Samuel De Champlain

 
Samuel De Champlain
1580 - 1635
 

Amiral, Artiste, Aventurier, Dessinateur, Diplomate, Écrivain, Ethnologue, Géographe, Homme d'état, Militaire, Navigateur, Scientifique (Art, Aventure, Dessin, Histoire, Littérature, Politique, Science).

Nationalité française Francais, né en 1580 (environ) et mort le 25 décembre 1635

55 ans Mort à l'âge de 55 ans (de quoi ?).

Enterré (où exactement ?).




Où se trouve la tombe
de Samuel De Champlain ?


Contribuez !

Anniversaire !

Cela fera 384 ans que Samuel De Champlain est mort le mercredi 25 décembre 2019. Plus que 14 jours...

Pour lui rendre hommage, vous pouvez :

  • Noter Samuel De Champlain (si ce n'est pas encore fait).

Biographie

Samuel de Champlain, Saintongeais né vers 1580 , fils de « feu Anthoine de Champlain, vivant capitaine de la Marine, et de dame Marguerite Le Roy » et mort le 25 décembre 1635 à Québec, était un navigateur, soldat, explorateur, ethnologue, diplomate, géographe, cartographe, dessinateur, écrivain et fondateur de la ville de Québec, le 3 juillet 1608, dont il fut administrateur jusqu'à son décès.

Si Champlain devint gouverneur de la Nouvelle-France, ce ne fut toujours que d'office, jamais en titre : il en accomplissait les fonctions, en tant que « lieutenant » (représentant) d'un noble désigné comme vice-roi pour la Nouvelle-France mais resté en France, tel Pierre Dugua de Mons.

Hormis son lieu d'origine déclaré (de naissance ou d'habitat dans son jeune âge), Brouage en Saintonge (Charente-Maritime), nous n'en savons guère plus sur la jeunesse de Champlain, outre qu'il a reçu une bonne formation de marinier, cartographe, qu'il a lu les récits de Jacques Cartier et autres explorateurs, et qu'il a servi quelques années dans les troupes, en faveur du roi, dont il obtint ainsi une petite pension à vie. Tout ceci nous est peu à peu révélé dans les récits qu'il a publiés à Paris de 1603 à 1632.

En 1599, après ces quelques années dans les troupes, il eut l'occasion, grâce à son oncle Guillaume Allène, dit « capitaine provençal », de s'embarquer pour l'Espagne et ensuite d'être chargé de mener un navire de l'oncle aux Indes Occidentales (aux Antilles et dans le Golfe du Mexique). Ce voyage d'une durée de deux ans est relaté dans « Brief discours des choses plus remarquables que Samuel Champlain de Brouage a reconneues aux Indes Occidentales » . Informé par des Espagnols, Champlain alla jusqu'à explorer Mexico et ce qui est aujourd'hui le Panamá, reconnaissant lui-même l'étroitesse de l'isthme et la pertinence d'y construire un jour un canal !

Son premier voyage vers l'Amérique du Nord commença en 1603 au sein d'une expédition de traite des fourrures au Canada, pilotée par François Gravé (dit sieur du Pont ou Pont-Gravé, Gravé-Dupont, le Pont). Il partit le 15 mars 1603 de Honfleur (Calvados), à bord de La Bonne Renommée. Deux autres navires les accompagnèrent, dont La Françoise. Désireux de se faire valoir auprès du roi qui lui versait déjà une petite rente (et de briller sur les traces de Jacques Cartier), Champlain avait reçu d'Henri IV l'assentiment qu'il avait sollicité, sous offre et promesse de lui faire rapport de ses « découvertures » (découvertes, résultats d'explorations). Il explora donc une partie du pays, en compagnie de François Gravé-Dupont qui, chaque été depuis au moins 3 ou 4 ans, avait l'habitude de remonter le fleuve en barque jusqu'aux Trois-Rivières. Champlain n'eût pas d'autre assignation officielle pour ce voyage et il put esquisser, avec une grande précision, une carte de « la Grande Rivière de Canadas », de son embouchure jusqu'au Grand Sault infranchissable que Jacques Cartier avait atteint en 1535. À son retour en France le 20 septembre, Champlain fit rapport au roi puis fit publier un compte-rendu de ses voyages intitulé « Des sauvages... » (relation de son séjour dans un campement estival de Montagnais à Tadoussac, en plus du récit de ses explorations, de dessins et de cartes).

