Günter Grass

 
Günter Grass
1927 - 2015
 

Artiste, Écrivain (Art, Littérature).

Nationalité allemande Allemand, né le 16 octobre 1927 et mort le 13 avril 2015

87 ans Mort à l'âge de 87 ans (de quoi ?).

Enterré (où exactement ?).




Où se trouve la tombe
de Günter Grass ?


Contribuez !

Anniversaire !

Günter Grass aurait fêté ses 92 ans le mercredi 16 octobre 2019. Plus que 30 jours...

Pour lui rendre hommage, vous pouvez :

  • Noter Günter Grass (si ce n'est pas encore fait).

Biographie

Günter Wilhelm Grass, né le 16 octobre 1927 à Danzig-Langfuhr et mort le 13 avril 2015 à Lübeck, est un écrivain et artiste allemand.

Lauréat du prix Nobel de littérature en 1999, Grass est principalement connu pour son roman Le Tambour.

Marquée par l'expérience traumatique du nazisme, son oeuvre, baroque et ironique, puise son inspiration dans son origine germano-polonaise et condense réalisme et mythe afin d'explorer les méandres de l'Histoire, la mémoire et la culpabilité. Considéré comme l'un des plus grands écrivains contemporains de langue allemande, l'auteur est aussi remarqué pour ses prises de positions politiques à l'origine de nombreuses controverses en Allemagne et à l'international. En 2014, Grass annonce mettre fin à son activité littéraire.

Günter Grass est né dans la Ville libre de Dantzig, de parents commerçants, propriétaires d'une épicerie en produits coloniaux. Son père est Allemand protestant et sa mère Cachoube catholique. Grass et sa jeune soeur sont élevés dans la religion catholique. L'invasion par la Wehrmacht de la Pologne et de Dantzig est approuvée par sa famille même si l'un des oncles polonais du jeune Günter est fusillé après avoir participé au siège de la poste polonaise. Enrôlé dans les jeunesses hitlériennes, le garçon demande à 15 ans à s'engager dans les sous-marins mais rejoint à l'âge de 17 ans la 10e Panzerdivision SS Frundsberg des Waffen-SS en octobre 1944.

À la fin de la guerre, il est fait prisonnier par les Américains et libéré en 1946. Durant sa captivité, il aurait peut-être rencontré Josef Ratzinger, le futur pape Benoît XVI. Il dit n'avoir eu connaissance des horreurs perpétrées par le nazisme qu'après sa libération en entendant les aveux de Baldur von Schirach au procès de Nuremberg. Effondré par ces découvertes, Grass reste en Allemagne de l'Ouest, où il mène une vie de bohème et tente de se reconstruire après la découverte de drames familiaux ; sa mère et certainement sa soeur ont été violées par des soldats de l'Armée rouge. Après une traversée de l'Europe et des études d'arts plastiques à Düsseldorf et à Berlin-Ouest auprès de Karl Hartung, il gagne sa vie grâce à ses sculptures et ses gravures. Également graphiste, illustrateur et peintre, il s'essaie à l'écriture et compose quelques poèmes. Il commence par ailleurs la rédaction d'un roman qui s'inspire lointainement de sa jeunesse. En 1955, il devient un proche du Groupe 47, mouvement de reconstruction et de réflexion littéraire dans l'Allemagne d'après-guerre.

En 1956, Le Journal des coquecigrues (Die Vorzüge der Windhühner), son premier recueil de poèmes, est publié. Il est suivi de deux pièces de théâtre, en 1957 : Tonton (Onkel, Onkel) et La Crue (Hochwasser). La même année, Grass obtient le prix du Groupe 47 après la lecture du premier chapitre de son oeuvre romanesque en chantier : Le Tambour. L'argent de la récompense lui permet de séjourner, entre 1956 et 1960, à Paris où il parachève la rédaction de l'ouvrage dans une petite chambre de la place d'Italie. Il fréquente les milieux intellectuels de Saint-Germain-des-Prés, découvre le Nouveau Roman, se lie d'amitié avec Paul Celan qui l'incite à lire François Rabelais et prend position pour Albert Camus dans la querelle l'opposant à Jean-Paul Sartre. Il devient célèbre en 1959 avec la publication du Tambour (Die Blechtrommel), son chef-d'oeuvre, qui obtient un succès planétaire. Le livre fait l'objet d'une adaptation cinématographique, vingt ans plus tard, par Volker Schlöndorff. Le film est aussi un triomphe mondial et se voit attribuer la Palme d'or à Cannes et l'Oscar du meilleur film étranger à Hollywood.

