Kobe Bryant

 
Kobe Bryant
1978 - 2020
 

Joueur américain de basket, 5 fois champion NBA, il est l'un des 7 joueurs à avoir inscrit plus de 30 000 points en carrière. Il forme (avec Shaquille O'Neal) l'un des duos les plus dominants de l'histoire de la NBA, réalisant un triplé historique en 2000, 2001 et 2002. En 2006, il inscrit notamment 81 points contre les Raptors de Toronto, soit la deuxième performance de l'histoire de la NBA. Après vingt saisons dans la même franchise, il compile 1 346 matches en NBA et a marqué un total de 33 643 points. Il est désigné joueur de la décennie 2000 par la NBA. Bryant est également double champion olympique 2008 et 2012 avec l'équipe des États-Unis. Le 18 décembre 2017, ses deux maillots (les numéros 8 et 24) ont été retirés par les Lakers de Los Angeles et ont été gravés en haut du Staples Center en compagnie des autres légendes de la franchise. Kobe Bryant est à ce jour le seul joueur de l'histoire de la NBA à avoir deux numéros gravés au plafond d'une même franchise.

Nationalité américaine Américain, né le 23 août 1978 et mort le 26 janvier 2020

41 ans Mort victime d'un accident d'hélicoptère (accident) à l'âge de 41 ans.

Enterré (où exactement ?).




Où se trouve la tombe
de Kobe Bryant ?


Contribuez !

Biographie

Kobe Bean Bryant, né le 23 août 1978 à Philadelphie en Pennsylvanie et mort le 26 janvier 2020 à Calabasas en Californie, est un joueur de basket-ball américain ayant évolué dans la franchise NBA des Lakers de Los Angeles pendant 20 saisons, entre 1996 et 2016. Quintuple champion NBA, il est l'un des 7 joueurs à avoir inscrit plus de 30 000 points en carrière. Sélectionné en 13e position lors de la draft 1996 de la NBA par les Hornets de Charlotte, alors qu'il est lycéen, il est immédiatement transféré aux Lakers de Los Angeles. Après plusieurs saisons d'apprentissage dans la NBA, il forme avec Shaquille O'Neal l'un des duos les plus dominants de l'histoire de la NBA, réalisant un triplé historique en 2000, 2001 et 2002. Après un échec lors des finales 2004, il devient le leader de son équipe et réalise des performances individuelles, bien qu'on lui reproche alors son manque d'altruisme. En 2006, il inscrit notamment 81 points contre les Raptors de Toronto, soit la deuxième performance de l'histoire de la NBA. Il change son numéro 8 pour le numéro 24 avant la saison 2006-2007 qu'il termine en tant que meilleur marqueur de points. En 2008, il est désigné meilleur joueur de la saison régulière (MVP). Il remporte deux nouveaux titres en 2009 et 2010. Après plusieurs tentatives manquées et trois dernières saisons entachées de blessures, Kobe Bryant met un terme à sa carrière le 13 avril 2016, après un dernier match durant lequel il inscrit 60 points. Après vingt saisons dans la même franchise, il compile 1 346 matches en NBA et a marqué un total de 33 643 points. Il est désigné joueur de la décennie 2000 par la NBA. Bryant est également double champion olympique 2008 et 2012 avec l'équipe des États-Unis. Le 18 décembre 2017, ses deux maillots (les numéros 8 et 24) ont été retirés par les Lakers de Los Angeles et ont été gravés en haut du Staples Center en compagnie des autres légendes de la franchise. Kobe Bryant est à ce jour le seul joueur de l'histoire de la NBA à avoir deux numéros gravés au plafond d'une même franchise.

Fils du basketteur Joe « JellyeBean » Bryant, Kobe passe une majeure partie de son enfance en Italie (il parle italien couramment), où son père évolue dans le Championnat d'Italie de basket-ball. Il effectue également une courte parenthèse française de 6 mois (son père joue au FC Mulhouse Basket). Il rejoint néanmoins les États-Unis durant son adolescence, et poursuit ses études dans un lycée de Philadelphie, Lower Merion High School, où en marge de ses études il domine complètement le championnat de basket-ball : dans sa dernière année il porte son équipe à un bilan de 31 victoires pour 3 défaites et se voit nommé joueur de l'année (Naismith High School Player of the Year).

