Jean Germain (homme politique)

 
Jean Germain
1947 - 2015
 

Homme d'état, Homme politique, Maire, Sénateur, Socialiste (Parti socialiste, Politique, Politique de gauche).

Nationalité française Francais, né le 11 septembre 1947 et mort le 7 avril 2015

67 ans Mort à l'âge de 67 ans (de quoi ?).

Enterré (où exactement ?).




Où se trouve la tombe
de Jean Germain ?


Contribuez !

Biographie

Jean Germain, né le 11 septembre 1947 à Tours en Indre-et-Loire et mort le 7 avril 2015 dans la même ville, est un homme politique français, membre du Parti socialiste. Il est maire de Tours de 1995 à 2014 et sénateur d'Indre-et-Loire de 2011 à sa mort. Il est retrouvé mort au premier jour du procès en correctionnelle dans lequel il est mis en examen, dans le cadre de l'« affaire des mariages chinois ».

Juriste de formation (études à Tours), maître de conférences en droit public (il a notamment enseigné le droit constitutionnel et les finances publiques).

Vice-Président d'abord, puis Président de 1988 à 1993, de l'université François-Rabelais de Tours, Jean Germain a, en cette qualité, ouvert plusieurs chantiers : accompagnement de la démocratisation de l'accès à l'enseignement supérieur, professionnalisation d'un certain nombre de filières de formation, ouverture européenne des cursus par la multiplication des programmes Erasmus et Comenius.

Un important programme immobilier a permis d'accueillir des étudiants de plus en plus nombreux et d'ancrer l'université dans la ville à l'exemple de l'implantation de la composante « Droit, Économie et Gestion » sur le quartier des 2 Lions, alors en construction, au sud de la ville.

Il coordonne la création d'une antenne de l'université de Tours à Blois et d'une filière de formation dédiée à « l'ingénierie des milieux aquatiques et des corridors fluviaux » à Chinon.

Il est inspecteur général de l'Éducation nationale (IGEN) de janvier 1993, date à laquelle il cesse ses fonctions de directeur de cabinet du secrétaire d'Etat André Laignel, jusque septembre 2010, date à laquelle il a fait valoir ses droits à la retraite.

Dans le cadre de ses activités professionnelles et dans le prolongement des responsabilités universitaires qu'il a exercées, Jean Germain s'est vu confier par Pierre Moscovici, alors Ministre des affaires européennes, et Jack Lang, Ministre de l'éducation, une mission sur les voies et moyens permettant d'amplifier la mobilité des étudiants, des enseignants et des formateurs dans l'espace européen. Cette mission s'est traduite par un rapport sur « l'Europe des connaissances et du savoir » lequel a préfiguré l'adoption de la résolution du Con

De 1982 à 1985, il est directeur de cabinet d'André Laignel lorsque ce dernier est président du conseil général de l'Indre. Par la suite, de 1988 à 1993, il occupe cette même fonction de directeur de cabinet alors que Laignel est secrétaire d'État, d'abord à la formation professionnelle (de 1988 à 1991), puis à la ville et à l'aménagement du territoire (de 1991 à 1993) ,.

Membre du Parti socialiste, Jean Germain est délégué national du PS auprès de François Hollande, chargé de l'Éducation et des Universités.

D'après la liste du 11 novembre 2003, il est membre du comité d'orientation scientifique de l'association À gauche, en Europe, fondée par Michel Rocard et Dominique Strauss-Kahn.

Il a apporté son soutien à Ségolène Royal le 17 août 2006, puis a soutenu François Hollande dans le cadre de la primaire présidentielle socialiste de 2011.

Jean Germain est élu sénateur lors des élections sénatoriales de 2011. Au Sénat, au sein duquel il siège jusqu'à sa mort, il est notamment vice-président de la Commission des Finances depuis le renouvellement sénatorial de 2014, rapporteur spécial sur la mission budgétaire "Relations avec les collectivités territoriales", après avoir été rapporteur spécial de la mission "Ville et Logement" pour le projet de loi de finances pour 2012 et président du groupe interparlementaire d'amitié France-Liban depuis le renouvellement sénatorial de 2011.

Il a été premier vice-président de la région Centre de 1998 à 2011. Il a exercé, à ce titre, l'intérim de la présidence de la région à deux reprises, après les démissions de Michel Sapin en 2000 et en 2007.

Jean Germain arrive à la mairie de Tours en 1995, succèdant ainsi à Jean Royer. Il a lancé le vaste chantier du tramway de Tours qu'il a inauguré en 2013 et qui induit d'importants chantiers connexes comme les restructurations d'espaces tels que les places Pilorget, de la Tranchée et du Général-Leclerc.

