Molière

12ème
Molière
1622 - 1673
Score : 13 719 680

Comédien et dramaturge français devenu le comédien et auteur favori du jeune Louis XIV et de sa cour, pour lesquels il conçoit de nombreux spectacles, en collaboration avec les meilleurs architectes scéniques, chorégraphes et musiciens du temps. Grand créateur de formes dramatiques, interprète du rôle principal de la plupart de ses pièces, Molière a exploité les diverses ressources du comique — verbal, gestuel et visuel, de situation — et pratiqué tous les genres de comédie, de la farce à la comédie de caractère. Il a créé des personnages individualisés, à la psychologie complexe, qui sont rapidement devenus des archétypes. Observateur lucide et pénétrant, il peint les mœurs et les comportements de ses contemporains, n'épargnant guère que les ecclésiastiques et les hauts dignitaires de la monarchie, pour le plus grand plaisir de son public, tant à la cour qu'à la ville. Loin de se limiter à des divertissements anodins, ses grandes comédies remettent en cause des principes d'organisation sociale bien établis, suscitant de retentissantes polémiques et l'hostilité durable des milieux dévots. L'œuvre de Molière, une trentaine de comédies en vers ou en prose, accompagnées ou non d'entrées de ballet et de musique, constitue un des piliers de l'enseignement littéraire en France et continue de remporter un vif succès au théâtre, non seulement en France et à la Comédie-Française, surnommée « la Maison de Molière », mais aussi à l'étranger. Sa vie mouvementée et sa forte personnalité ont inspiré dramaturges et cinéastes. Signe de la place emblématique qu'il occupe dans la culture nationale, le français est couramment désigné comme « la langue de Molière », au même titre que l'anglais est « la langue de Shakespeare ». Il meurt à l’âge de 51 ans, quelques heures après avoir tenu pour la quatrième fois le rôle-titre du Malade imaginaire. Parmi ses pièces de théâtre les plus célèbres : L'École des femmes (1662), Dom Juan ou Le Festin de Pierre (1665), Le Misanthrope (1666), Amphitryon (1668), L'Avare (1668), Le Tartuffe (1669), Les Fourberies de Scapin (1670), Le Bourgeois gentilhomme (1670), Les Femmes savantes (1672) ou Le Malade imaginaire (1673).

Nationalité française Francais, né le 14 janvier 1622 et mort le 17 février 1673

51 ans Mort à l'âge de 51 ans (de quoi ?).

Enterré en France à Paris (Île-de-France).

Cimetière du Père Lachaise
Zoomez sa tombe

Biographie

Rien ne prédispose Jean-Baptiste Poquelin, fils d'un bon bourgeois, tapissier ordinaire du roi, à monter sur les planches, après avoir fait ses humanités au collège des jésuites de Clermont (l'actuel lycée Louis-le-Grand) et obtenu une licence en droit à Orléans. il renonce au barreau et à la charge de son père pour fonder avec Madeleine Béjart l'Illustre-Théâtre, entreprise vouée à l'échec face aux deux puissantes troupes de l'Hôtel de Bourgogne et du Marais, ce qui le mène tout droit en prison pour dettes. La troupe entreprend une tournée de plusieurs années en province, notamment dans le sud de la France - c'est durant cette période que Molière se forme et reçoit la protection successive de plusieurs grands personnages du royaume dont Monsieur, frère du roi ; cela lui permet de jouer à Paris en 1658 devant le souverain, plus sensible à son interprétation d'une simple farce, le Docteur amoureux, qu'à celle de Nicomède du grand Corneille, et d'obtenir, en alternance avec les comédiens-italiens, la jouissance de la salle du Petit- Molière n'a alors écrit que des farces aujourd'hui perdues, à l'exception du Médecin volant et de la jalouse du barbouillé, ainsi que deux comédies, l'étourdi joué à Lyon en 1655) et le Dépit amoureux joué à Béziers en 1656) qui ne lui ressemblent guère.

Il commence à se trouver avec les Précieuses ridicules (1659), où s'allie à la tradition de la farce (déguisements, soufflets et bastonnades) la satire aiguë d'une mode contemporaine. Il continue de s'affirmer, non sans tâtonnements, avec Sganarelle ou le Cocu imaginaire (1660), l'école des maris (1661), les Fâcheux (1661),une comédie-ballet, et une tentative malheureuse vers le genre plus sérieux de la comédie héroïque avec Dom Garcie de Navarre (1661), qui trahit sans aucun doute sa volonté d'échapper à la réputation de " farceur " que ses premiers ennemis lui font. Il réussit son coup de maître, quelques mois après son mariage avec Armande Béjart, en écrivant l'école des femmes (1662), la première des comédies de la maturité en cinq actes et en vers : sur fond d'intrigue rebattue (la précaution inutile), il réussit la peinture d'un Arnolphe, barbon profond et tourmenté par la peur d'être trompé, un obsédé en somme - le premier d'une lignée à venir qui fait le malheur de ses proches, de sorte que la pièce oscille entre le comique et le pathétique.

Avec une telle matrice dramatique, qu'il réutilisera souvent, Molière a trouvé là sa voie propre. Infatigable, Molière est à la fois le directeur, l'auteur, le metteur en scène, et l'un des tout premiers acteurs de la troupe à laquelle le roi accorde protection et pension, ce qui n'est pas sans susciter des jalousies. Molière y répond au moyen de deux courtes pièces, la Critique de l'école des femmes (1 663) et l'impromptu de Versailles (1663), dans lesquelles il se défend et surtout entreprend la réhabilitation du genre comique, peu goûté des doctes en regard de la tragédie, et qui ne s'ennoblit que dans les années 1650.

