Bernard-Marie Koltès

 
Bernard-Marie Koltès
1948 - 1989
 

Auteur dramatique français de théâtre connu pour ses pièces « Combat de nègre et de chiens » (1980), « Roberto Zucco » (1988) ou « Dans la solitude des champs de coton » (1985).

Nationalité française Francais, né le 9 avril 1948 et mort le 15 avril 1989

41 ans Mort à l'âge de 41 ans (de quoi ?).

Enterré en France à Paris (Île-de-France).

Cimetière de Montmartre
Zoomez sa tombe

Biographie

Bernard-Marie Koltès est un auteur dramatique français, né à Metz le 9 avril 1948 et mort à Paris le 15 avril 1989.

Bernard-Marie Koltès est né dans une famille bourgeoise de Metz. Dès sa jeunesse il est ancré dans la révolte (à l'image de celle de Jean Genet) ; et s'initie à la musique de Jean-Sébastien Bach avec l'organiste Louis Thiry. Il voit, à l'âge de vingt ans, Maria Casarès dans Médée. Il rencontre Hubert Gignoux, alors directeur du TNS Théâtre national de Strasbourg, qui lui propose d'intégrer l'école du TNS ; il y entre en section scénographie, puis y réalise une dizaine de mises en scène. Il commence alors à écrire pour le théâtre. En 1970, il monte sa propre troupe de théâtre, le « Théâtre du Quai » et écrit L'Héritage que Maria Casarès lit pour la radio. Entre un passage au Parti communiste français (1974-1978), de nombreux voyages en Amérique latine, en Afrique et à New York, Koltès crée de nombreuses pièces, comme le long monologue écrit pour Yves Ferry La Nuit juste avant les forêts, qui est montée en off au Festival d'Avignon en 1977 par l'auteur, puis à sa demande, par Moni Grégo au CDN de Lille. Son théâtre, en rupture avec la génération précédente du théâtre de l'absurde, est une recherche permanente sur la communication entre les hommes. Koltès a conçu le personnage de Roberto Zucco à partir de l'histoire réelle du tueur Roberto Succo. Au début des années 1980, il rencontre Patrice Chéreau qui devient son metteur en scène. Mais l'écrivain, malade, décède à quarante et un ans du SIDA.

Bernard-Marie Koltès, dont les textes sont traduits dans une trentaine de langues, est un des dramaturges français les plus joués dans le monde. Avec Retour au désert, il entre au répertoire de la Comédie-Française, dans une mise en scène de Muriel Mayette, mais une controverse avec ses ayants droit conduit à l'annulation des représentations.

Le théâtre de Koltès, fondé sur des problèmes réels, exprime la tragédie de l'être solitaire et de la mort. Comme les auteurs absurdes, il se sent exilé. Cependant Koltès se fonde sur des racines classiques : Marivaux, Shakespeare dont il traduit Le Conte d'hiver, que l'on retrouve dans Roberto Zucco. L'une des scènes de « Roberto Zucco » a été empruntée à la prise d'otages de Gladbeck, en août 1988. Il est influencé par Rimbaud et Claudel ; il retient de ce dernier l'idée de communion avec le spectateur lors du théâtre. Auteur d'un théâtre de révolte, Koltès est homosexuel dans un monde hétérosexuel. En Afrique, il voit la culture africaine écrasée par les Européens. Ce sujet devient la pièce Combat de nègre et de chiens. Après une visite en Amérique, il écrit Le Retour au désert, sur un frère et une soeur dans une culture étrangère.

Dans Prologue & autres textes, il décrit de manière explicite son sentiment d'étrangeté face au théâtre et à la culture de son temps : alors que le film de kung-fu Le Dernier Dragon n'a reçu pratiquement aucune critique et peu de spectateurs à Paris - « encore un film de kung-fu » - lui, en revanche, crache à terre de dépit en disant « encore un film d'amour ». Car la supériorité des films de kung-fu, c'est que c'est eux qui parlent paradoxalement le mieux d'amour tandis que les films d'amour parlent « connement de l'amour, mais en plus, ne parlent pas du tout de kung-fu ». Dans Dans la solitude des champs de coton (1987) mais aussi à travers la plupart de ses pièces, les relations humaines sont envisagées parfois sous une perspective ethnologique (les êtres humains se rencontrent comme des chiens et des chats, sur des problèmes de territoire), voire économique (le contrat comme métaphore des relations entre individus et moteur d'une rencontre).