Ses débuts en NBA

Sûr de son potentiel, il se présente à la draft NBA 1996. Il est sélectionné par les Hornets de Charlotte en 13e position de la draft, mais Bryant fait clairement savoir qu'il ne jouera que pour le club de son coeur, les Los Angeles Lakers. Jerry West, le General Manager des Lakers, effectue alors un coup de génie en proposant aux Hornets une monnaie d'échange très convaincante : le talentueux pivot Vlade Divac.

Bryant devient le plus jeune joueur de l'histoire de la ligue lors de son premier match. Sa première saison, bien que timide (7,6 points de moyenne, 6 matchs démarrés sur 71), laisse entrevoir toutes les capacités du joueur, même s'il donne l'impression d'avoir à apprendre tous les rudiments du jeu collectif. Le duo potentiel qu'il forme avec Shaquille O'Neal pour les saisons à venir semble promis aux titres. Il gagne aussi le Slam Dunk Contest lors de sa saison rookie (1996-1997).

Lors des Playoffs NBA 1997, dans les dernières secondes d'un match crucial face aux Jazz de l'Utah, il veut faire la différence et montrer qu'il peut sauver son équipe. Mais le résultat se solde par 3 air-ball et de multiples critiques de la part des journalistes.

Lors de sa deuxième saison (1997-1998), il devient rapidement l'une des nouvelles sensations de la ligue, de par son jeu spectaculaire et ses progrès effectués (15,4 points de moyenne par match).

En février 1998, il devient le plus jeune titulaire d'un NBA All-Star Game. Mais après le match des étoiles, il connait une deuxième partie de saison difficile, et sa contribution offensive diminue quelque peu. Cette irrégularité lui coute le titre de meilleur sixième homme et de joueur ayant le plus progressé, distinctions pour lesquelles il fut longtemps pressenti. Los Angeles est par la suite éliminé des playoffs 4-0 par Utah.

La saison raccourcie de 1999 montre un Kobe Bryant en progression constante dans son jeu, mais cela n'empêchera pas Los Angeles de se faire une nouvelle fois balayer 4-0, cette fois-ci par le futur champion, San Antonio.

Kobe Bryant prend finalement toute sa place dans l'effectif lors de sa quatrième saison en NBA (1999-2000). L'arrivée de Phil Jackson, l'entraîneur aux six titres de champion avec les Bulls de Michael Jordan, permet aux Lakers de remporter le titre de champion en 2000, face aux Indiana Pacers. Lors du Game 4, Kobe Bryant réalise ce qui est considéré comme l'un de ses plus grands matchs. Absent des parquets depuis le premier quart-temps du Game 2 en raison d'une entorse à la cheville, Kobe score 28 points dont 8 en prolongation. C'est lui qui inscrit 3 des 4 derniers paniers des Lakers, orphelins de Shaquille O'Neal, sorti pour 6 fautes. Los Angeles remporte le titre quelques jours plus tard au Staples Center.

La saison 2000-2001 est couronnée d'un nouveau titre, et Bryant augmente encore son niveau de jeu avec une moyenne de 28,5 points par match, soit 6 points de plus que l'année précédente. Le duo offensif avec O'Neal marque près de 60 points de moyenne à eux deux.

Mais le désir de Bryant de montrer ses progrès à toute la ligue se fait parfois au détriment de ses coéquipiers, et agace particulièrement Shaquille O'Neal. La saison sera souvent gâchée par la guerre médiatique des deux stars des Lakers.

Mais en fin de saison, alors que Kobe est blessé, O'Neal montre que l'équipe arrive à gagner sans lui. Bryant le comprend aussi et revient avec une autre mentalité. C'est le début de la domination des Lakers, qui remporte leurs 8 derniers matchs de saison régulière et leurs 11 premières rencontres de playoffs. Bryant, plus collectif, réalise cependant deux matchs à 48 points et 45 points. O'Neal déclare que le numéro 8 est le meilleur joueur de la ligue.