En 1664, au moment des somptueuses réjouissances organisées à Versailles, " les Plaisirs de l'Ile enchantée ", Molière, sur qui repose l'organisation de la fête, jouit du plus grand crédit : pour satisfaire le goût du monarque pour la danse, il conçoit le genre nouveau de la comédie-ballet ; Louis XIV, de son côté, accepte d'être le parrain de son premier enfant et lui suggère amicalement de rajouter à sa galerie d'importuns des Fâcheux le portrait du chasseur. A cette occasion, il donne entre autres une première version en trois actes du Tartuffe, dont la représentation publique ne sera autorisée par le souverain que cinq ans plus tard, en raison de la hardiesse du sujet traité : non seulement la mise en garde contre l'hypocrisie religieuse risque de discréditer les vrais chrétiens, mais le héros, déplaisant bien que lucide et intelligent, n'est rien moins qu'ambigu.

En butte à toutes sortes d'ennuis et de tourments, mais fort de la bienveillance royale - en 1665, la troupe devient la Troupe du roi -, Molière va plus loin encore avec Dom Juan ou le Festin de pierre, thème à la mode, dont il achève rapidement la rédaction et qu'il fait jouer en 1665, pour remplacer à l'affiche le Tartuffe que la cabale des dévots à réussi à faire interdire. Il crée un protagoniste révolté qui défie toute forme d'autorité ; aucun personnage de notre théâtre n'exerce autant de fascination sur les foules que ce héros complexe et mythique, qui se prête à des interprétations dramatiques sans cesse renouvelées.

Hélas ! l'amitié du roi manque de constance et le conflit avec Lully jette Molière dans une sorte d'oubli, sinon de semi-disgrâce, qui l'afflige. Il innove encore avec le Misanthrope (1666), oeuvre profonde dans laquelle on rit peu, malgré la satire de certains usages mondains, car le personnage d'Alceste n'a que les défauts de sa qualité, l'exigence morale. Après cet échec, qui nous étonne aujourd'hui, Molière écrit beaucoup : une farce, le Médecin malgré lui (1666), une comédie mythologique, Amphitryon (1668), une comédie d'inspiration bien sombre, George Dandin (1668), et enfin une franche comédie, l'avare (1668).

Les dernières années de sa vie voient se succéder quelques chefs-d'oeuvre : le Bourgeois gentilhomme (1670), une comédie-ballet dont Lully compose la musique et qui fustige le snobisme d'un maladroit imitateur des usages de la noblesse, les Fourberies de Scapin (1671), une comédie d'intrigue dont le mouvement et les effets témoignent d'une exceptionnelle maîtrise scénique, les Femmes savantes (1 672), une sévère condamnation des " femmes-docteurs " et du pédantisme, et enfin le Malade imaginaire (1673), oeuvre comique mais hantée par la présence obsédante de la mort. Au cours de la quatrième représentation de cette dernière comédie, où il raille non plus seulement les médecins mais la médecine même, il est pris de convulsions et s'éteint quelques heures plus tard. Grâce à l'intervention de Louis XIV, dont il n'avait pourtant plus la faveur, il échappe à la fosse commune où finissent les comédiens qui n'ont pu abjurer, et il est enterré de nuit, sans aucune pompe.

Source : membres.lycos.fr  

Tombe

Où se trouve la tombe de Molière ?

La position exacte de la tombe de Molière n'est pas renseignée.
Vous pouvez nous transmettre l'emplacement exact de sa tombe.

Où est enterré Molière ?

Cimetière du Père Lachaise
75020 Paris
Île-de-France
France Drapeau francais

Molière n’ayant pas signé de renonciation à sa profession de comédien, il ne peut recevoir une sépulture religieuse, car le rituel du diocèse de Paris subordonne l’administration des sacrements à cette renonciation faite par écrit ou devant un prêtre. L’Église est embarrassée. Le curé de Saint-Eustache ne peut, sans faire scandale, l’enterrer en faisant comme s’il n’avait pas été comédien. Et, de l’autre côté, refuser une sépulture chrétienne à un homme aussi connu risquait de choquer le public. La solution était de s’adresser à l’archevêque de Paris, ce que fait Armande le 18 février dans sa requête, où elle affirme que des trois prêtres de la paroisse de Saint-Eustache auxquels elle avait fait appel pour porter l'extrême-onction à Molière, deux avaient refusé de venir et le troisième était arrivé trop tard. Pour plus de sûreté, elle va se jeter aux pieds du roi, qui la « congédie brusquement » tout en faisant écrire à l'archevêque « d'aviser à quelque moyen terme ». Ce dernier, après enquête, « eu égard aux preuves » recueillies, permet au curé de Saint-Eustache d’enterrer Molière, à condition que cela soit « sans aucune pompe et avec deux prêtres seulement, et hors des heures du jour et qu'il ne sera fait aucun service pour lui, ni dans la dite paroisse, ni ailleurs ». Molière est donc enterré de nuit le 21 février dans le cimetière de la chapelle Saint-Joseph.

