Nikos Kazantzakis

 
Nikos Kazantzakis
1883 - 1957
 

Artiste, Écrivain (Art, Littérature, Théâtre).

Nationalité grecque Grec, né le 18 février 1883 et mort le 26 octobre 1957

74 ans Mort à l'âge de 74 ans (de quoi ?).

Enterré (où exactement ?).




Où se trouve la tombe
de Nikos Kazantzakis ?


Contribuez !

Biographie

Níkos Kazantzákis ou improprement, Kazantzaki, est un écrivain grec né à Héraklion, (Crète) le 18 février 1883 et décédé le 26 octobre 1957 à Fribourg-en-Brisgau (Allemagne). Penseur influencé par Nietzsche et Bergson, il a également adhéré au marxisme et au bouddhisme, tout en étant profondément chrétien. Journaliste envoyé comme correspondant dans diverses régions du monde, notamment pendant la Guerre d'Espagne pour le quotidien Kathimeriní, il a par ailleurs exercé à diverses reprises des fonctions officielles en Grèce, notamment en organisant le rapatriement des centaines de milliers de réfugiés micrasiates suite à la révolution russe de 1917 et au démantèlement de l'Empire ottoman en 1922 et un bref passage au gouvernement après la Seconde Guerre mondiale. Il fut lauréat du Prix international de la paix en 1950. Il est aussi l'un des instigateurs du renouveau de la langue grecque moderne, la dhimotikí, inspirée des traditions orales (plutôt que du grec ancien) dans laquelle il a traduit de nombreux ouvrages de référence.

Níkos Kazantzákis est né à Megalokastro (Candie, actuelle Héraklion, en Crète ottomane alors) le 18 février 1883. Il est l'aîné des quatre enfants de Mikhalis Kazantzakis (1856-1932), commerçant et propriétaire terrien, et de Maria Christodoulaki (1862-1932).

De 1897 à 1899, il se réfugie à Naxos avec sa famille pendant l'insurrection crétoise. Il étudie le français et l'italien à l'École commerciale française de la Sainte-Croix.

De 1902 à 1906, il étudie à l'université d'Athènes et devient Docteur en droit ; il compose ses premières oeuvres et publie son premier livre : Le lys et le serpent.

De 1907 à 1909, il se rend à Paris pour étudier la philosophie sous l'égide d'Henri Bergson. Il découvre aussi la pensée de Nietzsche auquel il consacre sa thèse : Friedrich Nietzsche dans la philosophie du droit et de la cité.

En 1910, de retour en Grèce, il traduit des oeuvres de philosophie.

En 1911, il épouse Galatia Alexiou (séparation en 1926).

En 1912, il publie un essai sur Bergson, puis il est engagé volontaire et combat dans les guerres balkaniques.

En 1914, il rencontre Angelos Sikelianos avec qui il effectue durant deux années des pèlerinages (Mont Athos) et qui lui infusera une conscience nationaliste forte.

En 1917, il rencontre Georges Zorbas, futur icône d'Alexis Zorba, et exploite une mine avec lui...

En 1918, il voyage et réside en Suisse.

En 1919, il est nommé Secrétaire général du Ministère de l'assistance publique, avec pour mission le rapatriement de la population grecque du Caucase au lendemain de la Révolution russe de 1917.

De 1921 à 1924, ayant démissionné de ce poste, il voyage en Allemagne, en Crète, en Autriche et en Italie. Il rencontre Éleni Samiou à Athènes et commence son Odyssée, sa grande oeuvre poétique de 33 333 vers de dix-sept syllabes.

De 1925 à 1928, il voyage en URSS en compagnie de l'écrivain roumain francophone Panaït Istrati, puis en Palestine, en Espagne, en Italie, à Chypre, en Égypte et au Soudan. Il rencontre Pandelis Prevalaki, son ami le plus cher, et Gorki.

De 1929 à 1936, il séjourne en Tchéquie, en France, à Égine, en Espagne (pendant la guerre), en Chine et au Japon. Il écrit des scénarios de film et des récits de voyages.

En 1937, il bâtit une maison à Égine.

En 1938, il publie son Odyssée, dans sa septième version.

En 1939, il se rend en Grande-Bretagne.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, il réside à Égine où il se consacre à son oeuvre : Alexis Zorba.

En 1945, il épouse en secondes noces Éleni Samiou, fait partie du gouvernement et crée un parti politique : l'Union socialiste ouvrière.

