Houari Boumédiène

2846ème
Houari Boumédiène
1932 - 1978
Score : 0

Colonel, Homme politique, Militaire (Histoire, Politique).

Nationalité algérienne Algérien, né le 23 août 1932 et mort le 27 décembre 1978

46 ans Mort à l'âge de 46 ans (de quoi ?).

Enterré (où exactement ?).




Où se trouve la tombe
d'Houari Boumédiène ?


Contribuez !

Biographie

Houari Boumédiène, de son vrai nom Mohamed Ben Brahim Boukharouba était un militaire promu colonel et un homme politique, qui est né le 23 août 1932 à Guelma et mort le 27 décembre 1978 à Alger.Il vécut dans une famille berbère pauvre du Constantinois, Boumédiène connut déjà très jeune les événements sanglants du 8 mai 1945 à Sétif et à Guelma, dont il dit plus tard : « Ce jour-là, j'ai vieilli prématurément. L'adolescent que j'étais est devenu un homme. Ce jour-là, le monde a basculé. Même les ancêtres ont bougé sous terre. Et les enfants ont compris qu'il faudrait se battre les armes à la main pour devenir des hommes libres. Personne ne peut oublier ce jour-là. »

Durant les années quarante, il entreprit des études coraniques à l'institut Kettania de Constantine, puis les poursuivit à l'institut Zitouna de Tunis ; il se dirigea par la suite vers l'institut al-Azhar du Caire.

En 1955, il retourne en Algérie où il rejoint les rangs de l'ALN (Armée de libération nationale). Très vite, il se fait remarquer et occupe le poste de Chef d'état-major. Une fois l'indépendance acquise, il devint vice-président et ministre de la Défense du Conseil de la Révolution qui est alors présidé par Ben Bella. Ne partageant pas les orientations politiques de ce dernier, il décide le 19 juin 1965 de mener un coup d'État au terme duquel il devient le nouveau président de l'Algérie. Sous sa direction, il entreprit plusieurs actions en vue d'estomper sur le plan intérieur, les tensions nées de la guerre d'indépendance. En 1968, il réussit à faire évacuer la dernière base militaire occupée par la France à Mers el Kébir (Oran) ; alors que sur le plan économique, il opte pour le modèle socialiste, il construisit sur la base de ce choix beaucoup d'usines et d'écoles, et contribua surtout, le 24 février 1971, au nom du principe de la récupération des richesses nationales, à la nationalisation des hydrocarbures, au grand dam de la France.

Cette nationalisation réussie conféra à Boumédiène une importante dimension internationale; En effet, Boumédiène venait de réussir là où l'Iranien Mossadegh avait échoué. L'année 1973 lui donne une nouvelle fois l'occasion d'affirmer son influence sur le plan international en organisant avec succès le sommet des non-alignés auquel les plus grands dirigeants du Tiers-Monde de l'époque ont assisté, il s'en suit dès lors une période durant laquelle l'Algérie de Boumédiène offrit un soutien très actif aux différents mouvements de libération d'Afrique, d'Asie et d'Amérique latine, et c'est en véritable leader du Tiers Monde qu'il se déplaça en 1974 à New York, pour prendre part à une réunion spéciale de l'Assemblée générale de l'ONU sur les matières premières qu'il a lui-même convoquée au nom des non-alignés, il prononça à cette occasion un discours par lequel il exposa une doctrine économique, appelant entre autres à l'établissement d'un nouvel ordre économique international plus juste, qui prendrait en compte les intérêts du Tiers Monde. En 1975 il accueille le premier sommet de l'OPEP par le biais duquel les membres du cartel ont pu définir une politique pétrolière concertée. Dans le sillage de cette même réunion, il parvint à sceller la paix entre l'Iran du Chah et l'Irak de Saddam Hussein. Sur le plan intérieur, il fit voter en 1976 une charte en vertu de laquelle il promulgue la constitution d'une Assemblée législative ainsi que la création du poste de président de la République, soumis au suffrage universel.

À partir de l'année 1978, les apparitions publiques du président Houari Boumédiène se font de plus en plus rares, il s'est avéré qu'il souffrait d'une maladie du sang, la maladie de Waldenström, mais il reste que très peu de choses ont été dites à propos des circonstances qui entourent sa mort, qui survint le 27 décembre 1978.

Selon d'autres sources, les premiers ressentis de la maladie de Houari Boumédiene furent lors de son voyage du 20 septembre 1978 à Damas (Syrie) où, alors qu'il était accompagné de Taleb-Ibrahimi et de Bouteflika, ces derniers avaient remarqué sa fatigue inhabituelle. Le diagnostic avancé dès lors était « une hématurie avec tumeur maligne de la vessie ». Pour cela il choisit de se faire traiter en URSS du 29 septembre au 14 novembre 1978. Le 12 octobre, lors de la visite de son jeune frère Said venu le voir à Moscou, Boumediène n'apprécie pas que le voyage de son frère soit financé par de l'argent public et demande aussitôt qu'il soit retenu sur le salaire du président. Quelques jours après, il sera hospitalisé à l'hôpital d'Alger Mustapha Bacha où il décédera le 27 décembre 1978 à 4 heures du matin avec deux hématomes dans le cerveau. Les funérailles officielles auront lieu le 29 décembre 1978 au cimetière d' El Alia (à Alger).

