La Corse n'était française que depuis un peu plus d'un an quand Napoléon naquit à Ajaccio. (avis sur Napoléon Bonaparte)

Anonyme 71187
a posté cette note
et attribué 5 sur 5.

La Corse n'était française que depuis un peu plus d'un an quand Napoléon naquit à Ajaccio. Il n'avait pas tout à fait 10 ans quand il quitta son île ensoleillé et sa famille pour la grisaille de Brienne, où le conduisit son père et où il fit ses études à l'Ecole militaire. Il parlait alors essentiellement le corse, un dérivé du toscan. C'est à Brienne qu'il acquit complètement la maitrise du français. C'est également à Brienne qu'on commença à le remarquer pour sa très forte aptitude aux sciences et aux mathématiques et pour son caractère fier et bien trempé.
Il pensa d'abord que son destin allait se jouer en Corse. Mais il comprit assez vite que la scène sur laquelle il se produirait serait à une bien plus grande échelle : la France, l'Europe !
Il donna beaucoup de son énergie et de son temps à la France qu'il a aimée avec passion.
Sa vie aura été du début à la fin jalonnée d'évènements exceptionnels. Il sut s'adapter à tout avec intelligence, courage, dignité, honneur et hauteur de vue.
Son œuvre sociale et civile est gigantesque et il en reste encore la majeure partie. Ses victoires éclatantes ont fait la gloire de la France. Dans les écoles militaires de plusieurs pays du monde, ses batailles font l'objet de cours, tant il fut un grand stratège.
Sous l'horrible climat de Sainte Hélène, le gouverneur de l'île imposait sans relâche toutes sortes de restrictions plus mesquines et plus perfides les unes que les autres à Napoléon. Là encore, il sut préserver sa dignité et son rang. Sur son lit de souffrances, et avant de rendre son dernier souffle, ses compagnes l'entendirent prononcer ses derniers mots "La France... l'armée... mon fils".
il y a 1 an
Image