Los Angeles, qui ne perdra qu'un match en finale, remporte un deuxième titre consécutif et devient la seconde meilleure équipe en playoffs de l'histoire, avec 15 victoires pour 1 défaite.

La saison 2001-2002 voit Kobe Bryant remporter le titre de MVP du All-Star Game sous les sifflets de son ancien public, à Philadelphie. Los Angeles rencontre plus de difficultés en playoffs que l'année précédente, notamment dans la série contre Sacramento, l'une des plus belles de ces dernières années. Kobe réussira 30 points, 10 rebonds et 7 passes décisives dans la victoire en prolongation au Game 7. Un troisième titre est remporté quelques jours plus tard face aux Nets du New Jersey.

Kobe obtient son troisième titre à seulement 23 ans. Son style offensif et ses dunks spectaculaires font de Bryant l'un des joueurs préférés des fans.

O'Neal blessé au début de la saison 2002-2003, Bryant a bien du mal à mener les Lakers vers la victoire, shootant excessivement à défaut d'impliquer ses coéquipiers. Cette situation atteint son paroxysme lors d'une défaite à Boston, match au cours duquel Bryant manquera 30 de ses 47 shoots. Les critiques des journalistes réapparaissent et les Lakers sont loin de la huitième place qualificative pour les playoffs.

Cependant, avec O'Neal à nouveau dans l'équipe, les Lakers retrouvent peu à peu leur basket et remontent au classement à l'approche du All-Star Game (mi-février).

Kobe va alors réaliser neuf matchs consécutifs à 40 points ou plus (seul Wilt Chamberlain et Michael Jordan ont fait aussi bien), remettant presque à lui seul les Lakers sur le chemin du succès (7 victoires 2 défaites pendant la série). Malgré leur début de saison misérable, Los Angeles réussit l'exploit de terminer à la cinquième place, mais la passe de quatre n'a pas lieu. Les Lakers sont barrés par les Spurs durant les playoffs 2003.

À l'issue de cette saison, Kobe Bryant est considéré comme l'un des tous meilleurs joueurs, finissant à la troisième place pour le titre de MVP de la saison régulière, et en étant élu dans la All-NBA First Team (meilleur cinq de la saison).

Accusé de viol

Durant l'été 2003, il est accusé de viol par une employée d'un hôtel du Colorado où il passait sa rééducation suite à une blessure. L'affaire eut un écho énorme dans les médias américains et Bryant dut avouer qu'il avait effectivement eu une relation sexuelle avec l'employée. Les poursuites sont alors stoppées, la jeune femme subissant une très grosse pression de la part de l'entourage de Kobe Bryant. Son image (marié et père d'un enfant) fut très fortement entachée, certains commenditaires (dont Nutella) rompant leurs contrats avec le joueur.

Saison 2003-2004: une saison pas comme les autres

Les Lakers partent favoris pour la saison 2003-2004 après la signature de deux futurs Hall of Famers : Karl Malone et Gary Payton, à la recherche de leur premier titre. Avec O'Neal et Bryant, les quatre superstars se mettent au service du collectif et les Lakers deviennent rapidement la meilleure équipe de la ligue. Mais la blessure de Karl Malone en décembre 2003 vient arrêter la belle série des Angelinos. Malone, ciment du collectif est absent trois mois, et Los Angeles commence à perdre pied. O'Neal et Bryant, qui reprennent leur guerre médiatique, ratent également plusieurs matchs en raison de blessures. Kobe est également contraint d'effectuer plusieurs allers-retours dans le Colorado, pour répondre de son viol présumé.

Mais le retour de Malone en fin d'année redonne du souffle aux Lakers et à Bryant, qui enchaine les grosses performances. Lors du dernier match de la saison régulière, Kobe réalise probablement sa meilleure performance, en arrachant la prolongation puis en donnant la victoire au buzzer sur un tir à trois points. Les Lakers deviennent champions de la division Pacifique et semblent retrouver leur meilleur basket à l'entame des playoffs 2004.