À nouveau chargé par Henri IV de lui faire rapport de ses découvertes, Champlain participa à une autre expédition en Nouvelle-France au printemps 1604, menée celle-là par Pierre Dugua de Mons et toujours pilotée par François Gravé-Dupont. Appareillant du Havre-de-Grâce, l'expédition compte deux navires, la Bonne Renommée et le Don de Dieu. Champlain aida à la fondation de l'habitation de l'Île Sainte-Croix, le premier établissement français du Nouveau Monde, qui fut abandonné l'hiver suivant. Ensuite, l'expédition établit la colonie à Port-Royal, avec la recommandation et l'aide de Champlain, qui s'adonna ensuite au jardinage avec un nouveau venu qui lui deviendra un grand ami : l'apothicaire parisien Louis Hébert.

Champlain vécut à Port-Royal (Acadie), durant les années suivantes. Il explora et cartographia le littoral de l'Atlantique, de l'Île du Cap-Breton jusqu'au sud du Cap Blanc (Cape Cod, Massachusetts, États-Unis). Puis il y fonda l'Ordre du Bon-Temps pour y passer l'hiver « fort joyeusement », entre hommes car il n'y avait ni femme ni enfant dans cette longue expédition. Au mois de mai 1607, Port-Royal fut abandonné quand les privilèges de commerce de Pierre Dugua de Mons furent révoqués et toute l'expédition retourna en France.

Champlain ne resta pas très longtemps en France. Le 18 avril 1608, il repartit pour la Nouvelle-France à bord du Don de Dieu, comme lieutenant de ce même Pierre Dugua de Mons (qui ne revint plus en Amérique), avec mission d'y établir une colonie permanente en un lieu favorable le long de la Grande Rivière de Canadas.

Le 3 juillet, Champlain accosta à Tadoussac et, avec ses ouvriers, gagna en barque la « pointe de Québec » où il fit ériger trois bâtiments principaux, d'une hauteur de deux étages, entourés d'un fossé de 4,6 mètres de large et d'une palissade de pieux. Cet emplacement allait devenir la ville de Québec.

Le premier hiver fut difficile pour ces hivernants, tous des ouvriers. Des 25 hommes qui étaient restés, seulement huit ont survécu, la plupart étant décédés du scorbut. L'été revenu, Champlain prit soin d'établir d'excellentes relations avec les Amérindiens des environs : comme à Tadoussac six ans auparavant, il renoua des alliances avec les Montagnais et les Algonquins (qui vivaient au nord du Fleuve Saint-Laurent), en acquiesçant à leur demande persistante de les aider (de leurs armes à feu ) dans la guerre contre leurs ennemis Iroquois (qui vivaient au sud du fleuve).

Champlain partit avec neuf soldats français et 300 Amérindiens pour explorer la Rivière des Iroquois (aujourd'hui le Richelieu) et découvrit le lac Champlain dans le Vermont. N'ayant fait aucune rencontre avec les Iroquois à ce moment-là, plusieurs des hommes ont rebroussé chemin, laissant Champlain avec seulement deux Français et 60 Amérindiens.

Au 19 juillet, à l'emplacement du futur Fort Carillon, aujourd'hui Crown Point, New York, Champlain et son équipe rencontrèrent un groupe d'Iroquois. Une bataille commença le jour suivant. Deux cents Iroquois avancèrent sur la position de Champlain tandis qu'un guide indigène pointait les trois chefs iroquois. Champlain tira un coup de son arquebuse et tua deux d'entre eux d'un seul coup. Les Iroquois firent demi-tour et s'enfuirent. Cela allait donner le ton aux relations franco-iroquoises pour les cent années suivantes.

Après sa victoire, il retourna en France dans une tentative qui échoua, avec de Mons, pour renouveler leur monopole du commerce de la fourrure. Ils ont, toutefois, formé une société avec quelques marchands de Rouen pour lesquels Québec pouvait devenir un entrepôt exclusif pour leur commerce de la fourrure et, en retour, les marchands de Rouen soutiendraient la colonie. Champlain retourna à Québec le 8 avril 1610.