Le récit de la cérémonie est fait par un témoin anonyme sur un pli adressé à un prêtre de l'église Saint-Joseph :

« Mardi 21 février 1673, sur les neuf heures du soir, l'on a fait le convoi de Jean-Baptiste Poquelin Molière, tapissier, valet de chambre, illustre comédien, sans autre pompe sinon de trois ecclésiastiques ; quatre prêtres ont porté le corps dans une bière de bois couverte du poêle des tapissiers ; six enfants bleus portant six cierges dans six chandeliers d'argent ; plusieurs laquais portant des flambeaux de cire blanche allumés. Le corps pris rue de Richelieu devant l'hôtel de Crussol, a été porté au cimetière de Saint-Joseph et enterré au pied de la croix. Il y avait grande foule de peuple et l'on a fait distribution de mille à douze cents livres aux pauvres qui s'y sont trouvés, à chacun cinq sols. Ledit sieur Molière était décédé le vendredi au soir 17 février 1673. Monsieur l'Archevêque avait ordonné qu'il fût ainsi enterré sans aucune pompe, et même défendu aux curés et religieux de ce diocèse de faire aucun service pour lui. Néanmoins l'on a ordonné quantité de messes pour le défunt. »

Le 9 mars suivant, La Gazette d'Amsterdam consacrera un article à la mort et à l'enterrement de Molière. Du 13 au 21 mars suivant, on procède à un inventaire de ses biens.

La fin brutale d'un comédien aussi célèbre et controversé donna lieu à une centaine d’épitaphes et de poèmes. La plupart exprimaient de l'hostilité à l'égard de Molière, d'autres célébraient ses louanges, comme l’épitaphe composée par La Fontaine :

Sous ce tombeau gisent Plaute et Térence,
Et cependant le seul Molière y gît :
Leurs trois talents ne formaient qu’un esprit,
Dont le bel art réjouissait la France.
Ils sont partis, et j’ai peu d'espérance
De les revoir, malgré tous nos efforts ;
Pour un long temps, selon toute apparence,
Térence et Plaute et Molière sont morts.

Le 6 juillet 1792, désireuses d’honorer les cendres des grands hommes, les autorités révolutionnaires firent exhumer les restes présumés de Molière, et ceux de La Fontaine qui reposait dans le même lieu. L’enthousiasme étant retombé, les dépouilles restèrent de nombreuses années dans les locaux du cimetière, puis furent transférées en l'an VII au musée des monuments français. Quand ce musée fut supprimé, en 1816, on transporta les cercueils au cimetière de l’Est, l'actuel Père-Lachaise, où ils reçurent une place définitive le 2 mai 1817.

La tombe de Molière est au Cimetière du Père Lachaise, 75020 Paris, Île-de-France, France Drapeau francais.

Citations

Les meilleures citations de Molière.

Il nous faut obéir, ma soeur, à nos parents : un père a sur nos voeux une entière puissance.
Si c'est votre façon d'aimer, je vous prie de me haïr.
Qui veut noyer son chien l'accuse de la rage.

Merci à notre partenaire Citation Célèbre qui nous a proposer de partager son catalogue de phrases de Molière. Vous pouvez consulter les meilleures citations de Molière, proverbes, petites phrases et pensées sur le site Citation Célèbre.

Forum

Fiche d'identité

Identité

  • Nom complet : --
  • Nationalité (à sa mort) : Française Drapeau francais
  • Nationalité (à sa naissance) : --
  • Sexe : Masculin

Domaines d'activité

Noms

  • Nom usuel : Molière
  • Nom complet : --
  • Prénoms : --
  • Noms dans d'autres langues : --
  • Homonymes : 0 (aucun)
  • Nom de famille : Molière
  • Pseudonyme : --
  • Surnom : --
  • Erreurs d'écriture : moliere, jean-baptiste poquelin, moliaire, Jean Baptiste Poquelin, Jean Batiste Poquelin, molliére, moliere

Naissance

  • Signe astrologique du zodiaque : --
  • Signe astrologique chinois : --

Décès

  • Âge de mort : 51 ans
  • Cause de mort : --

Obsèques

Que recherchez-vous sur Molière ?

Si vous ne trouvez ce que vous recherchez sur Molière, décrivez-nous votre demande et nous vous répondrons personnellement dans les plus brefs délais.

Demandez-nous

Notez !

5 sur 5
  ?
20 notes
5 étoiles
20
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
0 étoile
0
5,00

Au Paradis !

Molière est au Paradis ! Les membres du site ont décidé de porter Molière au plus haut niveau du site en lui attribuant une note moyenne de 5 sur 5 avec 20 notes. Seules les célébrités ayant une note de 4 ou + peuvent prétendre à une place au Paradis.


 Un immense personnage de notre histoire, l'incarnation parfaite du classicisme.
Un immense personnage de notre histoire, l'incarnation parfaite du classicisme.
Commentez - il y a 2 semaines
 Molière, un grand destin du XVIIème siècle, une vie de lutte, de persévérance et de combats pour sa passion.
Molière,un grand destin du XVIIème siècle,une vie de lutte,de persévérance,de combats pour sa passion,un exemple pour la postérité!
Commentez - il y a 3 semaines
 C'est un grand homme qui a su renouveler le genre de la comédie.
C'est un grand homme qui a su renouveler le genre de la comédie .ses contemporains lui témoignent un grand respect.
Commentez - il y a 1 mois
20 notes ►

Votez !

x
= ? points

Tirez une carte pour faire gagner des points ? à Molière afin qu'il grimpe dans le Top 50.