Source : fr.wikipedia.org  

Tombe

Où se trouve la tombe de Bernard-Marie Koltès ?

La position exacte de la tombe de Bernard-Marie Koltès n'est pas renseignée.
Vous pouvez nous transmettre l'emplacement exact de sa tombe.

Où est enterré Bernard-Marie Koltès ?

Cimetière de Montmartre
20 Avenue Rachel
75018 Paris
Île-de-France
France Drapeau francais

Il est inhumé à Paris au cimetière de Montmartre (14e division).

Merci à l'internaute « Paris Conteur » pour son témoignage :

« Le garde du cimetière ne savait pas de mémoire où elle se trouvait. Après, une recherche nous l’avons trouvée. Son nom est presque effacé.
Je parle de lui dans une balade contée que je fais dans ce cimetière : « L’envers du décor » sur le site Paris Conteurs. Je suis une grande admiratrice
de Koltes. » (voir en commentaires en bas de page le lien vers la page).

La tombe de Bernard-Marie Koltès est au Cimetière de Montmartre, 20 Avenue Rachel, 75018 Paris, Île-de-France, France Drapeau francais.

Citations

Nous n'avons pas de citations de Bernard-Marie Koltès pour le moment...

Si vous connaissez des citations de Bernard-Marie Koltès, nous vous proposons de nous les suggérer.
Proposez une citation.

Forum

Soyez le premier à poser une question sur Bernard-Marie Koltès.

Fiche d'identité

Identité

  • Nom complet : --
  • Nationalité (à sa mort) : Française Drapeau francais
  • Nationalité (à sa naissance) : --
  • Sexe : Masculin

Domaines d'activité

Noms

  • Nom usuel : Bernard-Marie Koltès
  • Nom complet : --
  • Prénom : Bernard-Marie
  • Noms dans d'autres langues : --
  • Homonymes : 0 (aucun)
  • Nom de famille : Koltès
  • Pseudonyme : --
  • Surnom : --
  • Erreurs d'écriture : Bernard Marie Koltès

Naissance

  • Date de naissance : 9 avril 1948
  • Lieu de naissance : --
  • Signe astrologique du zodiaque : --
  • Signe astrologique chinois : --

Décès

  • Âge de mort : 41 ans
  • Cause de mort : --

Obsèques

Que recherchez-vous sur Bernard-Marie Koltès ?

Si vous ne trouvez ce que vous recherchez sur Bernard-Marie Koltès, décrivez-nous votre demande et nous vous répondrons personnellement dans les plus brefs délais.

Demandez-nous

Notez !

Aucune note pour le moment...
  ?
0 note
5 étoiles
0
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
0 étoile
0
--

Commentaires

Vous avez des questions sur Bernard-Marie Koltès ? Des remarques ? Des infos à partager ?

Image
Jesuismort (admin) A lire, un conte en hommage à Bernard-Marie Koltès : ► https://www.paris-conteurs.fr/les-balades/l-envers-du-d%C3%A9cor/
Répondre - il y a 1 an

Liens

Liens externes

Si vous connaissez un site qui parle de Bernard-Marie Koltès et susceptible d'apporter des informations complémentaires à cette page, vous pouvez nous proposer le lien. Après délibération (si nous pensons que le contenu proposé est intéressant), nous afficherons le lien vers cette nouvelle source d'infos et nous vous préviendrons par e-mail quand il sera publié.

Autres dramaturge (hommes) francais

Portrait de Georges Feydeau
 
Notez-le !