Après un premier tour difficile contre Houston, Los Angeles se retrouve mené 2-0 face aux Spurs de San Antonio. Mais les Lakers réussissent l'exploit de gagner les quatre rencontres suivantes. Dans le Game 4, Kobe réalise l'un de ses meilleurs matchs en carrière avec 42 points. Après avoir éliminé Minnesota en finale de conférence, les Lakers atteignent les finales où ils font figure de grandissimes favoris face aux Pistons de Detroit. Kobe est d'ailleurs pressenti pour le titre de MVP des finales. Et en arrachant la prolongation dans le Game 2 sur le tir « le plus important de sa carrière », Bryant semble donner raison aux journalistes et la série est désormais à égalité. Mais la rigueur défensive des Pistons, associée à une certaine suffisance des Lakers, offre le titre à Detroit en seulement cinq manches. Los Angeles devient la première équipe de l'histoire à perdre ses trois matchs à l'extérieur, les critiques pointent du doigt Kobe, qui a fait preuve d'égoïsme et qui a continué de shooter au détriment de ses coéquipiers, et ce, malgré un pourcentage faible de 35 %.

Saison 2004-2005

Après la finale perdue face à Detroit, Kobe Bryant teste le marché en renonçant à son année supplémentaire en option avec les Lakers. Mais ses exigences salariales, que peu d'équipes peuvent satisfaire, le poussent à resigner un contrat de 7 ans avec les Lakers, après avoir été un temps pressenti du côté des Clippers. Mais l'équipe des Lakers change de visage : l'entraîneur Phil Jackson quitte le club et Shaquille O'Neal est échangé à Miami contre trois joueurs. De nombreux journalistes pensent que Bryant est à l'origine de ces deux mouvements, bien que les membres dirigeants des Lakers affirment le contraire. Bryant s'entend en effet mal avec O'Neal et semble vouloir être le leader sans partage de l'équipe.

Bryant entame ainsi la saison 2004-2005 comme leader incontesté des Lakers mais il peine à hisser son équipe au-dessus des 50% de victoires. Suite à ses démélés avec la justice, il est hué pratiquement à chaque déplacement du club et les journalistes lui reprochent son arrogance et son individualisme.

Shaquille O'Neal et Bryant s'affrontent pour la première fois sur un parquet lorsque les Lakers accueillent le Heat de Miami le jour de Noël. Devant une audience record, Kobe marque 42 points mais O'Neal et son équipe remportent la rencontre.

En dépit des performances offensives de Bryant, les Lakers chutent terriblement après le All Star Game, perdant 19 de leurs 22 derniers matchs et ratant les playoffs pour la première fois depuis 1994. Bryant termine deuxième meilleur marqueur de la saison, mais son pourcentage d'adresse (43,3%) est le plus faible depuis 1998. Son manque de camaraderie dans les vestiaires et sa tendance à accaparer le ballon lui vaudra des critiques publiques de certains de ses coéquipiers.

Saison 2005-2006: une saison pour les mémoires

Phil Jackson réintègre l'équipe des Lakers, qui signent également le décevant numéro 1 de la draft 2001 Kwame Brown et le discret Smush Parker.

Personne ne croit en Los Angeles avant le début de la saison, mais après un premier mois en demi-teinte, les Lakers créent la surprise en se positionnant à la huitième place qualificative à l'Ouest. Bryant, qui n'a jamais été aussi fort offensivement, prend une toute autre dimension en scorant 62 points en trois quart-temps le 20 décembre contre Dallas.

Kobe bat son record de points en carrière ce 22 janvier 2006 avec 81 points lors de la victoire de son équipe face à Toronto (122-104). C'est la deuxième meilleure performance de l'histoire de la NBA sur un match, derrière les 100 points de Wilt Chamberlain en 1962. En 42 minutes, Bryant a mis 28/46 tirs, 18/20 aux lancers francs et 7/13 à 3 points. Il marque 55 points en seconde mi-temps et bat même à lui seul les Raptors sur cette période (55 à 45).

Kobe devient l'attraction de cette deuxième partie de saison, et les journalistes et les fans s'attendent à chaque match à une grande performance.

La fin de saison marque la naissance d'une vraie équipe. Si les performances individuelles de Bryant ont valu aux Lakers d'être qualifiés de "one man show", il n'en est rien à l'approche des playoffs. Odom joue comme un All star, Brown comfirme enfin et Parker demeure l'une des révélations de l'année. Et cette équipe va créer une sensation en menant 3 victoires à 1 contre l'un des favoris au titre, Phoenix. Los Angeles devient cependant la huitième équipe de l'histoire à perdre une série de playoffs après avoir eu un avantage de 3-1.