Dans les années 1960, Grass s'engage en politique et participe aux campagnes électorales des sociaux-démocrates allemands. Il organise plusieurs meetings en faveur du futur chancelier Willy Brandt, qu'il renseigne sur les affaires est-européennes. Il lui prodigue par ailleurs des conseils sur le rapprochement des deux républiques allemandes. L'auteur adhère au SPD en 1982 mais donne sa démission en 1993 pour protester contre les restrictions du droit d'asile.

De 1983 à 1986, il préside l'Académie des arts de Berlin. À la fin des années 1980, il part en Inde à Calcutta, où il constate la misère du peuple indien. Il relate cette expérience dans Tirer la langue (Zunge zeugen, 1989).

En 1995, la publication de Toute une histoire (Ein weites Feld) provoque un tollé en Allemagne après que l'auteur y affirme que l'Allemagne de l'Ouest a pris en otage et victimisé, par le biais d'un libéralisme effréné, les habitants de l'ancienne RDA après la Réunification. Le critique Marcel Reich-Ranicki accepte que le Spiegel publie un photomontage où on le voit en train de déchirer le livre de Grass avec le titre « L'échec d'un grand écrivain. ». La presse populaire s'insurge aussi contre le romancier : le Bild-Zeitung titre « Grass n'aime pas son pays » et dénonce un roman au « style creux » qu'elle considère comme « une insulte à la patrie ».

L'auteur reçoit le 30 septembre 1999, à près de 72 ans, le prix Nobel de littérature, « pour avoir dépeint le visage oublié de l'Histoire dans des fables d'une gaieté noire ». Fréquemment cité sur les listes de l'Académie suédoise, où il faisait figure depuis plusieurs années de favori, Grass, « l'éternel nobélisable » comme le surnommait la presse, avait anticipé sa victoire, même tardive. Dès les années 1970, il avait proposé au Comité Nobel de primer conjointement un écrivain allemand de l'est et l'ouest comme symbole d'une réunification culturelle. Il faisait ainsi référence, de manière sous-jacente, à l'idée de le mettre à l'honneur avec son amie Christa Wolf. Mais cette proposition ne fut jamais prise en compte par les jurés du prix.

En 2001, Grass propose de construire un musée germano-polonais qui abriterait les oeuvres d'art volées par les nazis. Parfois accusé de s'être reposé sur ses lauriers après ses premiers succès littéraires, notamment pour son goût répété de la provocation, de l'obscénité et du blasphème, la surabondance de son style ou encore son penchant pour la virtuosité tapageuse, Grass revient au premier plan de la littérature mondiale en 2002 grâce à la publication d'En crabe (Im Krebsgang). La même année, la mairie de Gdańsk, sa ville natale, annonce son projet de fonder un musée-institut dédié à l'auteur qui ouvre finalement ses portes en 2009. En 2005, l'écrivain fonde un cercle d'auteurs et les rencontres littéraires de Lübeck.

En août 2006, il révèle son enrôlement en octobre 1944 dans les Waffen-SS après avoir prétendu auparavant avoir servi dans la Flak. La divulgation tardive de ce secret, qui « le hantait depuis toujours » et qui est faite quelques jours avant le lancement de son dernier livre autobiographique, Pelures d'oignon (Beim Häuten der Zwiebel), suscite malaise et incompréhension en Europe. Elle est à l'origine d'une controverse entre intellectuels européens, certains d'entre eux considérant que cet aveu lui ôte son statut de caution morale, d'autres au contraire pensant que cette sincérité, même tardive, ne fait que renforcer sa légitimité artistique et intellectuelle. Lech Wałęsa, après avoir demandé qu'on lui retire son titre de citoyen d'honneur de la ville de Gdansk, lui pardonne ses errements de jeunesse. Entre-temps, Grass reçoit le soutien d'une partie de la communauté littéraire parmi laquelle Salman Rushdie, John Irving ou encore José Saramago qui juge néanmoins « infâme » et « indigne » l'utilisation de cette révélation à des fins promotionnelles. La droite allemande dénonce, quant à elle, son hypocrisie et ses sermons galvaudés sur le passé nazi de la nation. Elle le prie d'ailleurs un temps de rendre son prix Nobel et l'argent qu'il lui a rapporté. Mais le président de la Fondation Nobel soutient publiquement l'écrivain en juillet 2006, déclarant à ce sujet que « l'attribution des prix est irréversible car aucun prix n'a été retiré à quiconque par le passé ».