En 1946, il effectue des voyages officiels en Grande-Bretagne et en France. Alexis Zorba est publié.

En 1947, il est nommé Conseiller à la Littérature à l'UNESCO.

En 1948, il en démissionne et s'installe à Antibes, en France.

En 1950, il voyage en Espagne et débute la Dernière Tentation, terminée l'année suivante.

En 1951 et 1952, il séjourne en Italie, en Autriche, aux Pays-Bas.

En 1953, il est hospitalisé à Paris pour une maladie à l'oeil droit. L'Église de Grèce l'attaque en raison de son dernier ouvrage.

En 1954, La Dernière Tentation est mise à l'index par le Pape. Victime d'une leucémie il est soigné en Allemagne, à Fribourg-en-Brisgau.

En 1955, il repart en Italie et en Suisse, et rencontre en Alsace le Docteur Albert Schweitzer.

En 1956, il est encore soigné à Fribourg et à Vienne, où il reçoit le Prix de la paix, avant de se rendre en Slovénie.

En 1957, il repart en Chine et au Japon, où il retombe malade. Il est soigné à Copenhague puis à nouveau à Fribourg, où suite à la grippe asiatique, il s'éteint le 26 octobre. Il sera rapatrié à Héraklion où il sera inhumé le 5 novembre dans les remparts de la ville, suite à l'interdiction par le clergé de son enterrement au cimetière. Sur sa tombe est inscrite l'épitaphe :

« Je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre. »

Source : fr.wikipedia.org  

Tombe

Aidez-nous à localiser la tombe de Nikos Kazantzakis en nous envoyant l'adresse du lieu où se trouve sa sépulture (cimétière...). Facultatif : transmettez-nous également les coordonnées GPS de l'emplacement exact de la sépulture de Nikos Kazantzakis.

Vous savez où se trouve la tombe de Nikos Kazantzakis ?

Citations

Les meilleures citations de Nikos Kazantzakis.

Je ne crains rien. Je n'espère rien. Je suis libre.

Merci à notre partenaire Citation Célèbre qui nous a proposer de partager son catalogue de phrases de Nikos Kazantzakis. Vous pouvez consulter les meilleures citations de Nikos Kazantzakis, proverbes, petites phrases et pensées sur le site Citation Célèbre.

Forum

Soyez le premier à poser une question sur Nikos Kazantzakis.

Fiche d'identité

Identité

  • Nom complet : --
  • Nationalité (à sa mort) : Grecque Drapeau grec
  • Nationalité (à sa naissance) : --
  • Sexe : Masculin

Domaines d'activité

  • Activités principales : --
  • Autres activités : Artiste, Écrivain
  • Domaines : Art, Littérature, Théâtre

Noms

  • Nom usuel : Nikos Kazantzakis
  • Nom complet : --
  • Prénom : Nikos
  • Noms dans d'autres langues : --
  • Homonymes : 0 (aucun)
  • Nom de famille : Kazantzakis
  • Pseudonyme : --
  • Surnom : --
  • Erreurs d'écriture : Níkos Kazantzákis, Kazantzaki, nikos Kazantzaki

Naissance

  • Signe astrologique du zodiaque : --
  • Signe astrologique chinois : --

Décès

  • Âge de mort : 74 ans
  • Cause de mort : --

Obsèques

  • Date des obsèques : --
  • Lieu de sépulture : --
  • Type de funérailles : --

Que recherchez-vous sur Nikos Kazantzakis ?

Si vous ne trouvez ce que vous recherchez sur Nikos Kazantzakis, décrivez-nous votre demande et nous vous répondrons personnellement dans les plus brefs délais.

Demandez-nous

Notez !

Aucune note pour le moment...
  ?
0 note
5 étoiles
0
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
0 étoile
0
--

Commentaires

Vous avez des questions sur Nikos Kazantzakis ? Des remarques ? Des infos à partager ?

Image

Liens

Liens externes

Si vous connaissez un site qui parle de Nikos Kazantzakis et susceptible d'apporter des informations complémentaires à cette page, vous pouvez nous proposer le lien. Après délibération (si nous pensons que le contenu proposé est intéressant), nous afficherons le lien vers cette nouvelle source d'infos et nous vous préviendrons par e-mail quand il sera publié.

Autres points communs avec Nikos Kazantzakis