Bryant a réussi l'exploit de conduire presque seul son équipe en play-offs, grâce à une moyenne de plus de 35 points, meilleure performance sur une saison depuis Michael Jordan lors de sa troisième année. Il efface ainsi Elgin Baylor pour le meilleur marqueur sur une saison des Lakers.

Saison 2006-2007

Kobe Bryant commence l'année en changeant de numéro. Il porte en effet le numero 24. Les Lakers remportent 26 de leurs 39 premiers matchs et se placent à la 4e place de la conférence Ouest. Mais les blessures successives de Lamar Odom et de Luke Walton vont freiner l'équipe. Les Lakers perdent pied, enchainant notamment 7 défaites consécutives courant mars. Bryant inscrit au moins 50 points dans quatre matchs consécutifs, "Mamba" va ainsi devenir le seul joueur avec Wilt Chamberlain à réussir pareil exploit : 65 contre Portland, 50 contre Minesota, 60 contre Memphis et 50 contre New Orleans - tous des victoires.

Bryant marque plus de 50 points trois autres fois, devenant le joueur ayant réussi le plus de matchs à 50 points sur une saison dans l'histoire des Lakers (10 fois). Il finit meilleur marqueur de la ligue pour la 2e saison consécutive avec une moyenne de 31,6 points par match.

Terminant la saison avec seulement 42 victoires et 40 défaites, les Lakers affrontent les Suns de Phoenix au premier tour des playoffs dans un remake de la saison précédente. Mais cette fois-ci, l'effectif de Phoenix est bien supérieur à celui des Lakers, et malgré un bon match 3 qui verra Bryant marquer 45 points, les Suns éliminent les Lakers facilement en 5 manches.

Bryant, particulièrement frustré à l'issue de cette série, annonce qu'il veut être transféré, peu convaincu par la volonté des dirigeants d'améliorer l'équipe. Il se rétracte un peu plus tard, après s'être entretenu avec Phil Jackson, mais le doute planne toujours. Beaucoup de rumeurs circulent et le départ possible de Kobe devient le feuilleton de l'été.

Bryant doit pourtant se reconcentrer sur son basket car il défend pour la première fois les couleurs des États-Unis avec Team USA lors du Championnat des Amériques en août 2007. À l'instar de Michael Jordan en 1992 avec la Dream Team, Bryant se concentre sur la défense. Les États-Unis remportent le tournoi, Kobe Bryant jouant 19,9 minutes de moyenne sur 10 matches. Il marque en moyenne 15,3 points (60,7 % à deux points, 45,9 % à trois points et 87,2 % aux lancers francs), capte 2 rebonds et donne 2,9 passes décisives.

Saison 2007-2008 : MVP et finales NBA

Les Lakers réalisent un bon début de saison grâce au jeune pivot Andrew Bynum qui devient un des joueurs les plus prometteurs de la ligue. Les Lakers sont à la première place de la très compétitive conférence Ouest en janvier lorsque Bynum se blesse gravement au genou, diminuant la force des Lakers à l'intérieur de la raquette. Le 1er février, l'Espagnol Pau Gasol arrive aux Lakers pour renforcer l'équipe. Suite à cette arrivée, les Lakers remportent 10 matchs consécutifs et redeviennent favoris. Bryant se déchire un ligament au petit doigt mais continue à jouer. Il marque 52 points contre les Dallas Mavericks, dont 30 dans le dernier quart-temps et la prolongation dans la victoire 108-104 de son équipe. Des victoires importantes contre New Orleans et San Antonio lors de la dernière semaine de compétition placent les Lakers à la première place de la conférence ouest (une des fin de saison les plus serrées de l'histoire de la NBA) avec un bilan de 57 victoires pour 25 défaites.