Top 50

12ème
13 719 680 points
cumulés en 30 jours
Portrait de Molière
12ème

Drapeau France 1622 - 1673
Francais, 51 ans

Comédien et dramaturge français devenu le comédien et auteur favori du jeune Louis XIV et de sa cour, pour lesquels il conçoit de nombreux spectacles, en collaboration avec les meilleurs architectes scéniques, chorégraphes et musiciens du temps. Grand créateur de formes dramatiques, interprète du rôle principal de la plupart de ses pièces, Molière a exploité les diverses ressources du comique — verbal, gestuel et visuel, de situation — et pratiqué tous les genres de comédie, de la farce à la comédie de caractère. Il a créé des personnages individualisés, à la psychologie complexe, qui sont rapidement devenus des archétypes. Observateur lucide et pénétrant, il peint les mœurs et les comportements de ses contemporains, n'épargnant guère que les ecclésiastiques et les hauts dignitaires de la monarchie, pour le plus grand plaisir de son public, tant à la cour qu'à la ville. Loin de se limiter à des divertissements anodins, ses grandes comédies remettent en cause des principes d'organisation sociale bien établis, suscitant de retentissantes polémiques et l'hostilité durable des milieux dévots. L'œuvre de Molière, une trentaine de comédies en vers ou en prose, accompagnées ou non d'entrées de ballet et de musique, constitue un des piliers de l'enseignement littéraire en France et continue de remporter un vif succès au théâtre, non seulement en France et à la Comédie-Française, surnommée « la Maison de Molière », mais aussi à l'étranger. Sa vie mouvementée et sa forte personnalité ont inspiré dramaturges et cinéastes. Signe de la place emblématique qu'il occupe dans la culture nationale, le français est couramment désigné comme « la langue de Molière », au même titre que l'anglais est « la langue de Shakespeare ». Il meurt à l’âge de 51 ans, quelques heures après avoir tenu pour la quatrième fois le rôle-titre du Malade imaginaire. Parmi ses pièces de théâtre les plus célèbres : L'École des femmes (1662), Dom Juan ou Le Festin de Pierre (1665), Le Misanthrope (1666), Amphitryon (1668), L'Avare (1668), Le Tartuffe (1669), Les Fourberies de Scapin (1670), Le Bourgeois gentilhomme (1670), Les Femmes savantes (1672) ou Le Malade imaginaire (1673).
+1
place depuis hier
738 625 points
cumulés hier

C'est le classement de Molière dans le Top 50. Sa position est déterminée selon un score calculé à partir de points cumulés sur les 30 derniers jours.Comme Claude François possède une note de 5 / 5 (et donc supérieure à 2), ilestautoriséà participer au Top 50. Si vous êtes un fan fidèle votant chaque jour, si vous incitez vos amis à vous soutenir et voter pour Molière, vous améliorez sont classement à chaque point gagné. Pour en savoir plus sur le fonctionnement du Top 50.

Les Fans

1 1
Saga
1 328 773 points en 30 jours (437 actions).
Aucun point gagné hier (0 action).
Même position depuis hier.
2 2
Aiolia
1 214 485 points en 30 jours (438 actions).
Aucun point gagné hier (0 action).
Même position depuis hier.
3 3
Avare
937 872 points en 30 jours (315 actions).
Aucun point gagné hier (0 action).
Même position depuis hier.
4
Hokuto
824 380 points en 30 jours (314 actions).
Aucun point gagné hier (0 action).
↗ +1 position depuis hier.
5
Sayajin
798 127 points en 30 jours (434 actions).
Aucun point gagné hier (0 action).
↘ -1 position depuis hier.
6
Anonyme 62831
706 588 points en 30 jours (165 actions).
65 560 points hier (16 actions).
Même position depuis hier.

Ce sont les membres de la communauté qui aiment le plus Molière. Pour devenir fan, il vous suffit de voter pour Molière et tous les scores que vous obtiendrez seront cumulés à votre score de fan ainsi qu'au score de Molière pour son classement dans le Top 50. Vous êtes qualifiés de fan tant que vous votez au moins 1 fois par mois. Pour en savoir plus sur le fonctionnement des fans.

Commentaires

Vous avez des questions sur Molière ? Des remarques ? Des infos à partager ?

Image
Mascarille Molière est certainement le plus grand génie universel de tous les temps, ses pièces sont jouées sur les théâtres du monde entier dans toutes les langues avec des mises en scène très variées.Il n'y a pas un jour,pas une semaine,pas un mois dans lesquels le grand Molière n'est pas joué.Il est certainement le dramaturge le plus joué avec Shakespeare,son Avare est la pièce la plus jouée dans le monde avec Tartuffe et le Malade imaginaire.Molière est le modèle même du grand génie qui a eu une vie remplie de tribulations et une fin malheureuse mais son génie a traversé les siècles et les frontières;voilà la marque du vrai génie,C'est le triomphe de notre Molière!
Répondre - il y a 3 mois
Mascarille Pourquoi être fan de Molière?

