Jacques Anquetil

 
Jacques Anquetil
1934 - 1987
 

Cycliste français, professionnel de 1953 à 1969, considéré comme l'un des plus grands coureurs de l'histoire du cyclisme, il possède l'un des palmarès les plus riches de son sport. Surnommé « Maître Jacques », il est le premier coureur de l'histoire à remporter 5 fois le Tour de France et compte également 2 victoires sur le Tour d'Italie et 1 victoire sur le Tour d'Espagne, ce qui en fait le premier cycliste à remporter les 3 grands tours. Il détient aussi le record du nombre de podiums dans les 3 grands tours, avec 13 podiums. Formidable rouleur, il bat le record de l'heure de Fausto Coppi en 1956 et compte 9 victoires en autant de participations au Grand Prix des Nations, une épreuve individuelle chronométrée qu'il affectionne particulièrement. Parmi ses succès les plus notables, il compte 5 victoires sur Paris-Nice et le doublé Dauphiné libéré-Bordeaux-Paris en 1965, en ayant pris le départ de la deuxième épreuve seulement huit heures après l'arrivée de la première. Sa carrière a été marquée par sa rivalité avec Raymond Poulidor, qui atteint son paroxysme, lors du Tour de France 1964, avec l'épisode mythique de l'ascension du puy de Dôme.

Nationalité française Francais, né le 8 janvier 1934 et mort le 18 novembre 1987

53 ans Mort à l'âge de 53 ans (de quoi ?).

Enterré en France à Quincampoix (Seine-Maritime).

Cimetière de Quincampoix
Zoomez sa tombe

Biographie

Jacques Anquetil (surnommé Maître Jacques) est né à Mont-Saint-Aignan le 8 janvier 1934 et mort d'un cancer le 18 novembre 1987 à La Neuville-Chant-d'Oisel. Il fut un prestigieux coureur cycliste français, père de deux enfants nés à seize années d'écart: une fille, Sophie Anquetil, née en 1970 et d'un garçon, Christopher, né en 1986.

Jacques Anquetil possédait un vélo depuis l'âge de quatre ans, mais attendit le 2 décembre 1950 pour signer sa première licence amateur à l'AC Sotteville. Après un CAP d'ajusteur-fraiseur, il pensait se destiner à seconder son père, horticulteur spécialisé dans la culture des fraises. Il signe à cette époque 16 victoires chez les amateurs, dont le Prix Maurice Latour le 3 mai 1951 à Rouen (1re victoire), le Prix de France en 1952 et le Tour de la Manche et le Championnat national sur route la même année.

Il devint cycliste professionnel en 1953 et ce jusqu'en 1969 en signant 184 victoires.

En 1961, Anquetil annonce son défi de porter le maillot jaune de la première à la dernière étape. Exploit qu'il réalisa, s'attirant d'ailleurs les foudres du directeur de la course qui lui reprocha vivement de "tuer le Tour", mais attisa également la colère des spectateurs qui l'accueillit à l'arrivée de la dernière étape au Parc des Princes par des sifflets. Evénement duquel il tirera une certaine ironie, puisque quelques années plus tard, il baptisera son bateau "Sifflets".

En 1965, sur une idée de Raphaël Géminiani, il remporte à la fois le Dauphiné-Libéré, course de montagne par étapes, et Bordeaux-Paris. Un exploit encore puisque les deux courses n'étaient séparées que par quelque 7 heures, la première finissant à 17 heures et la deuxième partant à minuit.

Anquetil porta successivement les couleurs de « La Perle » (1953-1955) (directeur sportif : Francis Pelissier), « Helyett » (1956-1958), « ACBB Leroux » (1959-1960), « Saint-Raphaël » (1961-1964), « Ford-Gitane » (1965-1966), équipe française avec laquelle il remporte la Coupe du Monde Intermarques en 1965 et « Bic » (1967-1969). Son premier entraîneur, dès sa licence à Sotteville, fut André Boucher (dit papa Boucher ) auprès duquel il revenait souvent prendre conseils et forces avant de grandes compétitions, du type « contre-la-montre ».

À son retrait de la compétition, il fut correspondant du journal L'Équipe, consultant sur Europe 1 puis sur Antenne 2, directeur de course (Paris-Nice et Tour Méditerranéen), directeur sportif de l'équipe de France (aux championnats du monde), membre du comité directeur de la FFC, reporteur à la télévision... et enfin gentleman farmer du « Domaine des Elfes » (deux kilomètres carrés de terres à La Neuville-Chant-d'Oisel à 17 kilomètres de Rouen).

Après avoir raccroché à l'âge de 35 ans, il ne remontra qu'à trois reprises sur un vélo, jugeant avoir "trop dégusté sur cet engin". Une fois pour participer à une course "people" à Nice, le Grand Prix des Gentlemen, une seconde fois à l'occasion d'une sortie un après-midi avec des amis en Normandie et la dernière fois à l'occasion d'un anniversaire de sa fille. A l'exception de ces trois événements, il ne remonta jamais sur un vélo à partir de 1969.

Parallèlement à ses nombreuses victoires, il fut maintes fois récompensé et reçut le titre de champion des champions français (L'Équipe) en 1963 ainsi que les grades de Chevalier de l'Ordre national du Mérite en 1965 (croix du mérite) et Chevalier de la Légion d'honneur le 5 octobre 1966.

Source : fr.wikipedia.org  

Tombe

Où se trouve la tombe de Jacques Anquetil ?