Les Lakers affrontent les Denver Nuggets au premier tour des playoffs. Bryant marque 49 points et offre 10 passes décisives lors de la deuxième rencontre. Seul trois joueurs ont marqué plus de 40 points et donné au moins 10 passes décisives en playoffs dans les quinze dernières années (Tracy McGrady, Kevin Jonhson et Charles Barkley). Les Lakers sont, en 2008, la seule équipe à passer le premier tour des playoffs 4 - 0 (balayage).

Le 7 mai, Bryant, remporte enfin le titre de NBA Most Valuable Player de la saison régulière 2007-08. Avec un moyenne de 28,3 points (deuxième marqueur de la saison), 6,3 rebonds et 5,4 assists, il devance ainsi Chris Paul, Kevin Garnett et LeBron James.

Après avoir battu Denver 4-0, les Lakers battent Utah 4-2 en allant gagner sur le parquet d'Utah et finissent en finale de conférence face aux Spurs de San Antonio, qu'ils battent en 5 manches. Ils atteignent ainsi les finales pour la première fois depuis 2004. Opposés aux Boston Celtics dans le remake de l'une des plus grandes rivalités de l'histoire du basket, les Lakers ne parviennent pas à retrouver leur niveau d'avant les finales. Lors de la quatrième rencontre, ils perdent sur leur parquet après avoir mené de 24 points ; jamais dans l'histoire des playoffs, une équipe n'a perdu en comptant une telle avance. Les Celtics détruisent les Lakers lors du game 6 en gagnant de 39 points, soit l'une des pires défaites de l'histoires des playoffs pour les Lakers, battu 4-2 au terme de ces finales.

Jeux olympiques 2008

Auteur de 20 points en finale Bryant et les États-Unis obtiennent la médaille d'or lors des Jeux olympiques d'été de 2008 en battant l'Espagne 118-107.

Kobe Bryant est mort le dimanche 26 janvier 2020, à l'âge de 41 ans, dans un accident d'hélicoptère, à Calabasas (USA, Californie). Sa fille Gianna Maria-Onore, âgée de 13 ans, meurt aussi dans l'accident.

Source : fr.wikipedia.org  

Tombe

Aidez-nous à localiser la tombe de Kobe Bryant en nous envoyant l'adresse du lieu où se trouve sa sépulture (cimétière...). Facultatif : transmettez-nous également les coordonnées GPS de l'emplacement exact de la sépulture de Kobe Bryant.

Vous savez où se trouve la tombe de Kobe Bryant ?

Citations

Nous n'avons pas de citations de Kobe Bryant pour le moment...

Si vous connaissez des citations de Kobe Bryant, nous vous proposons de nous les suggérer.
Proposez une citation.

Forum

Soyez le premier à poser une question sur Kobe Bryant.

Fiche d'identité

Identité

  • Nom complet : Kobe Bean Bryant
  • Nationalité (à sa mort) : Américaine Drapeau américain
  • Nationalité (à sa naissance) : --
  • Sexe : Masculin

Domaines d'activité

  • Activités principales : Basketeur
  • Autres activités : Sportif
  • Domaines : Basket-ball, Sport, Sport collectif

Noms

  • Nom usuel : Kobe Bryant
  • Vrai nom : Kobe Bryant
  • Prénom : Kobe
  • Noms dans d'autres langues : --
  • Homonymes : 0 (aucun)
  • Nom de famille : Bean Bryant
  • Pseudonyme : --
  • Surnom : --
  • Erreurs d'écriture : --

Naissance

  • Date de naissance : Mercredi 23 août 1978
  • Lieu de naissance : --
  • Signe astrologique du zodiaque : --
  • Signe astrologique chinois : --

Décès

  • Âge de mort : 41 ans
  • Cause de mort : Accident d'hélicoptère (Accident)

Obsèques

  • Date des obsèques : --
  • Lieu de sépulture : --
  • Type de funérailles : --

Que recherchez-vous sur Kobe Bryant ?

Si vous ne trouvez ce que vous recherchez sur Kobe Bryant, décrivez-nous votre demande et nous vous répondrons personnellement dans les plus brefs délais.

Demandez-nous

Notez !

4.25 sur 5
  ?
4 notes
5 étoiles
3
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
1
1 étoile
0
0 étoile
0
4,25

Au Paradis !