Molière est un personnage secret,complexe,émouvant mais tellement passionnant.L'homme qu'il était,sa vie,ses œuvres m'ont fasciné depuis mon adolescence.Sa vie est un vrai roman d'aventure avec beaucoup de tribulations mais aussi des joies et d'intenses moments de bonheur.Il a été l'homme le plus aimé et le plus détesté de son époque,ses amis virent en lui un homme exceptionnel avec une aura surhumaine,ses ennemis le jalousèrent à cause de son immense génie;Molière a beaucoup apporté au théâtre,il a utilisé toute la gamme des effets comiques de la farce la plus bouffonne jusqu'à la psychologie la plus élaborée,il a donné à la farce ses lettres de noblesse,il a créé la grande comédie à base de psychologie humaine inconnue avant lui.Il a surpassé tous les anciens auteurs comiques comme Plaute et Térence et a distancé de très loin ses contemporains et ses successeurs.Il est le plus grand comique de tous les temps et du monde.Molière a vécu pour sa passion et est mort pour sa passion.Sa mort pathétique et glorieuse a accentué la vénération que je lui porte.Molière est le héros Français,le plus grand des Français,il est l'essence même de notre identité,de notre culture,notre langue porte son nom,il appartient à notre adn,à chaque famille française,c'est notre ancêtre commun.La multitude des gens est aveugle et le délaisse et le méprise car notre époque est déculturée.Il mérite sans cesse l'admiration,la vénération,l'idolâtrie.Quel bonheur d'être fan de Molière et quelle tristesse de l'ignorer et de s'en désintéresser!Les Précieuses ridicules,l'Ecole des maris,l'Ecole des femmes,Dom Juan,l'Amour médecin,le Misanthrope,le Médecin malgré lui,Amphitryon,George Dandin,l'Avare,Tartuffe,Monsieur de Pourceaugnac,le Bourgeois gentilhomme,les Fourberies de Scapin,les Femmes savantes,le Malade imaginaire sont des chefs d'œuvre intemporels et constituent ses principales pièces.J'ai tant de choses à dire sur mon héros,ce sera une prochaine fois.
Répondre - il y a 3 mois
Mascarille Comment devenir fan de Molière?

C'est vers l'âge de onze ou douze ans que l'on peut devenir un fan absolu de Molière en étudiant une de ses pièces en sixième ou cinquième.Si l'on ouvre son cœur,on ne peut qu'être subjugué,émerveillé,charmé par ce qu'il écrit et le contenu de sa première pièce que l'on étudie.On voudra naturellement connaître en profondeur la personnalité de cet auteur et quelle fut sa vie,savoir à quoi il ressemblait;naturellement le nouveau futur fan sera animé d'un désir de lire d'autres pièces de cet auteur avec un intense plaisir.Quand le futur jeune fan étudiera la personnalité et la vie de cet auteur,une étincelle d'amour commencera à enflammer son cœur et son âme puis il voudra lire ses œuvres complètes,aller au théâtre admirer ses pièces et acheter des ouvrages qui traitent en profondeur cet auteur sous des aspects biographiques,critiques et littéraires.Avec le temps son amour pour Molière explosera et il sera un fan absolu.Encore un pour Jean Baptiste Poquelin même si leur nombre est modeste!
Répondre - il y a 3 mois
Mascarille Aux futurs nouveaux fans de Molière,

Bientôt vous entrerez dans l'univers de votre nouvel héros,votre nouvel idole Molière.Ne craignez ni le regard des autres ni le ridicule car vous avez fait un choix que vous a dicté votre cœur,le choix de la raison.Molière symbolise la jeunesse,l'amour,le bon sens,le bien être,la promotion de la vertu et la condamnation du vice.Pour aimer Molière,il faut avoir l'âme belle,le cœur généreux et vous l'avez.Cet amour de Molière a eu lieu spontanément car vous êtes né avec ce don inné d'aimer tout ce qui est subtil,délicat,raffiné.Nouveaux fans de Molière,avant de reconnaître la beauté matérielle des choses,vous savez juger des beautés spirituelles qui nous entourent dans ce bas monde comme le sont la mémoire et le génie de Molière.Même si vous n'êtes pas nombreux,sachez que vous êtes des privilégiés car il n'est pas donné à tout le monde d'aimer Molière au même titre qu'il n'est pas donné à tout le monde d'aller dans l'espace.Un dernier mot,je vous conseille de lire le Roman de Monsieur de Molière de Mikhaïl Boulgakov,il deviendra votre livre de chevet,vous apprendrez à connaître la vie de votre héros avec passion.
Répondre - il y a 3 mois
Sayajin par solidarité avec mon compatriote mascarille.je soutiens mr molière et j ai surtout apprecié sa pièce de théatre l avare interprété par louis de funes.votez molière:)
Répondre - il y a 2 mois
Sayajin Publication visible uniquement par les membres de JeSuisMort. Inscription/Connexion pour la lire.
Répondre - il y a 2 mois
Mascarille Cher Sayajin,vous me faites très plaisir,excusez moi d'avoir attendu un peu pour écrire ce commentaire.Vous comprenez ce que Molière représente réellement aux yeux de l'humanité.La mémoire de Molière est très importante et lui donner le maximum de points est nécessaire.Si nous pouvons le maintenir à une place honorable, ce sera une belle gageure.Merci mille fois pour Molière,vous avez toute mon estime.
Répondre - il y a 2 mois
Sayajin Publication visible uniquement par les membres de JeSuisMort. Inscription/Connexion pour la lire.
Répondre - il y a 2 mois
Sayajin Du roi soleil aux mousquetaires on applaudi moliere bravo bravissimo molierissimo.
Répondre - il y a 2 mois
Sayajin Publication visible uniquement par les membres de JeSuisMort. Inscription/Connexion pour la lire.
Image visible uniquement
par les membres de JeSuisMort.