Selon l'ex-ministre des Affaires étrangère irakien Hamed Jabori, Boumédienne a été empoisonné par les services irakiens avec du thallium.

Source : fr.wikipedia.org  

Tombe

Aidez-nous à localiser la tombe d'Houari Boumédiène en nous envoyant l'adresse du lieu où se trouve sa sépulture (cimétière...). Facultatif : transmettez-nous également les coordonnées GPS de l'emplacement exact de la sépulture d'Houari Boumédiène.

Vous savez où se trouve la tombe d'Houari Boumédiène ?

Citations

Nous n'avons pas de citations d'Houari Boumédiène pour le moment...

Si vous connaissez des citations de Houari Boumédiène, nous vous proposons de nous les suggérer.
Proposez une citation.

Fiche d'identité

Identité

  • Nom complet : --
  • Nationalité (à sa mort) : Algérienne Drapeau algérien
  • Nationalité (à sa naissance) : --
  • Sexe : Masculin

Domaines d'activité

Noms

  • Nom usuel : Houari Boumédiène
  • Nom complet : --
  • Prénom : Houari
  • Noms dans d'autres langues : --
  • Homonymes : 0 (aucun)
  • Nom de famille : Boumédiène
  • Pseudonyme : --
  • Surnom : --
  • Erreurs d'écriture : Mohamed Ben Brahim Boukharouba, boumedienne, houari boumediene, houari boumedienne, houari boumadiene

Naissance

  • Signe astrologique du zodiaque : --
  • Signe astrologique chinois : --

Décès

  • Âge de mort : 46 ans
  • Cause de mort : --

Obsèques

  • Date des obsèques : --
  • Lieu de sépulture : --
  • Type de funérailles : --

Que recherchez-vous sur Houari Boumédiène ?

Si vous ne trouvez ce que vous recherchez sur Houari Boumédiène, décrivez-nous votre demande et nous vous répondrons personnellement dans les plus brefs délais.

Demandez-nous

Notez !

Aucune note pour le moment...
  ?
0 note
5 étoiles
0
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
0 étoile
0
--

Votez !

x
= ? points

Tirez une carte pour faire gagner des points ? à Houari Boumédiène afin qu'il grimpe dans le Top 50.

Top 50

2846ème
0 point
cumulés en 30 jours
Portrait de Houari Boumédiène
2846ème
Notez-le !

Drapeau Algérie 1932 - 1978
Algérien, 46 ans

Colonel, Homme politique, Militaire (Histoire, Politique).
+6
places depuis hier
0 point
cumulés hier

C'est le classement de Houari Boumédiène dans le Top 50. Sa position est déterminée selon un score calculé à partir de points cumulés sur les 30 derniers jours. Si vous êtes un fan fidèle votant chaque jour, si vous incitez vos amis à vous soutenir et voter pour Houari Boumédiène, vous améliorez sont classement à chaque point gagné. Pour en savoir plus sur le fonctionnement du Top 50.

Les Fans

Il n'y a pas encore de fan de Houari Boumédiène.
Soyez le 1er fan en votant pour Houari Boumédiène.

Commentaires

Vous avez des questions sur Houari Boumédiène ? Des remarques ? Des infos à partager ?

Image
Anonyme 70092 Houari Boumedien Allah yarhmou était le père des révolutions : industriels agraires et culturel
Il a commencé par l'industrie industrialisante.
Le complexe de Alhadjar par exemple. Je me souvient de ces paroles quand le peuple Algérien comme d'être attiré du libéralisme. A dit le libéralisme n'est pas loin de nous.
Mais le peuple n'est en mûr de savoir ces intérêts. Ce a qui était fait appret sa mort à tous détruit et à créer un grand monstre (le capitalisme sauvage. Parceque on a delesait nos intellectuels et tous ce que on a construit et préparer ( penseurs, docteurs, ingénieurs, techniciens, officiers et sous officiers militaires et sécuritaire et on commencer à voir que l'intérêt personnelle et on a oublié le social, c'est-à-dire l'intérêt général du pays.
Répondre - il y a 5 mois

Liens

Liens externes

Si vous connaissez un site qui parle d'Houari Boumédiène et susceptible d'apporter des informations complémentaires à cette page, vous pouvez nous proposer le lien. Après délibération (si nous pensons que le contenu proposé est intéressant), nous afficherons le lien vers cette nouvelle source d'infos et nous vous préviendrons par e-mail quand il sera publié.

Autres points communs avec Houari Boumédiène