Kobe Bryant est au Paradis ! Les membres du site ont décidé de porter Kobe Bryant au plus haut niveau du site en lui attribuant une note moyenne de 4.25 sur 5 avec 4 notes. Seules les célébrités ayant une note de 4 ou + peuvent prétendre à une place au Paradis.


 C’était un Grand, sur le parquet comme dans la vie.
c'etait un Grand, sur le parquet comme dans la vie
Commentez - il y a 9 mois
 Une légende du monde de la NBA, qui a marqué l'intégralité du monde sportif.
Une légende du monde de la NBA, qui a marqué l'intégralité du monde sportif (même les gens comme moi ne regardant pas le basket) et parti en plus beaucoup trop tôt, tragiquement avec sa fille cadette...
Commentez - il y a 9 mois
 Un grand champion doublé d'un grand travailleur.
Un grand champion doublé d'un grand travailleur.
Mes condoléances les plus sincères à sa femme qui a subit 2 pertes,un mari ainsi que sa fille de 13 ans Gianna.
Mes condoléances aussi aux familles des autres personnes qui ont péri dans cette accident d'hélicoptère.
Commentez - il y a 9 mois
4 notes ►

Commentaires

Vous avez des questions sur Kobe Bryant ? Des remarques ? Des infos à partager ?

Image

Liens

Liens externes

Si vous connaissez un site qui parle de Kobe Bryant et susceptible d'apporter des informations complémentaires à cette page, vous pouvez nous proposer le lien. Après délibération (si nous pensons que le contenu proposé est intéressant), nous afficherons le lien vers cette nouvelle source d'infos et nous vous préviendrons par e-mail quand il sera publié.

Autres basketeur américain

Portrait de Clifford Robinson
 
Notez-le !

Drapeau États-unis d'amérique 1966 - 2020
Américain, 53 ans

Basketteur américain, star de Portland aux 18 saisons en NBA avec Portland, avait été élu meilleur 6ème homme de la Ligue en 1993 et avait participé au All-Star Game en 1994.
Portrait de Michael Ojo
 

Drapeau États-unis d'amérique 1993 - 2020
Américain, 27 ans

Basketteur américano-nigérian, vainqueur de la Supercoupe de la Ligue adriatique (2018), vainqueur de la Ligue adriatique (2019) et vainqueur du Championnat serbe (2019).
Portrait de Jerry Sloan
 
Notez-le !

Drapeau États-unis d'amérique 1942 - 2020
Américain, 78 ans

Basketteur et entraîneur américain de basket-ball, célèbre coach du Utah Jazz avec ses 1 223 succès, il est le 4e coach le plus victorieux de l'histoire de la NBA. Il a mené par 2 fois le Utah Jazz en finales, en 1997 et 1998, sans pouvoir décrocher le titre suprême.
Portrait de Rasual Butler
 
Notez-le !

Drapeau États-unis d'amérique 1979 - 2018
Américain, 38 ans

Basketteur américain connu pour avoir joué à Miami, la Nouvelle-Orléans ou San Antonio. Son tir extérieur était considéré comme sa plus grande force.
Portrait de Wes Unseld
 
Notez-le !

Drapeau États-unis d'amérique 1946 - 2020
Américain, 74 ans

Basketteur et entraîneur américain de basket-ball de la NBA, avec Wilt Chamberlain, il est l'un des 2 seuls joueurs à avoir remporté le titre de MVP dès sa saison rookie.
Portrait de John Havlicek
 
Notez-le !

Drapeau États-unis d'amérique 1940 - 2019
Américain, 79 ans

Basketteur américain, élu parmi les meilleurs joueurs du cinquantenaire de la NBA, intronisé au Basketball Hall of Fame en 1984. Vainqueur des huit finales disputées avec Boston entre 1963 et 1976, il révolutionna le rôle de sixième homme. Il joue pour les Celtics de Boston durant les 16 ans de sa carrière et remporte 8 titres de champion avec eux. Il devient le premier joueur à marquer plus de 1 000 points durant 16 saisons consécutives. Il fut 13 fois NBA All-Star. Il est le meilleur joueur des Celtics de Boston au nombre de points marqués et de matchs disputés respectivement 26 395 points et 1 270 matchs.

Autres points communs avec Kobe Bryant