Inscription/Connexion
pour voir l'image.
Répondre - il y a 1 mois
Sayajin Monument funèraire de Jean Baptiste Poquelin dit Molière au cimetière Père-Lachaise
Répondre - il y a 1 mois
Mascarille Portrait présumé d'Armande Béjart,femme de Molière,vers 1660,peint par Pierre Mignard.
Répondre - il y a 1 mois
Mascarille Molière par Pierre Mignard (1658).
Répondre - il y a 1 mois
Mascarille La Mort de Molière, d'après le tableau de Pierre-Antoine-Augustin Vafflard (1806).
Répondre - il y a 1 mois
Mascarille Portrait présumé d'Armande Béjart, École française du XVIIe siècle. Musée des arts décoratifs.
Répondre - il y a 1 mois
Mascarille Zacharie Jacob, dit Montfleury, est un acteur français du XVIIe siècle, né le 15 juillet 1608 à Château-Gontier1 en Anjou et mort à Paris en 1667.Cet acteur était l'un des plus féroces ennemis de Molière,il l'accusa dans un placet remis au roi d'avoir"épousé la fille et d'avoir autrefois couché avec la mère." Cette mère était Madeleine béjart, la grande amie de Molière.Cette calomnie poursuivra Molière jusqu'à sa mort.
Répondre - il y a 1 mois
Sayajin Publication visible uniquement par les membres de JeSuisMort. Inscription/Connexion pour la lire.
Image visible uniquement
par les membres de JeSuisMort.


Inscription/Connexion
pour voir l'image.
Répondre - il y a 1 mois
Sayajin Publication visible uniquement par les membres de JeSuisMort. Inscription/Connexion pour la lire.
Répondre - il y a 1 mois
Mascarille Publication visible uniquement par les membres de JeSuisMort. Inscription/Connexion pour la lire.
Répondre - il y a 1 mois
Mascarille Jean-François Regnard, né le 7 février 1655 à Paris et mort le 4 septembre 1709 au château de Grillon à Dourdan, est un écrivain et dramaturge français.
Il est considéré aux XVIIIe et XIXe siècles comme le meilleur poète comique français après Molière. Voltaire dira à son sujet : « Qui ne se plaît pas avec Regnard n'est pas digne d'admirer Molière."
Il est peu connu de la postérité et n'est pas répertorié sur le site JeSuisMort.Serait il possible de lui donner une tombe virtuelle sur le site?Merci.
Répondre - il y a 1 mois
Mascarille Bienvenue à toi cher Aiolia, tu me fais grandement plaisir,merci du fond du cœur pour Molière!
Répondre - il y a 1 mois
Aiolia De rien cher Mascarille je suis aussi fan de Molière. J ai remarqué sa forte progression dans le classement et j ai décidé de vous aider sans oublier Sayajin et le nouveau venu Saga.
Répondre - il y a 1 mois
Mascarille Merci à toi cher Aiolia, je suis vraiment touché de tes paroles.Molière était le Claude François de son époque et quand il est mort,ça a été une tragédie nationale.Quand je pense à sa mort,je suis toujours envahi d'une grande émotion.Pour toi cher fan, je reproduis ce que disait le grand journaliste de l'époque,Robinet,
Robinet, Lettre du 18 février 1673




Notre vrai Térence français

Qui vaut mieux que l'autre cent fois

Molière, cet incomparable,

Et de plus en plus admirable,

Attire aujourd'hui tout Paris

Par le dernier de ses écrits,

Où d'un Malade imaginaire

Il nous dépeint le caractère

Avec des traits si naturels

Qu'on ne peut voir de portraits tels.

La Faculté de médecine,

Tant soit peu, dit-on, s'en chagrine,

Et... mais qui vient en ce moment

M'interrompre si hardiment ?

O dieux ! j'aperçois un visage,

Tout pâle et de mauvais présage !

"Qu'est-ce, Monsieur, vite, parlez ;

Je vous vois tous les sens troublés...

– Vous les allez avoir de même.

– Hé, comment, ma peine est extrême,

Dites vite. – Molière... – Hé bien,

Molière... – A fini son destin.

Hier, quittant la comédie,

Il perdit tout soudain la vie."

Serait-il vrai ? Clio, adieu :

Pour rimer je n'ai plus de feu.

Non, la plume des doigts me tombe

Et sous la douleur je succombe.

A l'extrême chagrin par ce trépas réduit,

Je mis fin à ces vers, en février le dix-huit.
Répondre - il y a 1 mois
Mascarille Plaudebat, Moleri, tibi plenis Aula Theatris ;
Nunc eadem mœrens post tua fata gemit
Si risum nobis movisses parciùs olim ;
Parciùs heu ! lachrymis tingeret ora dolor.
« Molière, toute la Cour, qui t’a toujours honoré de ses applaudissements sur ton Théâtre comique, touchée aujourd’hui de ta mort, honore ta mémoire des regrets qui te sont dus : Toute la France proportionne sa vive douleur au plaisir que tu lui as donné par ta fine et sage plaisanterie. »
L'abbé d'Huet écrivit cette épitaphe à la mort de Molière.
Répondre - il y a 1 mois
Tartuffe J'adore Molière,c'est un immense génie et j'approuve totalement les propos de Mascarille!
Répondre - il y a 1 mois
Mascarille Merci à toi,cher Tartuffe,tu as l'âme belle et le cœur généreux,merci pour Molière!
Répondre - il y a 3 semaines
Mascarille Publication visible uniquement par les membres de JeSuisMort. Inscription/Connexion pour la lire.
Répondre - il y a 3 semaines
Seiya Publication visible uniquement par les membres de JeSuisMort. Inscription/Connexion pour la lire.
Répondre - il y a 3 semaines
Anonyme 62245 Tout simplement le meilleur dramaturge au monde souvent copié mais jamais égalé!sa place doit être dans le top 50 afin de lui donner la visibilité qu'il mérite auprès des nouvelles générations
Répondre - il y a 3 semaines
Mascarille Publication visible uniquement par les membres de JeSuisMort. Inscription/Connexion pour la lire.
Répondre - il y a 2 semaines
Sayajin Publication visible uniquement par les membres de JeSuisMort. Inscription/Connexion pour la lire.
Répondre - il y a 2 semaines
Aiolia Publication visible uniquement par les membres de JeSuisMort. Inscription/Connexion pour la lire.
Image visible uniquement
par les membres de JeSuisMort.