À son retour, ses alliés amérindiens lui demandèrent de les assister dans une autre bataille contre les Iroquois. Durant la bataille à l'embouchure de la rivière Richelieu, Champlain fut blessé par une flèche qui « coupa le bout de [son] oreille et perça [son] cou ». La bataille gagnée, il retourna à Québec pour constater que la traite de la fourrure avait été désastreuse pour les marchands qui le soutenaient et pour apprendre la nouvelle de l'assassinat d'Henri IV. Il retourna donc en France, laissant 16 hommes à Québec. Il en profitera pour s'y marier (à la fin de décembre 1610), mais il reviendra à Québec pour l'été 1611...

Samuel de Champlain rappelle Jacques Cartier - Dans l'introduction de son 5e volume, Champlain nous informe que :

« ledit Cartier alla jusques à un lieu qui s'apppeloit de son temps Ochelaga, et qui maintenant s'appelle Grand Sault saint Louis, lesquels lieux estoient habitez de Sauvages, qui estans sedentaires, cultivoient les terres. Ce qu'ils ne font à present, à cause des guerres qui les ont fait retirer dans le profond des terres » [...]

Puis Champlain continue :

« ledit Cartier ayan recognu, selon son rapport, la difficulté de pouvoir passer les Sauts, et comme estant impossible, s'en retourna où estoient ses vaisseaux... hyverner en la riviere Saincte Croix, où maintennt les Pere Jesuites ont leur demeure » [...]

Source : fr.wikipedia.org  

Tombe

Aidez-nous à localiser la tombe de Samuel De Champlain en nous envoyant l'adresse du lieu où se trouve sa sépulture (cimétière...). Facultatif : transmettez-nous également les coordonnées GPS de l'emplacement exact de la sépulture de Samuel De Champlain.

Vous savez où se trouve la tombe de Samuel De Champlain ?

Citations

Nous n'avons pas de citations de Samuel De Champlain pour le moment...

Si vous connaissez des citations de Samuel De Champlain, nous vous proposons de nous les suggérer.
Proposez une citation.

Forum

Soyez le premier à poser une question sur Samuel De Champlain.

Fiche d'identité

Identité

  • Nom complet : --
  • Nationalité (à sa mort) : Française Drapeau francais
  • Nationalité (à sa naissance) : --
  • Sexe : Masculin

Domaines d'activité

Noms

  • Nom usuel : Samuel De Champlain
  • Nom complet : --
  • Prénom : Samuel
  • Noms dans d'autres langues : --
  • Homonymes : 0 (aucun)
  • Nom de famille : De Champlain
  • Pseudonyme : --
  • Surnom : --
  • Erreurs d'écriture : Samuel DeChamplain, samuel de champlin, samuel champlain

Naissance

  • Date de naissance : 1580
  • Lieu de naissance : --
  • Signe astrologique du zodiaque : --
  • Signe astrologique chinois : --

Décès

  • Âge de mort : 55 ans (environ)
  • Cause de mort : --

Obsèques

  • Date des obsèques : --
  • Lieu de sépulture : --
  • Type de funérailles : --

Que recherchez-vous sur Samuel De Champlain ?

Si vous ne trouvez ce que vous recherchez sur Samuel De Champlain, décrivez-nous votre demande et nous vous répondrons personnellement dans les plus brefs délais.

Demandez-nous

Notez !

4 sur 5
  ?
1 note
5 étoiles
0
4 étoiles
1
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
0 étoile
0
4,00

Au Paradis !

Samuel De Champlain est au Paradis ! Les membres du site ont décidé de porter Samuel De Champlain au plus haut niveau du site en lui attribuant une note moyenne de 4 sur 5 avec 1 note. Seules les célébrités ayant une note de 4 ou + peuvent prétendre à une place au Paradis.


 A fondé Québec
Il a fondé Québec, c'était un aventurier dans le sens noble du terme.
Commentez - il y a 1 an

Commentaires

Vous avez des questions sur Samuel De Champlain ? Des remarques ? Des infos à partager ?

Image
Anonyme 62153 quelles sont ses découvertes?
Répondre - il y a 1 an

Liens

Liens externes

Si vous connaissez un site qui parle de Samuel De Champlain et susceptible d'apporter des informations complémentaires à cette page, vous pouvez nous proposer le lien. Après délibération (si nous pensons que le contenu proposé est intéressant), nous afficherons le lien vers cette nouvelle source d'infos et nous vous préviendrons par e-mail quand il sera publié.