En janvier 2014, à 86 ans, Grass annonce qu'il n'écrira plus de romans car son âge avancé et des problèmes de santé ne lui permettent plus de s'engager sur des projets nécessitant cinq ou six années d'enquête et de travail. Il met ainsi un terme à sa carrière littéraire mais continue son activité de dessinateur, illustrateur et graphiste.

Parmi les oeuvres les plus célèbres de Grass, on compte Le Chat et la Souris (Katz und Maus, 1961) et Les Années de chien (Hundejahre, 1963) qui achèvent une trilogie sur Dantzig (Danziger Trilogie) ouverte avec Le Tambour. Ses autres ouvrages les plus connus sont Le Journal d'un escargot (Aus dem Tagebuch einer Schnecke, 1972), Le Turbot (Der Butt, 1977), Une rencontre en Westphalie (Das Treffen in Telgte, 1979), La Ratte (Die Rättin, 1985), L'Appel du crapaud (Unkenrufe, 1992) et Mon siècle (Mein Jahrhundert, 1999).

Source : fr.wikipedia.org  

Tombe

Aidez-nous à localiser la tombe de Günter Grass en nous envoyant l'adresse du lieu où se trouve sa sépulture (cimétière...). Facultatif : transmettez-nous également les coordonnées GPS de l'emplacement exact de la sépulture de Günter Grass.

Vous savez où se trouve la tombe de Günter Grass ?

Citations

Les meilleures citations de Günter Grass.

Nous sommes tous les témoins passifs d'une barbarie sans cesse renouvelée.

Merci à notre partenaire Citation Célèbre qui nous a proposer de partager son catalogue de phrases de Günter Grass. Vous pouvez consulter les meilleures citations de Günter Grass, proverbes, petites phrases et pensées sur le site Citation Célèbre.

Forum

Soyez le premier à poser une question sur Günter Grass.

Fiche d'identité

Identité

  • Nom complet : --
  • Nationalité (à sa mort) : Allemande Drapeau allemand
  • Nationalité (à sa naissance) : --
  • Sexe : Masculin

Domaines d'activité

  • Activités principales : --
  • Autres activités : Artiste, Écrivain
  • Domaines : Art, Littérature

Noms

  • Nom usuel : Günter Grass
  • Nom complet : --
  • Prénom : Günter
  • Noms dans d'autres langues : --
  • Homonymes : 0 (aucun)
  • Nom de famille : Grass
  • Pseudonyme : --
  • Surnom : --
  • Erreurs d'écriture : Günter Wilhelm Grass

Naissance

  • Signe astrologique du zodiaque : --
  • Signe astrologique chinois : --

Décès

  • Âge de mort : 87 ans
  • Cause de mort : --

Obsèques

  • Date des obsèques : --
  • Lieu de sépulture : --
  • Type de funérailles : --

Que recherchez-vous sur Günter Grass ?

Si vous ne trouvez ce que vous recherchez sur Günter Grass, décrivez-nous votre demande et nous vous répondrons personnellement dans les plus brefs délais.

Demandez-nous

Notez !

Aucune note pour le moment...
  ?
0 note
5 étoiles
0
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
0 étoile
0
--

Commentaires

Vous avez des questions sur Günter Grass ? Des remarques ? Des infos à partager ?

Image

Liens

Liens externes

Si vous connaissez un site qui parle de Günter Grass et susceptible d'apporter des informations complémentaires à cette page, vous pouvez nous proposer le lien. Après délibération (si nous pensons que le contenu proposé est intéressant), nous afficherons le lien vers cette nouvelle source d'infos et nous vous préviendrons par e-mail quand il sera publié.

Autres points communs avec Günter Grass