Jean Germain a exercé de nombreuses fonctions locales : président de conseil de surveillance de Tours évènements, président du conseil de surveillance du CHRU de Tours, président du conseil d'administration de l'office public d'HLM Tours Habitat, président du SPL Tours Val de Loire Tourisme, président de SEMPAT Val de Loire, président de la société d'équipement de la Touraine (SET), président de l'agence d'urbanisme de l'agglomération de Tours (ATU), président du syndicat intercommunal des transports en commun de l'agglomération tourangelle (SITCAT), président de l'Établissement public Loire.

En 2013, il cumule deux mandats et plus de dix fonctions à son actif, ce qui fait de lui, d'après un article de presse, le second édile français cumulant le plus de mandats et fonctions.

Après trois mandats et 19 années comme maire, la liste conduite par Jean Germain est devancée (41,7 %), en mars 2014, par celle de Serge Babary (49,7 %), dans le cadre d'une triangulaire avec le FN Gilles Godefroy (8,57 %). Il décide après sa défaite de démissionner du conseil municipal.

En 2011, il est cité dans l'« affaire des mariages chinois », où quatre autres personnes sont mises en examen, notamment pour escroquerie et détournement de fonds de la mairie, faits dont il dément avoir été informé. Le 31 octobre 2013, il est mis en examen pour complicité de prise illégale d'intérêts et détournement de fonds publics.

Alors que son procès doit débuter le 7 avril 2015, il se suicide le matin même dans son garage à proximité de son domicile. Dans une des deux lettres d'adieu laissées par l'ancien maire et lues par son avocat Dominique Tricaud (en), Jean Germain dit ne pas avoir supporté l'injustice et le déshonneur dont il était accablé.

Source : fr.wikipedia.org  

Tombe

Aidez-nous à localiser la tombe de Jean Germain en nous envoyant l'adresse du lieu où se trouve sa sépulture (cimétière...). Facultatif : transmettez-nous également les coordonnées GPS de l'emplacement exact de la sépulture de Jean Germain.

Vous savez où se trouve la tombe de Jean Germain ?

Citations

Nous n'avons pas de citations de Jean Germain pour le moment...

Si vous connaissez des citations de Jean Germain, nous vous proposons de nous les suggérer.
Proposez une citation.

Forum

Soyez le premier à poser une question sur Jean Germain.

Fiche d'identité

Identité

  • Nom complet : --
  • Nationalité (à sa mort) : Française Drapeau francais
  • Nationalité (à sa naissance) : --
  • Sexe : Masculin

Domaines d'activité

Noms

  • Nom usuel : Jean Germain
  • Nom complet : --
  • Prénom : Jean
  • Noms dans d'autres langues : --
  • Homonymes : 0 (aucun)
  • Nom de famille : Jean Germain
  • Pseudonyme : --
  • Surnom : --
  • Erreurs d'écriture : --

Naissance

  • Signe astrologique du zodiaque : --
  • Signe astrologique chinois : --

Décès

  • Âge de mort : 67 ans
  • Cause de mort : --

Obsèques

  • Date des obsèques : --
  • Lieu de sépulture : --
  • Type de funérailles : --

Que recherchez-vous sur Jean Germain ?

Si vous ne trouvez ce que vous recherchez sur Jean Germain, décrivez-nous votre demande et nous vous répondrons personnellement dans les plus brefs délais.

Demandez-nous

Notez !

5 sur 5
  ?
2 notes
5 étoiles
2
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
0 étoile
0
5,00

Au Paradis !

Jean Germain est au Paradis ! Les membres du site ont décidé de porter Jean Germain au plus haut niveau du site en lui attribuant une note moyenne de 5 sur 5 avec 2 notes. Seules les célébrités ayant une note de 4 ou + peuvent prétendre à une place au Paradis.


 Jean Germain était le maire de Tours et il était très gentil.
Bonjour ou bonsoir
Jean Germain il était le maire de tours il était très gentil et il était homme politique très gentil
Commentez - il y a 1 an
 Très bon Maire de la ville de Tours
Jean Germain il était un très bon Maire de la ville de Tours
Commentez - il y a 2 ans

Commentaires

Vous avez des questions sur Jean Germain ? Des remarques ? Des infos à partager ?

Image

Liens

Liens externes

Si vous connaissez un site qui parle de Jean Germain et susceptible d'apporter des informations complémentaires à cette page, vous pouvez nous proposer le lien. Après délibération (si nous pensons que le contenu proposé est intéressant), nous afficherons le lien vers cette nouvelle source d'infos et nous vous préviendrons par e-mail quand il sera publié.

Autres points communs avec Jean Germain