Inscription/Connexion
pour voir l'image.
Répondre - il y a 2 semaines
Mascarille Publication visible uniquement par les membres de JeSuisMort. Inscription/Connexion pour la lire.
Répondre - il y a 6 jours
Mascarille Ornement du Théatre, incomparable Acteur,
Charmant Poëte, Illustre Auteur,
C’est toi, dont les plaisanteries
Ont guéri des Marquis l’esprit extravagant ;
C’est toi, qui par tes momeries,
As reprimé l’orgueil du Bourgeois arrogant.
    Ta Muse en jouant l’Hyppocrite,
  A redressé les faux dévots ;

La Précieuse à tes bons mots,
  A reconnu son faux merite.
  L’homme ennemi du genre humain,
  Le Campagnard, qui tout admire,
  N’ont pas lû tes Ecrits en vain ;
Tous deux s’y sont instruits en ne pensant qu’à rire.
Enfin tu reformas et la Ville et la Cour ;
  Mais quelle en fut la recompense ?
  Les François rougiront un jour
  De leur peu de reconnoissance :
  Il leur fallut un Comedien,
Qui mît à les polir son art et son étude.
Mais, Moliere, à ta gloire il ne manqueroit rien,
Si parmi leurs défauts, que tu peignis si bien,
Tu les avois repris de leur ingratitude.

Le père Bouhours fit cette épitaphe de Molière,j'invite tous ceux qui visitent cette page de méditer sur cette épitaphe et de la projeter à notre époque,merci.
Répondre - il y a 3 jours
Jesuismort (admin) Pourriez-vous préciser de quoi s'agit-il svp ? Merci :-)
Répondre - il y a 2 jours
Tartuffe à : Cher administrateur,cette épitaphe apparaît aujourd'hui comme une prophétie pour nous,français du XXIème siècle;les français devraient rougir de leur indifférence et leur mépris qu'ils affichent souvent devant Molière,la plus grande gloire de la France;comme je l'ai dit dans un précédent commentaire,beaucoup de français sont aveugles sur Molière,pas avec leurs yeux mais leurs cœurs ne savent pas percevoir la grandeur,l'immensité,le génie,l'aura surhumaine de ce grand homme.Je pense,parfois que nous sommes indignes de lui et que d'autres peuples auraient mérité de l'avoir.Notre plus grande gloire mériterait des hommages solennels,une attention populaire,des éloges des plus hautes autorités de l'Etat et notre plus grand génie gît seul,dans la solitude dans sa tombe du père Lachaise comme un vulgaire anonyme,c'est triste mais c'est la réalité cruelle qui s'offre à nos yeux,voilà de quoi il s'agit cher administrateur.
Répondre - il y a 2 jours
Tartuffe Excusez moi,j'ai envoyé ce commentaire sur la page de mon ami Tartuffe.
Répondre - il y a 2 jours
Jesuismort (admin) à : Merci pour votre réponse.
Répondre - il y a 1 jour

Liens

Liens externes

Si vous connaissez un site qui parle de Molière et susceptible d'apporter des informations complémentaires à cette page, vous pouvez nous proposer le lien. Après délibération (si nous pensons que le contenu proposé est intéressant), nous afficherons le lien vers cette nouvelle source d'infos et nous vous préviendrons par e-mail quand il sera publié.

Autres dramaturge (hommes) francais

Portrait de Bernard-Marie Koltès
4352ème
Notez-le !

Drapeau France 1948 - 1989
Francais, 41 ans

Auteur dramatique français de théâtre connu pour ses pièces « Combat de nègre et de chiens » (1980), « Roberto Zucco » (1988) ou « Dans la solitude des champs de coton » (1985).
Portrait de Albert Camus
1454ème
Notez-le !

Drapeau France 1913 - 1960
Francais, 46 ans

Romancier, dramaturge et essayiste français, prix Nobel de littérature en 1957, son œuvre comprend des pièces de théâtre, des romans, des nouvelles, des films, des poèmes et des essais dans lesquels il développe un humanisme fondé sur la prise de conscience de l'absurde de la condition humaine mais aussi sur la révolte comme réponse à l'absurde, révolte qui conduit à l'action et donne un sens au monde et à l'existence, et « alors naît la joie étrange qui aide à vivre et mourir ». Ses oeuvres les plus connus sont L'Étranger (1942, roman), Le Mythe de Sisyphe (1942, essai), Caligula (1944, pièce de théâtre) La Peste (1947, roman), Les Justes (1949, pièce de théâtre), L'Homme révolté (1951, essai) ou La Chute (1956, roman).
Portrait de Georges Feydeau
1687ème
Notez-le !