La position exacte de la tombe de Jacques Anquetil n'est pas renseignée.
Vous pouvez nous transmettre l'emplacement exact de sa tombe.

Où est enterré Jacques Anquetil ?

Cimetière de Quincampoix
Quincampoix
Seine-Maritime
France Drapeau francais

La tombe de Jacques Anquetil est au Cimetière de Quincampoix, Quincampoix, Seine-Maritime, France Drapeau francais.

Citations

Nous n'avons pas de citations de Jacques Anquetil pour le moment...

Si vous connaissez des citations de Jacques Anquetil, nous vous proposons de nous les suggérer.
Proposez une citation.

Fiche d'identité

Identité

  • Nom complet : --
  • Nationalité (à sa mort) : Française Drapeau francais
  • Nationalité (à sa naissance) : --
  • Sexe : Masculin

Domaines d'activité

  • Activités principales : Coureur cycliste
  • Autres activités : Sportif
  • Domaines : Cyclisme, Cyclisme sur route, Sport

Noms

  • Nom usuel : Jacques Anquetil
  • Nom complet : --
  • Prénom : Jacques
  • Noms dans d'autres langues : --
  • Homonymes : 0 (aucun)
  • Nom de famille : Anquetil
  • Pseudonyme : --
  • Surnom : --
  • Erreurs d'écriture : Maître Jacques, JACQUE ANQUETIL

Naissance

  • Signe astrologique du zodiaque : --
  • Signe astrologique chinois : --

Décès

  • Âge de mort : 53 ans
  • Cause de mort : --

Obsèques

Que recherchez-vous sur Jacques Anquetil ?

Si vous ne trouvez ce que vous recherchez sur Jacques Anquetil, décrivez-nous votre demande et nous vous répondrons personnellement dans les plus brefs délais.

Demandez-nous

Notez !

4.6 sur 5
  ?
5 notes
5 étoiles
4
4 étoiles
0
3 étoiles
1
2 étoiles
0
1 étoile
0
0 étoile
0
4,60

Au Paradis !

Jacques Anquetil est au Paradis ! Les membres du site ont décidé de porter Jacques Anquetil au plus haut niveau du site en lui attribuant une note moyenne de 4.6 sur 5 avec 5 notes. Seules les célébrités ayant une note de 4 ou + peuvent prétendre à une place au Paradis.


 5 Tours de France : respect !
super champion 5 tour de france respect !!
Commentez - il y a 1 an
 Grand coureur cycliste des années 60
Grand coureur cycliste des années 60
Commentez - il y a 1 an
 Le seul Normand à avoir doublé le Giro-Tour.
le seul Normand à avoir doublé Giro-Tour
Commentez - il y a 6 mois
5 notes ►

Commentaires

Vous avez des questions sur Jacques Anquetil ? Des remarques ? Des infos à partager ?

Image
Anonyme 59609 Le coureur qui m'a donné envie de faire du vélo. Pour moi le plus grand coureur et en plus le plus élégant.
Répondre - il y a 1 an
Anonyme 71083 J'aimerai savoir le nom des Enfants de jacques Anquetil et savoir si Grégory Anquetil Joueur international de Hand Français est bien le fils de Jacques Anquetil
Répondre - il y a 7 mois

Liens

Liens externes

Si vous connaissez un site qui parle de Jacques Anquetil et susceptible d'apporter des informations complémentaires à cette page, vous pouvez nous proposer le lien. Après délibération (si nous pensons que le contenu proposé est intéressant), nous afficherons le lien vers cette nouvelle source d'infos et nous vous préviendrons par e-mail quand il sera publié.

Autres coureur cycliste francais

Portrait de Armand de Las Cuevas
 

Drapeau France 1968 - 2018
Francais, 50 ans

Cycliste français, professionnel de 1989 à 1999, at été champion de France sur route 1991, a remporté le Critérium du Dauphiné libéré en 1998 et la Classique de Saint-Sébastien en 1994 et a été un équipier de Miguel Indurain au Tour de France. Il était pressenti pour gagner le Tour de France.
Portrait de Mathieu Riebel
 

Drapeau France 1997 - 2017
Francais, 20 ans

Coureur cycliste français connu pour avoir été Champion de France de l'américaine juniors (2015, avec Guillaume Millasseau) et 3e du Championnat de France de poursuite par équipes (2016).
Portrait de Roger Pingeon
 

Drapeau France 1940 - 2017
Francais, 76 ans

Coureur cycliste français vainqueur du Tour de France en 1967.
Portrait de Emmanuel Busto
 
Notez-le !

Drapeau France 1932 - 2017
Francais, 85 ans

Coureur cycliste français ayant participé à 6 Tours de France (de 1957 à 1962) dont 31e en 1958 et 1 fois au Tour d'Espagne en 1959 où il est arrivé 5e.
Portrait de Roger Walkowiak
 
Notez-le !

Drapeau France 1927 - 2017
Francais, 89 ans

Coureur cycliste français, vainqueur du Tour de France (1956), le plus ancien lauréat du Tour de France au moment de sa disparition, à l'origine de l'expression « Tour à la Walkowiak ».
Portrait de Ange Roussel
 
Notez-le !

Drapeau France 1934 - 2018
Francais, 84 ans

Coureur cycliste français, grand nom du cyclisme breton, il comptabilise plus de 150 titres de champion de France. Il était surnommé le «Sorcier de Remungol» du nom de sa commune du Morbihan et en raison du grand nombre de coureurs cyclistes qu'il avait formés, dont le plus illustre est Bernard Hinault.

Autres points communs avec Jacques Anquetil