David Hume

 
David Hume
1711 - 1776
 

Économiste, Historien, Philosophe, Scientifique (Philosophie, Science).

Nationalité anglaise Anglais, né le 7 mai 1711 et mort le 25 août 1776

65 ans Mort à l'âge de 65 ans (de quoi ?).

Enterré (où exactement ?).




Où se trouve la tombe
de David Hume ?


Contribuez !

Anniversaire !

Cela fera 243 ans que David Hume est mort le dimanche 25 août 2019. Plus que 6 jours...

Pour lui rendre hommage, vous pouvez :

  • Noter David Hume (si ce n'est pas encore fait).

Biographie

David Hume (7 mai 1711 - 25 août 1776) est un philosophe, économiste et historien britannique. Il est considéré comme un des plus importants penseurs des Lumières (avec Adam Smith et Thomas Reid) et est un des plus grands philosophes et écrivains de langue anglaise. Fondateur de l'empirisme moderne (avec Locke et Berkeley), l'un des plus radicaux par son scepticisme, il s'opposa tout particulièrement à Descartes et aux philosophies considérant l'esprit humain d'un point de vue théologico-métaphysique : il ouvrit ainsi la voie à l'application de la méthode expérimentale aux phénomènes mentaux.

Son importance dans le développement de la pensée contemporaine est considérable : Hume eut une influence profonde sur Kant, sur la philosophie analytique du début du XXe siècle et sur la phénoménologie. On ne retint pourtant longtemps de sa pensée que le scepticisme destructeur ; mais les commentateurs de la fin du XXe siècle se sont attachés à montrer le caractère positif et constructif de son projet philosophique.

On a proposé de diviser la vie de Hume en trois périodes. Bien que ce genre de division puisse comporter une part d'arbitraire, cela reste un moyen mnémotechnique utile, et en l'occurrence plutôt pertinent si l'on s'appuie sur les oeuvres de Hume lui-même et sur la vie qu'il a menée. La vie de Hume peut donc être divisée ainsi :

une période d'études et de premiers essais qui s'étend jusqu'en 1740 ;

une période active de voyages et de résultats, de 1740 à 1769 ;

une période de retraite de 1769 à 1776.

Bien que la pensée de Hume reste essentiellement homogène durant toute sa vie, la façon dont celui-ci la développera sera loin d'être toujours la même. Ainsi, la première période est celle de la rédaction du Traité de la nature humaine, son livre-phare où sa pensée se trouve déjà presque entièrement concentrée ; la deuxième, celle où les essais et les livres foisonnent, suivant la route et les objectifs fixés par le Traité dans plusieurs sujets ; la troisième, celle où Hume se consacrera beaucoup à la relecture et à l'amélioration de ses précédents écrits, ainsi que la rédaction de livres posthumes, tels que les Dialogues sur la religion naturelle.

Né à Édimbourg d'une famille de la petite noblesse des Borders, David Hume est le cadet d'une fratrie de trois. Son père, avocat, meurt en 1714 alors que David est encore petit. Sa mère part alors vivre à Ninewells et élève ses enfants avec son beau-frère. David entre en 1722 au collège d'Édimbourg, où il a pour professeurs des disciples de Newton. Il lit les poètes latins et les écrivains anglais. Sa famille le destine à faire carrière dans le droit.

Mais, en 1734, Hume traverse une période de crise qu'il évoque dans une lettre à J. Arbuthnot. Il est pris d'une « insurmontable aversion pour toutes choses, hormis les études de philosophie et le savoir en général ». Refusant de devenir avocat, souffrant de crises d'exaltation, il gagne Bristol et s'essaye au commerce, avant de voyager en France pendant près de 3 ans, en séjournant tout d'abord à Reims, puis à La Flèche (dans la Sarthe actuelle) entre 1735 et 1737. C'est là que, âgé de 26 ans, il achève de rédiger son Traité de la nature humaine. De retour à Londres en 1737, il publie les deux premiers livres de l'ouvrage en janvier 1739, anonymement. Cette oeuvre est un échec auprès du public. Dans son autobiographie, Hume dira du livre qu'il est « tombé mort-né de la presse ». En réalité, plusieurs comptes-rendus en ont été effectués, mais aucun d'entre eux ne comprend les thèses de Hume ni l'ampleur de son propos. Par la suite, le philosophe donnera une grande importance au fait d'être compris de son public, d'où la reformulation du Traité et la poursuite de certaines investigations qui y sont pratiquées dans d'autres livres ou essais. Hume a refusé que le Traité fasse partie de ses oeuvres complètes : ce reniement n'empêche pas le livre d'être aujourd'hui considéré comme l'une des oeuvres les plus importantes de la philosophie occidentale.

Après l'échec du Traité de la nature humaine, Hume rejoint sa famille, en Écosse, en 1739. Il fait la connaissance de Henry Home et commence une relation épistolaire avec Francis Hutcheson. Il publie en 1740 un Abrégé du Traité de la nature humaine, puis, à l'automne, le livre III du Traité ainsi qu'un Appendice. La même année, il fait la connaissance d'Adam Smith. Il publie la première partie de ses Essais moraux et politiques (composé de 15 textes) en 1741 à Édimbourg. L'ouvrage est un succès. Il fera l'objet d'une seconde édition, en 1742, augmentée de 12 textes.

