission vérité et réconciliation présidée par l'archevêque Desmond Tutu.

Femme complexe, en dépit de son discours radical contre les Blancs, elle montre une réelle tristesse lors de l'assassinat de Marike de Klerk, l'ancienne épouse du dernier président blanc Frederik de Klerk, qu'elle qualifia de grande amie.

Le 24 avril 2003, elle est reconnue coupable par la justice sud-africaine de 43 accusations de fraudes, de 25 accusations de vols et son frère, Addy Moolman, est lui aussi condamné. Elle est condamnée à quatre ans de prison. Elle est également condamnée pour avoir assisté à des séances de tortures à Soweto, visant des jeunes, présumés indicateurs, par sa garde personnelle.

En mars 2010, Winnie Madikizela-Mandela fustige la politique menée par son ancien mari lors de sa présidence. Elle lui reproche d'avoir accepté de partager le prix Nobel de la paix avec Frederik de Klerk et l'accuse d'avoir donné son accord à un mauvais arrangement et ainsi « d'avoir laissé tomber les Noirs et d'avoir favorisé l'économie blanche ». Elle accuse son ancien mari pendant la période post-présidence d'être devenu « une fondation privée » et « une figure de proue pour sauver les apparences », prenant comme symbole l'édification d'une grande statue de Nelson Mandela au beau milieu du quartier blanc de Sandton, le plus riche de Johannesburg et non à Soweto, lieu symbolique de la lutte contre l’apartheid. Elle critique également la Commission de la vérité et de la réconciliation qu'il avait autorisée et qui avait estimé en 1997 qu'elle avait « commis des violations grossières des droits de l'Homme ».

En 2013, elle déclare : « L’année prochaine, nous irons aux élections mais je ne sais pas ce que nous, en tant qu’ANC, pourrons dire au peuple. Nous aurons un bilan qui nous enlèvera toute crédibilité. Quand je pense au degré de corruption dans nos rangs, au nombre de nos cadres aussi incompétents que voleurs. Ce qui se passe contredit totalement ce pourquoi nous nous sommes battus. Maintenant, notre combat porte sur le nombre de voitures au garage et l’épaisseur de notre portefeuille d’actions dans l’industrie minière ».

Winnie Mandela est morte le 2 avril 2018 à l'âge de 81 ans des suites d'une longue maladie à Johannesbourg (Afrique du Sud).

Source : fr.wikipedia.org  

Tombe

Aidez-nous à localiser la tombe de Winnie Mandela en nous envoyant l'adresse du lieu où se trouve sa sépulture (cimétière...). Facultatif : transmettez-nous également les coordonnées GPS de l'emplacement exact de la sépulture de Winnie Mandela.

Vous savez où se trouve la tombe de Winnie Mandela ?

Citations

Nous n'avons pas de citations de Winnie Mandela pour le moment...

Si vous connaissez des citations de Winnie Mandela, nous vous proposons de nous les suggérer.
Proposez une citation.

Forum

Soyez le premier à poser une question sur Winnie Mandela.

Fiche d'identité

Identité

  • Nom complet : Nomzamo Winifred Zanyiwe Madikizela-Mandela
  • Nationalité (à sa mort) : Africaine du sud Drapeau africain du sud
  • Nationalité (à sa naissance) : --
  • Sexe : Féminin

Domaines d'activité

Noms

  • Nom usuel : Winnie Mandela
  • Nom complet : --
  • Prénom : Winnie
  • Noms dans d'autres langues : --
  • Homonymes : 0 (aucun)
  • Nom de famille : Madikizela-Mandela
  • Pseudonyme : --
  • Surnom : --
  • Erreurs d'écriture : --

Naissance

  • Signe astrologique du zodiaque : --
  • Signe astrologique chinois : --

Décès

  • Âge de mort : 81 ans
  • Cause de mort : Maladie (Maladie)

Obsèques

  • Date des obsèques : --
  • Lieu de sépulture : --
  • Type de funérailles : --

Que recherchez-vous sur Winnie Mandela ?

Si vous ne trouvez ce que vous recherchez sur Winnie Mandela, décrivez-nous votre demande et nous vous répondrons personnellement dans les plus brefs délais.

Demandez-nous

Notez !

2 sur 5
  ?
5 notes
5 étoiles
2
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
0 étoile
3
2,00

 Elle se battait contre l'apartheid tout comme son mari Nelson.
Cette femme mérite sa place au paradis. Elle se battait contre l'apartheid tout comme son mari Nelson. Elle n'aimait pas la ségrégation raciale.
Commentez - 1 - il y a 1 an
 Elle a beaucoup souffert et mérite le paradis.
Elle a beaucoup souffert et mérite le paradis...
Commentez - 1 - il y a 1 an
5 notes ►

Commentaires

Vous avez des questions sur Winnie Mandela ? Des remarques ? Des infos à partager ?

Image

Liens

Liens externes

Si vous connaissez un site qui parle de Winnie Mandela et susceptible d'apporter des informations complémentaires à cette page, vous pouvez nous proposer le lien. Après délibération (si nous pensons que le contenu proposé est intéressant), nous afficherons le lien vers cette nouvelle source d'infos et nous vous préviendrons par e-mail quand il sera publié.

Autres conjointe de célébrité africaine du sud

Contribuez ! Vous connaissez d'autres conjointe de célébrité africaine du sud ? Proposez-nous ici.

Autres points communs avec Winnie Mandela