Drapeau France 1862 - 1921
Francais, 58 ans

Dramaturge français, connu pour ses nombreux vaudevilles (comédie sans intentions psychologiques ni morales, fondée sur un comique de situations). Ses pièces de théâtre célèbres sont « Le Dindon » (1896), « La Puce à l'oreille » (1907), « La Dame de chez Maxim » (1899).
Portrait de Molière
 

Drapeau France 1622 - 1673
Francais, 51 ans

Comédien et dramaturge français devenu le comédien et auteur favori du jeune Louis XIV et de sa cour, pour lesquels il conçoit de nombreux spectacles, en collaboration avec les meilleurs architectes scéniques, chorégraphes et musiciens du temps. Grand créateur de formes dramatiques, interprète du rôle principal de la plupart de ses pièces, Molière a exploité les diverses ressources du comique — verbal, gestuel et visuel, de situation — et pratiqué tous les genres de comédie, de la farce à la comédie de caractère. Il a créé des personnages individualisés, à la psychologie complexe, qui sont rapidement devenus des archétypes. Observateur lucide et pénétrant, il peint les mœurs et les comportements de ses contemporains, n'épargnant guère que les ecclésiastiques et les hauts dignitaires de la monarchie, pour le plus grand plaisir de son public, tant à la cour qu'à la ville. Loin de se limiter à des divertissements anodins, ses grandes comédies remettent en cause des principes d'organisation sociale bien établis, suscitant de retentissantes polémiques et l'hostilité durable des milieux dévots. L'œuvre de Molière, une trentaine de comédies en vers ou en prose, accompagnées ou non d'entrées de ballet et de musique, constitue un des piliers de l'enseignement littéraire en France et continue de remporter un vif succès au théâtre, non seulement en France et à la Comédie-Française, surnommée « la Maison de Molière », mais aussi à l'étranger. Sa vie mouvementée et sa forte personnalité ont inspiré dramaturges et cinéastes. Signe de la place emblématique qu'il occupe dans la culture nationale, le français est couramment désigné comme « la langue de Molière », au même titre que l'anglais est « la langue de Shakespeare ». Il meurt à l’âge de 51 ans, quelques heures après avoir tenu pour la quatrième fois le rôle-titre du Malade imaginaire. Parmi ses pièces de théâtre les plus célèbres : L'École des femmes (1662), Dom Juan ou Le Festin de Pierre (1665), Le Misanthrope (1666), Amphitryon (1668), L'Avare (1668), Le Tartuffe (1669), Les Fourberies de Scapin (1670), Le Bourgeois gentilhomme (1670), Les Femmes savantes (1672) ou Le Malade imaginaire (1673).
Portrait de Albert Camus
 

Drapeau France 1913 - 1960
Francais, 46 ans

Romancier, dramaturge et essayiste français, prix Nobel de littérature en 1957, son œuvre comprend des pièces de théâtre, des romans, des nouvelles, des films, des poèmes et des essais dans lesquels il développe un humanisme fondé sur la prise de conscience de l'absurde de la condition humaine mais aussi sur la révolte comme réponse à l'absurde, révolte qui conduit à l'action et donne un sens au monde et à l'existence, et « alors naît la joie étrange qui aide à vivre et mourir ». Ses oeuvres les plus connus sont L'Étranger (1942, roman), Le Mythe de Sisyphe (1942, essai), Caligula (1944, pièce de théâtre) La Peste (1947, roman), Les Justes (1949, pièce de théâtre), L'Homme révolté (1951, essai) ou La Chute (1956, roman).
Portrait de Georges Courteline
 
Notez-le !

Drapeau France 1858 - 1929
Francais, 71 ans

Romancier et dramaturge français, connu pour « Le commissaire est bon enfant » (1900, comédie, théâtre), « La paix chez soi » (1903).
Portrait de Armand Gatti
 
Notez-le !

Drapeau France 1924 - 2017
Francais, 93 ans

Dramaturge, poète et journaliste français connu pour avoir passé sa vie à se battre avec les mots auprès des sans nom, les gens ordinaires ou à la marge, les sans voix et les exclus.
Portrait de Jacques Lassalle
 
Notez-le !

Drapeau France 1936 - 2018
Francais, 81 ans

Dramaturge et metteur en scène français, grande figure du théâtre depuis les années 1970 et en particulier du théâtre public.

Autres points communs avec Bernard-Marie Koltès