Érasme

1618ème
Érasme
1467 - 1536
Score : 1 100

Philosophe, écrivain latin, humaniste et théologien hollandais, considéré comme l’une des figures majeures de la culture européenne, connu aujourd'hui pour sa declamatio satirique Éloge de la folie (1511) et, dans une moindre mesure, pour ses Adages (1500), anthologie de plus de 4000 citations grecques et latines, et pour Colloques (1522), recueil d'essais didactiques aux thèmes variés, bien que son œuvre, bien plus vaste et complexe, comprenne des essais et des traités sur un très grand nombre de sujets, sur les problèmes de son temps comme sur l'art, l'éducation, la religion, la guerre, ou la philosophie, éclectisme propre aux préoccupations d'un auteur humaniste.

Nationalité néerlandaise Néerlandais, né le 27 octobre 1467 (environ) et mort le 12 juillet 1536

68 ans Mort à l'âge de 68 ans (de quoi ?).

Enterré (où exactement ?).




Où se trouve la tombe
d'Érasme ?


Contribuez !

Biographie

Érasme, également appelé Érasme de Rotterdam (Desiderius Erasmus Roterodamus), né dans la nuit du 27 au 28 octobre, en 1467 (ou en 1466, ou en 1469) à Rotterdam, comté de Hollande, et mort le 12 juillet 1536 à Bâle, est un chanoine régulier de saint Augustin, philosophe, écrivain latin, humaniste et théologien des Pays-Bas bourguignons, considéré comme l'une des figures majeures de la culture européenne.

Les noms de famille, à l'époque, n'étaient pas forcément stabilisés. Il appelle lui-même son père (en latin) Gerardus, et son frère aîné Petrus Gerardus; d'autre part, un bref du pape le désigne comme Erasmus Rogerii. On en déduit que son père devait s'appeler en néerlandais Rotger Gerrit ou Gerrits. Erasmus est son nom de baptême, venant de celui de saint Érasme, l'un des saints auxiliaires. Il l'a d'abord orthographié Herasmus, jusqu'à ce que l'apprentissage du grec lui indique que le H était de trop. Il a ensuite pris conscience que la véritable forme grecque était Erasmios, et il se nomme parfois Erasmius, par coquetterie; son filleul (né en 1516), fils de l'imprimeur Johann Froben, a été baptisé Johannes Erasmus, mais a toujours été appelé ensuite Erasmius. Desiderius est un autre nom qu'il s'est choisi lui-même et qu'il emploie pour la première fois en 1496; il est possible qu'il lui ait été suggéré par sa lecture assidue de la Correspondance de saint Jérôme, dont l'un des correspondants s'appelle ainsi. « De Rotterdam » se dit en latin Rotterdammensis, mais pour des raisons esthétiques il a préféré lui-même écrire, d'abord Roterdamus, ensuite Roterodamus (parfois en grec ὁ Ῥοτερόδαμος).

Érasme est né en 1466 ou 1467 ou 1469, selon les biographes, à Rotterdam. Il est le fils illégitime d'un prêtre et d'une fille de médecin. Selon certains, son nom d'origine était Geert Geerts, ou encore Gerhard Gerhards, mais cela n'est pas prouvé. Bien qu'il soit né à Rotterdam, sa famille était sans doute plutôt de Gouda.

En 1488, il prononce ses voeux chez les chanoines réguliers de saint Augustin à Steyn. C'est le 25 avril 1492 qu'il est ordonné prêtre. Il obtient par la même occasion une dispense de cours. L'évêque de Cambrai invite Érasme à le suivre dans ses déplacements comme secrétaire à partir de 1493. Il quitte le couvent. Il séjourne entre 1495 et 1499 à Paris, où il aurait appris le grec. Il semble qu'il y ait également rencontré de nombreux humanistes.

Il écrit dans le même temps l'Enchiridion militis christiani (Le Manuel du soldat chrétien), sous l'inspiration du franciscain Jean Vitrier, alors gardien (supérieur) du couvent de Saint-Omer.

Entre 1499 et 1514, Érasme parcourt l'Europe. En 1499, il séjourne pour la première fois en Angleterre, où il fait la connaissance de John Colet, chanoine de Saint-Paul, et de Thomas More, autre humaniste. Il se rend de nouveau en Angleterre entre 1505 et 1506. C'est entre 1506 et 1509 qu'il séjourne en Italie. Il y devient docteur en théologie à l'université de Turin. Il fait à partir de 1509 son troisième séjour en Angleterre, chez Thomas More. Il y écrit L'Éloge de la Folie, publié à Paris deux ans plus tard.

En 1514, il va à la rencontre de l'imprimeur Johann Froben à Bâle et écrit l'Éducation d'un prince à l'intention du duc de Croÿ, précepteur du futur Charles Quint, puis devient le conseiller de ce souverain entre 1517 et 1521, séjournant principalement à Louvain où il dirige le Collège des Trois Langues nouvellement fondé. En 1517, Léon X le dispense de porter l'habit monastique. Luther, fondateur du protestantisme, invite Érasme à le rejoindre, mais ce dernier refuse (1519).

Entre mai et octobre 1521, Érasme passe cinq mois à Anderlecht dans ce qui est aujourd'hui la Maison d'Érasme, près de Bruxelles, chez son ami le chanoine Pierre Wichmans. Puis, entre 1521 et 1529, il séjourne à Bâle, où il publie la majeure partie de son oeuvre (éditions et commentaires de presque tous les Pères de l'Église). En 1522, c'est la première édition des Colloques et la publication du De conscribendis epistolis (manuel d'épistolographie).

