Ueli Steck

 
Ueli Steck
1976 - 2017
 

Alpiniste suisse surnommé la « Machine suisse », connu pour ses ascensions en solitaire et ses records de vitesse, un des ambassadeurs des « speed climbers » qui a pulvérisé pendant près de 30 ans les mythes de l'alpinisme en réalisant des ascensions à un rythme extraordinaire.

Nationalité suisse Suisse, né le 4 octobre 1976 et mort le 30 avril 2017

40 ans Mort victime d'une chute de montagne (accident) à l'âge de 40 ans.

Enterré (où exactement ?).




Où se trouve la tombe
d'Ueli Steck ?


Contribuez !

Anniversaire !

Cela fera 4 ans que Ueli Steck est mort le vendredi 30 avril 2021. Plus que 12 jours...

Pour lui rendre hommage, vous pouvez :

  • Noter Ueli Steck (si ce n'est pas encore fait).

Biographie

Ueli Steck est un alpiniste suisse, né le 4 octobre 1976 à Langnau im Emmental (Suisse) et mort le 30 avril 2017 au Népal sur les pentes du Nuptse. Surnommé la « Machine suisse », il était un des rares alpinistes de sa génération à vivre de son art. Il est notamment connu pour ses ascensions en solitaire et ses records de vitesse. Il est aussi un des ambassadeurs des « speed climbers » qui depuis environ 30 ans dynamitent les mythes de l'alpinisme en réalisant des ascensions à un rythme extraordinaire.

Il a travaillé comme charpentier avant de devenir alpiniste professionnel.

Enfant, Ueli Steck joue au hockey sur glace. À 12 ans, il découvre l'escalade et s'inscrit au Club alpin suisse. Il se passionne aussitôt pour ce sport ainsi que pour l'alpinisme et arrête le hockey. À l'âge de 18 ans, il réalise l'ascension de la face nord de l'Eiger et le pilier Bonatti dans le massif du Mont-Blanc. Il se fait rapidement un nom dans le monde de l'alpinisme pour son talent mais aussi pour son goût du risque, et se démarque par ses ascensions en solitaire sur des voies inédites ou par ses records de vitesse dans les plus dures faces de la planète. En 1998, il fait l'ascension en solo du couloir Haston sur le Mönch en 3 h 30, et en 1999, la route Lauper sur l'Eiger en 5 h.

En 2001, il réalise la première ascension de la face ouest du Mont Pumori avec Ueli Bühler. À partir de 2002, il réalise plusieurs ascensions avec Stephan Siegrist : « The Young Spider » (2002) et « La Vida es Silbar » (2003) sur la face nord de l'Eiger, puis ils enchaînent les 3 faces nord de l'Eiger, du Mönch et de la Jungfrau en 25 heures (2004). En 2005, il réalise la première ascension en solo de la face nord du Cholatse (6 440 m) et de la face ouest du Tawoche (6 505 m).

Ueli Steck fait régulièrement parler de lui grâce à ses records de vitesse. En 2007, il établit un nouveau record de la face nord de l'Eiger en 3 h 54, puis en février de l'année suivante il bat son propre record de 67 minutes avec un temps de 2 h 47 min 33 s.

Au mois de mai 2008, en pleine préparation de leur excursion à la face sud de l'Annapurna dans l'Himalaya et après une première tentative avortée, Ueli Steck et Simon Anthamatten doivent arrêter brusquement leurs préparatifs pour partir sauver un alpiniste espagnol. L'équipe de Iñaki Ochoa de Olza a dû renoncer à sa tentative d'atteindre le sommet de l'Annapurna et c'est lors de leur descente qu'Ochoa s'effondre à terre. Ayant reçu un appel de détresse, Steck et Anthamatten partent immédiatement de leur camp de base vers le camp à 7 400 m où se trouvait Ochoa, soigné par son collègue roumain Horia Colibasanu. En raison des conditions météorologiques difficiles et des risques d'avalanches, les Suisses ont grimpé deux jours avant d'atteindre le camp d'Ochoa. Une fois là-bas, Colibasanu, qui souffrait de problèmes de santé lui-même, a quitté le camp pour descendre avec Anthamatten sur le camp de base à 4 000 m. Steck est resté pour soigner Ochoa. Une équipe de sauvetage était rassemblée mais les conditions météorologiques défavorables ont empêché les sauveteurs d'atteindre le camp où Ochoa et Steck demeuraient. Un hélicoptère de sauvetage ne pouvant pas être utilisé à si haute altitude, Ochoa est malheureusement décédé le 23 mai. Steck est resté avec lui jusqu'à la fin, et ce n'est que le samedi qu'il est retourné au camp de base où Anthamatten et les autres sauveteurs l'ont attendu.

Le 13 janvier 2009, Ueli Steck boucle une trilogie de record (Eiger, Grande Jorasse, Cervin) sur face nord en ne mettant que 1 h 56 pour atteindre le sommet du Cervin par la voie Schmid. La même année il reçoit le Piolet d'Or 2009 en difficulté technique pour la première ascension de la face nord du Tengkampoche (6 500 m) avec son compatriote Simon Anthamatten. Le 9 juillet, il réussit son premier sommet de plus de 8 000 m en réalisant l'ascension du Gasherbrum II (8 035 m) en solo.

Au début 2011, il commence le Projet Himalaya, une expédition de 5 mois dans la chaîne de l'Himalaya durant laquelle il compte réaliser plusieurs ascensions records. Le 17 avril, il réalise l'ascension de la face sud du Shisha Pangma (8 013 m) en un temps record de 10 h 30. Il est parti du camp de base situé à 5 800 m d'altitude à 22 h 30 le samedi 16 avril et atteint le sommet à 9 h 00 le lendemain, et est de retour au camp de base moins de 20 h après son départ. Seulement 18 jours plus tard, le 5 mai, il réalise l'ascension du Cho Oyu (8 201 m) avec Don Bowie malgré les conditions météorologiques difficiles.