En 1744, sa candidature à la chaire de morale et philosophie pneumatique de l'Université d'Édimbourg est repoussée, en raison des ennemis que sa pensée lui a valus. Hume est ainsi attaqué, en raison de l'athéisme supposé que contiendraient les thèses du Traité. Le philosophe répond par une Lettre d'un gentilhomme à son ami d'Édimbourg, dans laquelle il se défend de tout refus de l'existence de Dieu.

La même année, il devient le précepteur du marquis d'Annandale, dont la santé se dégrade peu à peu. En 1746, il devient secrétaire du général Saint-Clair et rejoint Vienne et Turin. Il publie alors ses Recherches sur l'entendement humain (plus tard rebaptisées Enquête sur l'entendement humain) qui ne rencontrent guère de succès.

Il revient en Écosse en 1749, écrit ses Discours politiques et ses Recherches sur les principes de la morale (plus tard rebaptisées Enquête sur les principes de la morale), ces derniers étant une refonte partielle et un redéveloppement de certains points déjà abordés dans Traité de la nature humaine. Sa réputation de philosophe commence alors à se répandre. En 1751, il rejoint Édimbourg et publie en 1752 ses Discours politiques, ouvrage bien accueilli. La sortie londonienne de ses Recherches sur les principes de la morale se fait cependant dans une certaine indifférence.

En 1752, il prend la fonction de bibliothécaire du corps des avocats d'Édimbourg. Cette situation lui inspire le projet d'une Histoire d'Angleterre. Le premier volume, consacré aux Stuart, est cependant vivement et unanimement critiqué. En 1757 il publie à Londres son Histoire naturelle de la religion. Le deuxième volume de son Histoire d'Angleterre sort en 1756, consacré à la période allant de la mort de Charles Ier d'Angleterre jusqu'à la révolution, puis en 1759, celui consacré aux Tudor. La série s'achève en 1761 par les deux derniers volumes, le tout rencontrant un succès mitigé. Il se retire alors à la campagne, songeant à une retraite paisible.

Il accepte cependant un poste de secrétaire à l'ambassade de France qui lui est proposé en 1763 par le comte de Hertford et il rejoint ainsi Paris. En 1767, il devient chargé d'affaires. Il quitte cette fonction en 1766 pour être nommé sous-secrétaire d'État à Londres. Il regagne l'Angleterre en compagnie de Jean-Jacques Rousseau, avec lequel il va se brouiller : cette querelle défraie la chronique dans toute l'Europe éclairée. Hume retourne à Édimbourg en 1769.

À partir de 1775, il commence à ressentir les effets d'une tumeur intestinale qui va l'emporter un an plus tard, à l'âge de soixante-cinq ans.

Hume a écrit une courte notice autobiographique peu avant son décès (My own life). Courte, s'efforçant de rester objective dans le ton, elle décrit notamment l'accroissement progressif de son patrimoine, passant d'une relative pauvreté à une certaine opulence. Elle se termine par une analyse de son caractère : « doux, maître de moi-même, d'une humeur gaie et sociale, capable d'amitié mais très peu susceptible de haine, et très modéré dans toutes mes passions. »

Source : fr.wikipedia.org  

Tombe

Aidez-nous à localiser la tombe de David Hume en nous envoyant l'adresse du lieu où se trouve sa sépulture (cimétière...). Facultatif : transmettez-nous également les coordonnées GPS de l'emplacement exact de la sépulture de David Hume.

Vous savez où se trouve la tombe de David Hume ?

Citations

Les meilleures citations de David Hume.

La beauté des choses existe dans l'esprit de celui qui les contemple.
Toute connaissance dégénère en probabilité.
La coutume, ainsi, est le grand guide de la vie humaine.

Merci à notre partenaire Citation Célèbre qui nous a proposer de partager son catalogue de phrases de David Hume. Vous pouvez consulter les meilleures citations de David Hume, proverbes, petites phrases et pensées sur le site Citation Célèbre.

Forum

Soyez le premier à poser une question sur David Hume.

Fiche d'identité

Identité

  • Nom complet : --
  • Nationalité (à sa mort) : Anglaise Drapeau anglais
  • Nationalité (à sa naissance) : --
  • Sexe : Masculin

Domaines d'activité

Noms

  • Nom usuel : David Hume
  • Nom complet : --
  • Prénom : David
  • Noms dans d'autres langues : --
  • Homonymes : 0 (aucun)
  • Nom de famille : Hume
  • Pseudonyme : --
  • Surnom : --
  • Erreurs d'écriture : --

Naissance

  • Date de naissance : 7 mai 1711
  • Lieu de naissance : --
  • Signe astrologique du zodiaque : --
  • Signe astrologique chinois : --

Décès

  • Âge de mort : 65 ans
  • Cause de mort : --

Obsèques

  • Date des obsèques : --
  • Lieu de sépulture : --
  • Type de funérailles : --

Que recherchez-vous sur David Hume ?

Si vous ne trouvez ce que vous recherchez sur David Hume, décrivez-nous votre demande et nous vous répondrons personnellement dans les plus brefs délais.

Demandez-nous

Notez !

Aucune note pour le moment...
  ?
0 note
5 étoiles
0
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
0 étoile
0
--

Commentaires

Vous avez des questions sur David Hume ? Des remarques ? Des infos à partager ?

Image

Liens

Liens externes

Si vous connaissez un site qui parle de David Hume et susceptible d'apporter des informations complémentaires à cette page, vous pouvez nous proposer le lien. Après délibération (si nous pensons que le contenu proposé est intéressant), nous afficherons le lien vers cette nouvelle source d'infos et nous vous préviendrons par e-mail quand il sera publié.