En 1524, Érasme attaque Martin Luther dans son De libero arbitrio ("Essais sur le libre arbitre"); Luther répond en 1526 par le De servo arbitrio. Mais la polémique va se poursuivre bien plus longtemps.

En 1528, Érasme publie Ciceronianus (Le Cicéronien), critique du purisme de certains auteurs de son époque comme Pietro Bembo qui figent la langue et refusent d'user d'un vocabulaire autre que celui de Cicéron pour décrire les réalités modernes. En 1529, la ville de Bâle étant entièrement acquise à la Réforme, il préfère s'installer à Fribourg-en-Brisgau, où il écrit son dernier grand ouvrage : L'Ecclésiaste. En 1535, il fait son retour définitif à Bâle. La même année, le pape lui offre le cardinalat, qu'il refuse.

Source : fr.wikipedia.org  

Tombe

Aidez-nous à localiser la tombe d'Érasme en nous envoyant l'adresse du lieu où se trouve sa sépulture (cimétière...). Facultatif : transmettez-nous également les coordonnées GPS de l'emplacement exact de la sépulture d'Érasme.

Vous savez où se trouve la tombe d'Érasme ?

Citations

Les meilleures citations d'Érasme.

Rire de tout ce qui se fait ou se dit est sot, ne rire de rien est imbécile.
Un repas est insipide, s'il n'est assaisonné d'un brin de folie.
Il y a comme cela des hommes de caractère si fâcheux et si faciles à irriter, qu'il vaudrait mieux les ignorer complètement que de les avoir pour amis.

Merci à notre partenaire Citation Célèbre qui nous a proposer de partager son catalogue de phrases d'Érasme. Vous pouvez consulter les meilleures citations d'Érasme, proverbes, petites phrases et pensées sur le site Citation Célèbre.

Forum

Soyez le premier à poser une question sur Érasme.

Fiche d'identité

Identité

  • Nom complet : --
  • Nationalité (à sa mort) : Néerlandaise Drapeau néerlandais
  • Nationalité (à sa naissance) : --
  • Sexe : Masculin

Domaines d'activité

Noms

  • Nom usuel : Érasme
  • Nom complet : --
  • Prénoms : --
  • Noms dans d'autres langues : --
  • Homonymes : 0 (aucun)
  • Nom de famille : Érasme
  • Pseudonyme : --
  • Surnom : --
  • Erreurs d'écriture : erasme

Naissance

  • Signe astrologique du zodiaque : --
  • Signe astrologique chinois : --

Décès

  • Âge de mort : 68 ans (environ)
  • Cause de mort : --

Obsèques

  • Date des obsèques : --
  • Lieu de sépulture : --
  • Type de funérailles : --

Que recherchez-vous sur Érasme ?

Si vous ne trouvez ce que vous recherchez sur Érasme, décrivez-nous votre demande et nous vous répondrons personnellement dans les plus brefs délais.

Demandez-nous

Notez !

Aucune note pour le moment...
  ?
0 note
5 étoiles
0
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
0 étoile
0
--

Votez !

x
= ? points

Tirez une carte pour faire gagner des points ? à Érasme afin qu'il grimpe dans le Top 50.

Top 50

1618ème
1 100 points
cumulés en 30 jours
Portrait de Érasme
1618ème
Notez-le !

Drapeau Pays-bas 1467 - 1536
Néerlandais, 68 ans

Philosophe, écrivain latin, humaniste et théologien hollandais, considéré comme l’une des figures majeures de la culture européenne, connu aujourd'hui pour sa declamatio satirique Éloge de la folie (1511) et, dans une moindre mesure, pour ses Adages (1500), anthologie de plus de 4000 citations grecques et latines, et pour Colloques (1522), recueil d'essais didactiques aux thèmes variés, bien que son œuvre, bien plus vaste et complexe, comprenne des essais et des traités sur un très grand nombre de sujets, sur les problèmes de son temps comme sur l'art, l'éducation, la religion, la guerre, ou la philosophie, éclectisme propre aux préoccupations d'un auteur humaniste.
-1
place depuis hier
0 point
cumulés hier

C'est le classement de Érasme dans le Top 50. Sa position est déterminée selon un score calculé à partir de points cumulés sur les 30 derniers jours. Si vous êtes un fan fidèle votant chaque jour, si vous incitez vos amis à vous soutenir et voter pour Érasme, vous améliorez sont classement à chaque point gagné. Pour en savoir plus sur le fonctionnement du Top 50.

Les Fans

Il n'y a pas encore de fan de Érasme.
Soyez le 1er fan en votant pour Érasme.

Commentaires

Vous avez des questions sur Érasme ? Des remarques ? Des infos à partager ?

Image

Liens

Liens externes

Si vous connaissez un site qui parle d'Érasme et susceptible d'apporter des informations complémentaires à cette page, vous pouvez nous proposer le lien. Après délibération (si nous pensons que le contenu proposé est intéressant), nous afficherons le lien vers cette nouvelle source d'infos et nous vous préviendrons par e-mail quand il sera publié.

Autres philosophe (hommes) néerlandais

Contribuez ! Vous connaissez d'autres philosophe (hommes) néerlandais ? Proposez-nous ici.