Le 18 novembre 2011, Ueli Steck présente Ueli Steck : Speed, son film sur l'escalade de vitesse lors du festival Slide and Sound qui se déroule à Martigny en Suisse.

En août 2012, Ueli Steck réalise le triptyque Eiger-Mönch-Jungfrau en moins de 12 heures, et en redescendant de chaque sommet en parapente.

Le 9 octobre 2013, Ueli Steck ajoute à son palmarès une ascension en solo de la face sud de l'Annapurna, en 28 h, par la voie commencée par Pierre Béghin et Jean-Christophe Lafaille.

Au cours de l'été 2015, Ueli Steck réalise avec Michael Wohlleben le projet #82summits, avec pour but l'ascension des 82 sommets de plus de 4 000 m des Alpes en moins de 80 jours et sans utilisation de moyens motorisés : les massifs sont reliés à vélo, certains sommets sont descendus en parapente pour gagner du temps. Ils commencent le 10 juin au Piz Bernina et, bien que Michael abandonne sur blessure le 23 juin, Ueli arrive au bout du projet en 62 jours, finissant par la Barre des Écrins le 10 août. Son périple est néanmoins endeuillé par la mort de l'un de ses compagnons de cordée, le Néerlandais Martijn Seuren, à la suite d'une chute à l'arête de Rochefort le 22 juillet.

Le 11 novembre 2015, Ueli Steck effectue aux côtés de Nicolas Hojac l'ascension de la face Nord de l'Eiger par la voie Heckmair en 3 h 46, battant ainsi le record d'ascension en cordée établi en 2011 par Roger Schäli et Simon Gietl en 4 h 25.

Le 16 novembre 2015, à peine 5 jours plus tard, Ueli Steck entreprend de reprendre le record de l'Eiger détenu depuis 2011 par Dani Arnold qui a réalisé l'ascension en 2 h 28. Il réussit à battre le record d'Arnold de cinq minutes, établissant le nouveau record à 2 h 22 min 50 s. À la fin de son effort, Ueli déclare qu'il pense que l'ascension en moins de 2 h est possible avec de bonnes conditions climatiques.

Le 30 avril 2017, Ueli Steck s'entraîne en vue d'une ascension combinée de l'Everest puis du Lhotse en moins de 48 heures et sans oxygène entre le camp de base et le sommet, le tout via la voie de l'arête ouest, jamais répétée. Il est découvert inanimé par les secouristes. Il aurait glissé sur une plaque de glace et chuté d'une des faces du Nuptse.

Ueli Steck est mort le dimanche 30 avril 2017 d'une chute mortelle de 1000 mètres lors d'une ascension d'acclimatation près de l'Everest.

Source : fr.wikipedia.org  

Tombe

Aidez-nous à localiser la tombe d'Ueli Steck en nous envoyant l'adresse du lieu où se trouve sa sépulture (cimétière...). Facultatif : transmettez-nous également les coordonnées GPS de l'emplacement exact de la sépulture d'Ueli Steck.

Vous savez où se trouve la tombe d'Ueli Steck ?

Citations

Nous n'avons pas de citations d'Ueli Steck pour le moment...

Si vous connaissez des citations de Ueli Steck, nous vous proposons de nous les suggérer.
Proposez une citation.

Forum

Soyez le premier à poser une question sur Ueli Steck.

Fiche d'identité

Identité

  • Nom complet : --
  • Nationalité (à sa mort) : Suisse Drapeau suisse
  • Nationalité (à sa naissance) : --
  • Sexe : Masculin

Domaines d'activité

  • Activités principales : Alpiniste
  • Autres activités : Sportif
  • Domaines : Alpinisme, Sport, Sport de plein air

Noms

  • Nom usuel : Ueli Steck
  • Nom complet : --
  • Prénom : Ueli
  • Noms dans d'autres langues : --
  • Homonymes : 0 (aucun)
  • Nom de famille : Steck
  • Pseudonyme : --
  • Surnom : --
  • Erreurs d'écriture : --

Naissance

  • Date de naissance : Lundi 4 octobre 1976
  • Lieu de naissance : --
  • Signe astrologique du zodiaque : --
  • Signe astrologique chinois : --

Décès

  • Âge de mort : 40 ans
  • Cause de mort : Chute de montagne (Accident du travail)

Obsèques

  • Date des obsèques : --
  • Lieu de sépulture : --
  • Type de funérailles : --

Que recherchez-vous sur Ueli Steck ?

Si vous ne trouvez ce que vous recherchez sur Ueli Steck, décrivez-nous votre demande et nous vous répondrons personnellement dans les plus brefs délais.

Demandez-nous

Notez !

Aucune note pour le moment...
  ?
0 note
5 étoiles
0
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
0 étoile
0
--

Commentaires

Vous avez des questions sur Ueli Steck ? Des remarques ? Des infos à partager ?

Image

Liens

Liens externes

Si vous connaissez un site qui parle d'Ueli Steck et susceptible d'apporter des informations complémentaires à cette page, vous pouvez nous proposer le lien. Après délibération (si nous pensons que le contenu proposé est intéressant), nous afficherons le lien vers cette nouvelle source d'infos et nous vous préviendrons par e-mail quand il sera publié.

Autres alpiniste (hommes) suisse

Contribuez ! Vous connaissez d'autres alpiniste (hommes) suisse ? Proposez-nous ici.

Autres points communs avec Ueli Steck