Drapeau France 1862 - 1921
Francais, 58 ans

Dramaturge français, connu pour ses nombreux vaudevilles (comédie sans intentions psychologiques ni morales, fondée sur un comique de situations). Ses pièces de théâtre célèbres sont « Le Dindon » (1896), « La Puce à l'oreille » (1907), « La Dame de chez Maxim » (1899).
Portrait de Jacques Lassalle
7971ème
Notez-le !

Drapeau France 1936 - 2018
Francais, 81 ans

Dramaturge et metteur en scène français, grande figure du théâtre depuis les années 1970 et en particulier du théâtre public.
Portrait de Armand Gatti
10666ème
Notez-le !

Drapeau France 1924 - 2017
Francais, 93 ans

Dramaturge, poète et journaliste français connu pour avoir passé sa vie à se battre avec les mots auprès des sans nom, les gens ordinaires ou à la marge, les sans voix et les exclus.
Portrait de Victor Lanoux
140ème

Drapeau France 1936 - 2017
Francais, 80 ans

Acteur français connu pour son rôle dans la série "Louis la brocante" (1998 - 2014, 44 épisodes, 13 saisons).
Portrait de Bourvil
25ème

Drapeau France 1917 - 1970
Francais, 53 ans

Acteur, chanteur et humoriste français, il reçu le prix du meilleur acteur du festival de Venise (la Coupe Volpi) pour son rôle dans le film « La Traversée de Paris ». Puis il deviendra célèbre grâce à « La Grande Vadrouille » (1966, avec Louis de Funès), « Le Jour le plus long » (1962, avec John Wayne), « Le Corniaud » (1965, avec Louis de Funès), « Les Misérables » (1958, avec Jean Gabin), « Le Cercle rouge » (1970, de Jean-Pierre Melville, avec Yves Montand et Alain Delon)... Connu en tant que comique pour ses sketchs, il est également connu en tant que chanteur, notamment pour sa chanson « Les Crayons » ainsi que ses reprises humoristiques des chansons de Fernandel.

Autres acteur francais

Portrait de Bernard-Marie Koltès
4352ème
Notez-le !

Drapeau France 1948 - 1989
Francais, 41 ans

Auteur dramatique français de théâtre connu pour ses pièces « Combat de nègre et de chiens » (1980), « Roberto Zucco » (1988) ou « Dans la solitude des champs de coton » (1985).
Portrait de Albert Camus
1454ème
Notez-le !

Drapeau France 1913 - 1960
Francais, 46 ans

Romancier, dramaturge et essayiste français, prix Nobel de littérature en 1957, son œuvre comprend des pièces de théâtre, des romans, des nouvelles, des films, des poèmes et des essais dans lesquels il développe un humanisme fondé sur la prise de conscience de l'absurde de la condition humaine mais aussi sur la révolte comme réponse à l'absurde, révolte qui conduit à l'action et donne un sens au monde et à l'existence, et « alors naît la joie étrange qui aide à vivre et mourir ». Ses oeuvres les plus connus sont L'Étranger (1942, roman), Le Mythe de Sisyphe (1942, essai), Caligula (1944, pièce de théâtre) La Peste (1947, roman), Les Justes (1949, pièce de théâtre), L'Homme révolté (1951, essai) ou La Chute (1956, roman).
Portrait de Georges Feydeau
1687ème
Notez-le !

Drapeau France 1862 - 1921
Francais, 58 ans

Dramaturge français, connu pour ses nombreux vaudevilles (comédie sans intentions psychologiques ni morales, fondée sur un comique de situations). Ses pièces de théâtre célèbres sont « Le Dindon » (1896), « La Puce à l'oreille » (1907), « La Dame de chez Maxim » (1899).
Portrait de Jacques Lassalle
7971ème
Notez-le !

Drapeau France 1936 - 2018
Francais, 81 ans

Dramaturge et metteur en scène français, grande figure du théâtre depuis les années 1970 et en particulier du théâtre public.
Portrait de Armand Gatti
10666ème
Notez-le !

Drapeau France 1924 - 2017
Francais, 93 ans

Dramaturge, poète et journaliste français connu pour avoir passé sa vie à se battre avec les mots auprès des sans nom, les gens ordinaires ou à la marge, les sans voix et les exclus.
Portrait de Victor Lanoux
140ème

Drapeau France 1936 - 2017
Francais, 80 ans

Acteur français connu pour son rôle dans la série "Louis la brocante" (1998 - 2014, 44 épisodes, 13 saisons).
Portrait de Bourvil
25ème

Drapeau France 1917 - 1970
Francais, 53 ans

Acteur, chanteur et humoriste français, il reçu le prix du meilleur acteur du festival de Venise (la Coupe Volpi) pour son rôle dans le film « La Traversée de Paris ». Puis il deviendra célèbre grâce à « La Grande Vadrouille » (1966, avec Louis de Funès), « Le Jour le plus long » (1962, avec John Wayne), « Le Corniaud » (1965, avec Louis de Funès), « Les Misérables » (1958, avec Jean Gabin), « Le Cercle rouge » (1970, de Jean-Pierre Melville, avec Yves Montand et Alain Delon)... Connu en tant que comique pour ses sketchs, il est également connu en tant que chanteur, notamment pour sa chanson « Les Crayons » ainsi que ses reprises humoristiques des chansons de Fernandel.